Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères

INFORMATIONS PSYCHOTROPES ET MEDICAMENTS, SEVRAGE DES PSYCHOTROPES, ENTRAIDE, LUTTE CONTRE LES PRESCRIPTIONS DE PSYCHOTROPES, INFORMATIONS SANTE, INFORMATION DES VICTIMES, MEDICAMENTS DANGEREUX...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant
AuteurMessage
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Dim 12 Mar - 11:56

Je suis tout autant desesperer que toi malgrés mes 3-4h de sommeil recuperer sa ne mempeche pas de passer mes journee alité incapable de marcher

Ce sevrage brutal etait vraiment la pire chose a faire jen reviens pas que je taffais a temps plein que javais des symptomes ridicules pour me retrouver comme sa

Je geule chez moi comme un hysterique et frappe mon lit de me sentir prisonnier dans ce corps détruit et cette derealisation constante et detre si limité

Je ne me remettrais clairement pas dun choc pareil au cerveau

Bon courage si tu choisis l'arrêt brutal meme si sa risque detre cho cest clair que cest pu viable

Meme moi avec mes 3-4h de sommeil 3 ans apres je me dzmande encore ce que jfou a attendre comme sa je pense essayer de retaper dans un grod benzo comme le rivotril pour arreter tte cette merde sa tourne au ridicule je suis completment flinguer sans amelioration en 3 ans
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Dim 12 Mar - 12:30

Oui c'est clair que c'est plus viable mon sevrage 3 4annees en l'état c'est juste impossibles j'ai pas d'autre choix. Médecin me dit 20% tt les 4 5 jours. Donc c'est ce que je vais faire
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1610
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 67
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Dim 12 Mar - 13:06

est-ce qu'un yoyo, changements de molécules peut mener au syndrôme prolongé ?

qu'il fasse souffrir plus à ce moment-là, oui, j'ai lu des cas, mais ils s'en sont sortis correctement par la suite, ce serait donc non vérifié

quelle est l'une des caractéristiques les plus importantes du syndrôme prolongé ?

c'est que les symptômes ne s'améliorent pas, guérison ultra lente
déréalisation, ataxie, essouflement, étourdissements, tous les déséquilibres sont stagnants

qui est-ce qui commande, qui lance les réparations ?

d'après la science la neuroplasticité

est-ce que la neuroplasticité peut devenir très inefficace ?

oui, pour les syndrômes prolongés, elle tourne à 5%
pour les autres , elle tourne beaucoup plus, mettons 30 à 60 %, voire même 90% pour certains au début

qu'est-ce qui pourrait expliquer l'installation du syndrôme prolongé, le favoriser ?

un âge de prise aux alentours de la cinquantaine, 45/50 ans, une longue durée de prise de 8 /10 ans, un sevrage finit vers 55/60 ans, la personne a dû mal à se remettre
la longue durée de prise semble déterminante

est-ce qu'un syndrôme prolongé like peut s'installer chez un jeune 20/30 ans avec courte durée de prise 8j / 1 mois / 6 mois ?

oui, on appelle cela "adverse reaction", comme une allergie brutale à une molécule

est-ce que le fait de sevrer lentement évite cette réaction ?

non, ceux qui en sont sujet, cela intervient sans raison, souvent en prenant le début du traitement, et au bout de 8j ou 1 mois, il y a déclenchement, donc il n'y avait là aucun sevrage, aucun yoyo
cela pourrait s'apparenter au déclenchement chez certains du syndrôme grave de steven johnson de LYell, ou de réaction face à une vaccination, beaucoup prennent le cachet et le vaccin et n'ont rien, et une minorité réagit immédiatement, un genre de rejet d'organe de transplantation







Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Dim 12 Mar - 13:29

Cette tachychardie me rend fou, coeur a 130 apres mon repas je dois me coucher tellment jme sens mevanouir et que jsuis anxieux et essoufler

Putin dmerde jen peu pu de ces symptomes de folie j'aurais jamais zu tte ces merdes avec mon sevrage lent

Jen peu pu cest de la putin de torture
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1610
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 67
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Dim 12 Mar - 13:42

benzohell a écrit:
Cette tachychardie me rend fou, coeur a 130 apres mon repas je dois me coucher tellment jme sens mevanouir et que jsuis anxieux et essoufler

Putin dmerde jen peu pu de ces symptomes de folie j'aurais jamais zu tte ces merdes avec mon sevrage lent

Jen peu pu cest de la putin de torture
il a été prescrit de benzo pour douleurs au cou,
j'ai connu un portugais jeune qui se plaignait de troubles juste après manger de ton style,  cinq ans après c'était passé, ce dont il se plaignait ensuite , c'était des remontées acides et si on pouvait prendre un med du style pantanyl ou pantaprazole?, un mot comme ça, il avait de gros problèmes de panique aussi, il avait reposté 7 ans après, il disait ça va, depuis plus de nouvelles, il n'a pas pu travailler pendant les 4 premières années, vivait sur le salaire de sa femme et avait peur qu'elle le quitte, avait un enfant, ensuite il cherchait à faire du reiki si mes souvenirs sont bons , son métier

j'ai aussi eu des troubles lors déjeuners, repas, mais ils ont disparus, un qui est resté longtemps, c'est quand je mâchaisdes noix par exemple, j'avais des vibrations de la mâchoires qui se transmettaient vers le cerveau, je ne mangeais plus de chocolat pour cette raison, croquer me donnait des ressentis horribles


Dernière édition par colas le Dim 12 Mar - 13:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Dim 12 Mar - 13:45

Plein le cul de cette merde cest ridicule jaurais jamais fini flinguer comme sa avec mon sevrage lent putin dmerde cest n'importe quoi pffff
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Dim 12 Mar - 14:30

Oui je te comprends je part en sevrage brutal et leponex pour dormir des lundi je lui téléphone je fais ça en cure pour être protégé et je verrai combien de temps avec le leponex il me fera dormir j'espère en mois vraiment que je récupère déjà puis après si jamais ça tient ça tient tant mieux de 2 ans j'essaie de le sevrer mais j crois plus du tout toute façon je c que j'aurais une accoutumance c'est plus que certain.


Purin de mer de je serais resté sur le planet theralene accu je serais déjà à 13 mois posté sevrage bzd purin de mer de et voilà où j'en suis c'est du jolie.
Le forum de theréservation et attrayant y a beaucoup d'échanges ect ... humains. On sent vraiment que ça bouge et moi gros glande ben au lieu de rester ici et suivre le conseil j'ai préféré la chaleur humaine de son forum qui te donne plein d'espoir avt de te de zingué parce-que tu râle en disant mais suivi les suggestions et maintenant vs M dites je ne peux rien faire pour toi.

Je me suis tue et j'ai 2 enfants en bas âge elle est pas belle histoire si le leponex me lache niveau accoutumance sommeil c'est fini pour moi. Je part en mode Jérôme 2 première année de sevrage sur gaba et h1 don autant dire le tour à ete fait.
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Dim 12 Mar - 14:46

Je crois Jérôme y a que toi qui peut me comprendre ne pas dormir et juste "tenir" (oui ce conseil est logigue mais pas applicable surtout vue ma dose -temps de sevrage).

J'entends les personnes parlé d'insomnies ect elles dorment déjà lol et leurs nuits les pires genre MM 4h en 4x pour moi c'est une nuit exeptionnelle d'ailleurs ça ne mets pas arrivé depuis je ne sais plus quand mise à part sous leponex.

Tenir tenir sans rien je peux pas qui peut faire ça ne pas dormir du tout puis dormir 1h30 après 7 à 10 jours, puis rebellotte c'est juste de l'impossible
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Dim 12 Mar - 15:07

Louis y arrive un moment faut arreter d'ecouter les gens sur les forums

T'ecoute nadege qui dit qu'elle a vaicu l'enfer avec son sevrage rapide pour UNE journée de symptômes mentaux pi elle est partie au urgence, t'ecoute les conseils d'une personne comme sa avec ces symptômes de sevrages ridicules qui aurait déjà couru au urgence après 1 semaine de nuit blanche cumulée et se serait bouré de medoc ou triplé sa dose.

Y arrive un moment faut faire se que tu crois est le mieu pour toi et arreter d'ecouter tout ces gens qui ramenent leur geule avec leur sevrage ridicule de merde et leur symptômes qu'un goss de 5 ans subiraient les doight dans le nez

On fait pu partie de leur configuration

C'est sur que un arret brutal c'est pas conseillé et ca peut faire des putin de dégâts, mais d'un autre coté dormir 2h pendant 4 ans tout en etant encore sous molécule ben ouai ben c'est pas viable

Moi je te conseille aucun des deux tu fais ce que tu crois le mieu pour toi, juste que sa mfait marrer les gens comme nadege qui conseille alors que sa cours au urgence pour une journée de symptômes mentaux pi sa dit avoir vaicu l'enfer alors que jsuis sur elle faisait juste une crise d'angoisse
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Dim 12 Mar - 15:30

Ben ta tt compris à mon problème je dors 2h entre des phases de zéro heures de sommeil entre chaque descente comme en ce moment ben oui il est clair que ce sevrage n'est pas viable donc je pas 50 solutions que de l'arrêter rapidement et croiser les doigts que le leponex et son effet sédatif dur dans le temps pour pouvoir m'en sevrer un jour cela serait le moins pure des plans de le sevrer dans 12 24mois. Le problème c'est que je crois pas une seconde et j'aurais une accoutumance comme avec le reste des médocs passé par ma tête. Mais y a un moment où je vois plus aucune solution c'est clair que ma reprise à merdee et que je ne suis en sevrage classique.
Mais oui ont OK mon sevrage n'est pas tenable dans le temps de toute façon c'est une simple évidence tout simplement.

Donc j'entame ce sevrage très rapide je sais que je dormirais pas de toute façon sans leponex juste à croiser les doigts qu'il me lâche pas en cours de route c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Dim 12 Mar - 16:23

Simon faire un sevrage de les regles si le leponex me caut dormir pas de soucis sauf que hem salsa foutre torn combinen de temps il va marchait 15 3 semaines qq nous ou des annees ...
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Dim 12 Mar - 16:31

Cest sur que si tu peux trouver un truc qui te fait dormir plutot que larret brutal cest mieu

Je conseille pas larret brutal mais je compren ton envie pour avoir vaicu ces annees dinsomnies

Athymil ta essayer ? Ya une sur le forum therese qui la utilider pour dormir elle dormait aussi que 2-3 heures
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Dim 12 Mar - 16:49

Jai de ja essaye qthymil norset rien ne fonctionne tu imagine mm 200 de loxapq jaieu unè accoutumance la y a que le leponex doncs je pourrai faire món sevrage avec sauf que si accoutumance ben la je suís mal en plein sevrage bzd gest la mort de tout.

Je me dit que sí je larrete et que le lepinex fonctionne deja qq mois amors jaurais pu recuperer et je serais au point zero sommeil comme aujourdhui du si gaba et du leponex en plus h1. Je serais mal naus peutetre moins mal que si cela marrive en plein sevrage

Tu vois ce que je veux dire et mà reflexions?
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Dim 12 Mar - 18:04

Je vois vraiment pas comment je peux faire Jérôme je peux pas me sevrer en restant comme cela 4 années ont peut me dire de tenir mais ont sais bien que c'est impossible. Le brutal oui y a ses risques c'est clair je sais que je dormirais zéro comme aujourd'hui finalement après j'ai le leponex mais combien de temps sera til efficace ? ? Et pis le sevrage j'en sais rien du tout.

Demain je v tel a la clinique pour le sevrage je vois pas d'autres solutions je peux pas passer 5annees comme cela. Déjà toi qui dors 4 5h t en train de mourir alors imagine moi 1h30 puis diminutif zéro pour combien de temps je ne sais.

Je crois en fait que j'ai pas le choix si il était certain que le leponex tienne ds le temps je ferais le sevrage lent sauf que cet pas le cas don j'en sais rien le brutal semble devenir le moins risqué pour le sommeil en tout cas.

Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Dim 12 Mar - 18:14

Je ne sais que te conseiller je sais que cest lenfer et je ne veux pas etre responsable de mauvais conseil etant moi meme flinguer
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Dim 12 Mar - 18:15

Donc j'en sais rien de ce que je dois faire. Ce qui est sur c'est qu'il faut que je dorme un minima et y a que le leponex qui me fait dormir mais va-t-il m'accompagner jusqu a la fin de mon sevrage j'en doute fortement.

Oui je sais toi ça t'as vraiment foutu en l'air sur le forum bleu ou ici certains n'ont pas ces effets malgré l'arrêt brutal moi mon soucis c'est que le second !
A la fin du premier je dormais 2h la je sais que ce ne sera MM pas le cas je serais à zéro. Le premier je l'ai bien supporter le second c'est un vrai mystère si je tombe dans des symptômes psy hard ça craint c'est pas le but non plus encore une fois c'est la roulette russe.
1. Je continue mon sevrage aidé du leponex moins risqué niveau benzo mais je crois pas si le leponex va durer dans le temps2. Sevrage brutal et le leponex dur le temps qu'il dur
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Dim 12 Mar - 18:21

Parce-que mis à part "tiens tiens" je crois qu'ils ne se rendent pas compte ce que c'est de pas dormir du tout tout en ayant une tel dose de benzo.
Dit comme cela j'ai pas le choix en fait c'est l'option 2 et je prie pour ne pas tomber en syndromes psy.
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Dim 12 Mar - 18:29

Ben reteste le leponex quelques jours pour voir si y fonctionne bien pi si y marche ben profite en pour le garder et diminue ton lysanxia

Cest facile de dire prend rien tiens alors qui dorment leur 6-7 heures toutes les nuits

Le but cest pas se sevrer en etant en train dcrever a la warripr cest davoir une qualité de vie potable

La nadege de conseil de rien repeendre alors quelle a ajouter un antidepresseur pour son sevragz benzo pour palier a ses symptomes ridicules

Alors si tu lecoute tu peux crever
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Dim 12 Mar - 18:31

Oui mais le problème c'est combien de temps le leponex va me faire dormir en semaines ou en mois ;  je fais quoi après a laccoutumance le cas échéant ??? Ce qui est probable.

L'idée ct aussi de garder le leponex avec arrêt brutal et qu'il m'aide pour dormir le temps que l'orage bzd passe si tu vois ce que je veux dire et une fois que ça va mieux essayer de m'en sevrer
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1610
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 67
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Dim 12 Mar - 20:19

toutes les personnes chez Thérèse font un sevrage lent, même celles qui ont plusieurs médicaments

tous les forums déconseillent le sevrage brutal, trop de risques

si tu prends une dose de lysanxia et une dose de baclofène et que tu dors peu, ce n'est pas en introduisant une nouvelle molécule que tu vas dormir, c'est que tes cycles sont altérés par les poisons, la seule solution connue est de tout sevrer dans les règles et non de prendre de nouvelles molécules
ou alors on va chez le médecin, lui, il rajoute autant de molécules qu'il faut jusqu'au moment ou tu vas dormir jour et nuit, il faudra ensuite prendre une molécule supplémentaire pour te réveiller de ton coma quotidien

quand on ne dort plus assez depuis longtemps, c'est que le symptôme s'est bien installé, le faire partir , plus le temps passe, plus ce sera difficile

mes symptômes qui sont restés plus d'un an, je les ai toujours, soit ça s'en va vite en quelques mois, soit on arrive plus à faire partir

c'est ce que je vois sur moi
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1610
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 67
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Dim 12 Mar - 20:21

bouffer des psychotropes, c'est pas un projet de vie

les conseils donnés par Nadège sont bons, encore faut-il avoir la volonté de les suivre, si on ne les suit pas, ce n'est pas sa faute

les conseils de Thérèse ne sont pas si mal, la preuve, elle a des résultats, encore faut-il les suivre et ne pas la critiquer si on a pas suivi ses conseils

Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Dim 12 Mar - 20:35

Oui colas mais je ne dors plus du tout du tout depuis la baisse cest completememt impossible et les consells de therese je lai suivi jusquaujour ou he diñinue le bzd et que la zero sommeil et ells me tepond quelle ne salt plus quoi gaire cafè a certs reaction. on fait comment lorsque ca marche pas du tout?? Et que món ne dorts plus plus plus.

Cest pas unè qüestions de volonte he constate tour simplement.

Et j'ai pas critiqué Nadège au passage je me permettrais pas


Ca me déboîte comme ci je manquais de volonté après tt ce que j'ai subit, vous vous rendez compte que je dormais 1h30 avec 2 endormis sèment de 30m max et la plus du tout ? Oui je sais que c'est à cause des molécules la preuve ça arrive 4 jours après ma baissèmais comment je survie à cela c'est impossible. ... oui les conseils sont OK mais pousse le signal d'alarme en disant je suis en train de mourir tout simplement
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6152
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Dim 12 Mar - 21:06

Pour la fin de l'année, il y aura peut-être une solution ?????, je n'en sais rien et ne sais quoi en penser :

http://benzo.forumactif.org/t2379-les-troubles-du-sommeil-et-leur-traitement

Mais je ne sais pas du tout, du tout, si ce sera applicable au victimes des psychotropes ?

Est ce que ce traitement doit être considéré comme nouveaux psychotropes (donc très dangereux ?) ??????

michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/


Dernière édition par michel le Dim 12 Mar - 22:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Dim 12 Mar - 21:26

Colas tout le tintouin la cest bien marant si toi ta fait ton sevrage a la retraite et que tavais pu d'obligation et que tu pouvais te permetre de pas dormir etc cest bien mais qd ta une famille a gérer ben tu mexcusera mais bon

Toutes ces conneries de faut pas prendr si faut pas prendre sa blablabla si comme tu dis les symptômes sont deja installer et partent pu ben si on peu tenter quelque chose pour les arreter

Enfin bref comme sur benzobusdies et tout autre forum a la con on fait croire au gens que tout est normal cest le sevrage blablabla faut serrer les dent blablabla

Apres 3 annees passer en enfer moi je dis un gros MERDE a toute ces conneries
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Dim 12 Mar - 21:38

Je mets toute la volonté du monde mais le constat est sans appel ce soir sera la 5ème nuit sans dormir. Je peux déjà l'écrire car je le sens je suis ko en étant hyperactif dans mon lit.
Jérôme à raison si Jamais le leponex me permets de dormir alors faudra le sevrer plus tard mais je ne peux phisiologiquement faire cela :
- Dormir 1h30 à 3h maximum huchure
- Descente de 1 2 5 ou 20% du bzd et nuits blanches sur une dizaine de jours

Y a un moment c'est au-delà même de la volonté. Il faut le vivre
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   

Revenir en haut Aller en bas
 
28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» bébé 4 mois et demi, sevrage tétine et sommeil
» La petite que j'accueille a 2 ans et 3 mois
» insomnie depuis 1 mois et demi: sevrage zoplicone
» apres 4 mois de by pass
» Le travail: c'est la santé?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères  :: sevrage des antidépresseurs :: syndrome prolongé de sevrage aux psychotropes / plus de trois ans et sevrages difficiles-
Sauter vers: