Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères

INFORMATIONS PSYCHOTROPES ET MEDICAMENTS, SEVRAGE DES PSYCHOTROPES, ENTRAIDE, LUTTE CONTRE LES PRESCRIPTIONS DE PSYCHOTROPES, INFORMATIONS SANTE, INFORMATION DES VICTIMES, MEDICAMENTS DANGEREUX...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22 ... 30 ... 40  Suivant
AuteurMessage
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Icon_minitimeMer 18 Jan - 18:30

benzohell a écrit:
ma mere en a pris toute sa jeunesse et sa trentaine, yolastan Lexomil Xanax etc etc, pareil elle me dit quelle a jamais eu aucun symptômes comme je décris et me prend pour un fou malade imaginaire

c'est vraiment dingue je sais pas ce qui se passe pour avoir une génétique aussi pourrie

il a bien été constaté par Ashton et d'autres que c'est une minorité, un pourcentage égal à 15% (je me rappelle plus, d'ailleurs le chiffre est aléatoire car on ne comptabilise que les personnes des forums ou je ne sais, alors que beaucoup sont bourré de produits ou internés et ne savent pas qu'ils sont en syndrôme prolongé, encore faut-il avoir les connaissances pour comprendre)

donc tu as
A ceux qui arrêtent en 3 sem
B ceux comme Carole suisse Thérèse 2 à 3 ans
C et ceux comme nous

donc ta mère était dans le A, carole dans le B, et toi et moi dans le C

génétique pourrie? terrain angoisse au départ(pour moi) ? allergie réactionnaire au baclo ou benzo pour toi
normalement tu as la génétique de ta mère, et ton père il a quoi comme problème? il arrive aussi à arrêter en 3 sem ?
il devrait faire un essai lol comme ça on saurait

Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Icon_minitimeMer 18 Jan - 18:46

Mon pere a eté flinguer aussi au barbiturique antieepresseur apres un burnout + alcool.

Il a mis un ans a se remetre en se forcant a aller bosser et faisait souvent des malaises ses collegue le ramenait a la maison

Mais il a mis 1 ans
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Icon_minitimeMer 18 Jan - 19:10

donc je le mettrais dans le B et il est dispensé de faire l'essai lol
donc la génétique pour toi n'a pas l'air d'être en cause
moi , mon idée est que tu as fait une adverse réaction, tu as donné des produits à un moment où il ne fallait pas bouger, en faisant yoyo, d'après moi c'est l'introduction du nouveau avec arrêt, le baclo, qui a affolé le cerveau qui a fermé les portes de secours pour sauver sa peau face à cette invasion de nouvelles molécules, parce qu'on dit une molécule mais en fait chaque médicament est composé de plusieurs actifs

parce que au départ tu as pris du benzo et tu le sevrais sans vraiment trop de problèmes, donc quand tu en a repris et resevrage, ou arrêt brutal, le cerveau connait le produit depuis un moment, mais le baclo par contre, et j'ai, me semble-t'il entendu que le baclo est considéré comme dangereux par beaucoup, j'ai regardé sur google et il semble ...qu'il peut déclencher des troubles bipolaires, maniaco etc de la part de psychiatres, vomissements...
alors que ton benzo tu as pris, arrêté , repris, le cerveau n'avait aucune raison de le considérer comme dangereux, il composait avec depuis un moment


on a souvent dit qu'un médicament pris sur un corps qui n'en a pas besoin peut déclencher les troubles qu'il est sensé soigner , c'est ainsi qu'un temesta déclenche des angoisses chez quelqu'un qui n'en a jamais fait avant la prise du cachet
qu'un antidépresseur peut déclencher une grave dépression chez quelqu'un qui l'a pris pour autre chose et n'a jamais déprimé, et qu'un baclo peut déclenché les troubles qu'il est sensé soigner chez quelqu'un qui n'avait aucun de ces troubles avant de prendre le cachet
et que un anti diarrhéique peut déclencher une diarrhée chez quelqu'un qui n'avait pas de diarrhée, etc

de même qu'un benzo qui est donné pour dormir peut déclencher de l'insomnie chez quelqu'un qui avait aucun problème pour dormir avant de prendre ces cachets


évidemment ce n'est qu'une supposition
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

Drogbatus

Messages : 1261
Date d'inscription : 15/04/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Icon_minitimeMer 18 Jan - 19:32

Oui la génétique j'en sais rien, moi j'accroche vite à tous ce qui bouge et je maccoutume hypertexte vite ça c'est ce que je sais.
Oh put.in j'en peux plus de tout ça la fatigue ça va je redore un peu mais l'anxiété la a ce point c'est pas possible
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Icon_minitimeMer 18 Jan - 20:37

Bipolair maniaco depressif etc jy crois quand je pete les plombs mais bon mes crises sont surtout lier a la frustration et de voir que mes symptomes ne dispataissent pas et me limite pour faire des choses simples.
jai fais plusieurs test avec qcm etc sur internet et je suis tout a fait normal ni bipolaire ni skyzo ni phase maniaque donc moi le baclo jy crois pas trop.

Dautant plus qun autre a qui je parle en syndrome sévère aussi en a pris pendant 1 mois et il a absolument rien rrssenti de diferent pendant ou a larret dans ces symptomes, comme si il avait pris du sucre

Je pense surtout que cest les yoyo et SURTOUT la reprise a 4.5mg qui ma foutu en manque direct car j'avais repris une premiere fois a 6mg pendant 5 jours et je me sentais pas normal mais "mieu" la sensibilite au stimuli dans les magasins avait diminuer etc mais vu que je me sentais pas 100% normal et avec limprrssion de lechec davoir perdu 2 mois pour rien jai re arreter

Pour reprendre une semaine plustard a 4.5mg, ce qui est complètement débile je sais meme pas pourquoi jai fait sa, et je pense que ce qui sest passer cest que sa a simplement fait comme si javais fait une grosse diminution et pi continuer a me sevrée la dessus na fait qu'empirer les symptomes
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

Drogbatus

Messages : 1261
Date d'inscription : 15/04/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Icon_minitimeJeu 19 Jan - 10:06

Oui je penses que c'est cela qui tes arrivé aussi. Pour le bâclé par contre ça dépend la dose maintenant ça reste un autre médoc. Moi bizarrement j'ai pu supporté un sevrage brutal en 3 mois niveau anxiété juste avec le baclo et en dormant avec du theralene ce qui paraît peu. Mais la état de manque grosse anxiété mais pas de symptômes psychologie. J'ai remonté par obligation hélas, ça a l'air d'aller mieux. J'ai d'ailleurs passer une nuit dormi 3h de suite 1h puis 2h ça ce m'étais jamais arrivé mais ça veut rien dire des fois c'est exeptionnel donc ... si on eSt sous dosé c'est catastrophique. Ce qui test arrivé.
J'espère que la moi ça va aller et que je vais pouvoir me sevrer comme tout le monde avec des symptômes comme tous ou un peu prêt mais pas comme avant hier la c'est juste impossible. Ce qui m'énerve car c'est la clef pour m'en sortir niveau sommeil et de faire un sevrage lent comme tu le dit
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Icon_minitimeJeu 19 Jan - 10:22

Je sors tout juste de Lecler, j'ai tenu 5 minutes, je suis littéralement agressé par toutes les sitmulations et mon cerveau n'encaisse pas, lumières, monde qui bouge partout, les produits partout les rayons, le cœur qui s'emballe, derealisation sevère, tout se ralentit, je me sens littéralement agressé , yeux qui n'arrive pas a suivre

30 mois aucune amélioration

C'est juste irréel, tout le monde a au moins des putins d'amélioration pour bougé un peu voir du monde aller faire les courses etc et il ne leur reste plus que des symptômes résiduels musculaire ou physique

Pourquoi sa ne bouge pas putin je suis choqué d'avoir attendu 30 mois pour en être toujours à ce stade

Il s'est passé quoi putin mes récepteurs gaba ont complétement perdu leur affinité ou quoi, c'est comme si j'avais pu aucun chimque calmant dans mon putin de cerveau

Je vais littéralement devenir dingue d'être si limité comme sa je peux pas faire des putin de truc si ridiculs que tenir 5minutes dans un putin de magasin 30 putins de mois plustard

c'est quoi ce putin de delire
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Icon_minitimeJeu 19 Jan - 13:40

salut B,

j'ai la même chose depuis 8 ans,

les 1es années très fort, déréalisé, malaise, stimulis bruit visuels,sensations d'évanouissement imminent, plus pour moi incapacité à être debout(genre parkinson akathisie), je fuyais les conversations, impossible de dialoguer normalement,
aujourd'hui tout est là encore
mais diminution en intensité suivant les jours, j'arrive à adresser la parole, plus calme, mais comme j'ai des troubles physiques, impossible de prendre un escalator en riant, mais tendu et comme mes dispositifs d'équilibre sont foirés, je dois énormément souffrir pour ne pas partir en vrille
croiser des personnes, je n'ai pas tous les nerfs nécessaires à l'action donc c'est difficile

en résumé, tout est difficile car j'ai moins de neurones pour le faire, donc tout est mal fait et avec un paquet de souffrances

j'ai toujours la même conclusion, pour toute action, physique ou mentale ou les deux, je n'ai pas tous les moyens classiques suffisant que toute personne standard possède et que je possédais avant la prise des psychotropes,
donc courir impossible, porter = douleurs, parler est souffrance et pas au point, aller au supermarché est une galère car je n'ai pas toutes mes possibilités, aller aux toilettes pareil, faire la cuisine, prendre un autobus, marcher, regarder, dormir, se laver etc

malgré des améliorations, elle sont largement insuffisantes






Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Icon_minitimeJeu 19 Jan - 19:52

Jai une sensibilité au lumiere absolument atroce et severe sa me fait vraiment peur

Cest pas tout les jour mais la je viens daller rouler et juste les phares dune voiture dans mon retro me declenche une sorte de tetanie, mon corps se fige de terreur comme si jetais litteralement agresser

Cest un symptome que jai toujour eu a different degres meme pendant mon sevrage lent mais la je comence a cztement flipper de lampleur de tout mes symptomes mok corps est litteralement bousiller

Je vois un ophtalmo lundi mais bon ya fort a parier qui aura rien comme dhab

Putin je suis choqué ma vie est tellement foutu avec tout ces symptomes inhumain
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Icon_minitimeVen 20 Jan - 2:06

tu sais, j'ai beau expliquer les sensations, les phénomènes, les raisonnements, la logique, les observations etc
mais chaque jour je suis dans des interrogations, comme toi je n'arrive pas à accepter d'être dans cet état, pourquoi cela ne s'en va pas, pourquoi tous les systèmes sont foirés, et pas deux ou trois,
ce sont mes dernières années, dans deux mois cela fera 8 ans sans un med chimique, même pas un paracétamol
et des douleurs au dos qui vont dans les bras et bla bla tout est naze
et pourtant je sors faire une marche chaque jour, je me confronte chaque jour, d'ailleurs je n'ai pas vraiment peur, mais je n'ai plus les armes pour faire face au stress normal quotidien
donc comme toi, une lumière ou du sombre me provoquent des réactions anormales, tout est faux, les ressentis sont faux
j'ai eu des améliorations depuis 8 ans, mais c'est insuffisant pour vivre normalement, je suis handicapé des émotions, des sens, de l'équilibre...
et il faut dire que je ne m'attends qu'à de toutes petites améliorations, parce que si en 8 ans ce taré de cerveau n'a pas réussi à replacer chaque chose à sa vraie place, je ne vois pas la solution demain

Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Icon_minitimeVen 20 Jan - 9:20

se lever chaque matin devient une véritable torture, je constate a quel point tout ces symptômes sont sévères et ne partent plus et me rendent toute activité impossible

je me leve je ne reconnais meme pas ma chambre tellement je suis déréalisé
Je ne sens plus mes bras ni mes jambes a cause des parasthésies, c'est comme si les commander pour les bouger me demandait un effort mental alors qu'vant c'etait automatique
je n'ai dormi que 2-3 heures
je suis déjà suicidaire à peine j'ai ouvert les yeux
je suis déjà completement HS a peine j'ai ouvert les yeux, sortir du lit me demande un effort colossal
Je me sens comme un légume, je dois remplir des papiers pour pole emploi c'est comme si j'etais vide dans ma tete, comme si j'etais devenu un véritable légume qui comprend pu rien

Je n'arrive pas a croire tout ce qui se passe, je ne réalise pas, mon cerveau doit me derealisé tellement la situation est iréel et choquante

je n'ais que 28 ans, je suis maintenant un véritable légume handicapé

Mon dieu c'est absolument inimaginable, j'arrive a presque 3 ans et aucun de mes symptômes n'est parti et certains empirent meme,

c'est de la torture, une vie devastée
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

Drogbatus

Messages : 1261
Date d'inscription : 15/04/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Icon_minitimeVen 20 Jan - 10:13

Moi cette nuit impossible de dormir si 6h30 8h. Je me suis endormi de 16 à 17 donc gt bien constat j'ai l'impression d'être plus mort. Mes yeux ses horribleservices mal mâchoire oreilles hier pas plus de 5m dans un magain sentiments d'oppression retour maison. En fait y a que des mon lit yeux fermes MM si je dors pas ou je suis moins pire
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Icon_minitimeVen 20 Jan - 10:28

Drogbatus a écrit:
hier pas plus de 5m dans un magain sentiments d'oppression retour maison.

Ca c'est l'anxieté dont je te parlais, une vrai anxieté induite par ces merdes
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Icon_minitimeVen 20 Jan - 13:06

prendre des benzos ou des antidépresseurs ne résolvent rien, ils soulagent parfois les premiers temps puis on fait partie du club des défoncés qui souffrent, perdent leur emploi, les amis, leur famille, leur voiture...mais il leur reste le prescripteur , qui lui, ne les abandonnera jamais...

-----------------------------------------------------------------------------------
.Le Serment d'Hippocrate


Serment de l'ordre des médecins de 1996 :

« Au moment d'être admis à exercer la médecine, je promets et je jure d'être fidèle aux lois de l'honneur et de la probité.

...

J'informerai les patients des décisions envisagées, de leurs raisons et de leurs conséquences. Je ne tromperai jamais leur confiance et n'exploiterai pas le pouvoir hérité des circonstances pour forcer les consciences.

Je donnerai mes soins à l'indigent et à quiconque me le demandera. Je ne me laisserai pas influencer par la soif du gain ou la recherche de la gloire.

Admis dans l'intimité des personnes, je tairai les secrets qui me seront confiés. Reçu à l'intérieur des maisons, je respecterai les secrets des foyers et ma conduite ne servira pas à corrompre les mœurs.

Je ferai tout pour soulager les souffrances. Je ne prolongerai pas abusivement les agonies. Je ne provoquerai jamais la mort délibérément.

Je préserverai l'indépendance nécessaire à l'accomplissement de ma mission. Je n'entreprendrai rien qui dépasse mes compétences. Je les entretiendrai et les perfectionnerai pour assurer au mieux les services qui me seront demandés.

J'apporterai mon aide à mes confrères ainsi qu'à leurs familles dans l'adversité.

Que les hommes et mes confrères m'accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses ; que je sois déshonoré et méprisé si j'y manque. »

Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Icon_minitimeVen 20 Jan - 22:55

Pauliojr sur youtube et benzobuddies , 60mg de valium en pic de prise certains jours redesendu a 25mg environ tout les jour stabiliser

Arret brutal , tentative de °°°°°°° 1 semaine apres, tout les symptomes mentaux horribles decris parano suicidaire rage dp dr etc va lire ses symptomes sur benzovuddies si tu veux voir la violence de ces symptomes

Reprise apres 3 mois de post sevrage a 15mg les symptomes se calment un peu, nouveau essaie de sevrage cette fois sur 6 mois encore une fois trop rapide

Tout les memes symptomes que la 1ere fois en un leu moins forts, une fois le sevrage fini tout revient aussi fort le mec pete les plombs complet un nouveau syndrome nerveux comme tu lapelles.

Il tient 11 mois de post sevrage sans amélioration, il reprend une nouvelle fois, stabiliser les symptomes disparaissent il est beaucoup plus stable, sevrage dans les regles diminution toute les 3 semaines cette fois .

Sevrage fini completement gueris et redevenu normal. Si il avait ecouter tout le monde de pas reprendre blabla il en serait ou ? Surement comme moi 3 ans apres toujours pareil

Voila la preuve que ya pas de degat dans le cerveau mais juste un desequilibre creee par un sevrage trop rapide ou fait en tolerance, si cetait des degats ds les synapses ou les nerfs etc ben les symptomes disparaîtraient pas en reprenant et un sevrage encore plus lent changerait rien

Sauf qui se passe linverse et ce mec a gueri apres un arrer brutal, une reprise a moitier stabiliser et un sevrage encore trop rapide et fini par se rétablir avec une reprise et un sevrage tres lent.

Les benzos ne font pas de degats comme lalcool, les degats ocasioner par lalcool tu peux pas les ratraper parce que la duree de vie de lalcool est trop rapide pour pouvoir maintenir un equilibre dans les neurotransmetteurs il faudrait boire continuellement.

Alprs que les benzod avec des duree de vie de 200h perpettent de retablir lequilibre et de le maintenir avec un sevrage fait correctement.

Meme si les symptomes se repointent en post sevrage ils sont 100 foid moins handicapant que ceux du sevrzge rapide et la personne est fonctionelle et saint d'esprit

Jattend 6 mois si jen aid le courage, si rien ne change je reprend
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Icon_minitimeSam 21 Jan - 0:15

je l'ai trouvé sur benzobuddies

il a été prescrit en 2012, en 2013 arrêt brutal, reprise avec sevrage 2013 à mars 2014 arrivé à  0, février 2015 il dit dans sa signature: repris depuis  11 mois, total désastre
dernière activité sur site benzobuddies:avril 2015, ne donne plus de signe, aurait pu revenir pour expliquer sa réussite sur le site pour les copains !!!!

parle d'anxiété sur youtube et a créé un site pour diriger sur du skype payant pour faire du geert carole suisse, qui elle aussi aparemment veut en faire un métier
je ne reproche pas de gagner de l'argent pour vivre mais tout cela me parait étrange

depuis février 2015 il parle de reprise et de désastre,
ce n'est pas vieux , entre sa reprise et aujourd'hui cela fait 2 ans, il a resevré ???
quand on regarde, il est jeune, il n'a pas pris longtemps en années, et a fait un sevrage assez long de 7 mois la 1e fois de sep 2013 à mars 2014

des cas comme lui, on en voit pas mal qui s'en sont sortis, je n'ai vu nulle part qu'il était comme moi ou toi, bloqué, il a plutôt l'air d'avoir été comme chez thérèse en souffrance ou carole suisse, et elle , elle a pris 13 ans, ce qui est beaucoup plus que lui, mais jeune

c'est un cas qui n'illustre pas ce que tu en as déduit, d'après moi , ou alors il y a quelque chose qui m'échappe

d'autre part je n'admets pas que quelqu'un qui a été sur un site qui l'a aidé et qui s'en serait sortit, ne mette pas un post pour aider les copains, mais a le temps de faire 10 youtube et un site payant geert

je comprends ce que tu cherches, des syndrôme nerveux graves bloqués, qui après un an ou 3 ans , c'est mieux,  auraient repris, fait un sevrage cool et s'en seraient sortis

des cas comme lui j'en ai connu à la pelle, les jeunes qui ont récupéré, qui n'ont pris que deux, trois ans je t'ai dit que c'est monnaie courante, même des 7 ans de prise

mais des personnes en syndrôme prolongé qui ont repris, ou des âgés qui ont pris 10 ans et sont en syndrôme prolongé et qui ont repris et guéris, je n'en connais aucun
et je mets les adverses reaction dans le prolongé, puisque les anciens comme moi ont observé qu'ils prennent le chemin des prolongés

si tu trouves un prolongé bloqué cela m'intéresse aussi, mais je n'y crois pas trop, et je vais éplucher son historique, le mieux serait d'en trouver 3, car un, ça fait trop juste pour tirer une semi règle

des cas en syndrome adverse reaction bloqués, j'en ai connu très peu, mais aucun n'a jamais publié une success story, par contre les non bloqués j'en ai vu des success stories, surtout des jeunes qui ont pris 2, 3, 4 ans

le problème c'est ce syndrôme qui pour certains en fait direct des handicapés qui ne peuvent plus travailler, toi, tu as connu les deux facettes, moi je n'ai connu que l'handicape direct, toutes les fonctions Hs en partie

Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

Drogbatus

Messages : 1261
Date d'inscription : 15/04/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Icon_minitimeSam 21 Jan - 8:45

Bonjour jerome j'ai avancé en qq sorte. J'ai voulu diminué le bâclé de la plus petite possible insomnies 3 4 jours total (pire que baisse benzo). J'ai repris ma petite dose cette nuit j'ai pu dormir. Fallait je test.
Donc le bâclé est coupable ma reprise bzd n'est pas une catastrophe pour le sommeil.

Voilà donc 2 soucis je peux pas patienter des mois avec les bzd car je vais vite en accoutumance la ça va bien mieux.
2 je peux pas sevrer le baclo MM doucement je ne dors plus du tout
3 comment sevrer le bzd avec ce baclo qui fou mon sommeil en l'air ?
Preneur diede mise à part suivre le protocole de descente rapide du baclo (celui des personnes enceintes par ex qui est sans danger) et diminuer de 1% le bzd pour pas tomber en accoutumance je vois pas d'autres solutions sauf que comment passer 1 2 ou 3 mois sans dormir du tout le temps de virer le baclo et comme c'est un médoc expérimental aucune idée du poste sevrage.

Voilà j'en suis la théorie reprise bzd n'est pas si foireuse que cela infine.

Donc je pense j'attends 3 semainesur stable bzd j'essaie de descendre si mes nuits sont impossibles à cause du baclo ben je le vote en l'aidant d'un sédatif 2 3 fois semaines pour ne pas dormir zéro des mois. Et évite une news dépendance ça c'est que théorie de merde mais va falloir que je le dégage pour faire un sevrage bzd plus classique
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Icon_minitimeSam 21 Jan - 9:40

Citation :
quand on regarde, il est jeune, il n'a pas pris longtemps en années, et a fait un sevrage assez long de 7 mois la 1e fois de sep 2013 à mars 2014

tu plaisantes jespere, il a seuvrer 1.5mg de klonopin en 7 mois, sa fait 30mg de valium, Corinne a mis 3 ans pour seuvrer pareil en seuvrage Ashton lol



Citation :
des cas comme lui, on en voit pas mal qui s'en sont sortis, je n'ai vu nulle part qu'il était comme moi ou toi, bloqué, il a plutôt l'air d'avoir été comme chez thérèse en souffrance ou carole suisse, et elle , elle a pris 13 ans, ce qui est beaucoup plus que lui, mais jeune

Il etait bloqué a son premier arret brutal puisqu'il a repris après 3 mois.
Et a nouveau bloqué a son second sevrage rapide de 6 mois, tout ces symptômes ne faisaient qu'empirer jusqu'à 11 mois ou il a peter un plomb et decider de reprendre.

Il explique dans sa vidéo de succes story qu'il n'a pas eu besoin de soutient pour faire son dernier sevrage vu qu'il diminuait doucement les symptômes etait gerable il n'avait besoin de personne. Moi j'ai commencé mon sevrage lent en tombant sur Ashton pendant un an de 20mg a 7mg j'etais inscris sur aucun forum j'etais meme pas au courant que y avait des forums, je faisais mon sevrage et ma ptite vie tranquil j'avais pas besoin de qui que se soit


Et pourquoi retourner sur benzobuddies alors que tout le monde lui disait d'attendre et de pas reprendre et qu'il etait de pire en pire, c'est sa que t'apelle les copains des forums ? Raconter de la merde et laisser les gens souffrir pendant des années en leur disant "tinquiete tu va aller mieu attend", oui mais sa fait deja 2 ans que j'attend, alors attend 3 ans, oui mais maintenant sa fait 3 ans que j'attend, alors attend 4 ans yen a qui guerisse en 4-5 ans.

Toutes ces années perdues pour rien alors qu'une reprise aurait pu stabiliser, refaire un sevrage lent et avoir une meilleur qualité de vie.

Tu dis que tu as commencer a avoir des symptômes violent dés tes première réductions, j'avais lu sur ton blog que tu diminuais tout les 7 jours, palier trop courts les symptômes explosent et tu continue comme sa au lieu de faire ton sevrage en fonction des symptômes. Tu finies flinguer.

Et ce n'est pas une exeption puisque je parle avec 3-4 autres personnes par MP sur benzobuddies qui ont fait pareil et maintenant sont complétement guéris, avec des reprises 6 mois 1 ans plustard.

Pourquoi ils le disent pas sur le forum ? Ils l'ont dit et ont fait des posts, mais les modérateurs continuent de ramener leurs science de merde et sabote tout sa, alors les gens parlent entre eux par MP
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Icon_minitimeSam 21 Jan - 12:08

je deviens fou, je ne supporte plus ces putin de symptômes, sa fait 3 putin d'années et je peux encore pas tenir tranquil dans un magasin parce que mes sens sont completement flingué, les nerfs de mes yeux ne s'accomodent pas à toutes l'activité autour, tout les object toutes les lumières tout le monde autour, trop d'ctivité et mes yeux n'arrivent plus à s'accomoder et j'ai de terrible symptômes épileptiques, cœur qui s'embale, incapacité à voir bien,

J'en peu pu , tout simplement plus, mon corps est complétement détruit, je suis debout depuis seulement 2 heures et je suis déjà complétement mort HS

je sens pu mes bras ni mes jambes

putin mais c'est quoi cette torture inhumaine, c'est de la putin de folie, c'est iréelle
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Icon_minitimeSam 21 Jan - 15:22

pour moi un sevrage brutal est quelqu'un qui s'arrête en un mois, voire deux, donc 7 mois, ce n'est pas bien  mais le choc est amorti comparé à celui de 1 à 2 mois, de plus, un arrêt brutal n'est pas le même pour quelqu'un qui a pris 10 ans et 1 an comme lui
pour un an , une partie arrive à arrêter en 1 mois et est clean après 3 sem, donc ce qu'il a fait n'est pas hors normes, je dirais presque dans les clous

à l'arrêt on est tous en souffrances, il est difficile de voir si on est bloqué, moi, comme toi, on s'en est rendu compte au bout de deux ans qu'on est pas comme les autres, moi, je crois d'ailleurs que je me suis posé la question à 3 ans

mon cas est particulier, comme beaucoup, j'étais je pense , en tolérance depuis 6 ans, je suis âgé, j'ai pris longtemps, j'ai tout de même sevré avec palier 7 j mais sur 11 mois, mais moi j'étais en tolérance depuis des années, donc ma dose ne m'apportait que des souffrances, aucun soulagement, et je ne voulais pas augmenter(je ne savais pas ce que ça faisait à l'époque, mais je ne voulais pas augmenter), le switch m'a soulagé mais n'a rien changé dans mes décisions, 2 sem plus tard j'ai commencé ma descente palier 7 j, la 1e année j'ai eu l'akathisie, station debout parkinson like, impossible de me coucher à l'horizontal choc nerveux, la deuxième année  tous mes problèmes graves, syndrôme sec, auto-immune maladies
mais si je regarde avec le recul, tout le merdier a mis une bonne année à s'implanter au fur et à mesure et au fil des mois je découvrais de nouveaux dégats

à l'époque je m'illusionnais comme toi avec les fameux 18 mois, qui en fait sont fait pour tous les sevrages qui se passent mal et qui récupèrent au bout de 2 à 3 ans, je classe ton pauliojr dedans

mais tous ces personnages à 2 ans, 3 ans , sont pas si mal, alors que moi j'étais naze total, rien ne s'améliorait, j'avais juste le faux espoir véhiculé par les forums
et faut dire que , les cas graves, je regardais pas trop, je me disais ils ont dû faire des conneries etc, jusqu'au jour où je me suis retrouvé avec eux, et là, j'ai bien été obligé de me documenter sérieusement sans être influencé par la majorité avec leur 18 mois, et là j'ai découvert un nombre énorme de personnes qui n'avaient pas récupéré, qui étaient devant moi, et que je refusais de regarder, me sentant non concerné
et le point d'aujourd'hui, c'est que cette catégorie a de graves séquelles et j'en fait partie, nous avons maintenant le recul de plus de 15 ans de personnes qui ont des séquelles que j'ai connues à mes débuts,
moi je vais avoir 8 ans de post sevrage, et quand je suis arrivé sur le sujet, certains avaient 5 ans environ, cela fait donc 15 ans non guéris, pour moi, les espoirs sont minces, on ne peut espérer que des mini transformations ici et là, mais la neuroplasticité pour moi, c'est cuit
je ne suis pas mieux que Michel, Corinne, mes amis virtuels
et je me suis permis de poser la question de personnes dans mon cas qui auraient récupéré, antidépresseurs, benzos ou les deux, voire neuros en plus, je n'ai vu personne,
j'ai vu des personnes poster leur success, après des années, très peu, mais je les ai retrouvées en disant j'ai la fibromyalgie, j'ai ceci , cela

c'est comme si moi je dis  j'ai guéri, mais j'arrive pas à avancer, je vais dire  c'est la vieillesse, je ne tiens pas debout, c'est le parkinson, j'ai la bouche et le yeux et ailleurs secs, c'est le gougerot et les troubles dans les magasins, c'est langoisse, ainsi de suite
mais tout cela est arrivé après l'arrêt, d'un coup, la vieillesse, ce n'est pas ça
je vois les vieux circuler, ils ne sont pas dans mon état, et ils ont un problème arthrose ou je ne sais
pas toutes les fonctions HS depuis l'arrêt, ils ne sont pas handicapé

quelqu'un qui guérit, revient pour poster et les modérateurs, en général, quoi que la personne raconte, en sont friands, ils adorent les success stories, et ont tendance à repousser les syndrômes prolongés qui ne guérissent jamais

d'ailleurs l'une des phrases des modérateurs et du créateur du forum est de dire que celui qui ne revient plus a guéri et a autre chose à faire , vivre sa vie que de revenir
ce qui est faux, ils ne reviennent plus parce qu'ils ne sont pas guéris, incompris et le forum ne peut rien leur apporter (c'est une de tes phrases)

je connais des personnes en syndrôme prolongé qui ont repris pour essayer, cela n'a rien donné, ils arrêtent les essais assez vite étant devenus anti médicaments et souvent ne supportent plus la chimie, devenus trop sensibles

essaye, un petit bout, puis tu vois

ce qui peut fonctionner peut-être c'est la méthode utilisée si tu étais interné, une bonne intraveineuse de tranxène sur le gaba, un neuroleptique qui va jouer sur les neurotransmetteurs qui restent , et tu risques effectivement d'aller au supermarché comme un robot, les néons tu ne les  vois plus, une agressivité à crever quelqu'un qui t'a touché en te croisant, les meds sont devenus tes maitres, tu ne maitrises plus rien, tu rentres et tu jettes la table de la cuisine sur le pauvre chat et ta mère qui appelle les secours, et rebelote internement, lithium plus le reste puis un jour une tuerie dans une école
la relation ads benzo et tuerie a beaucoup d'exemples
on dira bipolaire, borderline, maniaco, autiste
les medicaments pour le cerveau agissent sur le cerveau, chez nous ils ont agit, si on en reprend, ils peuvent agir plus, la médecine en a encore beaucoup que le médecin ne nous a pas encore prescrits, il y a les cocktails aussi
la fille dans la rue en avait 8
le vieux en bouffait 17
toi et moi on en prend 0, on a de la marge


tiens, j'ai repris un peu de café, je vais en prendre chaque jour, mais une tasse pas plus
mon re-essai


Dernière édition par colas le Sam 21 Jan - 15:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Icon_minitimeSam 21 Jan - 15:28

Tu veux savoir pourquoi on entend pas parler des cas de reprise qui marche sur tout ses putins de forums comme benzovuddies ?

sa fait 3 fois que je fais la liste des gens qui ont repris apres 6 mois 1 ans et completement gueris apres un sevrage lent et sa fait 3 fois que les modératrices supprime mon message pour pas que les gens le voit

Ces forum sont corrompus dangereux et prefere voir les gens souffrir le martyre jusqua 10 ans en leur disant qui faut attendre


Dernière édition par benzohell le Sam 21 Jan - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Icon_minitimeSam 21 Jan - 15:39

Ces forum cest des sectes qui lavent le cerveau des gens, tu donne l'exemple de plusieirs personne qui ont repris et se sont stabiliser et gueris et on supprime tes messages

Cest des secte anti médicament tu metonne que vous restez flinguer 10 ans apres si vous avrz encore pas compris comment on se seuvre de ces médoc


Dernière édition par benzohell le Sam 21 Jan - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Icon_minitimeSam 21 Jan - 15:49

si tu as employé les mots que tu emploies, c'est normal qu'ils te virent

d'ailleurs évite-les ici, ce n'est pas bien de parler comme ça, je sais que tu parts dans tous les sens, tu souffres, mais nous sommes comme toi, maitrise-toi
la vulgarité n'apporte rien
sur les chantiers, les caïds poussent le plus faible, le harcèle, et ça parle très vulgaire
personnellement je trouve ces attitudes dégradantes, anti-respect

tu sais respecter tes parents, ton frère, il faut respecter les personnes sur les forums, ou alors aller sur des forums qui font de la vulgarité

si tu tenais un forum, tu ne voudrais pas qu'on parle avec des mots orduriers sur des sujets sérieux, ils ne résolvent rien

ce n'est pas parce qu'on souffre qu'il faut cracher sur ceux qui ne t'ont rien fait

que tu craches sur celui qui t'a mis dans cette situation, ok, mais ici, personne n'est coupable

et sans ces forums, qui ont été créés par des victimes, tu ne saurais même pas ce que tu as, quand tu auras créé un forum qui aide mieux, tu pourras parler

du coup, tu m'a bloqué



Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Icon_minitimeSam 21 Jan - 16:10

non non mon language est normal dans mon message labas je me contente de faire une liste de 5 personnes qui ont repris après des arrêts brutaux catastrophiques, se sont stabiliser et ont fini guéri en sevrage lent. Rien de plus rien de moins, une liste de 5 noms avec leurs posts en lien à l'appuie

et ces modérateurs me censure et supprime mes messages, je me dis au début ils ont pas fait expret, je recommence, 3 fois d'affiler ils mont supprimer la liste de personnes qui ont repris et guéris.

Encore une qui ramène sa fraise à l'instant à dire qu'elle a pas de chance de finir prolongé parce qu'elle a fait un sevrage lent de 11 mois de 1.5mg de Xanax, sa fait 30mg de valium en 11 mois.

Je me demande vraiment si vous êtes si experts que sa après plus de 10 ans de forum sur ses médicaments, sérieusement, c'est pas méchant ce que je dis le prend pas mal mais pour avoir connu les deux cotés de la rives du sevrage, sevrage lent , rapide et brutal, ben tu m'excuseras mais un sevrage lent qui respecte la règle les symptômes sont minimes et ne te cloue pas au lit

Si tu fais des paliers de 7 jours et que les symptômes te petent à la geule direct c'est un signe que ton corps n'encaisse pas 7 jours point bare, si tu continue tout ton sevrage dans cet etat faut pas s'étooner que tu finis avec des sesquelles permanentes

Ces forums m'ont pas sauvé la vie au contraire ils me l'ont encore plus flingué, je suis tombé sur le manuel Ashton et j'ai suivi les règles et jai eu des symptômes tellement ridicules que je n'avais absolument pas besoin de venir sur un forum, 5-10% tout les 14 jours et les symptômes sont gérables

J'ai voulu joué avec le feu à la fin en faisant un palier de 7 jours et j'ai fini en arret maladie, et tu te demande pourquoi t"es pas guéri 8 ans après avoir fait des paliers de 7 jours après 13 ans de prise comme l'autre qui me sort qu'elle a fait un sevrage lent de 1.5mg de Xanax en 11 mois qui est toujours flingué 5 ans après et qui dit qu'elle a eté allité tout son sevrage

Ben oui cocotte si tu seuvre 30mg de valium en 11 mois et que dés la première reduction ton corps te dit que c'est trop rapide ben il faut ralentir la cadence

Je suis vraiment choqué de tout ces forums, c'est un truc de fou ce lavage de cerveau

Vous ne saviez pas comment vous sevrer a l'époque cest normal sauf que maintenant que la connaissance est la il faut admettre que la simple cause d'un syndrome prolobgé c'est un sevrage de merde fait trop vite et que 7 mois pour 30mg de valium cest beaucoup trop vite comparer a ce que tu dit


Dernière édition par benzohell le Sam 21 Jan - 16:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Icon_minitimeSam 21 Jan - 16:29

Je vise uniquement benzobuddies ici quand tu vois le nopbre de personne qui font des sevrages de merdes et que ces moderateurs cest des vielles femmes qui ont eu des sevrage de 3 mois apres 3 arret brutaux eb detox 100 % gueri ou avec des symptomes ridicules qui leur conseillent dattendre avec des beaux smiley bizoux bizoux papillon poney la vie est rose.

Ouai ben desole mais il ferait mieu de faire leur vie et pas etre moderateur parcequi y conaissent quedal et donne juste un support emotionel sans prevenir les gens qui ont fait une connerie avec leurs sevrage

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 21 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge
Revenir en haut 
Page 21 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22 ... 30 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» insomnie depuis 1 mois et demi: sevrage zoplicone
» apres 4 mois de by pass
» Le travail: c'est la santé?
» enfant de 2 ans 1\2 qui ne dort plus la nuit
» je ne mange plus correctement depuis au moin 4 semaines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères  :: sevrage des antidépresseurs :: syndrome prolongé de sevrage aux psychotropes / plus de deux ou trois ans (12% des victimes, environ) et sevrages très difficiles-
Sauter vers: