Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères

INFORMATIONS PSYCHOTROPES ET MEDICAMENTS, SEVRAGE DES PSYCHOTROPES, ENTRAIDE, LUTTE CONTRE LES PRESCRIPTIONS DE PSYCHOTROPES, INFORMATIONS SANTE, INFORMATION DES VICTIMES, MEDICAMENTS DANGEREUX...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Sevrage Deroxat en période déjà difficile

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Flazarenko

Flazarenko

Messages : 40
Date d'inscription : 16/02/2013

Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Icon_minitimeDim 2 Avr - 10:26

Bonjour Nadège,

Je ne connais pas mon pourcentage de diminution.

Ce que je sais c'est que la dose de deroxat que je prenais avant était de 20mg par jour.

Lorsque j'ai débuté le sevrage en février 2016 mes diminutions étaient équivalentes à 10% Je ne savais pas que c'était beaucoup. En fait j'ai suivi le modèle de titration de Carole car je l'avais appliqué lors de mon sevrage au lexomil.
J'ai toujours conservé ces paliers de 3 semaines.

Vers le mois d'août je suis passé à la solution buvable et j'ai effectué des réductions moindres : 1ml chaque 3 semaines, mais je ne sais pas à quoi cela correspond en pourcentages...

Je ne comprends pas pourquoi tout s'écroule d'un coup alors que tout était plutôt gérable depuis le mois d'août.

J'avais arrêté de prendre du magnésium en février et ça coïncide avec la descente aux enfers. J'ai repris mais le mal etre ne s'en va pas du jour au lendemain hélas.

Faut il que je stabilise ou remonte les doses?
Revenir en haut Aller en bas
Flazarenko

Flazarenko

Messages : 40
Date d'inscription : 16/02/2013

Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Icon_minitimeLun 3 Avr - 9:16

Bonjour à tous,

Nadège, malgré ta suggestion, ce matin j'ai augmenté d'un demi ml ma prise. C'est très léger mais indispensable car ça fait un mois et demi que rien ne bouge et que je suis toujours dans un état lamentable, difficilement supportable.

J'avais très peur de le faire. Je ne me suis pas senti très bien : tremblements, mal être et surtout grosse angoisse.

Je me sens un peu dans le pâté maintenant mais toujours avec l'angoisse prête à jaillir et encore quelques tremblements.

J'en ai vraiment marre de tout ça Crying or Very sad

Tous vos conseils et vos messages sont les bienvenus.

Bonne journée à tous
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin
michel

Messages : 7294
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Icon_minitimeLun 3 Avr - 10:26

bonjour

Les symptômes de sevrage sont le plus souvent inévitables, hélas.
Reculer n'est pas souvent la solution.

bonne journée Smile

michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.wordpress.com
nadege

nadege

Messages : 294
Date d'inscription : 28/11/2016

Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Icon_minitimeMar 4 Avr - 11:18

Bonjour Flazarenko

Comme dit Michel remonté n'est pas la solution et ça peut être pire, vaut mieux rallonger les paliers jusqu'à avoir du mieux.
Avec les antidépresseurs cela ne pose pas de problème.
Si tu ôte 1ml tous les 3 semaines cela équivaut à un % de 5 ou un peu plus, d'après mes calculs.
T'est à moins de 5mg c'est ça ??
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Icon_minitimeMar 4 Avr - 13:13

bonjour,

quand on fait un sevrage, rapide, lent ou très lent, en fonction de l'individu, des doses etc ce qui semblait passer relativement bien pendant des mois, un beau jour, souvent sans raison visible, ne veut plus passer comme d'habitude,
alors il y a ceux qui ne bougent plus et attendent que cela aille mieux
ceux qui font des essais , changements cherchent ce qu'ils ont mal fait


il est aussi normal de souffrir pendant un sevrage
il est aussi normal qu'un sevrage commencé à 20 mg par exemple se passe très bien jusqu'à 10 mg, voire 8 mg, puis cela devient beaucoup plus dur pour certains

une solution est de freiner encore plus pour délayer ces souffrances sur une période encore plus longue que prévue en agissant sur les paliers, les doses, c'est ce que préconisent Nadège et Michel et la plupart des anciens qui ont réussi leur sevrage

la reprise d'une plus forte dose est plus psychologique qu'efficace, je l'ai fait à la fin de mon sevrage deux fois je crois, j'ai repris un peu plus de produit,
avec le recul, je dirais que cela n'a rien changé pour moi, à part psychologiquement
maintenant, ce n'est pas parce qu'on a reprit que tout est foutu
certains souffrent tellement qu'ils reprennent et repartent ensuite encore plus lentement

le but étant de se retrouver à 0 mg avec le minimum de souffrances
Revenir en haut Aller en bas
Flazarenko

Flazarenko

Messages : 40
Date d'inscription : 16/02/2013

Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Icon_minitimeSam 8 Avr - 14:02

Bonjour à tous,

Nadège, Colas, Michel, merci pour vos réponses.

@Nadège:
Nadège a écrit:
T'es à moins de 5mg c'est ça ??
Je suis incapable de te dire quelle est le pourcentage de réduction et la dose en mg que je prends par jour.
Depuis que je suis passé à la solution buvable je ne fais plus ces calculs.
Je sais qu'avant la solution buvable j'étais à peu près à 8,61mg/jour (environs 43ml à prendre).
Pourrais tu me détailler la méthode de calcul que tu as utilisé stp?

@Colas:
Colas a écrit:
il est aussi normal qu'un sevrage commencé à 20 mg par exemple se passe très bien jusqu'à 10 mg, voire 8 mg, puis cela devient beaucoup plus dur pour certains
C'est terrible car le protocole qu'on a mit en place et le (peu) de certitudes que l'on pouvait avoir s'envolent en fumée.

Colas a écrit:
"alors il y a ceux qui ne bougent plus et attendent que cela aille mieux
ceux qui font des essais , changements cherchent ce qu'ils ont mal fait"
Le pire c'est de ne pas savoir combien de temps ça va durer...
Tu dis avoir augmenté comme moi mais que ce fut surtout psychologique.
Comment as tu pu supporter cette période de mal être intense? Qu'as tu mit en place à ce moment?

Je vais m'efforcer de rester à ma dose actuelle, j'espère juste que je pourrai tenir  Neutral
La panique et la peur n'aident pas...

En tout cas vos réponses me rassurent. Je n'ai pas fait n'importe quoi et je ne deviens pas fou. C'est juste une autre étape du sevrage en fait. Mais celle-ci est extrêmement dure et violente.

Pour avoir déjà réalisé un sevrage du lexomil je savais que ce sera très dur. Je m'y étais pourtant préparé mais on ne mesure jamais réellement l'ampleur de la tâche.
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Icon_minitimeSam 8 Avr - 19:24

Flazarenko a écrit:


Colas a écrit:
"alors il y a ceux qui ne bougent plus et attendent que cela aille mieux
ceux qui font des essais , changements cherchent ce qu'ils ont mal fait"
Le pire c'est de ne pas savoir combien de temps ça va durer...
Tu dis avoir augmenté comme moi mais que ce fut surtout psychologique.
Comment as tu pu supporter cette période de mal être intense? Qu'as tu mit en place à ce moment?


à ce moment-là, le but n'est pas d'aller danser, de se confronter à des stress dans le travail ou dans la rue, cela, on le fera quand on sera mieux outillé, plus d'énergie...libéré de la molécule

d'après moi, il ne faut pas chercher à être un héros et lutter, c'est une période, pendant laquelle, il faut se mettre en mode survie, c'est-à-dire on se fait du bien, on mange bien, on évite les gens toxiques, on en fait le moins possible physiquement pour que toute notre énergie aille dans cette période, on donne tout à son cerveau, le calme
cela veut dire d'après moi ne pas faire de méditation qui pompe de l'énergie, ni de TCC, ni prendre des suppléments qu'on a jamais pris dans sa vie, on mange bien, on marche gentiment en promenant son chien, on regarde à la télé des émissions qui nous font du bien ou neutre, rien de stressant, nous sommes sérieusement malade, les 100 m ce sera pour plus tard

une fois le but atteint, 0 mg, alors on se met à faire des choses graduellement, sans jamais aller jusqu'au maxi de nos possibilités
le jour où on peut aller plus loin, le cerveau nous le montrera, on le saura très vite

voilà mes idées
d'autres préconisent de se baigner dans la lavande, de manger des suppléments de plomb, zinc, fer, cuivre, moi je fais partie des personnes qui pensent que cela n'apporte pas grand chose, c'est même nocif, et évidemment, les l-tryptophane, lithium et toute la mer.de, ce n'est que de l'argent dépensé pour des labos

notre cerveau a vécu sans ces mer.des, et il va falloir qu'il vive comme avant
par contre manger de la qualité pour donner des vitamines et minéraux au top

ceci est préconisé par antidepressantsfact un hollandais qui s'en est sorti il y a plusieurs années, un pionnier

http://www.antidepressantsfacts.com/reaction.htm



Revenir en haut Aller en bas
nadege

nadege

Messages : 294
Date d'inscription : 28/11/2016

Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Icon_minitimeDim 9 Avr - 8:07

Flazarenko a écrit:
Bonjour à tous,

Nadège, Colas, Michel, merci pour vos réponses.

@Nadège:
Nadège a écrit:
T'es à moins de 5mg c'est ça ??
Je suis incapable de te dire quelle est le pourcentage de réduction et la dose en mg que je prends par jour.
Depuis que je suis passé à la solution buvable je ne fais plus ces calculs.
Je sais qu'avant la solution buvable j'étais à peu près à 8,61mg/jour (environs 43ml à prendre).
Pourrais tu me détailler la méthode de calcul que tu as utilisé stp?

Bonjour Flazarenko

Tu dois en être à peu prés à 4mg et des poussières.
Je ne comprend pas pourquoi tu parles de titration avec une solution buvable ?? on parle de titrage pour les comprimés mais pas pour les gouttes.

Me concernant j'ai fait des paliers de 15 jours en passant par 14 jours sur la fin avec des diminutions n'excédant pas les 5% et ceux jusqu'au bout.

Bon dimanche
Revenir en haut Aller en bas
Flazarenko

Flazarenko

Messages : 40
Date d'inscription : 16/02/2013

Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Icon_minitimeDim 17 Sep - 8:44

Bonjour,

Juste un message pour saluer toutes les personnes participant à ce forum. Modérateurs, membres. Celles qui sont en toujours en sevrage, celles qui l'ont terminé, et celles qui apportent leur précieuse aide.

Merci, bon courage et bon dimanche à tous.
Revenir en haut Aller en bas
brt



Messages : 835
Date d'inscription : 17/01/2016
Age : 53
Localisation : Doubs

Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Icon_minitimeLun 2 Oct - 9:29

Bonjour,
J'ai relu tout ton post et il m'est venu un gros doute: tu dis que tu diminues de x mg toutes les 3 semaines: ça veut dire que tu ne recalcules pas à chaque fois la dose que tu diminues ? Il faut calculer ton pourcentage de diminution SUR LA DOSE EN COURS, sinon, tu diminues à chaque fois davantage en pourcentage.
Est-ce que tu comprends ?
Où en es-tu au niveau du sevrage ? Comment ça se passe ?
Je te souhaite le meilleur.
Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Flazarenko

Flazarenko

Messages : 40
Date d'inscription : 16/02/2013

Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Icon_minitimeSam 28 Avr - 10:18

brt a écrit:
Bonjour,
J'ai relu tout ton post et il m'est venu un gros doute: tu dis que tu diminues de x mg toutes les 3 semaines: ça veut dire que tu ne recalcules pas à chaque fois la dose que tu diminues ? Il faut calculer ton pourcentage de diminution SUR LA DOSE EN COURS, sinon, tu diminues à chaque fois davantage en pourcentage.
Est-ce que tu comprends ?
Où en es-tu au niveau du sevrage ? Comment ça se passe ?
Je te souhaite le meilleur.
Bonne journée.

Bonjour Brt comment vas tu ?

Je suis désolé de ne voir ton post que maintenant. Je ne m'étais pas connecté depuis longtemps !

Pour répondre à ta question : quand je suis passé à la solution buvable j'ai réduit de 1ml chaque 3 semaines sans me baser sur la dose en cours.

Partant de là, j'ai certainement fait une erreur. C'est ça qui m'a plongé dans des angoisses. D'ailleurs je suis aussi allé très (trop) vite je pense dans mes réductions vu que je prenais du deroxat depuis 10 ans.

Malheureusement nous sommes en 2018, soit plus d'une année après et je suis toujours dans un état qui ne me convient pas.
Je ne continue pas le sevrage. Je n'en ai pas eu la force de puis mes précédentes angoisses. Parfois elle revient mais à chaque inquiétude, le souvenir du mal être et l'anticipation me freine.

Je prends toujours 7mg par jour en solution buvable. D'ailleurs j'ai de sérieux doutes sur cette solution.
J'ai l'impression qu'elle n'est pas stable du tout et que le principe actif du médicament n'est pas homogène.
Ainsi le premier jour je prends comme une grosse dose puis les jours d'après ça s'apaise. Mais j'ai l'impression d'en prendre beaucoup moins. Ce n'est pas mieux...L'impression de faire le yoyo.
Ça dépend des périodes mais en ce moment j'ai régulièrement de l'anxiété, de l'agitation, des ruminations, etc. C'est un quotidien désagréable.
J'avais pourtant passé la période hivernale relativement bien. Ce fut dur mais j'étais plein de confiance.
Je pensais être encore plus fort à l'arrivée des beaux jours mais c'est un peu fragile.

Je suis dans le doute car d'un côté je sens que je ne suis pas loin de la fin mais en même temps je souffre. Alors dois je continuer à souffrir et ça passera plus tard ou dois je attendre... pour l'instant j'attends. Même si c'est inconfortable...

Je me demande aussi si cette dose de 7mg est utile. Elle ne correspond à aucune prescription finalement et je suis plus anxieux que déprimé en fait.
Je m'interroge sur la vie du deroxat. S'agit il d'une demie vie courte ? Ceci expliquerait aussi pour je me sens dans cet état.

Bref merci d'avoir prit le temps de prendre des nouvelles.

Au plaisir de te lire.

Bonne journée !
Revenir en haut Aller en bas
brt



Messages : 835
Date d'inscription : 17/01/2016
Age : 53
Localisation : Doubs

Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Icon_minitimeSam 28 Avr - 11:18

Bonjour,
Je suis contente d'avoir de tes nouvelles.
Le déroxat est un anti-dépresseur, donc une demi-vie longue.
Il est connu comme le plus difficile à sevrer des ISRS (voir Wikipedia). J'ai une amie qui s'est sevrée brutalement l'été dernier après plus de 30 ans de prise, elle a été relativement bien quelques mois puis elle est tombée en grosse dépression avec de l'agressivité. Donc le jour où tu feras ton sevrage, vas-y en douceur. On parle de plus en plus de sevrage lent, c'est-à-dire qu'on enlève des doses minimes, toujours recalculées depuis la dose en cours. Tu vas y arriver, mais en attendant il faudrait te stabiliser. Ne peux-tu pas te faire prescrire ton AD sous une autre forme pour ne pas avoir cet effet "yoyo" ?
Pour ma part, ça ne va pas fort. J'ai de gros problèmes aux intestins et je dois me faire opérer. Ajoutons à cela de la fatigue intense (sevrage ? intestins ?) et un sommeil toujours irrégulier. Mais je tiens le coup et je garde le moral la plupart du temps !
Bon courage pour la suite, tiens-nous au courant !
Bisous,
Revenir en haut Aller en bas
coco31



Messages : 22
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 53

Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Icon_minitimeVen 14 Sep - 7:36

bonjour,

je suis sous la forme liquide seroplex et je me posais des questions justement sur l'effet yoyo.

quand tu es passé du comprimé à la forme liquide, tu as trouvé du changement dans l'efficacité du traitement ?

merci
Revenir en haut Aller en bas
brt



Messages : 835
Date d'inscription : 17/01/2016
Age : 53
Localisation : Doubs

Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Icon_minitimeVen 14 Sep - 8:06

Bonjour,
Je ne sais pas si c'est à moi que tu t'adresses, mais je dois te dire que mon expérience de sevrage de Seroplex est juste ce qu'il ne faut pas faire: j'ai tout arrêté d'un coup. Je ne connaissais pas le forum...
J'en prenais depuis 6 mois et je n'ai pas eu trop de problèmes, mais j'étais aussi sous imovane et je ne dormais plus à cause de la tolérance, donc les symptômes d'arrêt, je les ai peut-être attribués à l'imovane. Par contre c'est quand j'ai arrêté le seroplex que j'ai commencé à ressentir de la fatigue intense et à avoir des cernes et des chutes de cheveux.
Maintenant, je suis à 20 mois de post-sevrage complet, et j'ai essentiellement de la fatigue, sans compter de gros problèmes aux intestins, qui font que je ne peux manger ni fruits ni légumes et que je dois me faire opérer.
Je te souhaite plein de courage dans ton sevrage. Continue, la vie est vraiment meilleure après. Je suis passé aussi par des moments d'anxiété intense et continue, mais ça finit par s'espacer et par disparaître. Je n'en souffre presque plus.
Courage, ne lâche rien !
bises
Revenir en haut Aller en bas
coco31



Messages : 22
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 53

Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Icon_minitimeVen 14 Sep - 8:10

bonjour,

j 'ai l'intention de débuter un sevrage lent, ah je vois que le membre ne répond plus depuis longtemps,

merci pour ton témoignage, je te souhaite d'aller mieux de jour en jour,

comme je disais, je doute sur la qualité comparable de la molecule du comprimé et liquide, si jamais vous auriez lu ce sujet sur le forum

merci à vous



Revenir en haut Aller en bas
brt



Messages : 835
Date d'inscription : 17/01/2016
Age : 53
Localisation : Doubs

Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Icon_minitimeVen 14 Sep - 8:14

Je ne sais pas. Mais tu devrais ouvrir un post à ton nom.
Sous ta signature, tu indiques ce que tu as pris et où tu en es de ton sevrage.
Le choix d'un sevrage lent est excellent, c'est ce qui te donnera la meilleure chance de t'en sortir.

Revenir en haut Aller en bas
brt



Messages : 835
Date d'inscription : 17/01/2016
Age : 53
Localisation : Doubs

Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Icon_minitimeVen 14 Sep - 8:15

Si cela te rassure, tu peux effectuer un sevrage lent sans passer par le produit liquide, en écrasant ton comprimé avec un mortier et en le délayant dans du lait. Ca s'appelle une titration. Ensuite tu peux même congeler le reste dans des seringues pour ne pas perdre de produit. C'est ainsi que j'ai procédé avec l'imovane.
Revenir en haut Aller en bas
coco31



Messages : 22
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 53

Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Icon_minitimeVen 14 Sep - 8:31

je l'ai tenté, en le laissant dissoudre, et prelevement à la seringue

le premier jour , j 'etais shooté, je me suis dit : surdose surement

le deuxieme jour : palpitations à la prise du comprimé 5 mg, et ensuite j'ai pris les 2 mg en titration,le soir crise de panique

pfff, j'ai l'impression :

soit je me debrouille tres mal pourtant j'ai suivi la video de carole

soit ils n'ont pas le meme effet car j 'ai lu sur des forums des debuts de prise seroplex en comprimé avec ces effets là

j 'ai evité les anxyos au depart de la prise seroplex en montant une goutte par goutte, ça s'est passé relativement bien .
Revenir en haut Aller en bas
brt



Messages : 835
Date d'inscription : 17/01/2016
Age : 53
Localisation : Doubs

Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Icon_minitimeVen 14 Sep - 8:45

Alors garde la forme liquide, où est le pb ? C'est plus facile pour diminuer.
Revenir en haut Aller en bas
coco31



Messages : 22
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 53

Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Icon_minitimeVen 14 Sep - 8:50

je souffre des intestins, enfin tout le syteme digestif,

et ça me brule !!!!

surement l'ethanol, je me demandais si le pharmacien pouvait me preparer une autre solution liquide sans l'ethanol, en le remplaçant par un composant plus doux ? mais peux t'on leur faire confiance, je ne sais plus.

je dois passer endioscopie et collo semaine prochaine voir ce qui se passe,

je me dis que si ces soit disants medecins arrivent à me soigner, je peux arriver à supporter les gouttes par la suite, en attendant, je prends les devants et me renseignent

je ne supporte aucun médicament, ipp, meteospasmyl, ratidine,e tc, me rend encore plus flinguée au niveau moral et pleins de symptomes negatifs à ne plus pouvoir marcher,

grosse galère !
Revenir en haut Aller en bas
brt



Messages : 835
Date d'inscription : 17/01/2016
Age : 53
Localisation : Doubs

Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Icon_minitimeVen 14 Sep - 10:57

Pour le système digestif: beaucoup en souffrent de façon passagère.
Pour mon cas, j'ai des diverticules qu'il faut opérer car elles s'infectent régulièrement. Dans ce cas, on coupe un segment de l'intestin. C'est une opération courante, mais j'ai peur de l'anesthésie, peur de retomber en fatigue intense ou en addiction aux somnifères.
Attends de voir ce qu'il y a lors de la coloscopie.
Revenir en haut Aller en bas
coco31



Messages : 22
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 53

Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Icon_minitimeVen 14 Sep - 11:01

oui je vais attendre.

egalement peur de l'anesthésie, et prise d'antibio, pfff ils ne font jamais de bien ceux là

je vais quand meme demander à la pharmacienne car je souffre de collopathie depuis 12/1/ qui ne passe pas.

tiens moi au courant pour ton intervention, je ferai de meme,

je me fais de la tisane de valériane le soir pour dormir car ce foutu seroplex me donne moins de sommeil depuis.

bon courage

corine
Revenir en haut Aller en bas
brt



Messages : 835
Date d'inscription : 17/01/2016
Age : 53
Localisation : Doubs

Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Icon_minitimeVen 14 Sep - 11:28

Attention à la valériane, c'est addictif aussi.
Les antibios ne me nuisent pas, pourtant j'en ai eu à haute dose. Il faut juste un peu de probiotiques après pour renouveler la flore intestinale.
Revenir en haut Aller en bas
coco31



Messages : 22
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 53

Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Icon_minitimeVen 14 Sep - 11:34

merci

je fais des pauses d'une semaine sur quatre pour la valériane.

biz
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sevrage Deroxat en période déjà difficile   Sevrage Deroxat en période déjà difficile - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Sevrage Deroxat en période déjà difficile
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» période difficile
» sevrage de l'imovane
» sevrage ad !!!
» Sevrage de Stilnox
» Un choix difficile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères  :: sevrage des antidépresseurs :: ACCUEIL DES NOUVEAUX MEMBRES, AIDE A LA MISE EN PLACE DES PROTOCOLES DE SEVRAGE DES ANTIDEPRESSEURS-
Sauter vers: