Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères

INFORMATIONS PSYCHOTROPES ET MEDICAMENTS, SEVRAGE DES PSYCHOTROPES, ENTRAIDE, LUTTE CONTRE LES PRESCRIPTIONS DE PSYCHOTROPES, INFORMATIONS SANTE, INFORMATION DES VICTIMES, MEDICAMENTS DANGEREUX...
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Sevrage Deroxat en période déjà difficile

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Flazarenko

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 16/02/2013

MessageSujet: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Ven 27 Mai - 8:14

Bonjour à toutes et tous,

Je m'appelle Fyodor. Je suis membre depuis 2013 et arpentait jusqu'à présent la partie "benzo/somnifères".

Sevré du lexomil en 2014 j'ai entamé mon sevrage au deroxat en février de cette année (dose de départ : 20 mg par jour).

Aujourd'hui d'après le tableau de titration la dose que je prends se situe autour des 7 mg.

Mes symptômes ont été variés (tristesse, rumination, fatigue musculaire, etc.)

Théoriquement la fin de mon sevrage aurait du intervenir vers mars 2017.

Oui, théoriquement car j'ai eu la douleur de perdre mon père hier. D'une maladie.

Je suis pour l'instant encore lucide mais je n'ai pas envie de sombrer dans quelque chose de terrible.

Ainsi je me pose plein de question sur mon sevrage en cours.

Dois je le continuer ou pas? Personnellement je pensais le mettre en suspend en rallongeant les paliers de titration.

Ou bien devrais carrément reprendre la dose de départ?

D'emblée et dans l'idéal je ne souhaite pas repartir à zéro. Je ne m'interdis pas toutefois de remonter légèrement la dose à 10 mg qui correspond à la moitié d'un cachet.

Qu'en pensez vous?

Je sais bien que chaque sevrage est particulier, chaque personne est unique mais avoir vos retour et votre ressenti m'aiderait à voir plus clair par rapport à ce qu'il conviendrait de faire dans pareil cas...

Un grand merci par avance.
Revenir en haut Aller en bas
brt



Messages : 771
Date d'inscription : 17/01/2016
Age : 53
Localisation : Doubs

MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Ven 27 Mai - 13:37

Bonjour Fyodor,
Tout d'abord, toutes mes condoléances pour le décès de ton père.

Je ne suis pas modératrice mais je peux te donner mon avis.

Le stress, quel qu'il soit, fait partie de la vie. Pour un sevrage sans douleur, il faudrait une vie monacale, zéro stress, une vie coupée du monde. Mais aucun de nous n'a cela, ni ne souhaite mener une vie isolée du reste du monde. Durant les 2, 3 ans que dure notre sevrage, nous aurons fatalement quelque chose de lourd à traverser et à surmonter. Est-ce que notre ressenti est pire avec le sevrage ? Peut-être. Mais au moins, si on a un retour de symptômes et de l'anxiété, on sait pourquoi. Notre stress est amplifié par le sevrage, mais il a une cause, et on peut la surmonter.
Si on reprend notre AD, on a souffert pour rien, et en plus, rien ne nous garantit d'aller mieux. Alors mieux vaut continuer sous l'orage, quoi qu'il en coûte. Tu peux éventuellement allonger un palier ou deux mais attention de ne pas tomber en tolérance.

Tu es le seul à décider, bien sûr, ce n'est que mon avis.
Je te souhaite beaucoup de courage dans cette épreuve.
Revenir en haut Aller en bas
pierrette

avatar

Messages : 3127
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 48
Localisation : Rhône Alpes

MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Ven 27 Mai - 14:09

Fyodor,

Tout d'abord, je m'associe à ta douleur, et je t'envoie toutes mes condoléances pour le décès de ton père. Ensuite, je voulais juste te dire que lorsque l'on décide de se sevrer, c'est justement pour apprendre à vivre l'existence, telle qu'elle est. Elle n'est pas malheureusement, facile mais nous nous devons de vivre tous les évènements de manière lucide. La démarche qui consiste à ne pas vouloir voir les choses et donc à mettre des pansements sur des douleurs, ne marche pas. C'est mieux reculer pour mieux sauter. Pourquoi vouloir remettre en cause ton sevrage ? Je ne comprends pas ta démarche ? Tu veux tout recommencer par la suite ?

Je pense qu'il te faut avancer et donc, continuer ton sevrage, le ralentir peut être mais pas l'arrêter. Cela n'a pas de sens ! Tu es triste, c'est normal mais laisse toi le temps de la tristesse, ne prend pas de mesure absurde.
Avance dans ta vie et ne recule pas.

Hauts les cœurs

Pierrette
Revenir en haut Aller en bas
Flazarenko

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 16/02/2013

MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Lun 30 Mai - 10:10

Brt, Pierrette, bonjour,

Je vous remercie beaucoup pour vos mots et votre soutien.

J'adhère totalement votre point de vue. La vie est jalonné de bons moments et de moins bons (voire pas du tout), et il serait stupide de réduire à néant tous les efforts que j'ai déjà réalisé.

C'est la peur de sombrer qui m'a fait venir poser toutes ces questions...

Je dois simplement accepter ce qui se passe, me faire confiance et croire en un avenir meilleur.

Je continuerai donc ma démarche jusqu'au bout.

Très bonne journée à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Lun 30 Mai - 12:01

Bonjour Fyodor

Je m'associe aussi à ta douleur. Je viens de perdre mon cousin par alliance d'un anévrisme de l'aorte ce week-end et je ne réalise pas encore, je suis sous le choc.
Tout cela pour dire qu'il te faut avancer et ne pas reculer. Je suis moi même en sevrage et je continue même si c'est dure.
La douleur et la tristesse est là mais la vie continue mal-grès tout !!

Courage

Nad
Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Lun 30 Mai - 23:52

Bonsoir Fyodor,

Je viens t'apporter mon soutien, autant que je le peux ! Parce que c'est vrai que le mieux est de continuer et j'espère que nos petits messages viendront t'apporter un peu de force.
J'ai traversé des moments bien difficiles, mais ai senti que je devais absolument continuer quoi qu'il arrivait dans ma vie.
Le sevrage a fait partie intégrante de ma vie.
Alors toute ma compassion encore dans ce moment douloureux pour toi.
Marie
Revenir en haut Aller en bas
Flazarenko

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 16/02/2013

MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Mer 1 Juin - 13:16

Marie, Nadège,

Je vous remercie pour vos messages de soutien. Je vais m'en nourrir.

Je viendrai à bout de ce sevrage, quoi qu'il arrive.

Et je suis désolé pour ce qui t'arrive Nadège. C'est terrible car dans ces cas précis tu ne peux pas te préparer à la nouvelle. Je t'adresse toutes mes condoléances également.

Bonne journée à vous deux.
Revenir en haut Aller en bas
Flazarenko

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 16/02/2013

MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Lun 13 Juin - 19:05

Bonjour à toutes et tous,

Je prends le temps de vous faire un retour sur mon état.

J'ai bien décidé de poursuivre mon sevrage.

Mais les jours se succèdent et moins je me sens bien.

Beaucoup (trop) de choses se passent dans ma vie. A commencer par le décès de mon père, toutes les formalités à accomplir, la maladie de l'un de mes frères qui nous inquiète, structure familiale inexistante, déménagement de ma mère dont je m'occupe de A à Z... et j'en passe.

Du coup j'accuse un retour des crises d'angoisses. Je rumine beaucoup, suis pessimiste.. J'ai toujours une mémoire complètement défaillante et des sensations dans ma tête assez inexplicables (pas de chocs électriques mais des sensations étranges). Agité de plus en plus.

Je peux devenir angoissé par tout sans exception. J'ai le sentiment de devenir fou.

Le matin quand je prends ma "dose" je ne me sens bien que environ 1h/1h30 après.
Et le soir je recommence à être mal en fin d'après midi/début de soirée.

Depuis le début du sevrage en février et selon le tableau de titration je ne prends plus que 35% de la dose initiale qui était de 20 mg par jour.

J'ai conscience d'avoir beaucoup réduit et que mon cerveau doive se réadapter mais c'est dur, très dur.

J'ai vraiment hâte d’être dans 6 mois, un an et que tout se soit apaisé.

Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
Flazarenko

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 16/02/2013

MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Ven 17 Juin - 8:16

Bonjour à toutes et tous,

Mon état ne s'améliorant pas j'ai consulté hier un psychiatre addictologue. Il est également psychothérapeute et pratiquant de thérapie cognitivo comportementale.
Je dois le revoir après avoir rempli un questionnaire pour qu'il cible un peu mieux mes symptômes et pouvoir trouver une méthode à appliquer.

Evidemment selon lui, je ne devrais pas arrêter la médication vu ma dépression.

Je sais ce que vous pensez des psychiatres. Je n'en pense pas moins d'ailleurs, mais je voulais tout de même voir sa manière de fonctionner avant de m'engager définitivement avec lui. L'avantage c'est que les consultations sont remboursées et qu'il a pu me recevoir rapidement. Cela m'a permis de parler un peu...

Je me pose beaucoup de questions dans cette épreuve terriblement dure.

Avec mon sevrage je me sens comme bloqué car pas de retour en arrière possible.
Mais en allant vers l'avant je sombre.
Les symptômes liés au sevrage, puis ceux du deuil et de la dépression jonglent de manière permanente. Le répit est trop rare.

Parfois je me dis que remonter ma dose de déroxat de 6,97 à 10mg par jour (soit un demi cachet) me serait bénéfique. Juste un temps, avant de poursuivre mon sevrage.

Je consulte très prochainement une autre praticienne des TCC (une psychologue cette fois) pour voir ce qu'elle me propose en matière d'accompagnement.

Je cherche des aides supplémentaires. Des moyens de me calmer efficacement.

Avez vous testé l'aromathérapie, la naturothérapie, etc?

Que pensez vous de ces pratiques? Sont elles efficaces?
Y a t'il un risque de perturber mon sevrage à cause des principes actifs contenus dans les plantes, etc)?
S'il n'y en avait pas ça me permettrait de poursuivre ma démarche jusqu'au bout avec un nouveau support.

Merci de m'avoir lu et merci pour vos réponses.

Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Lun 20 Juin - 23:11

Bonsoir,

Je comprends ta détresse, la TTC, c'est très bien et efficace.
Les plantes, et tout ce qui contient des principes actifs est à éviter. Il faut trouver des choses qui détendent plutôt dans la marche, yoga, piscine, sophrologie ...
Tout ce qui nous aide à trouver des méthodes pour surmonter et diminuer les angoisses et le stress : mieux les gérer et ainsi les diminuer.
Courage à toi
Marie
Revenir en haut Aller en bas
Flazarenko

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 16/02/2013

MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Mar 21 Juin - 10:27

Mabea a écrit:
Bonsoir,

Je comprends ta détresse, la TTC, c'est très bien et efficace.
Les plantes, et tout ce qui contient des principes actifs est à éviter. Il faut trouver des choses qui détendent plutôt dans la marche, yoga, piscine, sophrologie ...
Tout ce qui nous aide à trouver des méthodes pour surmonter et diminuer les angoisses et le stress : mieux les gérer et ainsi les diminuer.
Courage à toi
Marie

Bonjour Marie,

Merci pour ta réponse je commençais sincèrement à désespérer.

Je pense que je suis allée trop vite dans mon sevrage.

Le programme sevrage m'avait fait baisser les doses de moitié en 2 mois, et au bout de 5 mois j'en étais à un tiers.

C'est certainement trop rapide après plusieurs années d'absorption de ce médicament.

Il faudrait donc que je remonte légèrement pour me stabiliser? Je suis remonté de 2 paliers et j'en suis à 8,61 mg au lieu de 6,97.

J'ai lu dans un autre forum que le deroxat en sirop existait. Je trouve que c'est un moyen génial pour éviter les yoyo dans les prises car avec les seringues c'est parfois approximatif.

Est ce que quelqu'un en a entendu parler? Et l'utilise?

Qu'en pensez vous? Votre retour m'est important.

En ce qui concerne les alternatives pour me calmer malheureusement je n'ai pas beaucoup de soutien.

Me passer des huiles essentielles ou de l'homéopathie me sera difficile je pense.

Pourtant j'essaie de faire du sport le plus régulièrement possible. Je fais également de la sophrologie. Et je débute le bouddhisme dans quelques jours.

J'ai aussi commencé la méthode de Geert Verschaeve en espérant qu'elle m'apporte un support de plus dans la gestion de mes angoisses et l'affirmation de soi.

Je me suis engagé dans beaucoup de choses comme tu peux le voir.

Merci à ceux qui liront. Dans l'attente de vos réponses.

Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Mar 21 Juin - 11:44

bonjour
tout ce que tu as mis en techniques pour t'apaiser (meditation methode ect) c'est trés bien et efficace par contre il faut etre assidu
en ce qui concerne l'homeo les plantes cela ne va pas t'aider et meme parfois te déclencher des vagues il faut rester prudent avec tout ce que tu mets dans ta bouche
par contre tu peux prendre du magnésuim marin , des omega 3 ( bon pour le stress)
il faut aussi accepter parfois ne rien faire ça c'est souvent difficile a intégrer !
fais toi du bien , protège toi le plus possible des agressions exterieures
voilà ce que je peux te dire
je t'envoie du courage et de la patience
bise
ninon Smile
Revenir en haut Aller en bas
Flazarenko

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 16/02/2013

MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Mar 21 Juin - 20:53

ninon a écrit:
bonjour
tout ce que tu as mis en techniques pour t'apaiser  (meditation methode ect) c'est trés bien et efficace par contre il faut etre assidu
en ce qui concerne l'homeo les plantes cela ne va pas t'aider et meme parfois te déclencher des vagues il faut rester prudent avec tout ce que tu mets dans ta bouche
par contre tu peux prendre du magnésuim marin , des omega 3 ( bon pour le stress)
il faut aussi accepter parfois ne rien faire ça c'est souvent difficile a intégrer !
fais toi du bien , protège toi le plus possible des agressions exterieures
voilà ce que je peux te dire
je t'envoie du courage et de la patience
bise
ninon Smile

Bonsoir Ninon et merci pour ta réponse.

En effet il faut être assidu. Etant donné que je suis arrêté pendant 2 semaines encore, je pourrais m'organiser pour lancer la machine. Je compte tout faire pour me sentir mieux. Ce n'est plus une vie.

Pour l'homéopathie et les huiles essentielles, si je suis en crise d'angoisse ou de rumination je crains de ne pouvoir m'en passer hélas. C'est quand même terrible de rester dans un état de détresse sans rien, et seul.

Pourrais tu m'en dire plus sur le magnésium et les oméga 3 je te prie? Ressens tu vraiment les bénéfices de ces compléments?

Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Mar 21 Juin - 21:47

l'angoisse le stress les ruminations pensées intrusives sont pour moi les symptomes que je subis le plus je n'ai pour ainsi dire pas de troubles physiques majeurs invalidants
pour les perturbations psy il faut travailler sur tes pensées c'est à dire soit les laisser passer soit les démonter pour les raisonner soit penser à autre chose je reconnais que ce n'est pas tjs facile à faire
moi je travaille sur la pleine conscience sur l'instant présent
je pratique bcq de méditations tu en trouves des guidées sur le net
je lis des ouvrages sur comment gerer ses émotions son stress et autres je m'informe pour mieux me comprendre
je pratique le yoga en pleine conscience , je gère mon souffle
toutes ces techniques pratiquées tres regulieremnt apaisent le corps et surtout pour moi l'esprit
cela évite de prendre des plantes et autres produits meme naturels ils sont puissant et agissent sur le cerveau
les oméga3 nourissent le cerveau et le protège entre autre tu peux le prendre en gellule et si tu ne veux pas sous cette forme alors tu peux manger sardines et maquereaux plusieurs fois par semaine
pour le magnésuim marin il va t'aider pour dormir et surtout pour le stress tu peux prendre aussi à la place du sel de nigari c'est du magnésuim aussi mais il peut te donner la diarrhée et irrite l'intestin il faut ajuster la dose pour ne pas avoir de désagréments
par contre lhomeo c'est de la chimie et ton cerveau n'en a pas besoin en ce moment il a donné tu ne crois pas !
pour les HE peut etre en hinhalation pas en interne elles sont puissantes
il faut etre tres prudent avec tout ce que tu mets dans ta bouche !
apres tu fais tes experiences et vois ce qui te convient d'une personne à l'autre tout est si différent
j'espère t'avoir un peu renseigné sur mon expérience
bise
ninon:)
Revenir en haut Aller en bas
Flazarenko

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 16/02/2013

MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Sam 25 Juin - 8:22

ninon a écrit:
l'angoisse le stress les ruminations pensées intrusives sont pour moi les symptomes que je subis le plus je n'ai pour ainsi dire pas de troubles physiques majeurs invalidants
pour les perturbations psy  il faut travailler sur tes pensées c'est à dire soit les laisser passer soit les démonter pour les raisonner soit penser à autre chose je reconnais que ce n'est pas tjs facile à faire
moi je travaille sur la pleine conscience sur l'instant présent
je pratique bcq de méditations tu en trouves des guidées sur le net
je lis des ouvrages sur comment gerer ses émotions son stress et autres je m'informe pour mieux me comprendre
je pratique le yoga en pleine conscience , je gère mon souffle
toutes ces techniques pratiquées tres regulieremnt apaisent le corps et surtout pour moi l'esprit
cela évite de prendre des plantes et autres produits meme naturels ils sont puissant et agissent sur le cerveau
les oméga3 nourissent le cerveau et le protège entre autre tu peux le prendre en gellule et si tu ne veux pas sous cette forme alors tu peux manger sardines et maquereaux plusieurs fois par semaine
pour le magnésuim marin il va t'aider pour dormir et surtout pour le stress tu peux prendre aussi à la place du sel de nigari c'est du magnésuim aussi mais il peut te donner la diarrhée et irrite l'intestin il faut ajuster la dose pour ne pas avoir de désagréments
par contre lhomeo c'est de la chimie et ton cerveau n'en a pas besoin en ce moment il a donné tu ne crois pas !
pour les HE peut etre en hinhalation pas en interne elles sont puissantes
il faut etre tres prudent avec tout ce que tu mets dans ta bouche !
apres tu fais tes experiences et vois ce qui te convient d'une personne à l'autre tout est si différent
j'espère t'avoir un peu renseigné sur mon expérience
bise
ninon:)  

Bonjour Ninon,

Merci pour ton retour.

J'ai bien noté sur les oméga 3 et le magnésium.

Ensuite, tes symptômes me parlent... Très très difficile de les accepter...

J'ai participé à une initiation bouddhique jeudi dernier et un des thèmes abordés était l'acceptation patiente, justement. La méthode de Geert aussi axe son action sur cela.

Pour le yoga un ami m'en avait parlé.
Après je pense qu'il faut choisir un bon professeur pour le cours ne soit pas simplement de la gymnastique. Sinon cela n'aurait aucun intérêt, non?

En ce qui concerne les huiles essentielles, je pense que le naturopathe me proposera des inhalations et des préparations (en crème je pense) pour les crises. Je n'avalerai rien. Du moins je ne crois pas.

J'en ferai un retour quand j'aurais testé.

Bonne journée et bon week end Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Dim 26 Juin - 10:30

bonjour flazarenko
pour le yoga tu peux t'orienter vers le hatha yoga c'est la formation que je suis pour devenir prof le hatha yoga n'est pas de la gym pour faire de la gym ! c'est un tout qui combine posture respiration purification dans le but d'unir le corps et l'esprit c'est trés puissant
comme tu le dis il faut trouver un bon prof alors tu peux faire des séances d'essai
si le bouddhisme te parle c'est trés bien aussi moi je pratique le mindfulness (pleine conscience) c'est de la méditation et des techniques pour gérer son anxiété et son mental cela marche bien sur moi
à la rentrée je pense pratiquer la méditation zen en groupe ( la méditation pratiquée quotidiennement à la longue active des connections du cerveau je pense que pour nous c'est peut etre une chance le cerveau est si complexe !
je serais interessée par ton ressenti en ce qui concerne la méthode geert que je ne connais pas
je te souhaite une douce journée
bise
ninon Smile
Revenir en haut Aller en bas
Flazarenko

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 16/02/2013

MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Mar 28 Juin - 13:06

ninon a écrit:
bonjour flazarenko
pour le yoga tu peux t'orienter vers le hatha yoga c'est la formation que je suis pour devenir prof le hatha yoga n'est pas de la gym pour faire de la gym ! c'est un tout qui combine posture respiration purification dans le but d'unir le corps et l'esprit  c'est trés puissant
comme tu le dis il faut trouver un bon prof alors tu peux faire des séances d'essai
si le bouddhisme te parle c'est trés bien aussi moi je pratique le mindfulness (pleine conscience) c'est de la méditation et des techniques pour gérer son anxiété et son mental cela marche bien sur moi
à la rentrée je pense pratiquer la méditation zen en groupe ( la méditation pratiquée quotidiennement  à la longue active des connections du cerveau je pense que pour nous c'est peut etre une chance le cerveau est si complexe !
je serais interessée par ton ressenti en ce qui concerne la méthode geert que je ne connais pas
je te souhaite une douce journée
bise
ninon Smile

Bonjour Ninon,

Merci pour le conseil concernant le yoga Wink

Je testerai mais je dois faire attention à ne pas me disperser : sophrologie, bouddhisme, psychotherapie TCC, yoga, réflexologie, méthode de geert, etc. Mon porte monnaie a du mal à suivre aussi...

En ce qui concerne la méthode de Geert, j'ai longtemps hésité avant de l'acheter. Peur d'une énième arnaque, c'est si facile avec des gens en détresse.

J'ai commencé il y a une semaine donc je n'ai pas beaucoup de recul.
Je trouve néanmoins que c'est un support très intéressant. Pour moi Geert agit comme un coach mental pour tout ce qui concerne les angoisses, le stress, les mécanismes de l'angoisse, comment l'enrayer, l'affirmation de soi, etc. Il y a beaucoup de bon sens dans ce qu'il dit.
Je retrouve parfois des techniques que j'ai déjà utilisé en sophro, avec ma psychothérapeute ou d'autres praticiens. Geert en a fait un condensé en ajoutant sa propre expérience.

Pour l'instant cette méthode me plaît mais je n'en suis qu'à la session 2. Je ne pourrai te faire un retour définitif qu'à l'issue du programme dans 15 semaines environ.

Tu comptes l'acheter?

Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Mar 28 Juin - 14:53

bonjour flazarenko
tu as raison lorsque tu dis qu'il ne faut pas se disperser il faut juste essayer de trouver ce qui nous aide
pas la peine de dépenser des fortunes
oui la methode de geert m'interesse carole advices en parlait sur sa page elle en disait grand bien
j'attend ton retour pour me décider car comme toi mon porte monnaie a un fond !
j'attend aussi pour rencontrer un psy tcc , en sevrage et post sevrage nous ne sommes pas dans notre état normal, je me demande s'il ne faut pas attendre la guérison pour consulter s'il reste des conflits interieurs résiduels a régler c'est une question que je me pose souvent
bise
ninon Smile
Revenir en haut Aller en bas
Flazarenko

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 16/02/2013

MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Dim 10 Juil - 9:36

ninon a écrit:
bonjour flazarenko
tu as raison lorsque tu dis qu'il ne faut pas se disperser il faut juste essayer de trouver ce qui nous aide
pas la peine de dépenser des fortunes
oui la methode de geert m'interesse carole advices en parlait sur sa page elle en disait grand bien
j'attend ton retour pour me décider car comme toi mon porte monnaie a un fond !
j'attend aussi pour rencontrer un psy tcc , en sevrage et post sevrage nous ne sommes pas dans notre état normal, je me demande s'il ne faut pas attendre la guérison pour consulter s'il reste des conflits interieurs résiduels a régler c'est une question que je me pose souvent
bise
ninon Smile  

Bonjour Ninon,

Je commence la 4ème semaine de la méthode de Geert. Je la trouve toujours aussi intéressante. Je souligne qu'il ne s'agit pas d'une méthode miracle. Elle demande beaucoup d'implication sinon aucune chance de voir des résultats. C'est ça qui est le plus dur.
A ce jour j'ai appris certaines choses mais j'ai encore un long chemin à parcourir.

En ce qui concerne les conflits résiduels il y en forcément. Je parle pour moi.
Suite au choc que j'ai subi il y a deux mois et mon sevrage, je me rends compte qu'il y a beaucoup de choses que j'avais laissé de coté.
Ces choses j'en avais déjà conscience il y des années mais la prise de médicaments les avaient mises en suspend et je ne les avais jamais totalement réglées finalement.
Aujourd'hui sans la médication il faut y faire face. Mais je pense que j'ai des armes différentes pour me battre contre mon mal être. Déjà j'ai une dizaine d'années de plus en maturité.
Des supports et des praticiens différents pour m'aider et me soulager.

Si j'étais toi je n'attendrais pas la guérison pour consulter car à mesure que tu te sèvres tu auras besoin de mieux te comprendre.

Je te souhaite une excellent journée chargée en vitamines D.
Revenir en haut Aller en bas
Flazarenko

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 16/02/2013

MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Ven 6 Jan - 9:11

Bonjour,

Juste quelques lignes pour souhaiter une très bonne année 2017 à chacun. J'espère que malgré les difficultés de la vie votre sevrage se poursuit, lentement mais surement.

En ce qui me concerne, en février cela fera 1 an que j'ai débuté le mien. D'une dose quotidienne de 20mg de deroxat, j'en suis actuellement à 34% de prise.

Je suis passé en solution buvable et c'est un réel confort. Je me sèvre à raison d'1% chaque 3 à 4 semaines.

Cela reste tout de même difficile par moments. Surtout cet état dépressif qui mine mais je sais qu'il est en partie lié au sevrage. Je me sens souvent très en alerte (inquiétudes, anxiété, etc.), C'est très cyclique...

Je continue la méditation chaque jour et j'alterne de temps à autres avec la sophrologie. Aussi, je consulte régulièrement une psychologue spécialiste en TTC.

Le chemin est encore long mais je suis content d'avancer.

Voila, je vous (nous) souhaite beaucoup de courage dans ce long processus et espère que 2017 vous apportera la santé et plus de sérénité.

Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6941
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Ven 6 Jan - 20:24

bonsoir

Je te souhaite également une bonne année.
Si tout ne ce passe pas trop mal, c'est une bonne chose.
Perso, j'aurai fait des baisses un peu plus importante, mais si tout va bien, ne change rien Very Happy

michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.wordpress.com
Flazarenko

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 16/02/2013

MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Ven 24 Mar - 13:36

Bonjour à tous,

Je reviens vers vous car mon sevrage ne se passe plus très bien.

Cela va faire plus d'un mois que j'ai de terribles crises d'angoisses, des sortes d'hallucinations, beaucoup de ruminations. Mon cerveau est en hyperactivité et génère constamment des scénarios catastrophes. Je suis parfois agité, aussi le coeur qui palpite, souvent en hyper vigilance, anxieux et apeuré de tout. J'ai toujours une passoire en guise de mémoire et ma libido est inexistante... Je me sens désemparé. Combien de temps vais je rester dans cet état???

Je n'ai pourtant pas fait de grand écart dans mes prises de deroxat.

Malgré tout je l'ai légèrement augmenté mais rien n'y fait, je me sens toujours dans cet état très désagréable et inquiétant. Pire si j'en prends trop cela peut me provoquer des crises également et des angoisses.

Je m'efforce pourtant à me mettre dans les meilleures conditions pendant ce sevrage. J'essaie d'avoir une alimentation saine, je fais régulièrement du sport, continue la sophro, la méditation, pratique désormais le yoga...

Je ne sais pas trop ce qu'il se passe en moi et je me sens perdu.

J'ai peur de trop augmenter les doses et je ne me sens pas capable à l'heure actuelle de poursuivre les diminutions de peur d'aggraver les symptômes.

Etes vous passés par une phase similaire?

Merci d'avance pour vos retours.

Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
nadege

avatar

Messages : 292
Date d'inscription : 28/11/2016

MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Ven 24 Mar - 18:20

Bonsoir Flazarenko

Ne jamais augmenter les doses pendant un sevrage, juste rallonger les paliers de quelques semaines pour avoir du mieux.
Quel sont tes diminutions et paliers actuelle ??


Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
Flazarenko

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 16/02/2013

MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Dim 26 Mar - 9:34

Bonjour Nadège,

Je fais des diminutions de 1ml chaque 3 semaines voire un mois max.

Cela fait depuis le 20 février que j'aurais du passer un palier mais j'ai commencé à me sentir mal quelques jours avant...

J'ai augmenté car je pensais avoir fait une erreur quelques jours avant. Et souvent, dans la panique matinale on s'angoisse un peu plus car on ne veut surtout pas revivre le mal être et les désagréments... C'est dur à quantifier mais il ne s'agit pas d'une très grosse augmentation.
Revenir en haut Aller en bas
nadege

avatar

Messages : 292
Date d'inscription : 28/11/2016

MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Dim 26 Mar - 9:55

Quand du dis je fais des diminutions de 1 ml toutes les 3 semaines voir plus, quel est ton pourcentage de diminution et quel est ta dose actuelle ??
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sevrage Deroxat en période déjà difficile
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» période difficile
» Tranquilisants,le bon sevrage ? sevrage hypnotiques
» Vous allez traverser une période difficile pour vous préparer à la conversion de l'homme nouveau....
» sevrage de l'imovane
» sevrage ad !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères  :: sevrage des antidépresseurs :: ACCUEIL DES NOUVEAUX MEMBRES, AIDE A LA MISE EN PLACE DES PROTOCOLES DE SEVRAGE DES ANTIDEPRESSEURS-
Sauter vers: