Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères

INFORMATIONS PSYCHOTROPES ET MEDICAMENTS, SEVRAGE DES PSYCHOTROPES, ENTRAIDE, LUTTE CONTRE LES PRESCRIPTIONS DE PSYCHOTROPES, INFORMATIONS SANTE, INFORMATION DES VICTIMES, MEDICAMENTS DANGEREUX...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 19 ... 35, 36, 37, 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Icon_minitimeSam 25 Fév - 16:34

On peu pas vivre avec de tel symptômes si jeune cest pas possible evidement que jsuis en colere je minflige seul une double peine avec des symptomes 100 fois pires que mon premier sevrage qui ne se sont pas ameliorer en 3 ans, nimporte qui peterais les plombs surtout si jeune a lheure ou je devrais construire ma vie je me retrouve entre 4 mur a pas pouvoir sortir parce que le soleil me rend super mal que jai des migraines de fou des attaque de terreur et de violence/rage

Qui ne peterais pas les plombs serieusement cette jeunesse et futur gaché et qui ne va qu'en empirant

Se soir jetais inviter a un anniversaire, si on mavait dit il y a 3 ans que je devrais encore refuser une invitation a cause de mes symptomes jy aurais jamais cru une seule seconde

Cest purement irréelle
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Icon_minitimeSam 25 Fév - 19:23

je vais decompenser en quelque chose et finir en Hp c'est certain, ma depression est si noire et intense je suis traumatisé de ce que j'ai vaicu, tout ses symptômes violents, des flash constants, le regret incessant de savoir que mon sevrage lent aurait conserver au moins mon sommeil et tout les symptômes majeurs, je crois que je suis en train de devenir fou pour de vrai, j'ai peur pour moi ce qui se passe n'a plus rien à voir avec les premières années la ca devient extrêmement inquietant
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Icon_minitimeSam 25 Fév - 21:30

chacun décide pour soi, si tu penses qu'il vaut mieux reprendre un psychotrope...
là tu es maître de tes prises
si tu finis en HP, c'est eux qui décident et toi qui la ferme, et si tu ne veux pas la fermer, ils en ont mâté des plus coriaces que toi

comme dirait Michel, lis les liens de ses blogs, documente -toi un maximum avant de te lancer à l'aventure de la reprise de la Bastille

moi, j'ai peur des médicaments du cerveau, quand je vois ce qu'ils m'ont fait, je n'en reprendrai plus jamais sauf forcé, évidemment,
par contre , j'en ferais bien bouffer les médecins et les psychiatres, mais je n'ai pas de pouvoir, gare à eux le jour où je les tiendrai, je serai sans pitié, comme ils l'ont été, et je double toutes les doses au départ, et ce sera minimum 13 ans, puis un cold turkey et switch sur un autre et évidemment, à vie pour eux
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Icon_minitimeDim 26 Fév - 9:58

c'est marrant colas comme tu as choppé la mentalité des gens sur les forums anglo-saxons, et je me rend compte à quel point on peu être pieger par ces conneries car je l'ai été moi même, je me rend compte qu'enfait Thérèse m'aurait surement sauver la vie si je l'avais ecouter et remonter de 1 ou 2mg pour revenir à mon ancienne dose et que tout aurait été stable à nouveau.

Il suffit de faire quelque recherche avec Google pour se rendre compte du nombre de personne qui ont fuis benzobuddies immédiatement après s'etre rendu compte des conseils de merdes promulgué par les gens et la peur véhiculé de la reprise, comme si tout le monde te sautait dessus pour ne pas reprendre juste en citant Ashton et la fenetre de 2 semaines de reprises qui est complétement dépassé et infondé.

Juste ce matin en fouinant j'ai encore trouvé une gonzesse qui a fait un arret brutal de 3mg de Rivotril ( 60mg valium ), qui a repris un mois après pour refaire un sevrage en 4 mois beaucoup trop rapide. Qui est resté 14 mois sur les forums a ecouter leurs conneries et souffrir le martyre, jusqu'à décider qu'elle n'irait de tout facon pas mieu et reprenne une dose, et hop tout les symptômes parti après un arret brutal, une reprise foiré, et 14 mois de post sevrage.

Alors ma question est : ou sont les dégâts dans les synapse ? comment des symptômes sévères peuvent disparaître en quelque dose après 14 mois de post sevrage, en quelque jours la gonzesse passe de alité à ressortir et partir en voyage, ou sont les dégâts aux cerveaux ? depuis quand des dégâts au cerveau guerisse en quelques jours ?

Pour le cas de Louis je me demande si il n'aurait simplement pas du reprendre le Xanax sa molécule d'origine pour que sa fonctionne

L'autre cas d'un jeune qui a seuvré 15mg de valium en 6 mois, aucun symptômes pendant le sevrage puis rebond une fois la drogue finie, agoraphobie severe etc 4 semaines après, tout le monde lui deconseille de reprendre sur benzobuddies qu'il va empiré blablabla, il reprend après 1 mois, tout disparaît

Même cas sur le forum Thérèse de leoj, sevrage de 10mg en 7 mois, puis rebond a 1 mois de post sevrage.

LEs sevrages que tu pense être fait assez lentement ne le sont absolument pas si il y a présence d'un rebond en post sevrage qui pousse la personne a reprendre c'est que le sevrage etait trop rapide

Ces cas sévères qui ont empiré en reprenant, ou sont-ils ? apart ta copine qui a repris nimporte comment au lieu de se stabiliser et efaire un sevrage lent, ou sont ces cas ?

Je crois que toi et les anciens vous êtes dans le faux complet

Comme je parle avec un autre sois disant gros activiste la dedans, qui est a 26 ans de post sevrage est toujours flingué ( stephen bailey sur Facebook ), 4 Arret brutaux dans sa vie dont il n'aura jamais guéri , qui me sort les même théorie bidons que la reprise fonctionne pas, que les récepteurs ont changé blablabla, et n'est même pas au courant qu'un sevrage lent permet de finir un sevrage tout en restant fonctionnel et me sort, " donc ce serait moins dangereux de faire un sevrage lent qu'un arret brutal ?" après 26 ans de post sevrage et toutes ces années passé sur les forum anglo-saxons.

Je crois que le forum Thérèse si tu enlève les complétement alimentaires est le forum le plus avancé avec le plus de reussite avec surviving antidepressant qui s'y connaît un peu mieu en reprise. Quoi que tu en dises, 5-10% sur des paliers de 2 semaines est la methode la plus fiable et qui a montré ces preuves avec le moins de rebond en post sevrage. C'est sur que les statistiques sont biaisé par le fait que très peu de sevrage brutaux ou merdique soient présent sur le forum Thérèse pour comparé, le problème est que si la majeure partie des gens sur Benzobuddies avaient repris bien plus tot sans ecouté les dangereux conseils de toutes ces pourritures, la partie syndrome prolongé serait bien moins remplie.

il y a en ce moment 2-3 personne active qui sont en train de mettre un coup de pied dans la ruche sur benzobuddies, dont une personne qui a repris après 6 mois de post sevrage et qui est reparti au boulot après un arret brutal, et qui remet en place les conneries des modérateurs qui font peur aux gens.

Moi j'ai encore été banni pour avoir dit que ces modérateurs et leur conseils etaient dangereux

Benzobuddies est le pire forum jamais concu les conseils labas sont les plus dangereux que je n'ai jamais vu avec tout ces gens qui croient avoir fait des sevrages lent en 6 mois 1 ans

Contrairement à ce que tu dis que je choisis mes témoignages, je t'invite à te rendre sur le forum Thérèse et constater par toi meme que tout les gens qui on fait des sevrages lent finissent avec quelques sesquelles, mais sont a des années lumières de la severité des notres. A DES ANNEES LUMIERE !

Et de comparer avec benzobuddies qui est un réceuil de personnes qui ont fait des sevrages de merdes partout autour du monde, mes plus grosses conneries ont été se sevrage brutal et m'être inscris sur benzobuddies ensuite qui m'a effrayé pour rien de remonter ma dose, tout ces fils de pute font peurs au gens inutilement et laisse crever les gens sur leur forum de merde pendant 10 ans en leur disant que c'est normal qu'il faut resté comme sa et attendre

Je me laisse quelques mois, et encore si je les tiens, avant une reprise officielle de quelques jours de ma dose initiale

Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Icon_minitimeDim 26 Fév - 15:19

benzohell a écrit:
c'est marrant colas comme tu as choppé la mentalité des gens sur les forums anglo-saxons, et je me rend compte à quel point on peu être pieger par ces conneries car je l'ai été moi même, je me rend compte qu'enfait Thérèse m'aurait surement sauver la vie si je l'avais ecouter et remonter de 1 ou 2mg pour revenir à mon ancienne dose et que tout aurait été stable à nouveau.
il faudrait que t'ailles t'excuser, parce que avec tout ce que tu lui as reproché, et parfois méchamment
moi je pense que tu parts dans un sens , puis dans l'autre, tu es un peu perdu

je te rappelle que Thérèse a débuté avec les connaissances de Michel, qu'elle ne fait que s'appuyer sur le manuel Ashton, que le manuel Ashton déclare clairement qu'il y a des prolongés persistants des années, je reprends les termes, et que certains dans sa clinique ne sont même pas arrivés à se sevrer, voit le résumé avec la vidéo que tu as traduite
et donc que ce qu'elle préconise c'est ce qu'elle a appris ici, et sur elle et peut-être des découvertes de sa part, apparemment les huiles et suppléments ont pris une place énorme, alors qu'ici on en parle pas, et elle ne lirait pas l'anglais, et par rapport à ce forum qu'elle a quitté parce que à un moment donné cela chauffe avec Michel "le dictateur", comme cela chauffe aujourd'hui chez Thérèse
pareil pour Carole de Suisse qui a pris tout son savoir sur ce forum et quand elle a fait des vidéos, cela a clashé avec le "dictateur", souvent pour rien, mais cela veut dire qu'il y a des conflits latents
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Icon_minitimeDim 26 Fév - 15:36

Non je ne dis pas que cest therese qui a inventer quoi que se soit je suis bien conscient que la base cest ashton dailleurs je suivais sa méthode pendant mon sevrage lent sans etre inscris sur aucun forum et sa se passait très bien avant que je devienne impatient par la duree du sevrage

Je veux dire que sur benzobuddies qd je me suis inscris ces pourritures me disaient que tout sa etait normal de juste arreter pi voilà que meme les cas les plus severe guerissait en 6-18mois peu importe comment tu te seuvre.

Bien évidemment tu vas pas consulter le forum prolongé a res début du coup tu crois tt le monde

Je dis sa dans le sens ou si ces enculer mavait pas fait peur comme sa j'aurais ecouter therese qui me disait de remonter ma dose plutot que tout ces blaireaux qui mont faot croire que jetais en reaction paradoxale et que je devais vite arrêter.  Ce qui est totalement faux mtn apres ma vingtaine de cas de reprise que jai vu récemment jetais juste sous dosé et en manque entre les prises en ayant repris trop petit compare a ma dernière dose

Forcement quand tu fais un second sevrage en plein manque les symptomes ne vont pas en sameliorant
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Icon_minitimeDim 26 Fév - 15:44

benzohell a écrit:

Alors ma question est : ou sont les dégâts dans les synapse ? comment des symptômes sévères peuvent disparaître en quelque dose après 14 mois de post sevrage, en quelque jours la gonzesse passe de alité à ressortir et partir en voyage, ou sont les dégâts aux cerveaux ? depuis quand des dégâts au cerveau guerisse en quelques jours ?
je simplifie:
au bout d'un moment sous benzo ou ad, des neurotransmetteurs non utilisés, devenus inutiles, se nécrosent, pas tous, une partie, tant que tu prends l'extrait chimique de pétrole qui colmate certains endroits , tu fais persister une conduction nerveuse comme si les neurotransmetteurs nécrosés étaient toujours en fonctionnement, c'est artificiel, ce bain de sérotonine pour l'ad, pour le benzo, c'est l'inverse, il ouvre en permanence un canal,
donc tu as dans un cas un canal qui reste ouvert artificiellement
et dans un autre un bain artificiel
le tout produit par les effets indésirables et désirables d'extraits de pétrole, de pesticide
le cerveau, au bout de quelques temps, s'est adapté, donc on a des neurotransmetteurs qui manquent dans un cas et un canal ouvert en permanence (pas tous les canaux, une partie)
tant que tu bouffes tes pesticides, tu n'es pas au top, mais tu fonctionnes
enlève les pesticides et les hormones sont faussées, trop de gaba dans un cas et pas assez de sérotonine dans l'autre

donc vertiges, vue trouble, digestion muscles fonctionnent par à coups, douleurs, inflammation, panique, agoraphobie, tremblements

pour améliorer ces dérèglements, soit on souffre des mois et le cerveau arrive à réparer, soit on reprend les pesticides, et souvent les neurones sont à nouveaux abreuvés artificiellement de sérotonine, et les canaux, le gaba passe à toute vitesse à nouveau

donc presque plus de vertiges, digestion meilleure, peur calmée, tremblements arrêtés

alors le problème qui se pose est de rester donc avec les pesticides, extraits de pétrole, à vie

là interviennent d'autres problèmes, on est jamais au top sur les pesticides, il y a la tolérance qui tombe, et on a constaté qu'avec le temps, les reins sont foutus, la thyroide en prend un coup, le diabète apparait plus fréquemment, on est style légume, et on finit par des fatigues qui ne nous permettent plus de travailler, la création est perdue, on est zombie, et il faut toujours plus de meds pour masquer les effets indésirables nouveaux qui apparaissent avec le temps

donc les personnes se retrouvent chez Thérèse ou ici ou benzobuddies pour arrêter car ils ont vus qu'ils ne peuvent pas rester à vie, contrairement à la propagande des médecins psychiatres qui défendent leur gagne-pain et leur train de vie en voiture de sport






Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Icon_minitimeDim 26 Fév - 16:03

pour compléter il y a un paramètre ultra important que personne ne maitrise

la neuroplasticité

des personnes se réparent très vite malgré un tas de conneries, sur 2 à 3 ans

d'autres, malgré un parcours très doux, ne se réparent que très très lentement, sur des années de l'ordre de dix ans et plus plus


alors génétique? enzyme cyp450 ? réaction adverse à une molécule ou un changement brutal ?
pourquoi la neuroplasticité chez toi et chez moi semble très très freinée par rapport à Carole Suisse, et d'autres ?

moi je pense que notre cerveau a eu une hyper peur d'être en danger et s'est mis à l'abris

parce que mon cas , mes doses, sevrages ne sont pas si dramatiques par rapport aux autres, comme un bad trip de cannabis, mais beaucoup plus sérieux car les ads et benzos sont dix fois plus puissants que le cannabis
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Icon_minitimeDim 26 Fév - 18:57

Le sommeil est une des clé principale

Moi je suis en burn out complet de 3 ans dinsomnie severe et probablement toi aussi si tu dors peu

Le cortisol est un des point clé regulateur du système autonome

Je suis persuader que si je dormais je ne serais pas autant flinguer

Yen a meme qui disent qur survivingantodepressant que quand le sommeil revient lq guerison est en route.

Il me faut quelque chose pour massomer et dormir de tte facon je nen peu plus de passer ma vie au lit flinguer comme sa cette insomnie esr en train de me tuer
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Icon_minitimeDim 26 Fév - 19:29

benzohell a écrit:

Bien évidemment tu vas pas consulter le forum prolongé a res début du coup tu crois tt le monde
c'est sûr, quand tu vois des gens prolongés se plaindre, tu les plains, mais tu ne te renseigne pas sur eux, tu penses qu'ils ont dû faire des conneries monstres, les malheureux

et tu crois à la théorie des 18 mois, 24 mois etc
ce n'est qu'à un moment donné, comme tu es toujours mal et que les copains sont mieux, que tu commences à te poser des questions, et à 3 ans de post-sevrage tu vas éplucher ces fameux cas à part qui sont souvent très discrets, incompris et qui ne rentrent pas trop dans les cases standards et se taisent beaucoup, des taiseux
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Icon_minitimeDim 26 Fév - 19:49

benzohell a écrit:


Je dis sa dans le sens ou si ces enculer mavait pas fait peur comme sa j'aurais ecouter therese qui me disait de remonter ma dose plutot que tout ces blaireaux qui mont faot croire que jetais en reaction paradoxale et que je devais vite arrêter.  Ce qui est totalement faux mtn apres ma vingtaine de cas de reprise que jai vu récemment jetais juste sous dosé et en manque entre les prises en ayant repris trop petit compare a ma dernière dose

Forcement quand tu fais un second sevrage en plein manque les symptomes ne vont pas en sameliorant

perso je pense comme Benzobuddies, je vais t'expliquer
perso, je pense que tu étais en réaction paradoxale ou adverse reaction
parce que c'est arrivé brutalement, hors contrôle, je te classe avec le finlandais et d'autres
perso je ne pense pas qu'une reprise aurait changé la donne, tu étais non pas en manque, auquel cas, en reprenant, tout s'arrange
tu étais direct en syndrôme prolongé, c'est-à-dire plein de symptômes, plus rien qui marche
si tu avais repris, tu ne serais pas mieux, voire pire que non fonctionnel, d'ailleurs on le sent quand on ne supporte plus le produit, c'était ton cas

alors que toi tu maintiens qu' une reprise aurait tout arrangé, pour moi, cela marche en manque, comme Carole Suisse, et ceux de Thérèse qui reprennent, ils sont mal mais tous fonctionnels, ils peuvent diminuer et augmenter , ils souffrent mais restent tous fonctionnels
toi , tu est devenu mal et non fonctionnel
c'est pas pareil
c'est comme un syndrôme sérotoninergique en ad, mais avec du gaba en benzo
donc nous ne sommes pas d'accord
de toute façon, Thérèse ne pouvait rien pour toi, elle n'a jamais géré un non fonctionnel, elle ne connait pas, d'ailleurs tu as giclé, tu ne rentres pas dans leur moule
il n'y a que des personnes comme Michel, moi ou Corinne ou ceux atteints sur Benzobuddies ou survivingantidepressants qui connaissent


Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Icon_minitimeDim 26 Fév - 20:20

benzohell a écrit:
Le sommeil est une des clé principale

Moi je suis en burn out complet de 3 ans dinsomnie severe et probablement toi aussi si tu dors peu

Le cortisol est un des point clé regulateur du système autonome

Je suis persuader que si je dormais je ne serais pas autant flinguer

Yen a meme qui disent qur survivingantodepressant que quand le sommeil revient lq guerison est en route.

Il me faut quelque chose pour massomer et dormir de tte facon je nen peu plus de passer ma vie au lit flinguer comme sa cette insomnie esr en train de me tuer

ça, c'est une très bonne idée,

comme dirait Michel faut te renseigner avant de faire quoi que ce soit

malheureusement, dans mon cas j'ai dû m'adapter à dormir à partir de 6 h du matin, c'est ça ou rien
et comme j'ai problèmes de bouche sèche et prostate, c'est pas triste
il faut voir comment les autres ont solutionné

maintenant, perso, je pense que toi et moi ne sommes pas dans les cas de Thérèse qui peuvent reprendre parce qu'ils sont en manque et n'ont pas été frappé par le syndrôme, donc leurs solutions pour le sommeil marchent éventuellement sur les cas standards comme eux, mais nous ne sommes pas des cas standards, donc il faut que nous voyions les cas prolongés, comment ils ont résolu ce problème de sommeil...

Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Icon_minitimeDim 26 Fév - 20:26

Je vais essayer 50mg datarax

Michel fait un fouin dessus mais je nais jamais eu aucun soucis avec la majzure partie des gens le tolere bien apart leffzt geule de bois le lendemain
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Icon_minitimeDim 26 Fév - 23:30

tu as des cas qui ont essayé et ça marche? ou tu innoves?

quelle durée de prise? t'as fouillé sur internet
et chez Thérèse ? ils l'utilisent

ou tu te lances et on verra

tu commences en progression ou tu prends direct la dose ?

Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Icon_minitimeLun 27 Fév - 13:12

benzohell a écrit:

Yen a meme qui disent qur survivingantodepressant que quand le sommeil revient lq guerison est en route.

Il me faut quelque chose pour massomer et dormir de tte facon je nen peu plus de passer ma vie au lit flinguer comme sa cette insomnie esr en train de me tuer

oui, quand le sommeil revient, la guérison est en route, mais ce sont des gens qui ne prennent pas de somnifère, ils attendent que le sommeil revienne de lui même,

toi tu vas prendre un psychotrope, ce n'est plus la même configuration, le psychotrope ne guérit pas le sommeil, il masque et va t'anesthésier artificiellement un certain temps, en fait quand tu arrêteras l'anesthésie, tu auras déboussolé encore plus le système du sommeil
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Icon_minitimeLun 27 Fév - 13:15

benzohell a écrit:
Le sommeil est une des clé principale

Je suis persuader que si je dormais je ne serais pas autant flinguer


oui, c'est une des clés

cela veut dire qu'il y en a d'autres

on peut espérer qu'il s'améliore, et par là, qu'il aide les autres systèmes à se rétablir un peu dans un premier temps
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Icon_minitimeLun 27 Fév - 16:41

Je péte completment les plomb jinsulte tout les fils de pute et leur groupes facebook de merde et les forum putin dmerde ma jeunesse a ete voler par une ordure jsuis alité depuis 3 ans pour un sevrage de merde putin dmerde jai la haine en moi je vais faire un carnage jaccepte pas que cette saloperie sen sorte
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Icon_minitimeMar 28 Fév - 8:08

Je zuis en train de mourir depuisement cest de pire en pire mon corps se degrade au fur et a mesure des années a force decouter les gens de ne rien prendre pour le sommeio quil reviendra tout seul

Bande de con je suis en train de crever je dors 1-2h par nuit je peux mrme pu me deplacer dans ma baraque a 29 ans jai cru que jallais mourir cette nuit dun arret cardiaque tellment je suis faible je peux presque pu marcher

Allez vous faire foutre
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Icon_minitimeMar 28 Fév - 11:40

salur Benzohell,

va voir le médecin pour avoir quelque chose pour dormir

avec les connaissances que tu as sur le sujet, tu évalues à chaque fois jusqu'où tu peux aller

et tu reverras tes autres soucis quand tu seras mieux

la chimie pharma sauve des personnes, par exemple un antibiotique peut sauver,
ce qu'il ne faut pas faire c'est antibio à vie

donc toute l'allopathie n'est pas à jeter, il y a des médicaments qui aident, soulagent même s'ils ne guérissent pas

le tout est une question de mesure bénéfices/risques, ce que ne font pas du tout les médecins...à toi de le faire

et après un certain temps, tu n'es pas marié avec les meds, tu pourras re-évaluer la situation
Revenir en haut Aller en bas
victoire wombali



Messages : 213
Date d'inscription : 22/04/2016
Age : 35
Localisation : toulouse

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Icon_minitimeMar 28 Fév - 13:42

Eddylo
si tu vois que ça ne va vraiment pas essaye quelque chose du style sédatif en dehors de benzo genre antistaminique pour au moins se détendre parce que sans détente c'est impossible de dormir et sans dormir tu peux pas te détendre le cercle vicieu

C'est incroyable de la manière dont ces produits de merde peuvent detruire les gens.

La fatigue c'est ce que j'ai en ce moment

Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Icon_minitimeMar 28 Fév - 19:04

bonjour victoire, j'ai deja essayer tout les antihistaminiques du marché et meme sa ne fonctionne plus

l'Atarax me foutait un coup de massure et m'avait sauvé plusieurs nuit après mon arret brutal, maintenant c'est comme si je bouffais une pastille au sucre, sa me fait plus rien du tout
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Icon_minitimeMar 28 Fév - 19:07

Sinon colas je confirme que mes symptômes sont comme sa du fait d'avoir foiré mon sevrage et avoir repris m'a foutu en tolérance immédiatement.

Je parle avec un jeune qui etait sous Valium 2 ans et a commencé a entré en tolerance, il décrit tout les meme symptômes que moi, terreur, anxieté de fou impression detre dingo etc complétement flingué, il a redoubler sa dose et en moins de 6 semaines se retouvais à nouveau en tolérance, il s'est seuvré sur environ 2 ans en pleine tolérance aussi beaucoup de mes symptômes.

Et galère encore a 9 mois de post sevrage aussi

Ta théorie du syndrome nerveux prolongé n'est selon moi qu'une question d'entré en tolérance du medoc et non pas une réaction paradoxale vu que les symptômes disparaissent en augmentant les doses, meme si la tolerance revient vite, le fait que les symptômes disparaissent en augmentant montre que ce n'est pas une reaction paradoxale, soit du a une durée trop longue a la meme dose, soit parce que la personne prend ses cachet de temps en temps et l'effet kindling induit une entré immédiate en tolérance.
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Icon_minitimeMer 1 Mar - 3:24

je suis d'accord sur ce que tu dis sur la tolérance, le med ne soulage plus et on ne fait que souffrir, il suffit de doubler la dose et le soulagement est revenu
les souffrances sont "acceptables" et tu fonctionnes

par contre le syndrôme nerveux grave, quand il se déclenche, tu doubles la dose ne donne rien, tu es dans un état tel que tous les systèmes sont touchés, tu ne peux plus travailler

la tolérance n'est pas grave, les médecins savent la solutionner

mais le syndrôme nerveux grave, là, la médecine ne sait pas faire

ton problème et le mien c'est que à un moment donné le syndrôme grave s'est déclenché et je suis devenu handicapé direct

est-ce qu'avec un syndrôme grave on peut doubler la dose dans les jours qui suivent son apparition? ou 3 ans après ?

est-ce qu'une personne en tolérance peut doubler la dose dans les jours qui suivent son apparition? ou 3 ans après ? oui je pense


sur un échantillon de personnes qui bouffent des psychotropes à tout va, un pourcentage de "20 %" deviennent handicapés et cherchent des causes, des erreurs faites par rapport aux 70 % qui souffrent, tolérance parfois, mais qui eux, globalement fonctionnent
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Icon_minitimeMer 1 Mar - 9:22

putin de putin de merde j'en peu pu, quesqui c'est putin de passé avec mon sevrage de merde putin

Je me réveil en confusion sevère j'ai vraiment l'impression d'être en démence H24, crise de rage de dingue, putin dmerde Ashton dit que tout ca disparaît spontanément pouruoi j'ai encore toutes ces saloperies 3 ans après pffff

Jen peu pu c'est de la pure torture de se lever tout les jours comme sa j'en peu vraiment plus du tout, 3 ans de combat inutile pour ne rien gagné en retour
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Icon_minitimeMer 1 Mar - 13:22

moi je me lève en fin de matinée(en fait plusieurs fois pendant mes 3/4 h) ça va, et 1h après, la fatigue, le manque d'énergie(caractéristique de la fibro), peut-être de la dépression, mais je vis avec depuis des années

il me semble que tu as dit que lorsque tu prends un benzo maintenant, il n'y a pas d'effet visible
cela rejoindrait mon idée que l'on est bloqué, c'est pour cela que les prolongés ne reprennent plus, car ceux qui ont essayé, cela ne donne rien, donc ils arrêtent,
peut-être qu'ils ne reprennent pas une forte dose ?

maintenant, j'ai souvenir d'une femme qui a souffert 5 ans, qui n'en pouvait plus, est allée chez le médecin qui l'a mise sous antidépresseur qu'elle a dit(peut-être d'autres en plus ...?), et qui ensuite est revenue sur le forum un mois après et qui a dit qu'elle était tellement mieux, puis plus de nouvelles, une apparition furtive de consultation un an après, pas de nouvelle, pas de post de son état

beaucoup de toutes les personnes que j'ai repérées disparaissent sans avoir récupéré, elles partent malades ou en sevrage
c'est pareil sur le forum Thérèse ou ici, tu avais tant d'inscrits avec leur parcourt et ils disparaissent sans être guérit,

peut-être qu'ils sont mal, arrivent sur les forums, attendent des résultats positifs en quelques mois, croient au père noel, puis se rendent compte que c'est pas terrible, et finissent par ne plus venir, dans tous les forums il y en a un paquet
ceux qui suivent régulièrement ne sont finalement pas si nombreux





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 36 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge
Revenir en haut 
Page 36 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 19 ... 35, 36, 37, 38, 39, 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» insomnie depuis 1 mois et demi: sevrage zoplicone
» apres 4 mois de by pass
» Le travail: c'est la santé?
» enfant de 2 ans 1\2 qui ne dort plus la nuit
» je ne mange plus correctement depuis au moin 4 semaines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères  :: sevrage des antidépresseurs :: syndrome prolongé de sevrage aux psychotropes / plus de deux ou trois ans (12% des victimes, environ) et sevrages très difficiles-
Sauter vers: