Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères

INFORMATIONS PSYCHOTROPES ET MEDICAMENTS, SEVRAGE DES PSYCHOTROPES, ENTRAIDE, LUTTE CONTRE LES PRESCRIPTIONS DE PSYCHOTROPES, INFORMATIONS SANTE, INFORMATION DES VICTIMES, MEDICAMENTS DANGEREUX...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant
AuteurMessage
colas

avatar

Messages : 1554
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Dim 12 Mar - 22:27

la vidéo de Michel est très intéressante

le principe est toujours le même, comme les psychotropes, ce sont d'ailleurs des psychotropes, en administrer 3 différents par patch

la théorie est bonne, ça plait comme truc
faut avoir la glande pinéale qui fonctionne presque plus

ils expliquent bien que le benzo ne fait qu'anesthésier et un sommeil qui ne répare pratiquement pas

pour moi, celui qui prend ce traitement, la pinéale ne va plus fonctionner du tout, vu qu'on lui donne tout cuit les hormones, elle va s'adapter à ne plus faire aucune hormone, étant arrosée chaque nuit, gare si on arrête, on sera pire qu'au départ, à part les chanceux
donc ce sera à vie

mais pour quelqu'un qui ne dort plus, cela peut devenir une solution salvatrice

prendre ces trois hormones tout en prenant du lysanxia, baclo est une connerie

par contre prendre que ces 3 hormones parce qu'on ne dort pas peut être un essai à faire

et savoir que si l'on prend longtemps, la glande pinéale va être sérieusement modifiée par rapport à l'origine

mais si on ne dort plus assez et que la pinéale on s'en tape, alors on y va

bon, demain j'en connais qui vont acheter des patchs, une série pour arrêter de fumer, une série pour dormir
Revenir en haut Aller en bas
nadege

avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 28/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Lun 13 Mar - 8:35

benzohell a écrit:
Ben reteste le leponex quelques jours pour voir si y fonctionne bien pi si y marche ben profite en pour le garder et diminue ton lysanxia

Cest facile de dire prend rien tiens alors qui dorment leur 6-7 heures toutes les nuits

Le but cest pas se sevrer en etant en train dcrever a la warripr cest davoir une qualité de vie potable

La nadege de conseil de rien repeendre alors quelle a ajouter un antidepresseur pour son sevragz benzo pour palier a ses symptomes ridicules

Alors si tu lecoute tu peux crever

N'oublie pas que tes sevrages ont foirés, alors donner des conseils venant de ta part me paraît dangereux !!
De plus si tu t'y connais vraiment sur les psychotropes, sais tu qu'une dose d'anti-dépresseur fait effet à partir de 75 mg et pas 6 mg ?? il est temps de t'informer au lieu de juger !!
Maintenant concernant Louis c'est son sevrage pas le mien. Si aujourd'hui il ne dort plus, je dirais que c'est normal, il suffit juste de relire ses posts !!
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Lun 13 Mar - 9:38

nadege a écrit:


N'oublie pas que tes sevrages ont foirés, alors donner des conseils venant de ta part me paraît dangereux !!
De plus si tu t'y connais vraiment sur les psychotropes, sais tu qu'une dose d'anti-dépresseur fait effet à partir de 75 mg et pas 6 mg ?? il est temps de t'informer au lieu de juger !!
Maintenant concernant Louis c'est son sevrage pas le mien. Si aujourd'hui il ne dort plus, je dirais que c'est normal, il suffit juste de relire ses posts !!

Je me demande ce qui est le plus dangereux entre mes conseils et les votre de dire a un mec qui dors 2h par nuit depuis presque 1 ans et qui doit se taper un sevrage lent de 4 ans qui lui donne 5 jours de nuit blanche et de lui dire que c'est normal qui doit serrer les dents.

Et si tu t'amusais à mettre ton réveil juste pendant une semaine toute la nuit pour voir l'effet devastateur de 4-5 nuit blanche daffilé ? peut etre que tu courais au urgence au bout de 2 jours demander qu'on tassome de neuroleptique vu comme tu as l'air en sucre pour courir au urgence pour une journée d'"enfer" psychologique. Peut etre que tu la ramenerais moins avec toutes tes pseudo conaissance à la con qui servent pu a rien une fois qu'un sevrage a été foiré et qu'il faut se demerder comme on peu pour survivre
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1057
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Lun 13 Mar - 12:11

Pourquoi il suffit de lire mes posts?  J'ai suivi les suggestions du forum bleu et voilà c'est la reprise bzd qui m'a flingué complètement. Si je comprends c'est fini pour moi. J'ai toujours dormi au moins 2h avant de reprendre les benzo. Je suis plus victimes d'avoir suivi des suggestions surtout la reprise bzd pour comprendre ou j'en suis arrivé.
Merci du soutien nadts je reconnais toutes les erreurs mais la principale reprendre un bzd c'est un conseil que j'ai suivi.

Après ma sortie cure Thérèse ma dit d'attendre 2 mois pour sevrer le tberalene puis jai eu cette accoutumance au theralene je dors 2h ¥comme en sortie de cure sans rien). Puis me propose de tester mianserine et norset comme d'autres dur le forum bleu,  puis de tester une reprise bzd je redore,  descente de 1% insomnie total  (sans toucher au theralene ni au baclo). Je suis coincé puis attente sans rien toucher pour digérer le theralene j'entre en total tolérance benzo donc obligé de le sevrer en fait j'ai fait que cela suivre les suggestions sauf l'arrêt du theralene. Je trouve le jugement sévère c'est une reprise bzd qui a foiree  regarde abdel ça lui a réussi au final.

Ps je veux pas être declencheur dhostilites

Ps cette nuit dormi et rendormi plusieurs fois

Je comprends qu'il faut tenir tenir jairais du tenir cette ligne avt de reprendre les benzo mais dormir si peu si longtemps faut le vivre comment je peux tenir 4 années comme cela?


Dernière édition par Drogbatus le Lun 13 Mar - 12:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1057
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Lun 13 Mar - 12:31

Suis pas un objet sans sentiments je sais lire
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1554
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Lun 13 Mar - 13:17

tu as fait des erreurs (on t'y a poussé peut-être, mais n'entrons pas la dedans, on arrivera à rien)
comment cela se passe t-il quand on arrive sur un forum?
on dit ce qu'on prend et combien
puis après s'être documenté soi-même sur nos problèmes on élabore un plan de sevrage
en général il n'est jamais conseillé de rajouter une nouvelle molécule
il y a le choix entre diminution directe ou substitution,
puis une fois choisi, on ne bouge plus et on est parti pour des mois avec des problèmes de sommeil, d'alimentation, de panique etc

chez toi, et tu le sais  Louis car tu essayes d'être franc, tu as commis l'erreur d'enlever trop vite, de rajouter une molécule, pour des raisons d'être pressé etc j'entre pas dans le détail, cela n'apportera pas grand chose
et aujourd'hui , d'après moi, tu continues, malgré le bon conseil de Nadège qui te dit de ne pas arrêter brutalement, toi tu veux le faire car tu as le feu au derrière, tu ne te vois pas te sevrer 2 ans ou 3 ans
elle a raison , que si on lit tes posts , une personne qui a de l'expérience voit de suite les grosses erreurs que tu as faites, d'ailleurs tu es toi même franc et l'admet, mais tu continues à en faire à ta tête, mais c'est ton droit, chacun fait ce qu'il veut après avoir écouté les conseils

si Nadège perd son temps à te répondre, c'est pour t'aider, pas t'enfoncer, si Thérèse t'a donné un mauvais conseil, cela peut arriver, on ne peut lui reprocher, tu l'y as peut-être poussée en disant que tu tiens plus, il te faut un cachet...

nous sommes tous des victimes qui avons derrière nous nos erreurs et qui en referont peut-être encore

Thérèse , moi, Carole Suisse, Nadège, Michel,Benzohell etc on a tous , comme toi fait des conneries, si on se rassemble, c'est pour ne plus en faire

il ne faut pas oublier, que nous sommes tous en souffrances, que pour certains, les mauvaises paroles sortent vite, ce n'est pas bien, car ce n'est pas nous qui sommes la cause de tout ce foutoire, c'est le médecin qui nous a mis là- dessus, il était de son devoir de nous avertir des dangers, de nous aider à sevrer, ils sont hors sujets
s'en prendre  entre- nous, agresser ceux qui ont eu plus de chances parce qu'on trouve cela injuste, c'est de l'énergie gaspillée, et c'est méchant

Nadège ou moi ne sommes pas responsables de ce qui arrive à Benzohell, à Louis, à Carole Suisse, on a tous fait nos erreurs,

si Michel perd son temps à rassembler des liens d'infos, si j'ai fait deux malheureux sites et que j'interviens sur les forums, ce n'est pas pour enfoncer les gens, c'est pour aider sans attendre quoi que ce soit en retour, chaque année depuis 8 ans je paye pour mes sites de ma poche, qu'est-ce qu'il y a sur mes sites, des infos pour aider, informer plus rapidement et ne pas avoir à lire pendant 5 ans de témoignages pour les débutants qui sont tombés dans le piège

le sevrage est très dur, c'est pour cela qu'on étale dans le temps pour minimiser les chocs chimiques au cerveau et par là psychologiques, et cela donne des souffrances plus délayées

c'est pour cela, je ne te comprends pas Louis, pourquoi tu n'as jamais commencé un sevrage d'une molécule étalé, par contre pour rajouter un léponex ou autre saloprie, tu es prêt à le faire demain, malgré l'avis de tous, y compris Benzohell et Michel qui te l'ont dit

c'est ta façon de faire qui t'a secoué le sommeil
la seule façon connue de récupérer le sommeil est de sevrer ultra lentement, personne n'a une meilleure solution


Dernière édition par colas le Lun 13 Mar - 13:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Lun 13 Mar - 13:22

j'ai de terrible montée de rage adrenaline je sais pas c'est quoi, sorte de grosse decharge dans le sang et le corps je me met a trembler si je ne hurle pas d'hysterie ou frappe quelque chose,

mon sevrage est en train de tourner à la catastrophe je crois que je deviens vraiment taré
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Lun 13 Mar - 13:33

je suis terrifié par ces crises putin dmerde j'ai limpression detre bipolaire ou je sais pas ce qui m'arrive, je suis dans un etat second de rage colère, je boue de l'interieur comme si j'allais peter un plomb et faire une connerie,

Je ne sais pas si c'est une attaque de panique qui ne prévient pas et me donne l'impression de devenir fou vu que je sais que en attaque de panique ou a l'impression de devenir fou desfois, mais je suis hyper agressif

la réponse de lutte ou fuite se lance pour rien ou j'en sais rien mais je suis dans un etat second pendant ces crises
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1554
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Lun 13 Mar - 13:37

si on regarde ce que tu racontes, on peut émettre l'hypothèse suivante, tu as le système qui permet de faire de l'exercice qui est détraqué, le système dont je ne connais pas le nom mais qui régule la colère, la tolèrance, la rage, l'obession qui est un peu détraqué

tout n'est pas complètement détraqué, car tu en es conscient, et maîtrise tout de même

ce que je sais, c'est que tout cela va se régulariser, se résorber,
pour les personnes qui ont cela plus de 3 ans , cela met plus de temps, mais un jour tu te découvriras ne plus avoir ces pulsions aussi fortes et être même capable de te contenir

te dire que cela partira 100%, moi au bout de 8 ans, j'ai presque tout, mais certaines choses à une intensité tellement faible par rapport à 5 ans en arrière
et toujours le phénomène de vagues, cela revient un peu pire pour ensuite s'améliorer définitivement d'un cran
deux pas en arrière pour un en avant disent les anciens

dans 1 ou 2 ans , tu devrais avoir du mieux, mon opinion
moi, à 4.5 ans j'ai constaté enfin une sérieuse amélioration
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Lun 13 Mar - 13:43

Le fait den etre conscient me laisse penser que cest des attaques de paniques qui frappent un peu nimporte quand comme sa arrive chez les gens qui ont des syndrome de panique

Pour moi attaque de panique correspond a une reponse a yn danger que lon voit mais je sais que chez certain sa frappe nimporte quand comme carole qui disait en avoir 4-5 par jour

Impression de perde la tete et le controle
Souffle court agitation dufficulté a réfléchir etc
Jambes qui tremblent

Cest peut etre just des montee de panique ou dadrenaline je sais pas


Pour l'intolérance a l'effort au moinere exercise tout sa pour moi c'est simplement du au burn out et au syndrome postural orthostatique qui lui meme peu venir dune trop forte adrenaline constante dans le sang
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1554
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Lun 13 Mar - 13:59

je te suis dans ce que tu dis

l'impression de devenir fou, de disjoncter, je l'ai aussi, parfois

c'est quand le cerveau fait une nouvelle mini connexion, parfois tu marches ou est assis, et d'un coup, dans la tête il y a un instant spécial, puis cela reprend son cours mais tu te sens un peu différent, je pense que c'est une connexion qui s'est établie en neuroplasticité

au début je croyais à des AVc, mais c'est simplement des modifs neuronales
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1057
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Lun 13 Mar - 14:16

Oui colas je comprends et NON CE N EST PAS UNE PERTE DE TEMPS les posts de Nadège et des autres bien que mon poste est un désert. J'espère redormir comme hier avec des rêveils mais en réussissant à me rendormir 3fois.

La reprise de bzd on m'a plutôt pousse à essayer quand bien MM j'étais alarmiste ; ben je suis plus en danger ce jour que je ne l'étais auparavant. Je dors bien moins.

Forcément je vois que vue ma dose j'en ai pour 4ans de sevrage et je sais que si le sommeil ne revient pas je ne pourrai pas aller au bout.

Jérôme sait ce que c'est de ne pas dormir ou si peu sur une longue période et encore lui c'était en poste sevrage. Son raisonnement forcément maggrippe parce-que j'en peux plus.

Surtout que soyons tous franc ont n'en sais rien du tout si le sommeil va revenir ou pas. Comment ne pas être en stresse. J'ai deux petits enfants je suis obligé d'être présent de m'en occuper pendant que ma femme travaille tout cela mis bout à bout m'amène à la (mauvaise reflexion) autant faire table rase et changer toutes les molécules ce qui est stupide c'est certain mes gabas ne ceux répareront pas par magie.

A la fin de ma première cure sans rien je dormais 2h. Je dors moins aujourd'hui en ayant repris cette mère c'est une reprise foiree ; abdel ect saber ont tous retrouvé du sommeil MM si il y a d'autres problèmes il y a que moi dans ce cas. Sur le forum bleu les personnes dans mon cas passent par la mianserine ou le norset pour redormir tout au long du sevrage par exemple. Les idées viennent en voyant ce que je vois ailleurs. Si dans un moi y a pas de changement ça va devenir une mission °°°°°°° et j'ai pas envie de claquer non plus comme toi tu en vue sur des forums américain ou simplement en lisant l'histoire de Jérôme.

Il faut vraiment le vivre comme truc.
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1057
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Lun 13 Mar - 14:19

Et encore une fois je n'ai critiqué ni toi ni Nadège ni Michel je le reprecise ne pas m'apporter des paroles ou des écrits que je n'ai fait.
J'en veux à Thérèse et à Sylvie car elles m'ont poussé à reprendre du moins à tester une reprise bzd en me disant que je n'avais rien à perdre. Nadège m'avait prévenu de surtout pas suivre cela. ... je panique colas forcément du rapport temps de sommeil / durée du sevrage .... temps que le corps puisse encaisser cela.
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Lun 13 Mar - 16:12

Putin dmerde mais cest quoi sbordel depuis 2014 jai vu tt lmonde se seuvrer sur le forum therese garder ou reprendre leur boulot et moi jsuis la 3 ans apres completment flinguer alors que jbossais pdt mon sevragz lent putin dmerde sa mren dingue cest quoi ces conneries cest ridicule putin jen reviens pas

Jai vraiment perdu 3 ans pour absolument rien apart me degrader cest quoi ce bordel pfff
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1057
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Lun 13 Mar - 16:17

Toujours tes symptômes et tes insomnies?
Pour l'anxiété j'utilise de la baume du tigre sur l'endroit concerné ça me calme généralement sans faire de miracle par contre pour dormir la j'ai rien pour toi sauf ton norset qui fonctionnait sur toi
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Lun 13 Mar - 17:06

Le pire demes symptomes cest une putin danxieté terreur chimique constante jai une agitation mentale constante aucune paix interieur peur de tout et tout ltempd sans savoir pourquoi cest de la putin de torture


L'insomnie est toujour pareil je dors 3-4h hachurer et reveim comme si javais pas dormi mais le pire pour moi sont ces symptômes mentaux que je nai jamais eu de ma putin dvie et qui partent pu alors que cest censer etre ce qui diminue le plus vite celon ashton de merde
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1057
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Lun 13 Mar - 17:13

Je compati. J'ai désormais une anxiété constante sans aucune raison une boule au ventre et mes meilleures nuits ce sont tes nuits à toi
Revenir en haut Aller en bas
nadege

avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 28/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Lun 13 Mar - 18:02

colas a écrit:
tu as fait des erreurs (on t'y a poussé peut-être, mais n'entrons pas la dedans, on arrivera à rien)
comment cela se passe t-il quand on arrive sur un forum?
on dit ce qu'on prend et combien
puis après s'être documenté soi-même sur nos problèmes on élabore un plan de sevrage
en général il n'est jamais conseillé de rajouter une nouvelle molécule
il y a le choix entre diminution directe ou substitution,
puis une fois choisi, on ne bouge plus et on est parti pour des mois avec des problèmes de sommeil, d'alimentation, de panique etc

chez toi, et tu le sais  Louis car tu essayes d'être franc, tu as commis l'erreur d'enlever trop vite, de rajouter une molécule, pour des raisons d'être pressé etc j'entre pas dans le détail, cela n'apportera pas grand chose
et aujourd'hui , d'après moi, tu continues, malgré le bon conseil de Nadège qui te dit de ne pas arrêter brutalement, toi tu veux le faire car tu as le feu au derrière, tu ne te vois pas te sevrer 2 ans ou 3 ans
elle a raison , que si on lit tes posts , une personne qui a de l'expérience voit de suite les grosses erreurs que tu as faites, d'ailleurs tu es toi même franc et l'admet, mais tu continues à en faire à ta tête, mais c'est ton droit, chacun fait ce qu'il veut après avoir écouté les conseils

si Nadège perd son temps à te répondre, c'est pour t'aider, pas t'enfoncer, si Thérèse t'a donné un mauvais conseil, cela peut arriver, on ne peut lui reprocher, tu l'y as peut-être poussée en disant que tu tiens plus, il te faut un cachet...

nous sommes tous des victimes qui avons derrière nous nos erreurs et qui en referont peut-être encore

Thérèse , moi, Carole Suisse, Nadège, Michel,Benzohell etc on a tous , comme toi fait des conneries, si on se rassemble, c'est pour ne plus en faire

il ne faut pas oublier, que nous sommes tous en souffrances, que pour certains, les mauvaises paroles sortent vite, ce n'est pas bien, car ce n'est pas nous qui sommes la cause de tout ce foutoire, c'est le médecin qui nous a mis là- dessus, il était de son devoir de nous avertir des dangers, de nous aider à sevrer, ils sont hors sujets
s'en prendre  entre- nous, agresser ceux qui ont eu plus de chances parce qu'on trouve cela injuste, c'est de l'énergie gaspillée, et c'est méchant

Nadège ou moi ne sommes pas responsables de ce qui arrive à Benzohell, à Louis, à Carole Suisse, on a tous fait nos erreurs,

si Michel perd son temps à rassembler des liens d'infos, si j'ai fait deux malheureux sites et que j'interviens sur les forums, ce n'est pas pour enfoncer les gens, c'est pour aider sans attendre quoi que ce soit en retour, chaque année depuis 8 ans je paye pour mes sites de ma poche, qu'est-ce qu'il y a sur mes sites, des infos pour aider, informer plus rapidement et ne pas avoir à lire pendant 5 ans de témoignages pour les débutants qui sont tombés dans le piège

le sevrage est très dur, c'est pour cela qu'on étale dans le temps pour minimiser les chocs chimiques au cerveau et par là psychologiques, et cela donne des souffrances plus délayées

c'est pour cela, je ne te comprends pas Louis, pourquoi tu n'as jamais commencé un sevrage d'une molécule étalé, par contre pour rajouter un léponex ou autre saloprie, tu es prêt à le faire demain, malgré l'avis de tous, y compris Benzohell et Michel qui te l'ont dit

c'est ta façon de faire qui t'a secoué le sommeil
la seule façon connue de récupérer le sommeil est de sevrer ultra lentement, personne n'a une meilleure solution

J'ai eu comme d'habitude un immense plaisir à te lire.
Tu es une personne raisonné qui sait faire le choix entre le pour et le contre avec une grande qualité, celle de rester courtois avec ceux qui ont un coup de plume riche en bêtise et méchanceté.

Bien à toi

Je t'embrasse

Bises
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1554
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Lun 13 Mar - 19:49

doucement Nadège,

tu vas me faire gamberger et ce n'est pas bon pour ma guérison, mon cerveau n'est pas encore guérit et mes émotions s'emballent vite et tournent en roue libre, bon, c'est mieux qu'avant, avant je ne savais même plus ce qu'est une émotion

Benzohell, comme tu l'as évoqué déjà, je pense que tu as des formes d'akathisie, j'en ai aussi, et on a des crises, heureusement cela a beaucoup diminué en intensité, donc  cela passe avec le temps, les seuls cas pour lesquels cela restait très invalidants, c'est ceux qui ont pris les produits pour lutter contre, benzos, bêta bloquants etc
un jeune italien atteint très fort, je lui avais conseillé de ne surtout rien prendre, deux ans après il m'a rendu hommage, j'en ai versé une larme, car l'akathisie , je connais
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Lun 13 Mar - 20:27

Jaimerais te rendre hommage aussi en te donnant lhonneur davoir aidé un jeune paumé a guerir en layant soutenue depuis des mois mais cela semble malheureusement compromis pour arriver a pret de 3 ans et finir de pire en pire

Pour moi loption ne rien prendre aucun medoc aucun supplement a clairement servis a rien du tout

Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1554
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Lun 13 Mar - 20:56

benzohell a écrit:
Jaimerais te rendre hommage aussi en te donnant lhonneur davoir aidé un jeune paumé a guerir en layant soutenue depuis des mois mais cela semble malheureusement compromis pour arriver a pret de 3 ans et finir de pire en pire

Pour moi loption ne rien prendre aucun medoc aucun supplement a clairement servis a rien du tout


tu crois qu'en prenant des benzos ou des ads ou neuroleptiques, tu guéris ? c'est ce que fait Louis, je ne vois pas de guérison chez lui

tu es persuadé que si tu avais repris au moment de ton sevrage, tout se serait déroulé comme chez les autres

je te dirais comme Drogbatus te l'a dit, tu n'en sais rien

Mte a bien dit plus haut, "quand à un moment donné tu parts en vrille",
tu peux toujours justifier, dire que si tu avais fait ceci ou cela tu ne serais pas parti en vrille, moi je pense que ton cerveau a rejeté, et tu peux faire ce que tu veux, tu n'es plus sur la route classique, que tu justifies en disant que avant de faire ceci j'étais bien, cela ne prouve rien du tout,
il n'y a qu'une chose, tu es en adverse reaction et puis c'est tout

et tu n'es pas le seul jeune, tous les forums en ont, et cela n'a rien à voir avec 8 grammes de ceci ou cela, ou j'aurais dû reprendre, benzobuddies sont des cons, ils m'ont dit d'attendre

le con, je te dis cela amicalement, c'est toi qui ne comprend pas à 3 ans que tu sors une théorie que personne ne comprend, tout le monde a yoyoté, arrêté brutalement, et ce n'est pas 8 gr qui changent la donne
reaction adverse veut dire ce que ça veut dire, réaction brutale de l'organisme face à une molécule qu'il juge dangereuse pour son intégrité
tu te rend coupable de ton état, comme si t'avais fait une connerie, mais mon pauvre ami, si tu voyais toutes les conneries qui ont été faites par les jeunes qui arrivent sur les forums, et tous ne sont pas en prolongé, Carole de Suisse, tu dis tu t'en fous, ben oui, et chez Thérèse il y en a qui ont fait des sevrages pires que toi et qui vont bien, et d'autres qui galèrent
nous ne sommes pas égaux, certains arrêtent en 3 semaines, un mois après ils vont danser, tu sais ce que c'est d'arrêter en 3 sem !
il y a un pourcentage qui va en chi.er après avoir pris des psychotropes, et un gros paquet non
c'est Ashton qui le dit

un sevrage brutal fait souffrir mais 6 mois après tout devient classique
sauf certains cas, il prennent 8 j et sont en prolongé, c'est à dire pleins de problèmes, pleins de symptômes
et à côté il y a un con qui prenait 3 meds, en a sevré à moitié 2, et à la fin arrêté le dernier, en avait marre, et 2 ans après il travaille
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Mar 14 Mar - 9:51

Chaque jour n'est que torture, la même journée en boucle depuis 3 ans, irréelle, cette merde fait clairement des dégâts permanents
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1057
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Mar 14 Mar - 10:01

Je suis ko debout pouls à 100 couché dans mon canapé je suis en train de mourir mon dieu, dormi 1h30 1h puis 2x 20 minutes à peines toujours en rêvant. Reprendre les bzd m'ont tué tout simplement mon dieu j'ai 2 enfants en bas âgés c'est terrible je vais finir en hospitalisation ou en psychiatrie c'est obligé je vais tout droit.
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1554
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Mar 14 Mar - 12:30

ne rêvez pas !!!


le pouls va finir par redescendre, et Benzohell va finir par aller faire un tour en voiture,

je ne suis pas mort, Michel non plus, Corinne de Paris non plus,

vous n'êtes pas tous seuls, ils y en a d'autres sur benzobuddies et survivingantidepressants, et ils sont bien vivants

et le temps, avec le temps, ils sont de moins en moins mal

vous êtes impatients d'être mieux ! trop pressés à quitter le monde des drogués

va falloir attendre comme les copains ou alors fallait pas commencer à gober
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1057
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Mar 14 Mar - 13:06

Je te jure cols suis couché au lit tout tranquille 90, je suis obligés de faire de la coherence cardiaque allongée pour descendre vers 75 comment faites vous pour vos yeux qui piquent?

Mais que ce qui m'a pris de suivre et de rprd des bzd je suis foutu je me suis suicidé en fait
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   

Revenir en haut Aller en bas
 
28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» bébé 4 mois et demi, sevrage tétine et sommeil
» La petite que j'accueille a 2 ans et 3 mois
» insomnie depuis 1 mois et demi: sevrage zoplicone
» apres 4 mois de by pass
» Le travail: c'est la santé?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères  :: sevrage des antidépresseurs :: syndrome prolongé de sevrage aux psychotropes / plus de trois ans et sevrages difficiles-
Sauter vers: