Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères

INFORMATIONS PSYCHOTROPES ET MEDICAMENTS, SEVRAGE DES PSYCHOTROPES, ENTRAIDE, LUTTE CONTRE LES PRESCRIPTIONS DE PSYCHOTROPES, INFORMATIONS SANTE, INFORMATION DES VICTIMES, MEDICAMENTS DANGEREUX...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23 ... 31 ... 40  Suivant
AuteurMessage
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeSam 21 Jan - 17:36

tu cherches des logiques, des solutions
tu oublies que d'autres sont passés là où tu passes , depuis des années, et ils n'ont pas la solution, ils ne peuvent que constater les dégats
et toi tu n'as découvert qu'un aspect du problème, la différence entre sevrage brutal et lent 10% de la dose précédente
et tu pense que la solution est là
comme avant tu disais, c'est l'adrénaline
puis, c'est le glutamate
puis retour le sevrage lent

c'est comme Drogbatus, qui bouge un truc et hop, il pense avoir trouvé, puis galère,
puis il rebouge et ca y est, j'ai trouvé
il a rien trouvé du tout

moi je n'ai rien trouvé depuis le temps, je me contente aujourd'hui à chiffrer, observer, constater les dégats chez certains et pas chez d'autres

tu en es au début, tu as avancé, mais tu n'as toujours pas la solution
peut-être qu'il n'y en a pas tout simplement, il y a des dégats et puis c'est tout, tu vis avec et tu fuis les psychotropes et les médecins

et les forums, ils sont bien pour les faciles, et pour les graves, ils ne servent pas à grand chose,
moi par exemple je n'attends rien des forums, ils ne peuvent m'aider, c'est moi qui parfois explique un truc , c'est tout

que peut benzobuddies pour toi? tu en sais autant qu'eux, tu sembles avoir de sérieuses séquelles, que peuvent-ils pour toi? ils n'ont pas la solution

d'ailleurs ceux qui guérissent en 3 semaines, forum ou pas ils guérissent
ceux qui guérissent en 2 ans forum ou pas forum, ils vont guérir
et ceux qui sont bloqués, forum ou pas, ils sont bloqués, ils vont, viennent, essayent, ont trouvé le pourquoi, et alors? ils sont bloqués , et puis ?
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeDim 22 Jan - 10:47

torture c'est de la torture je vais en crever ou en devenir fou, je ne supporte plus ce que je me suis fait putin mon sevrage lent ce passait si bien

L'agoraphobie, la panique, l'anxieté irréelle est constante et ne part plus, ceux qui font leur sevrage lent ont pu sa en quelques semaines putin je suis vraiment un putin d'idiot

Jen peu plus la mort me semble ma seule porte de sortie à cette torture qui dure depuis 3 ans, c'est inhumain

même corinne qui a été bien amoché dit sur son blog qu'elle avait deja pu d'agoraphobie à 20 mois de post sevrage et qu'elle etait redevenue comme avant mentalement, Michel qui arrive à aller sur un plateau télé don c'etait partie pour lui aussi

Quesqui s'est passé dans mon cerveau ? J'en peu pu
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin
michel

Messages : 7294
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeDim 22 Jan - 11:09

benzohell a écrit:
Michel qui arrive à aller sur un plateau télé don c'etait partie pour lui aussi


Ce n'est pas partie, je n'en n'ai quasi jamais eu.

michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.wordpress.com
michel
Admin
Admin
michel

Messages : 7294
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeDim 22 Jan - 11:11

benzohell a écrit:
torture c'est de la torture

As tu ton témoignage que je puisse mettre sur :

http://torturemedicale.sosblog.fr

Fais m'en un copié collé ici stp.

merci

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.wordpress.com
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeDim 22 Jan - 11:40

michel a écrit:
benzohell a écrit:
Michel qui arrive à aller sur un plateau télé don c'etait partie pour lui aussi


Ce n'est pas partie, je n'en n'ai quasi jamais eu.

michel

Tu plaisantes ? Après 10-20 ans de tout les medoc que t'as eu et arret brutaux reprise etc tu n'as jamais eu d'agoraphobie iatrogène avec en plus de l'akathisie ?

C'est quand même une putin de blague je suis vraiment un des putin de pire cas pfff

Même pas envie de me fair chier a rediger un témoignage j'en ai plein lcul j'ai juste envie que sa sarrete
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeDim 22 Jan - 11:53

Je serais bien curieux de savoir de quels symptômes tu souffres encore 10 ans plustard pour dire que tu n'es pas guéris et pour toujours rester vague en disant que tes symptômes feraient peur au gens si tu en parlaient pour ne jamais avoir eu de terreur/anxieté/agoraphobie chimique de dingue avec des coktails pendant 10-20 ans.

Il faut mexpliquer pourquoi je suis flingué comme sa avec autant de symptômes si sevère pour moins de 2 ans cumulés et seulement 3 medoc different, quand je vois les symptômes de sevrages des autres maintenant j'ai l'impression d'être un extraterestre, on vit pas du tout la même chose

moi je suis bloqué en derealisation de fou h24 avec l'impression de vivre dans un monde mort et iréel comme si j'etais skyzophrene qui te donne envie de te foutre en l'air chaque seconde tellement c'est effrayant, avec une terreur chimique iatrogène constante qui ne part pu et des severe dégâts congnitifs et je vois les autres dire qu'il leur reste des douleurs parci parla je crois qu'on vit absolument pas la meme chose
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin
michel

Messages : 7294
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeDim 22 Jan - 12:13

Pour moi aussi : "pas envie de me fair chier a rediger... j'en ai plein lcul j'ai juste envie que sa sarrete"

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.wordpress.com
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeDim 22 Jan - 12:16

michel a écrit:
Pour moi aussi : "pas envie de me fair chier a rediger... j'en ai plein lcul j'ai juste envie que sa sarrete"

Moi jaimerais bien que tu ennonce explicitement les symptomes que tu as 10 ans plustard comme colas le fait parceque la jsuis choqué de voir que personne a mes symptomes meme sur benzobuddies yen a pas un qui a tout ce que jai en meme temps si loin
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin
michel

Messages : 7294
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeDim 22 Jan - 12:44

"pas envie de me fair chier a rediger... j'en ai plein lcul j'ai juste envie que sa sarrete"

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.wordpress.com
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeDim 22 Jan - 14:05

bonjour benzohell,

moi, les 1es années j'arrivais difficilement à prendre le métro, seul, mais quand tu me voyais tu n'imagines pas ce qui se passait dans la tête, je suis même arrivé à passer dans les galeries lafayettes, je mangeais dans des restos de touristes à Saint Michel, et même bu un verre chez flore à saint germain ou dans un mac do, aujourd'hui c'est trop dur, trop de risques, je ne le fais plus

Corinne de Paris, pendant la journée du 11 juillet, quand tu regardes la vidéo de BBhepar, elle discute avec des passants, a un petit chien avec son panneau, de l'extérieur on va dire elle a bien récupéré, d'après Michel elle a été très mal les jours suivants, quelles preuves? elle a eu quoi?

Michel, quand on le voit dans sa vidéo, on se dit qu'il va bien, et depuis doit être guérit, il dit qu'il souffre et ne veut pas dire où pour pas faire peur aux gens du forum; ne pas expliquer ses souffrances a du bon et du mauvais, le bon, c'est que personne n'est effrayé, on a que les gens qui guérissent, donc les médecins sont biens, comme ce que dégage le forum de thérèse par exemple, mais cela aide les médecins et enfonce les syndrômes prolongés dans l'exception très très rare, voire inexistante
Au début Corinne écrivait sur les forums, on lisait un syndrôme grave, depuis des années, elle n'existe plus à part une apparition le 11 juillet
donc si on se tait sur nos souffrances, pas de témoignages graves, que des témoignages de gens qui s'en sont sortis, donc tout va bien dans le meilleur des mondes
alors tu me diras on fait des blogs, des quantités de liens d'oeuvres d'autres personnes, de rares témoignages d'ailleurs, souvent américains traduits, il y a les livres des repentis

Michel a mis sa pierre à sa façon mais pas son témoignage à ce jour, moi j'ai mis ma pierre, Corinne a mis sa pierre, puis une petite récemment mais pas son témoignage actuel, il y a sur ses blog un ou deux témoignages de français mais c'est vieux et on ne sait pas s'ils sont guéris, moi comme j'ai une mauvaise relation avec l'un, je sais qu'il est naze total comme moi, mais sur le blog, fini, donc c'est devenu un mini témoignage, pas de durée des dégats qui sont peut-être résorbés
donc il n'y a que moi qui étale mes dégats en syndrôme prolongé au bout de 8 ans, et mes deux malheureux sites sont bombardés journellement par des ddos par les vendeurs de médicaments et pornos qui se cachent derrière des proxies chinois et russes pour downer le serveur


ta souffrance ne se voit,
si tu publies une photo de toi dans le jardin, au volant de ta voiture, puisque en plus tu conduis, dans le supermarché, tu vas même faire un sourire, on ne verra rien et dira que tu affabules, malade imaginaire, un bipo, donc un Michel qui passe à la télé, on ne voit rien, en plus des années après il ne dit rien, il n'y a que des personnes comme moi qui souffrent qui comprennent, les autres ont une vague idée pendant une seconde et puis la vie reprend son cours
alors tu as les listes à signer, qui sont piratées, qui vont où, va savoir , quel résultat depuis 8 ans?

donc on peut se rendre compte, qu'à part si on est atteint de troubles de station debout comme moi ou de difficultés avec les muscles, nos souffrances ne se voient pas, c'est dans la tête, les influx nerveux sont faux, les fonctions faussées et cela fait souffrir à chaque action, d'autant que se greffe là dessus de la mini déprime angoisse maladies autoimmunes etc

donc Benzohell, au lieu de te faire virer des forums, ta petite pierre serait de faire un effort pour ne pas te faire virer, de mettre une bonne signature vraie, de parler correctement et le message passera, celui que les syndrômes nerveux dus aux psychotropes existent et sont plus nombreux qu'on pense

les témoignages de syndrôme prolongé, il faut les chercher en Amérique ou en Angleterre avec Ashton, en France on peut dire qu'il n'y en a pas un seul 3/70 000 000  c'est zéro

et si tu guéris, tu mettras la suite pour donner de l'espoir aux suivants, et si tu ne guéris pas , tu mettras aussi pour donner le désespoir, mais tu auras dit la vérité
et dire la vérité, c'est beau, c'est la beauté de la vie, c'est éternel
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeDim 22 Jan - 14:50

comme je l'ai déjà expliqué colas mes pires symptômes sont psychologiques, anxieté qui s'apparente plutôt à un etat de terreur, je n'ai pas pu sortir de chez moi pendant presque 1 ans si je compte le temps de la reprise, je ne pouvais même pas être entouré de visiteurs à la maison je devais restais dans ma chambre, je ne pouvais pas manger a table avec mes parents tellement il m'effrayait, impossible de sortir juste à la boite au lettre

Alors je me demande bien comment c'est possible qu'une si petite dose m'ai declenché de telle merde que je n'ai jamais eu de ma vie et que michel qui dit avoir eu presque tout les medoc du marché pendant plus de 10 ans n'a jamais eu d'agoraphobie, je t'avoue que j'ai vraiment du mal a y croire, du coup je me demande bien quel genre de symptômes on peu avoir sachant que c'est le but premier de ces médicaments de flinguer les émotions et quand tu les arrete t'as peur de tout , surtout que je doute que michel ait fait un sevrage Ashton si il y conaissait quedal à l'époque non plus.

Donc des douleurs, des insomnies etc oui sa ne se voit pas sur soit à la télé, par contre quelqu'un qui a de l'akathisie, une angoisse de folie avec de la panique et une anxieté iatrogène de merde sa je peu te dire que sa se voit, alors part mes deduction Michel etait sur le plateau après environ 4 ans de post sevrage, et a l'ecran c'est limite le plus calme de tout le monde autour de la table,

Quand moi je me vois à 30 mois de post sevrage incapable de tenir en place chez le coiffeur ou a un simple rendez vous chez le médecin tellement j'ai une sorte d'akathisie en situation stressante et que la terreur/agoraphobie est putin d'horrible que t'es obligé de bouger un bras les jambes changer de position toute les 30 secondes etc c'est pour moi absolument impossible d'être sur un plateau télé dans cet etat sans que sa se voit puisque tu ne peu pas cotenir physiquement une telle terrer iatrogène

J'en conclus donc que même Michel avec tout les coktails qu'il a eu, n'avait pas tout ces symptômes psy atroces que j'ai, que toi apparement tu les avais sa je l'ai bien compris, que Corinne dit noir sur blanc sur sa page qu'elle l'avait pu a 20 mois de post sevrage

Alors je me demande ce qui s'est passé pour que moi avec ma petite dose de merde de 4.5mg de lysanxia et moins de 2 ans de prise je finisse dans un etat pareil a presque 3ans de post sevrage !!! 3 putin d'années !

PAreil vous ne semblez pas avoir eu non plus de pulsion suicidaire/rage iatrogène et moi j'en ais tout les jours

Alors ou quand je vois sa je m'interroge sur la severité de mon syndrome, sans remettre en cause vos souffrance à vous qui ont l'air plus physique que psychologique, mais je m'interroge, mes symptômes je ne les trouve vraiment que chez très peu de personne et sa me fait putin de flipper
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeDim 22 Jan - 15:28

je rectifie
il y a une française qui a déclaré ses séquelles de syndrôme prolongé dans son site, c'est Maori et l'a écrit sur ce forum si je me rappelle bien

les psychotropes agissent sur les neurones, donc les nerfs, les nerfs commandant tout, nous avons des altérations nerveuses, mais c'est fonction de l'individu, des doses, de l'âge
deux personnes que je connais, 1 homme et 1 femme, par exemple, font de la rétention d'eau et sont plus jeunes que moi
un autre fait des tocs , obsessions et ruminations, il n'arrête pas de penser à des choses sans arriver à se calmer
et des symptômes différents il y en a plein
moi je suis hyper fatigué à rien foutre et douleurs musculaires, toi tu as de l'énergie, tu ferais un cent mètre chez le coiffeur mais tu as je me rappelle plus quoi, un réflexe de vomir... qui t'en empèche, même porter un pack d'eau
j'ai les nerfs abîmés un peu partout et toi aussi
tout le monde n'a pas l'akathisie, beaucoup ne l'ont que pendant le sevrage, moi je l'ai eu hyper sévère après 9 mois
actuellement j'ai mal aux muscles des bras et dès que je marche, dos+poitrine+bras si fort que si je continue je meurs, donc arrêt tous les 10 pas avec repos etc

l'agoraphobie terrifiante devrait diminuer sérieusement, mais pour moi cela a demandé des années
pareil pour la déréalisation, qui est toujours là

en général quand tu as quelque chose qui ne s'en va pas assez vite, avec les années, il en reste toujours quelque chose, des séquelles
et si on était sûr que tout s'en va !!!

tu as beaucoup de psycho mental, mais ne pas porter un pack d'eau, c'est physique et mental pour moi, les deux sont liés quand on fonctionne dans la vie
le fait de bouger chez le coiffeur, c'est mental avec expression physique, un faux réflexe, de faux influx nerveux, des neurones abîmés, des nerfs inflammés, le circuit électrique mal isolé avec coups de jus pas assez de voltage ou trop suivant les dégats, le disjoncteur défaillant, des fusibles crâmés (satané glutamate), et encore, tu arrives à conduire, fais attention si tu reprends, parce que si ton cerveau perd les pédales une deuxième fois, tu ne pourras peut-être plus conduire, avec une bonne akathisie majorée, tu as eu une petite, il existe des plus intenses, pour cela, il faut impérativement prendre des psychotropes, il n'y a qu'eux qui sont capables de te l'iatrogéner, c'est la seule façon qui existe pour l'attraper
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeDim 22 Jan - 15:40

Colas meme maori disait deja avant 2 ans que ces angoisses etaient parties et quelle avait une clarté desprit phénomènale

On vit vraiment pas la meme chose que ces gens en tout cas perso

Comme cette audrey la bbhepart qui vient pleurer sur benzobuddies 5 ans apres pour 2-3 migraine parce quelle sest foutu de lhuile essentielle sur le bras

Cest quoi ces pleureuses avec leur symptomes ridicule tu viens demander de l'assurance sur un forum pour 2 migraine a 2 balles 5 ans apres

Cest vraiment abuser ya belle lurette que jaurais deja degerpi de tout ces forum pour des connerie de symptomes pareil
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeDim 22 Jan - 16:34

pour maori

à 5 ans elle a dit qu'elle avait la fibromyalgie et le syndrôme gougerot, ce que j'ai aussi, alors qu'avant elle se croyait tirée d'affaire

il faut savoir que certaines séquelles n'apparaissent pas la 1e année, souvent la 2e ou 3e
avec les psychotropes, à l'arrêt, tout semble bien, mais au bout de 3 ans on est pire, le temps que toutes les maladies iatrogènes se développent et s'expriment
moi je me croyais tiré d'affaire la 1e année, même la 2e qui était pire, c'est à la 3e que j'ai commencé à me poser des questions par rapport aux autres et à avoir des doutes devant mes handicapes

pour Audrey, elle fait partie des personnes maxi 3 ans, donc elle était fonctionnelle, on ne peut rien lui reprocher, et qu'elle est revenue parler pour un produit, elle ne s'adressait pas aux syndrômes prolongés

bien qu'elle s'en soit sortie, c'est la seule qui apparemment avait compris qu'il y avait plus grave qu'elle, elle aussi qui a fait le 11 juillet avec une syndrôme prolongé alors qu'elle ne l'était pas,
personnellement je la trouve formidable, ce n'est pas sa faute si on en est là, et elle a essayé de redonner ce qu'elle a reçu, bon Michel , avec son caractère l'a stoppée, c'est comme ça
mais pour moi, Audrey, elle ne le sait pas, mais elle m'a marqué par son comportement, ses paroles et ses actions, elle est l'une des plus méritantes que je connaisse dans le milieu depuis 9 ans, une honnêteté, un respect, une générosité, une brave fille à qui je souhaite le meilleur
carole suisse ne lui arrive pas à la cheville
quand tu ne connais pas , ne reproche pas, elle mérite beaucoup plus que ta réflexion de débutant
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeDim 22 Jan - 17:54

Encore une championne sur benzobuddies 38 ans de lexomil et valium sevrage rapide de 4 mois et 85% gueri a 6 mois de post sevrage

Et avec mes 2 ridicules annees toujour flinguer 3 ans apres

Cest beau non ?
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeDim 22 Jan - 19:49

benzohell a écrit:
Encore une championne sur benzobuddies 38 ans de lexomil et valium sevrage rapide de 4 mois et 85% gueri a 6 mois de post sevrage

Et avec mes 2 ridicules annees toujour flinguer 3 ans apres

Cest beau non ?

pour moi, 6 mois de post-sevrage ce n'est rien, il faut voir son état à deux et trois ans pour se prononcer

mais c'est vrai que certains s'en sortent et d'autres non, en général les longues durées ne s'en sortent pas à partir de 10 ans de prises et de l'âge avancé, et les jeunes s'en sortent mieux

mais il doit y avoir des exceptions

ce que tu as chez le coiffeur, je l'ai aussi, je pense que c'est des séquelles d'akathisie, mais 8 ans pour moi, je perd espoir, cela ne me permet pas de me relaxer dans la rue, toujours sur le qui-vive et m'empêche de rester calme debout, mes nerfs me démangent, genre parkinson,
chez moi cela s'exprime par la station debout et la marche

que veut-tu faire ? il faut continuer à avancer où ? j'en sais rien

Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeLun 23 Jan - 10:37

C'est irréelle, je n'ais plus aucun recepteur gaba pour maintenir l'exitation dans mon cerveau je vais finir par faire une épilepsie,

Lever ce matin avec une anxieté vraiment sevère, une terreur, j'aide ma mère à faire 2-3 tache domestique et c'est déjà fini, le cerveau complétement hyper exité, limite a peter un boulon, je ne peu plus reflechir, cœur a 140, sorte de coup de jus dans le crane à cause de l'hyper exitation et mon cerveau dit stop, il ne peu plus rien encaisser de stimulant, juste d'entendre ma mere s'enerver sur quelque chose me tétanise et me fige de terreur, mon cerveau se sens agressé par ce stimuli

C'est pu humain, c'est pas humain un tel degrés d'hyper exitabilité a presque 3 ans de post sevrage je sais meme pas coment j'ai pu tenir si longtemps, c'est de la torture, je n'ai jamais lu quelqu'un avec un putin de syndrome de sevrage aussi sevère mentalement si loin a presque 3 ans

Cette putin de reprise a complétement grillé le peu de recepteur qu'il me restait

Je dois faire quelque chose pour calmé cette exitation je vais finir par avoir une epilepsie tellement mon cerveau est hypersensible

Je suis tetaniser des degats qd je vois que meme michel continuais de bosser 2h par jour en plein sevrage par un moment et que aider ma mere meme pas 5min chrono me fou avec des symptomes epileptiques bizar cest effrayant

Quelque chose a vriller ds mon cerveau Sad

Ces dégâts de concentration me terrifie, ils sont apparus après ma reprise, je ne pouvais plus me concentrer sur des choses tellement ridicules, juste ceuillir des légumes, les mettre en bocaux impossible, vaiselle etc c'est toujour ce meme symptome qui revient

Une sorte de pression qui grandit dans mon crane comme une boule delectricité qui fini par exploser au bout de quelques minutes de concentration et je me sens super mal, super irritable, confusion extreme, et je dois m'isoler et me coucher pour laisser mon cerveau au repos, je me demande meme si je fais pas des épilepsies partielle juste en reflechissant tellement je n'ai plus aucun recepteur calmant dans le cerveau pour stopper le glutamate

J4ai tellement peur putin j'ai que 28 ans j'ai des dégâts inhumain
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeLun 23 Jan - 13:43

je pense que c'est pas un manque de gaba ou de glutamate, parce du gaba il y en a plein et partout, et ce n'est pas une petite dose de baclo ou lysanxia qui peut brûler tous ces gabas

moi je pense que le cerveau a eu à un endroit des récepteurs qui ont grillés, en partie, parce que tu n'as pas pris de doses énormes de chimie,
mais qu'il a réagit en créant des nouveaux chemins vite fait, sauf qu'il s'est planté parce que le cerveau ne serait pas aussi intelligent qu'on le pense, sinon il fabriquerait direct ce qu'il faut contre les grippes, les tumeurs, alors qu'il baisse les bras et se laisse détruire "bêtement"

pour moi les neurones abîmés ont créés de faux chemins, de faux réflexes (soit les influx sont faussés en quantités, soit en information, soit de nouveaux chemins faux, soit court-circuits, soit interrompus...le résultat final étant le même)

donc le normal sans psychotrope arrive devant un néon et le cerveau enregistre, voit avec mémoire, apprentissage etc et relativise=lumière standard aucune agressivité
et celui qui a eu une réaction sur les neurones arrive devant le même néon, enregistre, voit avec mémoire, ...=danger, donc envoi de mal-être, malaise pour nous prévenir

donc quand tu fais une activité physique avec peu de mental, avec ces connexions interrompues , fausses, nouvelles mauvaises =danger donc envoi de signaus fatigue extrême pour t'empêcher de continuer, car danger pour coeur, respiration etc alors que c'est archi faux, ton coeur est impec, tu es jeune il est solide, d'ailleurs si tu vas chez le cardio il va dire c'est parfait en fonctionnement
sauf que chez un neurologue(je ne connais pas qui est spécialisé), il va te faire faire des mouvements qui reproduisent et va mesurer les incohérences cardiaques, les réactions absurdes
ces incohérences on les as tous eu un peu partout mais ils finissent pas se rétablir plus ou moins correctement chez beaucoup , sauf chez nous
moi j'ai un réflexe faux, dès que je fais effort en marche, réaction= douleurs dos, poitrine , coeur
quand je me couche ou fatigué= bouche sèche, yeux, sinus
quand je suis debout=impossible, démangeaisons relations entre équilibre cerveau et jambes
faire deux chose en même temps=non, réactions d'impossibilité, pas les moyens nerveux , physiques, c'est l'une après l'autre

et pour moi ce n'est pas trop d'adrénaline, de gaba ou de glutamate ou de sérotonine, c'est des chemins nouveaux qui sont faux et qui envoient des signaux à des endroits où il ne faut pas, qui n'ont rien à voir pour faire le geste, ou l'action, la pensée...
et cela fatigue énormément et abouti à rien, donc on est diminué pour pleins d'actions, mais pas tout, tout n'est pas détraqué, par exemple tu arrives à conduire, mais pas à regarder phares ou te concentrer sur...
si tu t'analyses tu arrives à faire des choses que tu faisais autrefois sans problème et d'autres que tu n'arrives plus soit du tout, soit en partie et mal et en plus cela fait souffrir

quand on a pris des psychotropes, on a pas des maladies détériorations naturelles, on a des destructions de neurones au hasard et avec les réparations neuronales on a , les anciens disent pseudo parkinson par exemple, pas parkinson qui est connu
c'est toujours des pseudo like, cela mime des maladies existantes mais pas complètement
ma connaissance canadienne des chutes du niagara, fait du vélo, mais à un moment donné es trouve dans un état de confusion, il le caractérise ainsi, mais sa confusion finit pas se dissiper et il est à nouveau fonctionnel

en maladie classique, celui qui fait des confusions est une maladie grave et dangereuse à traiter chimiquement voire interner etc
mais lui n'a pas ça, il a une réaction like embêtante, puis elle s'en va et tout va presque bien

alors neuroplasticité bloquée? faussée?


















Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeLun 23 Jan - 15:17

Cest irréel putin jen reviens pas que je bossais a plein temps avec mon putin de sevrage lent et que je suis complètement flinguer depuis 3 ans

Cest pas possible je suis le plus gros idiot que la terre ai connu pour faire un sevrage qui se passe bien et faire nimporte quoi a 6 mois de la fin

Comment on peu etre aussi con ?

Jen reviens pas de lanxieté paralysante que jai cest la meme qua ma reprise de la terreur chimique ca a rien dune anxieté humaine
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeLun 23 Jan - 15:43

et moi qui était anti médicament dès mon jeune âge, anti drogue récréative, je sais pas ce qu'est un joint

comment ai-je pu consommer 13 ans de médicament pour le cervelet sans me poser de questions ?

ils sont quand même forts ces médicaments et ces médecins pour arriver à des résultats pareils sur la population, rendre les gens qui ne l'étaient pas malades graves , et ceux qui l'étaient les rendre encore plus malades

on me l'aurait dit, je n'y aurais pas cru, avec les recherches, les études nécessaires pour être psychiatre ou médecin généraliste, les contrôles dans les labos, les contrôles au niveau de l'ANSM, de l'europe, du ministre de la santé, de ceux en dessous de lui, de l'ordre des médecins, du serment d'hypocrate...
des dealers qui se remplissent les poches en prescrivant dans la légalité et qui contemplent avec cynisme les souffrances qu'ils ont créées en les niant et s'appuyant sur le DSM et leurs études financées par servier, sanofi et autres multinationales amies du gouvernement
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeMar 24 Jan - 10:33

Je suppose que c'est pas une bonne nouvelle d'avoir de nouveaux symptômes qui apparaissent encore et empirer d'un coup ?

PRession de folie entre les deux yeux , migraine de dingue j'ai l'impression que je vais avoir une epilepsie d'un moment à l'autre, symptômes constant comme si j'avais du gaz dans la tete qui essaye de sortir et qui pousse mes muscles contre ma tete

Anxieté de folie complétement iréel, même avoir de l'enthousiasme pour quoi que se soit est trop stimulant et me déclenche une sorte de peur interne

je suis complétement HS, littéralement en burn out total, peine a marché, complétement mort comme un vieu de 90 ans avec un déanbulateur

Iréel, je crois que mon cerveau me deréalise tellement tout ceci est iréel et que je refuse de croire que c'est réel, c'est pas possible j'etais en pleine santé avant je me retrouve complétement handicapé socialement, mentalement et physiquement

J'ai des tas de rendez vous pour pole emploi etc et chaque rendez vous est une veritable torture tellement l'anxieté est forte et que les symptômes sont iréels

On me parle me pose des tas de questions et je reste vide comme si j'etais un légume, comme le gars dans le reportage sur France 5 qui etait passé qui etait complétement légumiser qui répondait même pu a sa femme après avoir eu du paxil et qui passait ses journée assis comme un atardé

JE n'ais plus les mots vraiment c'est purement iréel, je ne vis plus dans le meme monde
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

Drogbatus

Messages : 1261
Date d'inscription : 15/04/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeMar 24 Jan - 10:55

Moi aussi j'étais antimedoc piégé par le baclo et mon médecin s'en ai suivi le theralene s'en ai suivi un stress et le bzd s'en ai suivi un AD Detorax que j'ai arrêté au bout de 3 jours intuition pour une fois.
Pitié ont est des pantins
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeMar 24 Jan - 13:07

je suis complétement mort, un véritable mort vivant, mon corps est littéralement vidé de toute energie mentale ou physique, preparer a bouffé m'épuise et je dois me coucher pour recuperer

en plus de tout ma liste de symptômes long comme le bras j'ai un syndrome de fatigue chronique sevère

Je ne me relèverais jamais de ce syndrome, mon corps sombre et s'écroule, une future grosse maladie me guette tellement je suis devenue faible

Ma vie etait bien avant, j'etais sportif energique j'avais plein d'amis un bon boulot une copine, je croquais la vie a pleine dent

En moins de 2 ans de prise de ces poisons ma vie a complétement basculer et j'ai presque un pied dans la tombe

iréel, torture, crever lentement a petit feu, prisonnier dans un corps détruit
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

Drogbatus

Messages : 1261
Date d'inscription : 15/04/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeMar 24 Jan - 14:43

Et moi dont eddylo ont fait une opération kamikaze ?
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeMar 24 Jan - 14:51

toi qui dit que t'as des choses que personne n'a,
la fatigue est très fréquente, chez moi elle est avec la fibromyalgie, douleurs musculaires
à 4 ans et demi j'ai eu mes 1es réelles améliorations, avant c'était des impressions, des mieux suivis de pires

quelles sont ces améliorations ? je vais essayer d'expliquer
avant je marchais dehors et je souffrais à l'intérieur de moi-même, dans le magasin dans les allées je souffrais à cause de l'environnement, des stimulis de tout, tout était souffrance, puis un jour,
je me rend compte que avec mes douleurs musculaires et mon manque d'équilibre, je peux regarder des produits à vendre alors qu'avant c'était souffrances et prix vite et mis dans le sac
j'arrivais à regarder un arbre et me dire, c'est beau quand ça pousse
je n'ai pas dit que je ne souffrais plus, j'ai toujours ma fibro et fatigue chronique, mais si je rencontre quelqu'un, je peux lui dire des mots sans souffrir à cause de cet effort, avant je me sauvais car je souffrais de devoir parler, réfléchir à ce que je vais dire et comment il le prendra,

actuellement, je n'ai pas la force physique mais je suis capable de mieux me maitriser et de contredire quelqu'un sans avoir d'appréhension pour affirmer mes dires, bien que je sois conscient de ma faiblesse physique énorme

les 1es années, cela n'était pas possible, je ne pouvais dire que deux mots et en étant dépassé, en souffrances, et mes idées, je n'en avais pas, trop occupé à me battre pour respirer et être debout

aujourd'hui je souffre moins dans certains domaines et peut apprécier un peu, dans certaines situations, des moments de bonheur simples, mais  je suis loin des 100%

le temps va te calmer, te redonner la possibilité de vivre en te rapprochant de la normalité, pour mon cas je n'atteindrais plus jamais le 100% que j'étais, et je m'en fous, j'essai de vivre au jour le jour avec mes douleurs et mes peurs de l'avenir, mais je ressens plus les petits bonheurs et les petits et grands malheurs, la vie n'est pas facile même pour ceux qui n'ont pas été empoisonnés par les dealers du gouvernement

voilà ce qui est possible de récupérer à 8 ans pour un âgé de 66, pris 13 ans, et je pense que si j'avais arrêté en 2/3 mois, cela aurait été pareil à 8 ans
la seule chose qui aurait pu être différente c'est si j'avais arrêté en 1 mois ou moins, là j'avais le risque de l'épilepsie ou d'un arrêt du coeur pendant les 1ers mois(j'ai lu des cas aux urgences) mais après les dégats fait en 13 ans sont là, les dégats en 1 mois ne changent pas grand chose à l'état des lieux, sauf la brutalité, mais les neurones qui ont bouffé 13 ans de ad ou benzos ont été altérés abîmés pendant cette durée
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge
Revenir en haut 
Page 22 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23 ... 31 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» insomnie depuis 1 mois et demi: sevrage zoplicone
» apres 4 mois de by pass
» Le travail: c'est la santé?
» enfant de 2 ans 1\2 qui ne dort plus la nuit
» je ne mange plus correctement depuis au moin 4 semaines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères  :: sevrage des antidépresseurs :: syndrome prolongé de sevrage aux psychotropes / plus de deux ou trois ans (12% des victimes, environ) et sevrages très difficiles-
Sauter vers: