Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères

INFORMATIONS PSYCHOTROPES ET MEDICAMENTS, SEVRAGE DES PSYCHOTROPES, ENTRAIDE, LUTTE CONTRE LES PRESCRIPTIONS DE PSYCHOTROPES, INFORMATIONS SANTE, INFORMATION DES VICTIMES, MEDICAMENTS DANGEREUX...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sevrage Seroplex

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
flo2a

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 29
Localisation : Corse-du-Sud

MessageSujet: Sevrage Seroplex   Sam 21 Nov - 16:52

Bonjour à tous,

Je ne suis pas le premier et ne suis sûrement pas le dernier à qui l'ensemble des vidéos de Carole a fait naître (enfin) un immense espoir. Je me retrouve donc sur ce forum.

Je me présente, je m’appelle Florent, je suis un Corse (France) de 27 ans, moi aussi victime de la médication des psychotropes.

J'ai été diagnostiqué comme cyclothymique, ce à quoi je ne crois désormais plus du tout. À côté de cette maladie imaginaire, j'ai en revanche de véritables ruminations interminables associées à des crises de panique. On a longtemps cru qu'il s'agissait de TOC (car j'en avais eu plus jeune) mais ce n'est plus le cas. Le problème c'est que mes ruminations que je pourrais combattre par des exercices de thérapie cognitive comportementale et la pratique de la pleine conscience sont beaucoup trop puissantes car boostées par mon antidépresseur que je prends depuis de nombreuses années (Seroplex). À côté de ça je prends un thymorégulateur pour "soigner" ma pseudo cyclothymie. J'ai compris en visionnant les videos de Carole qu'en réalité ce que l'on me diagnostiquait comme cyclothymie ne sont en fait que les effets secondaires de mon antidépresseur... (déprime, excitation, agitation, irritabilité, colère etc). C'est pour cela que je souhaite commencer par me sevrer de ce dernier.

Je prends en effet, du Seroplex et du lithium.
N'ayant pas encore pris connaissance de cette méthode de sevrage, j'avais commencé le sevrage mais de manière trop rapide. Je suis donc passé dans un premier temps de 20 à 15 mg. J'ai ressenti dans les premiers jours de la fatigue intense et des vertiges mais surtout des crises d'angoisses (ce qui augmentait mes ruminations), une déprime est apparue mais tous ces effets secondaires ont fini par disparaître pendant de nombreux jours avant que les ruminations ne se réintensifient. Le problème est que mon état se dégradant progressivement et assez rapidement depuis de nombreux mois (il faut dire qu'en complément du seroplex et du lithium mon psychiatre m'a fait essayer énormément de traitements successifs de toutes natures plus ou moins longtemps, jamais plus d'un ou deux mois grand max), je ne savais plus si la réintensification des ruminations et de l'angoisse (cela va de pair : plus l'angoisse est haute plus je rumine) était due au sevrage ou à la détérioration naturelle de mon état de santé. J'ai mis ça sur le coup de la détérioration naturelle et ai continué le sevrage : après 15 jours passé à 15 mg, je suis donc passé à 10 mg (sous les conseil de mon psychiatre (sic)). Là ça été la catastrophe : l'angoisse a explosé, les ruminations n'ont jamais été aussi envahissantes et des pensées suicidaires ont afflué entre autres.
De plus, quelques jours avant cette nouvelle baisse, mon psychiatre m'a fait baisser la dose de lithium de 375 à 250 mg...

Je veux absolument mettre en place la méthode de sevrage que vous préconisés, seulement je ne sais pas à partir de quelle dose commencer. Dois-je revenir à mes doses initiales à savoir 20 mg de seroplex et 375 mg de lithium ?
Pour l'instant je suis juste repassé à 15 mg de seroplex depuis 2 jours car la situation était trop dure, du coup j'ai des effets secondaires principalement de la fatigue mais c'est gérable et cela devrait se dissiper, pour le lithium je suis resté à 250 mg.

À partir de quelle dosage dois-je commencer mon sevrage ? Et sachant que ces baisses ont été trop brusques, dois je souffler un bon moment avant de commencer le sevrage avec la bonne méthode ?

Merci de m'aider, je suis vraiment dans une situation catastrophique mais je m'accroche et je tiendrai bon !

Revenir en haut Aller en bas
flo2a

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 29
Localisation : Corse-du-Sud

MessageSujet: Rajout   Sam 21 Nov - 16:56

J'ai juste oublié de mentionner que j'ai arrêté par intermittence mes études tout au long de ces 10 dernières années et je ne fais désormais plus rien car j'en suis tout bonnement incapable à cause de mes ruminations et attaques de panique trop handicapantes.
Revenir en haut Aller en bas
pierrette

avatar

Messages : 3127
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 48
Localisation : Rhône Alpes

MessageSujet: Re: Sevrage Seroplex   Sam 21 Nov - 20:49

Bonsoir Florent,

Tout d'abord, je tiens à te souhaiter la bienvenue sur notre forum ou je l'espère tu trouveras l'aide nécessaire à l'aboutissement de ton projet qui est de vivre libre.
Nous préconisons un sevrage lent qui comporte des règles strictes qu'il convient de respecter à la lettre. Ces règles sont assez simples et se résument par quelques phrases :

- Faire des diminutions de 10% maximum de la dose en cours sur des paliers de 2/3 semaines,
- Ne pas faire plusieurs sevrage en même temps, une molécule après l'autre,
- Respecter les horaires de prises et les doses, e pas faire de yoyo avec ses prises,
- Limiter tous les excitants : café, aspartam, glutamate et stress

A la lecture de ton post, je lis que tu baisse le lithium et le seroplex en même temps. Il ne faut pas faire plusieurs sevrage en même temps. Je pense que tu devrais d'abord te séparer du lithium et ensuite du seroplex.

Pour l'heure, il te faut trouver ta dose d'ad de confort et rester quelques semaines ainsi pour retrouver un équilibre. Ensuite, tu commenceras pas te sevrer du lithium, en utilisant toujours la même règle des 10%. J'espère que d'autres membres qui connaissent mieux le seroplex et le lithium que moi, viendront te prodiguer leur conseil.

Si tu as des questions, n'hésites pas à nous interpeller, nous sommes là pour ça.

Belle soirée

Pierrette
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1780
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Sevrage Seroplex   Dim 22 Nov - 1:42

salut Florent,
suis les conseils de Pierrette,

je ferais une remarque en rapport à tes ruminations et tes angoisses,

si tu n'avais pas pris de médications depuis 10 ans, tes troubles seraient présents mais non dangereux pour toi, tu pourrais les travailler pour vivre mieux avec,
mais tu as pris des médications ....
Quelqu'un de classique avec tes troubles, depuis 10 ans, il les vit au quotidien, toi tu les as écrasés, anesthésiés pendant tout ce temps et ce temps tu le passais à lutter contre les effets secondaires de ces merdes, donc tu n'as pas le vécu quotidien de tes troubles depuis 10 ans...

quand tu arriveras vers la fin de tes sevrages, il te faudra être très vigilant, tu risques d'être dans un état de non expérience de tes troubles, très vulnérable, peut-être que tu seras ok, personne ne sait, mais 10 ans c'est beaucoup, donc sans drogue les ruminations angoisses seront là(rien ne disparait) et tu risques d'avoir de mauvaises périodes, faudra être prudent, et ensuite , avec le temps tu te sentiras mieux, et faudra que tu travailles tes problèmes mentalement pour aller mieux;
pendant le sevrage, c'est inutile, tu es drogué en souffrances et tu n'assimileras rien

dans la première partie, tu as très bien décris ta situation actuelle

(je connais un cas ruminations angoisses qui a été drogué, c'est pour cela que je me suis permis de donner un avis)
Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: Sevrage Seroplex   Dim 22 Nov - 4:26

Bonsoir ou bonjour Florent ! Smile

Bienvenue sur le forum, je me présente, Marie.
Tu vas trouver de l'aide sur ce forum et des réponses aux questions que tu te poses, et surtout les raisons de tes fortes angoisses et ruminations qui sont l'essentiel des symptômes lors de différents sevrages et médications.
Déjà, le fait d'en connaître la raison va t'aider.
Pierrette t'a déjà donné qq éléments pour démarrer !

Bon dimanche
Marie
Revenir en haut Aller en bas
flo2a

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 29
Localisation : Corse-du-Sud

MessageSujet: Re: Sevrage Seroplex   Dim 22 Nov - 17:17

Merci à tous pour vos précieuses réponses. ça fait un bien fou d'être compris et soutenu dans cette situation inédite.

Je vais donc suivre vos conseils  Very Happy

Je préfère peut être juste commencer par le sevrage du seroplex car c'est ce médicament qui m'entrainent le plus d'effets néfastes : en gros, on m'a introduit le lithium pour contrer l'excitation du seroplex entre autres. Je suis d'ailleurs tombé sur ce post sur votre forum et je suis assez d'accord avec l'idée :

Quel médicament doit être arrêté en premier?
Si vous voulez descendre plus d'un médicament, il ya quelques considérations au moment de décider quel médicament d'abord arrêter. Disons que vous êtes de prendre le médicament "A" pour contrer les effets secondaires des médicaments "B"; dans ce cas, vous devriez probablement commencer le retrait à la drogue "B." Par exemple, si vous prenez un somnifère pour l'insomnie causée par le Prozac ou le Ritalin, vous voudrez peut-être de retarder le retrait du somnifère jusqu'à ce que vous avez commencé à réduire le Prozac ou le Ritalin. De même, si vous prenez Cogentin ou Artane ou une autre drogue pour réprimer des troubles de mouvements causés par les neuroleptiques, vous devriez probablement réduire votre premier neuroleptique avant de tenter de retirer de l'Cogentin ou Artane.


ça me semble effectivement plus logique du coup de commencer par l'AD, qu'en pensez vous ?




En dehors de ça, je vous ai parlé de mes deux traitements actuels car je les prends depuis un certain moment. Cependant, on m'a prescrit une série interminable de traitements au cours de ces dix années. Je ne sais pas si c'est très utile de vous en parler mais dans le doute, je préfère partager cela ne serait-ce que pour vous montrer la folie des différents psychiatres successifs qui m'ont suivi..
J'ai pris conscience de cela bien tardivement bien que cela n'est nullement ma faute car nous sommes dans un système psychiatrique qui nous emprisonne dans une logique artificielle de médication.
Voici la liste :

Neuroleptiques : Haldol, Solian, Abilify
Antidépresseurs : Prozac, Seroplex, Déroxat, Zoloft, Anafranil
Thymorégulateur : Dépamide, Lithium
Antiépileptique : Lamictal, Trileptal, Micropakine, Tegretol, Lyrica
Antipsychotique : Risperdal, Xeroquel, Zyprexa
Antiparkinsonien : Sifrol
Anxiolytiques : Atarax, Xanax
Antihypertenseur : Catapressan
Psychostimulant : Ritaline

Pour infos, je prends du Seroplex depuis 6 ans et du lithium depuis 8 mois.
Revenir en haut Aller en bas
flo2a

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 29
Localisation : Corse-du-Sud

MessageSujet: Re: Sevrage Seroplex   Jeu 3 Déc - 2:03

Personne pour répondre ?
Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: Sevrage Seroplex   Jeu 3 Déc - 6:49

Bonjour Florent,

On n'a pas répondu parce qu'en fait, pour tous ces traitements que tu as eus, évidemment, ils ont à mon avis eu des conséquences et des effets (ou symptômes).
Mais maintenant, tu ne dois plus en tenir compte puisque tu ne les prends plus depuis un certain temps.
Tu dois donc faire ton sevrage comme tu l'as prévu.
Bien sûr on constate que la liste est longue pour tes médicaments, c'est assez incroyable.
Mais c'est malheureusement assez fréquent.

Bonne journée
Marie
Revenir en haut Aller en bas
Sid vicious

avatar

Messages : 796
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 51
Localisation : le havre

MessageSujet: Re: Sevrage Seroplex   Jeu 3 Déc - 10:24

Flo,

je penses que tu as raison, le SEROPLEX à des effets secondaires horribles, il m'a bien ruiné l'existence pendant 3 ans ! et autant te conseiller de faire un sevrage très doux, car il a des effets très puissants quand tu descends trop vite, aujourd'hui encore après 7 mois de post sevrage j'en ressens encore les symptômes !
surtout n'hésite pas à intervenir si tu as des symptômes de sevrage nous sommes là aussi pour t'aider à les surmonter et à les comprendre !
@+ Philippe
Revenir en haut Aller en bas
flo2a

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 29
Localisation : Corse-du-Sud

MessageSujet: Re: Sevrage Seroplex   Jeu 3 Déc - 17:27

Merci pour vos réponses, je vais commencer mon sevrage ce soir, je vous tiens au courant. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
flo2a

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 29
Localisation : Corse-du-Sud

MessageSujet: Re: Sevrage Seroplex   Mer 16 Déc - 16:51

Bonjour les amis,

Tout d'abord je vous fait un petit point sur mon sevrage. Je suis passé de 20 à 18 mg de seroplex sans trop de problème, juste de la fatigue et un peu de vertige pendant 2-3 jours puis plus de soucis, bon je ne suis pas dupe ce n'est que le début et les choses risquent de se corser avec les prochaines baisses. Je descends au prochain pallier en suivant la méthode asthon demain soir. Je m'occuperai du lithium après ce sevrage ci.

La raison principale de mon message est la suivante : j'ai un trouble panique avec des crises d'angoisse très fortes depuis longtemps. Je viens de commencer une psychanalyse à ce sujet pour faire disparaître le problème car j'ai essayer les tcc pendants des années et pour moi cela est inefficace, comme pour mes traitements comme je vous ai déjà expliqué, d'où ma volonté d'arrêt.
Ces derniers mois et semaines mon état s'est dégradé de semaines en semaines bien avant que je commence le sevrage. Mon état continue de se dégrader mais cela n'est pas due au sevrage, même si cela ne doit pas améliorer forcément les choses. Depuis 2 mois cette très forte anxiété retardait totalement mon sommeil donc bien avant le début de mon sevrage (je m'endors à 4 h du mat toutes les nuits, mes journées sont donc complètement décalées). Ayant bien compris la leçon avec les effats néfastes des psychotropes, je me suis tourné vers l’homéopathie pour réguler mes problèmes de sommeil. On m'a conseillé de prendre de l'épiphyse 4ch. Cela stimule la glande pinéale et aide en théorie à la sécrétion de la mélatonine qui favorise le sommeil, entre autres. Le problème est que le lendemain de ma première prise j'ai dormi toute la journée. J'ai donc arrêté immédiatement cette médication, cela fait maintenant 4 jours, mais depuis je suis très fatigué et surtout extrêmement déprimé et très confus, c'est très net, alors que je ne l'étais pas du tout jusqu'alors. je ne pense pas que cela soit due au sevrage car cela ne me posait pas de problème de ce côté là depuis ma baisse de 20 à 18 mg.
L'autre jour je me suis senti tellement fatigué que j'en avais du mal à marcher. ça commence à aller mieux mais c'est encore loin de s'être dissipé. Je suis allé voir mon généraliste qui m'a dit que cela est impossible, que l’homéopathie ne laisse que des traces dans le corps blablabla. J'ai tellement entendu ce genre d'argument avec les psychotropes que ce n'était pas possible que cela déclenche tel ou tel symptôme que je n'en crois pas un mot là non plus. Je pense vraiment que cela provient de ce traitement homéopathique, le problème est que je ne trouve aucune explication dessus sur internet et comme je suis un anxieux même si je vois une petite amélioration au fil des jours et bien j'ai peur que cela ne s'en aille jamais ou du moins que cela traine en longueur Embarassed  

Du coup je voudrais savoir si quelqu'un connait ce traitement homéopathique, si on pourrait m'expliquer le pourquoi du comment de ce qui m'est arrivé et surtout au bout de combien de temps cela les effets se dissipent.

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: Sevrage Seroplex   Mer 16 Déc - 23:34

Bonsoir Florent

Pendant un sevrage, mieux vaut éviter tout traitement même homéopathique parce qu'on est très sensible et qu'il vaut mieux laisser le plus possible notre corps récupérer sans "artifice" même homéo ...
J'ai des moments où je m'endors comme une masse sans raison, d'autres où je suis en hypervigilance et incapable de dormir.
Ca fait partie du sevrage et même chez moi une des premières conséquences.
Il faut faire avec et s'en accommoder parce que le fait de lutter contre toutes ces manifestations épuise encore plus.
La fatigue physique aussi accompagne malheureusement le sevrage et c'est irrégulier.
Accepte le plus possible, et sinon, c'est cool pour ta première baisse, c'est juste 10% : impec !!

J'espère t'avoir un peu rassuré
bonne fin de semaine
Marie
Revenir en haut Aller en bas
flo2a

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 29
Localisation : Corse-du-Sud

MessageSujet: Re: Sevrage Seroplex   Jeu 17 Déc - 1:07

Merci beaucoup Marie pour ton message qui m'a effectivement rassuré. J'ai aussi lu d'autres témoignages de gens en sevrage de seroplex et ça m'a fait du bien de voir que je ne suis pas seul. Cela me donne du courage pour continuer Surprised

Bonne fin de semaine à toi aussi Smile
Revenir en haut Aller en bas
flo2a

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 29
Localisation : Corse-du-Sud

MessageSujet: Re: Sevrage Seroplex   Ven 18 Déc - 19:48

Je reviens vers vous, j'ai deux petites questions Smile

J'ai effectué ma baisse de 18 à 16,20 mg (10%), la situation est vraiment intenable, je suis remonté à 18 et rester encore 2 semaines à cette dose avant de réessayer. Je sais que faire le yoyo n'est pas recommandé mais c'est vraiment trop dur. Depuis je suis vraiment très mal, les ruminations que j'ai naturellement ont explosé en plus des autres effets secondaire. Au bout de combien de temps la situation se normalise ?
J'ai trouvé un post sur le forum qui mentionnait que si durant le sevrage dans les moments qui suivent la prise du traitement, une flopée de symptômes suivent la prise de façon nette, c'est qu'on a été trop vite dans notre sevrage et que l'on doit revenir en arrière. À 18 % c'était déjà mon cas, ce n'était pas très puissants mais de suite après le prise  j'avais principalement mal à la tête entre autres. De manière général à 18 mg les symptômes étaient très durent à gérer mais j'y arrivais. Du coup je préfère rester à 18 mg encore au moins 2 semaines avant de retenter une baisse. Est ce le bon choix selon vous ?
Revenir en haut Aller en bas
flo2a

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 29
Localisation : Corse-du-Sud

MessageSujet: Re: Sevrage Seroplex   Dim 20 Déc - 16:56

Une petite réponse svp Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: Sevrage Seroplex   Dim 20 Déc - 18:33

Bonsoir Florent,

Je pense que tu n'aurais pas dû remonter à 18 mg, mais c'est fait !!
Maintenant, ça ne m'étonne pas que même en reprenant ça continue à provoquer des symptômes, mais au moins ça a un avantage, c'est que tu réalises qu'une fois le yoyo fait, le cerveau a du mal à récupérer. ET c'est important que tu en sois convaincu, TOI !
Donc, pas le choix, maintenant, il faut rester à 18 mg 2 semaines environ même si tu as des symptômes parce que changer les doses n'arrangera plus rien.
Un sevrage n'est pas facile et engendre des symptômes, il faut les accepter parce que tu te fais encore plus de mal en remontant, descendant ... Quand on parle de stabilisation, ça ne veut vraiment pas dire que tout va bien !! c'est qu'on peut réussir à gérer.
Ton corps va devoir s'habituer à moins lors du sevrage et donc il est normal qu'il se rebelle ainsi que ton cerveau.
Mon sevrage m'a provoqué et me provoque encore beaucoup de souffrances, mais maintenant, j'arrive tout au bout et j'ai déjà supprimé l'anxiolitique.
Une fois démarré, il ne faut plus se poser trente mille questions, et il faut avancer.

voilà, courage, c'est le départ le plus difficile.
Marie
Revenir en haut Aller en bas
flo2a

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 29
Localisation : Corse-du-Sud

MessageSujet: Re: Sevrage Seroplex   Dim 20 Déc - 19:22

Merci Marie pour ton message.

Effectivement je me suis fais avoir comme un bleu, mais c'est en forgeant que l'on devient forgeron comme tu dis. Là prochaine fois je m'accrocherai de ton mon âme et je tiendrai, je m'en fais la promesse.
Ce qui est particulièrement dur à vivre en plus des vertiges, crise d'angoisse, grosse fatigue etc, c'est l'augmentation de mes ruminations qui sont déjà très importantes à la base et dans ces moment là je perds toute lucidité et je peux remettre en cause des jugements que j'avais pris de manière rationnelle.
Bon maintenant je sais à quoi m'en tenir et j'y arriverai malgré tout.

Est ce que par hasard quelqu'un sur le forum a également des Toc ou ruminations naturelles en plus du sevrage ? Si c'est le cas j'aimerais bien pouvoir discuter avec.

Florent
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6991
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Sevrage Seroplex   Dim 20 Déc - 20:38

flo2a a écrit:
ruminations naturelles en plus du sevrage ?
Florent

bonsoir florent

Je pense que c'est quasi tout le monde.

michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.wordpress.com
flo2a

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 29
Localisation : Corse-du-Sud

MessageSujet: Re: Sevrage Seroplex   Dim 20 Déc - 21:14

Ok Michel, j'ignorai que c'était le cas pour tout le monde. Shocked Et bien dis donc.. Cela me rassure du coup.

J'en profite pour vous remercier tous de passer du temps à répondre à mes messages. Cela m'aide énormément:D Merci sincèrement !!!

Florent
Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: Sevrage Seroplex   Dim 20 Déc - 23:14

Je confirme Florent : ruminations, ou idée en boucle, comme tu veux : je lutte contre ça tous les jours depuis que je suis en sevrage !!
C'est pour ça qu'on dit que quand on a un soucis, il faut le laisser passer comme un nuage au-dessus de nous et ne pas s'y accrocher !
Tu le regardes juste passer !! Very Happy
Une bien belle nuit à toi
Marie
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1780
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Sevrage Seroplex   Lun 21 Déc - 1:31

une fois stabilisé sur le séroplex, moi j'aurais diminué le lithium
pourquoi?
parce que tu ne l'as pris que quelques mois, il sera donc plus facile à diminuer

et ensuite tu n'auras qu'un med, sinon tu te retrouves comme actuellement, le plus dur tu as du mal, et le plus facile tu l'as pas fait

Revenir en haut Aller en bas
flo2a

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 29
Localisation : Corse-du-Sud

MessageSujet: Re: Sevrage Seroplex   Lun 21 Déc - 2:17

Je me suis beaucoup questionné sur la chose justement sans une certitude très nette... Je m'étais dis tu commences par le plus dur au moins c'est fait (seroplex). Effectivement pendant ce temps le lithium gagne en puissance et son sevrage sera plus dur.

Mais d'un autre côté si je débute le sevrage du lithium qui devrait être plus doux, ce sera probablement encore plus dur d'arrêter le seroplex dans un an, non ???

Je ne remets pas en cause ton avis mais je cherche juste à comprendre pour faire le meilleur choix. C'est pas évident. Qu'en pense tu colas ?

Tous les avis sont les bienvenus Wink
Revenir en haut Aller en bas
Nicole

avatar

Messages : 2377
Date d'inscription : 25/12/2009
Localisation : Alpes-maritimes

MessageSujet: Re: Sevrage Seroplex   Lun 21 Déc - 11:38

Bonjour Florent

J'ai relu tes posts et j'ai vu que tu avais des vertiges, pourrais-tu les décrire et tu en as encore ?

Merci
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1780
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Sevrage Seroplex   Lun 21 Déc - 12:50

mon avis:
le séroplex t'a rongé pendant des années, 1 an de plus ne changera pas vraiment la donne ou si peu

le lithium quelques mois a eu moins de temps, ne lui en donnons pas plus

le but étant de ne plus rien prendre et surtout de tenir,
tu fais un choix et ensuite faut assumer sur une très longue période,
mais ne rêve pas, ce n'est pas parce que tu vas commencer par le séroplex que ce sera plus facile

moi j'aurais viré le lithium d'abord pour ensuite n'en avoir qu'un en face, celui qui va me prendre quelques années

dans tous les cas le séroplex va prendre quelques années



Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1780
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Sevrage Seroplex   Lun 21 Déc - 13:04

pour les ruminations ou tocs ou ...

une personne qui a des TOCs , rumine depuis toujours, et ce sans médicament, après les médicaments et le sevrage , en post-sevrage donc, ses ruminations risquent de la travailler très fort, c'est son point faible de naissance, ce sera plus dur pour cette personne par rapport à une personne qui ne ruminait pas au départ et pour qui cela s'en va souvent facilement

c'est pareil pour les angoissés de naissance , sans médicament ils se débrouillent , après médicaments et post sevrage, ils ont de sérieux problèmes d'angoisses, leur système d'angoisses est plus compliqué à gérer, il est sérieusement détraqué

pour résumer: un traitement (ou plus simplement l'anesthésie chimique de nos émotions, sens etc) et son arrêt aggrave le problème qu'on avait au départ, et celui qui n'avait pas ce problème sera sûrement mieux
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sevrage Seroplex   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sevrage Seroplex
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» méthode de sevrage prof Ashton (benzos)
» Est ce une insomnie psychophysiologique?
» syndrome prolongé de sevrage aux antidépresseurs et insomnie
» sevrage ad !!!
» A toutes les FILLES sous AD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères  :: sevrage des antidépresseurs :: ACCUEIL DES NOUVEAUX MEMBRES, AIDE A LA MISE EN PLACE DES PROTOCOLES DE SEVRAGE DES ANTIDEPRESSEURS-
Sauter vers: