Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères

INFORMATIONS PSYCHOTROPES ET MEDICAMENTS, SEVRAGE DES PSYCHOTROPES, ENTRAIDE, LUTTE CONTRE LES PRESCRIPTIONS DE PSYCHOTROPES, INFORMATIONS SANTE, INFORMATION DES VICTIMES, MEDICAMENTS DANGEREUX...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant
AuteurMessage
colas

avatar

Messages : 1574
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Ven 10 Mar - 12:35

ce que je ferais à ta place
j'achèterais dans une pharmacie le petit boitier bracelet pour mesurer la tension

ou un mini boitier qui se met à l'extrémité de l'index( qui doit être sans vernis au autre)il te donne le pourcentage oxygène et le pouls immédiatement, très pratique, sûr et rapide

sinon le 1er appareil, il faut le mettre sur le poignet à chaque fois, mais il marche aussi parfaitement pour le pouls, par contre la pression sanguine n'est pas toujours fiable, il faut plusieurs mesures

je me mettrais à l'aise dans un canapé, cool, à faire de la lecture ou télé et quand je suis calmé, je prends le pouls calmement, et là je verrais où j'en suis

d'autre part il y a des graphiques sur le pouls sur internet avec des fourchettes, tant que je suis dans les limites je ne prendrai aucun med

si cela ne t'arrive que lorsque tu fais des efforts, alors je ne me soignerais pas, je ferais toujours moins d'efforts pour ne pas arriver à la limite

parce que tu as compris que tu as des influx nerveux faussés depuis l'arrêt, tu as subis un choc, le cerveau doit petit à petit essayer de corriger lui-même, si tu introduis un med, il ne va rien te guérir, il va te détraquer et tu devras prendre à vie avec les mêmes problèmes que les psychotropes, tolérance, augmentation des poisons
parce que l'anti arithmique, c'est la même merde que les psychotropes, un extrait de pétrole ou de plante vénéneuse

tu n'as pas que l'arythmie, tu as un stress hors norme et plein d'autres choses comme une quantité de sommeil insuffisante

en syndrôme prolongé on est détraqué de partout, commencer à anesthésier l'activité électrique du coeur
le produit poison ne sait pas ce qu'est le coeur, il va donc jouer sur l'activité électrique partout, même là où ça marche, en fait tu vas te détraquer encore plus

si tu es en danger, tu prends, si tu n'es pas en danger, tu mesures
chez le cardio tu étais hyper stressé donc il faut mesurer chez soi au calme

je suis pareil que toi, je ne peux faire d'exercice, courir, porter, marcher doit m'arrêter
si je commence à soigner, voilà ce qui va m'arriver

aujourd'hui je marche 10 pas, je m'arrête, je maitrise, je repars et vais me stresser dans l'hyper du coin et je reviens, en ébriété parfois, station debout instable, mais ça va

si je me fais soigner, je vais sortir, avant les 10 pas, ma tête va tourner à cause du med, j'aurais peur d'aller au hyper car je risque de tomber , de ne pas arriver à revenir, j'aurais les effets secondaires indésirables supplémentaires du poison nerveux


car med pour arythmie, c'est agir sur les nerfs à nouveau
si c'était grave, il t'aurait hospitalisé de suite, s'il ne l'a pas fait....

moi je vis avec 14 à 16 de tension, si j'avais écouté le médecin, je serais sous traitement depuis longtemps
comme a dit Michel de lorgeril, cardiologue qui a fait de bonnes vidéos, la médecine traite des chiffres pour le cholestérol,tension etc, et chaque fois qu'on abaisse les chiffres mini, big pharma vend des milllions de boites en plus, donc aujourd'hui ils poussent à prendre des meds pour prévention pour les jeunes, vaccins inutiles, cholestérol traité en prévention, etc

c'est un choix


Dernière édition par colas le Ven 10 Mar - 12:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Ven 10 Mar - 12:49

Au repos mon coeur est normal 60-75

Cest des que je passe en station debout que les choses se corsent et que je passe au dessus des 100.

Cest le syndrome postural orthostatique

Je pense que le deconditionnement y est pour beaucpup davoir passer des annees coucher 90% de mes journees a cause des insomnies et de la fatigue et lagpraphobie qui fait que je reste chez moi

La cardio ma dit de refaire du sport doucement
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Ven 10 Mar - 13:05

Moi de mon téléphone en prenant mon pouls je suis à 90 au repos je passe au vapotage sans nicotine obligeais cela m'inquiète la je viens de marcher 30minutes je rentre chez moi mon pouls est à 105 ça va encore.
Ça me fait flipper de ne pas voir mon pouls dans les 60-70 lorsque je suis en mode tranquille couché
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1574
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Ven 10 Mar - 13:26

benzohell a écrit:
Au repos mon coeur est normal 60-75

Cest des que je passe en station debout que les choses se corsent et que je passe au dessus des 100.

Cest le syndrome postural orthostatique

Je pense que le deconditionnement y est pour beaucpup davoir passer des annees coucher 90% de mes journees a cause des insomnies et de la fatigue et lagpraphobie qui fait que je reste chez moi

La cardio ma dit de refaire du sport doucement

moi couché, le pouls fait 50/52
mais j'ai des fuites de valvules aussi

avec ce que tu me dis, je ne prendrais pas de traitement, mais je ferais en sorte d'être plus debout et marche, mais pas d'effort pour être obligé de se coucher
et je verrais par la suite
si tu es moins allongé, peut-être que tu dormiras mieux, car être tout le temps allongé n'est pas bon

ne fais pas d'exercice qui t'oblige à te coucher, toujours s'arrêter avant
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1574
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Ven 10 Mar - 13:31

Drogbatus a écrit:
Moi de mon téléphone en prenant mon pouls je suis à 90 au repos je passe au vapotage sans nicotine obligeais cela m'inquiète la je viens de marcher 30minutes je rentre chez moi mon pouls est à 105 ça va encore.
Ça me fait flipper de ne pas voir mon pouls dans les 60-70 lorsque je suis en mode tranquille couché

assis dans le canapé, au bout de 20 mn sans stress, cela donne quoi, en prenant calmement
si c'est 90, on n'en meurt pas mais cela pourrait être moins

maintenant, tu prends des traitements qui agissent sur les nerfs, tu descends des doses, donc je dirais que c'est presque normal, tu as des stress chimiques
alors que benzohell, comme il ne prend plus rien, ce ne peut qu'être que le post-sevrage et stress psycho
c'est sûr, que dans notre situation, on a tous un stress psycho
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Ven 10 Mar - 13:38

Non calmement dans un canapé au bout de 20minutes je suis entréet 80. Sauf que non si je dors comme ce fut le cas 1 jours mon pouls et à 65 70. Il était MM à 55 qd je dormais à ma reprise de benzo donc c'est le lien fatigue coeur rien de plus.
Genre il me faut une heure au calme dans le canapé pour avoir un pouls à 67 qui va s'emballer des que je v me lever aller au WC ou boire qq chose au moindre effort minima
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Ven 10 Mar - 14:08

Jviens de voir que ce syndrome peut avoir comme cause une hyperadrenaline constante

Ce qui correspond bien a mon cas vu que bonne nouvelle mauvaise nouvelle terreur agpraphobie panique exitation tout est sujet chez moi a des sécrétions massive dadrenaline quotidienne et constante.

Cest donc bien ce que je dis, je suis dans cet etat a cause dune reprise de merde qui ma bloquè en etat constant de stress en bloquant mon cerveau en etat dhyperecitabilité et mes récepteurs qui ne se remetent pas me flinguent a petit feu

Je suis bouffé de linterieur par mon anxieté chimique
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Ven 10 Mar - 14:21

benzohell a écrit:
Jviens de voir que ce syndrome peut avoir comme cause une hyperadrenaline constante

Ce qui correspond bien a mon cas vu que bonne nouvelle mauvaise nouvelle terreur agpraphobie panique exitation tout est sujet chez moi a des sécrétions massive dadrenaline quotidienne et constante.

Cest donc bien ce que je dis, je suis dans cet etat a cause dune reprise de merde qui ma bloquè en etat constant de stress en bloquant mon cerveau en etat dhyperecitabilité et mes récepteurs qui ne se remetent pas me flinguent a petit feu

Je suis bouffé de linterieur par mon anxieté chimique

C'est un peu ce que je ressens aussi la moindre chose positive ou négative le moindre stress me fait grimper aussi mais je suis très avec cette merde. Des fois je me demande si je devrais pas vite m'en débarrasser malgré le risque d'un sevrage rapide. Quit à prendre un calmant non pas pour dormir mais juste pour l'anxiété de type neuro sur une année. Se sevrer d'un neuro pour l'anxiété c'est pas hardware par contre pour le sommeil c'est tout une histoire surtout chez qq1 comme moi qui dev une accoutumance vitesse grand V à tous. Toi le norset fonctionne sur le forum blue beaucoup prennent de la mianserinne pour les sevrage hard avec grosse insomnies et ils dorment le gardent une année et le vire. Chez moi rien n y a fait même un loxapaq en clinique 5 jours je dev une accoutumance avant de fuire ce centre.

Je tente le coup j'espère dans qq semaines 2 3 mois un vrai changement j'aurais du mal à aller plus loin déjà 13mois d'insomnies sévères. Je dors finalement 3 4h par jour parfois sur une journée entière sans lien un sommeil complètement coupé ou je peux dormir une h apm 1h30 le soir 2 fois 20minutes par la et ça juste pour le moment
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1574
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Ven 10 Mar - 14:33

Drogbatus

attention à un arrêt trop rapide, tu n'imagines pas l'enfer dans lequel tu peux tomber avec des inconnues au bout

moi je ne le ferais pas, parce que si tu deviens handicapé, tes histoires amoureuses d'aujourd'hui, tu ne sauras même plus ce qu'est une femme, ne sous-estime pas la puissance de ces petits cachets, regarde dans quel état je suis depuis 8 ans, alors que je ne prenais qu'un cachet et la moitié seulement! et que j'ai fait sevrage quand même !
les erreurs se payent très chers pour certains si tu ne fais pas partie des chanceux
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Ven 10 Mar - 14:47

Oui je sais bien colas mais si ça bouge pas je peux pas me laisser mourir non plus je me sens un rat dans un labyrinthe à mon premier arrêt brutal j'ai eu de l'anxiété 4 mois le reste ct que le sommeil tout allé bien avant laccoutumance du theralene c'est depuis cette reprise que j'ai à nouveau de l'anxiété ect certes niveau sommeil ça pas changé grand chose.
J'ai juste repris parce-que on m'a dit tu redormiras tu pourra te sevrer et tu retrouvera ta vie et voilà le résultat.

Colasje n'arrive pas à te croire lorsque tu dis que tu as dormi 1h30 4ans. Je te traité pas de menteur attention loin de moi tout cela ne le prends pas comme cela, c'est juste que tu serais mort avant. Regarde Jérôme 2 années avec qq heures et désormais il dort 4 5h il est à deux doigts de claquer. Tu comprends que qd je regarde ma dose je fais le calcul en terme de temps ben ça fait 3 ans minima plus mes 13 mois déjà je serais mort avant même d'arriver au bout de ce sevrage. Tu vois c'est ça mon problème dans ma tête
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Ven 10 Mar - 15:30

Citation :
Colasje n'arrive pas à te croire lorsque tu dis que tu as dormi 1h30 4ans.

JE commence a douter aussi de tout ce que je lis sur les forums et ne plus trop me fier à ca, après avoir été detruit par benzobuddies qui me disait que tout cela etait normal alors que j'avais des symptômes sévères et que j'aurais du augmenter ma dose

" Les anciens ont fait ci ou sa et s'en sont sortis", pu rien à foutre des anciens et leurs conseils j'ai vu par moi même ce qu'etais 3 ans de post sevrage sans aucune amélioration en ecoutant les anciens, génial ben aujourd'hui je suis complétement flingué alors que si j'avais remonté ma dose dés le debut comme therèse me l'avait dit il etait encore temps que sa marche et calmé cette hyperexitabilité du cerveau

Tout au long de ces  3 années j'ai écouter des gens me dire qu'ils allaient mieu après tel date, tel date, tel date, et comme un con j'ai poussé mon corps jusqu'à 3 ans pour me retrouver en plein burn out et bouffé de l'interieur par l'anxieté chimique et la terreur qui n'est jamais partie.

pfff
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Ven 10 Mar - 15:45

Je te comprend pas des jours tu linsultes de tout les noms parce-que le ta fait reprendre d'autres tu lidolatre comme ci elle tairais sauvé sauf que tant c rien. Moi ce que je c c'est que si je l'avais pas suivi je n'aurais de benzo en moi depuis une année maintenant.
Je dormais 2h mais j'avais pas d'anxiété et aujourd'hui je dors mon avec tout le florilège
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Ven 10 Mar - 16:09

Parce que avec le recul jai vaicu tout sa pour rien et jsuis sur que remonter ma dose aurait marché et maurait permis de rester fonctionnel

Je lidolatre pas du tout je dis juste que jaurais du essayer de remonter ma dose meme quelques jour pour voir comme elle me disait et je lai pas fais parce que les encule de benzobuddies mont fait peur
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Ven 10 Mar - 18:20

J'ai eu les résultat prise de sang tgp à 58 (je crois ça sa pelle comme cela). Les benzo attaquent mon foie la pharmacie ma donné hepatovance à base de plantes pour nettoyer le foie radis noir etc ... et du magnésium tout en me disant de ne pas m'affoler pour le moment.
Cela est à surveiller je suis inquiet.

Regarde le résultat sur moi monter la dose pour quel résultat
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Ven 10 Mar - 19:20

Je sais louis mais je pense que si tu avais repris ton xanax peut etre que sa naurait pas eté la meme chose

Crrtaines personnes ne supporte pas les substitutions donc peut etre que sa joue

Et jetais a 2 mois setait encore ratrapable jen suis persuader
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1574
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Ven 10 Mar - 20:34

Drogbatus a écrit:

Colasje n'arrive pas à te croire lorsque tu dis que tu as dormi 1h30 4ans. Je te traité pas de menteur attention loin de moi tout cela  ne le prends pas comme cela, c'est juste que tu serais mort avant.

cher confrère, j'ai mis dans mon post:2 à 3 h le matin, toi tu mets 1h30

j'ai fait des nuits de 1h(le matin, je ne dors plus la nuit même aujourd'hui)
le lendemain j'ai fait un bon  3 h
en général 3 h et avec les années , c'est devenu 4h
quand je me lève pour uriner, la prostate pousse, je me réveille avec cauchemards(toujours, pas de rêves doux, agréables), 5mn après je redors cauchemards, je pisse dans une bouteille à côté de mon lit pour le minimum de déplacements qui me réveilleraient trop
de même pour dormir, j'ai le fauteuil avec télé à 1 m du lit avec couette
dès que ça me prend de dormir je suis sous la couette, pour profiter, je ne pense à rien, sinon je risque de ne pas dormir
je me suis conditionné comme un automate, ça pousse, je me lève, pipi, couette le tout à un mètre et pour l'équilibre, je me tiens au fauteuil
je tiens le coup parce que peut-être : je ne travaille pas, je n'arrive pas à faire de l'exercice, je fais un tour à pied par jour, j'ai 66 ans
maintenant si ça se trouve je me suis détruit,mais je ne pouvais faire autrement, de même aujourd'hui 4h

et puis, aujourd'hui, j'ai eu quelques améliorations mais suis toujours handicapé...alors ?


Dernière édition par colas le Ven 10 Mar - 20:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1574
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Ven 10 Mar - 20:41

Drogbatus a écrit:
J'ai eu les résultat prise de sang tgp à 58 (je crois ça sa pelle comme cela). Les benzo attaquent mon foie la pharmacie ma donné hepatovance à base de plantes pour nettoyer le foie radis noir etc ... et du magnésium tout en me disant de ne pas m'affoler pour le moment.
Cela est à surveiller je suis inquiet.

Regarde le résultat sur moi monter la dose pour quel résultat

nettoyer le foie, les draineurs, j'ai lu que ce n'est pas bon, il vaut mieux diminuer les doses de benzo à la place
les draineurs peuvent être très méchants pour des gens comme nous, si tu nettoies le foie et que tu mets des benzos dedans, il y a des personnes qui ne le recommandent pas sur survivingantidepressants, ils ont essayé et ont regretté
il y a un équilibre qui s'est fait dans le foie avec tes benzos, le fait de nettoyer ...
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1574
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Ven 10 Mar - 20:50

Drogbatus a écrit:
Je te comprend pas des jours tu linsultes de tout les noms parce-que le ta fait reprendre d'autres tu lidolatre comme ci elle tairais sauvé sauf que tant c rien. Moi ce que je c c'est que si je l'avais pas suivi je n'aurais de benzo en moi depuis une année maintenant.
Je dormais 2h mais j'avais pas d'anxiété et aujourd'hui je dors mon avec tout le florilège

il est comme ça, l'ami benzohell, un jour il veut la crever, le lendemain c'est la star qui l'aurait sauvé

je pense qu'il cherche le pourquoi du comment et a du mal, donc il part soit dans un sens ou dans l'autre suivant le vent,  il est jeune,

tant que toi et moi il nous respecte, pas de problèmes

je trouve que ce que tu as écrit est très "intelligent", sérieusement, si je peux me permettre
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Sam 11 Mar - 8:32

Je suis tetaniser je parle avec une ancienne moderatrice dun groupe de soutient anglais

Elle a fait la meme connerie que moi arret brutal 2mg rivotril qui fait des degats puis une reprise et un nouveau sevrage qui la derealise completement avec un systeme nerveux qui devient hypersensible a tout.

Cest resté bloquer pendant 7 ans mon dieu jen pleure

Je ne supporterais jamais une totture pareil si longtemps

Pourquoi jai pas fini mon putin de sevragz lent jen reviens oas detre aussi con jai completment foutu ma vie en lair SadSadSadSadSad
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1574
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Sam 11 Mar - 12:29

salut Benzohell,

je reprendrais la fin de la phrase de Drogbatus : "sauf que t'en sais rien"

arrêter un med psychotrope ne donne pas systématiquement un blocage et le syndrôme

le médecin en arrête tout le temps dans le monde entier, et tout le monde ne finit pas bloqué prolongé
beaucoup de patients qui se retrouvent sur les forums ont souvent essayé d'arrêter plusieurs fois comme tu l'as fait et pire et ont eu des échecs et ne sont pas en prolongé bloqué

ce qu'il y a peut-être, et rien est sûr, c'est qu'il y a des personnes qui ont un terrain favorable qui les mène au blocage et d'autres ont un terrain défavorable et ont beau avaler et arrêter, et ça passe

donc tes certitudes n'en sont pas
ce qui est sûr, c'est que tu as un terrain favorable pour le syndrôme, comme moi, c'est un avertissement pour nous, notre cerveau rejette plus vite que d'autres l'ingestion de toxiques nerveux



pour certains il y a réparation constante avec la neuroplasticité, et pour d'autres elle ne veut plus fonctionner, bloquée par ? (la peur?) comme le bad-trip du cannabis

la question est, pourquoi la réparation est bloquée chez toi et chez moi et pas chez d'autres qui ont fait le con plus que toi ?
pourquoi on a des stimulis hyper par rapport à d'autres qui peuvent aller à Londres ou au travail




Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Sam 11 Mar - 14:02

Ha ou i 2 3h bien plus

Voila em3ele baisse a _5% doncs 4eme nuit ells dit blanchett totaleñent malgres un appaisement justes unè hypervigilencre! Doncs ca va etre quoi 4 5 jours sans dormit pour redorñir1h30. A chaque diñinution de palliers quasi peu importe le changeñememtne du %.

He suís debousole je ne peux pas avancer sur le lysanxia  Mals suite oblige naus je peix pas le faire  sans me casser les dents.chaque diminution mamene a ne plus dormir le 3 ou 4eme jours après la diñinution.



Doncs viola prendre sa chose pour dormir entre chaque baisse de pallier pour passer le cap a chaque difois.

Putin babalà justes le theralebe et laccu maidait , tout a bascule a la rrorise du benzo commemt jai pu suivre certes idee si debillemen.

Desormais he reflechefis si he dius pas voten latreter quit a savoir un neuro pour lanxiete que he garderai le molins possibles. Plural le sommeil gest la que ca va se corsser he dorñirai zero forcement doncs mise sous leponex naus he asia pas si il pourra se sevrer par la suite ni si je v vite  dev unè accoutumance.

Boer jai senti que he dorñirais gt creve fstigue je baillet naus lol cerveau en connection.

Viola comment ont font lorsaque la reprise a foiré totalement et que a chaue balse le sommeil disparait?

He vols plus estrès solutions !!

He viens de manquer mq roses du matin 27g he deia pas si caut sur la prenne. Avec velles de15h ou pas
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Sam 11 Mar - 19:09

Comment s'est possible à chaque descente c'est nuit blanches c'est à cause de cela que j'ai fini hospi et ça refait à cette diminution. Comment je peux faire pour m'en sortir c'est impossible

Purtn j'ai complètement flinguer les gaba en retouchant à cette mère bzd. Je dormais au moins 2h à ma sortie de cure la je suis à zéro. C'est tellement imprévisible qu'il n'est pas excclu qu'en le virant vite je redore 2 3h.

Pourquoi j'ai retouché à cette mère avec ces discours test stab toi ect mais pourquoi bordel j'ai pas suivi les bons conseils emporté par les promesses que cela réglera les choses. La j'ai MM plus date choix que de le dégager rapidement sinon c'est zéro h de sommeil et prendre le l'épine pour dormir, j'ai compris déjà que je serais un vas de syndrome prolongé


Dernière édition par Drogbatus le Dim 12 Mar - 12:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Sam 11 Mar - 20:30

Vestigis a chaque balser ou he ne dors plus du tour 3 4 hours après doncs gest bien le lysanxia et la reprise la le soucis
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1574
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Sam 11 Mar - 21:33

faut régler le mode d'écriture et le verrouiller
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Dim 12 Mar - 11:47

OUI la je suis de l'ordi.
je vais faire u sevrage brutal j'ai pas le choix je dors 0h entre chaque descente pour de nombreux jours pour après redormir 1H30 4 années de sevrage.
Oui je sais j'aurais le droit aux neuroleptiques pour l'anxité à prendre qq temps à mon premier sevrage cela à duré 3 jours de tercian sauf que à le fin je dormais 2h sans rien, la j'ai compris ce sera zéro. Donc je vais prendre le leponex pour dormir prier pour ne pas dev d'accoutumane te pouvoir m'en sevrer dans une année ou deux je ne vois plus de porte de sortie,mais là c'est éivdent que mon sevrage est imposssible à mener ca veut dire quoi dans le meilleure des cas je dors 1H30 une semaine sur deux ...

Putin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   

Revenir en haut Aller en bas
 
28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 40Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» bébé 4 mois et demi, sevrage tétine et sommeil
» La petite que j'accueille a 2 ans et 3 mois
» insomnie depuis 1 mois et demi: sevrage zoplicone
» apres 4 mois de by pass
» Le travail: c'est la santé?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères  :: sevrage des antidépresseurs :: syndrome prolongé de sevrage aux psychotropes / plus de trois ans et sevrages difficiles-
Sauter vers: