Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères

INFORMATIONS PSYCHOTROPES ET MEDICAMENTS, SEVRAGE DES PSYCHOTROPES, ENTRAIDE, LUTTE CONTRE LES PRESCRIPTIONS DE PSYCHOTROPES, INFORMATIONS SANTE, INFORMATION DES VICTIMES, MEDICAMENTS DANGEREUX...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 déni médical : qui s'intéresse aux benzos en France ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
tine



Messages : 111
Date d'inscription : 17/06/2010
Localisation : nord

MessageSujet: déni médical : qui s'intéresse aux benzos en France ?   Mer 23 Juin - 18:34

Bonjour,

Depuis que j'ai découvert toutes ces informations, je comprends plein de choses sur tout ce que j'ai vécu ces derniers mois. Depuis 14 ans, j'en ai bouffé des psychotropes en tout genre et vu des psys, et beaucoup de con(nes) hélas. résultats : je suis "pire" qu'avant au niveau souffrance. Je pense sincèrement que ce que j'ai pu lire sur les benzos tient la route puisque encore une fois je m'y reconnais. C'est pas la joie à vivre. Mais ce qui m'énerve (et m'a encore énervé ce matin), c'est que chaque fois que je vois un médecin - quelque soit sa spécialité - il y a systématiquement un DENI MEDICAL sur les effets des benzos.
Tout ce qu'on me propose : Zyprexa (merde inommable je pense) ou autre psychotrope déjà essayé et leurs cortèges d'effets secondaires. Comment je fais, je résiste ? J'aurais bien aimé trouvé un médecin pour m'épauler dans cette démarche de sevrage, mais il n'y a personne... Je cherche encore, vais encore me faire du mal à me heurter contre les mêmes murs sans doute. L'homéopathe veut soigner mes intestins avec notamment du Smecta, mais est-ce bien le moment ? Entre toutes ces infos contradictoires, j'ai l'impression de devenir "cinglée". Je suis entourée mais je me sens seule. Des fois, si je pouvais, je voudrais tout plaquer, partir un an, m'occuper la journée et faire mon sevrage tranquillement en douceur sans passer ma vie là à ne plus penser qu'à la "maladie" (jamais diagnostiquée par ailleurs).
Revenir en haut Aller en bas
Nicole

avatar

Messages : 2377
Date d'inscription : 25/12/2009
Localisation : Alpes-maritimes

MessageSujet: Re: déni médical : qui s'intéresse aux benzos en France ?   Mer 23 Juin - 18:50

normalement tu as trouvée le bon endroit pour ne pas justement te sentir seule pendant ton sevrage si tu dois ou si tu vas en faire un !

Nicole
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6152
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: déni médical : qui s'intéresse aux benzos en France ?   Mer 23 Juin - 19:03

bonjour et bienvenue sur le forum d'entraide Very Happy

Tu n'es hélas pas la seule a avoir été droguée depuis de longues années tu en trouveras beaucoup d'autres sur ce forum.
Nous rencontrons tous également ce deni qui est vraiment insupportable pour bon nombre d'entre nous.
Nous ne rencontrons que d'infames branquignoles également en matière de sevrage, c'est la raison principale de la création de ce forum.
Pour un sevrage, sache que nous conseillons si cela est possible un arrêt maladie de longue duré.

Tu n'est pas seule puisque nous sommes tous dans la même galère que toi...

Saches que les benzodiazépines provoquent toujours lors d'une prescription à long terme une dépresssion.

Si tu veux parler sevrage, je t'attends dans la rubrique acceuil (il faudras que tu nous apporte un peu plus d'infos concernant les drogues qui te sont prescrites)

Une remarque : pas de smecta pendant un sevrage, car il empêche l'action des benzos et provoque donc des crises de manque (ou peut être très loin des prises de drogues).

à bientot

michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
elisabeth B



Messages : 319
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: déni médical : qui s'intéresse aux benzos en France ?   Mer 23 Juin - 23:49

Bienvenue à toi Tine,

Te voilà au bon endroit pour être épaulée et conseillée par Michel, Fanfan et bien d'autres qui partageront et échangeront avec toi quand tu en auras besoin, n'hésite pas!
C'est vrai qu'il est difficile de s'y retrouver avec ces médecins qui savent te prescrire ces cochonneries mais n'ont aucune idée pour t'en faire sortir pour la plupart, nombre d'entre eux sont véritablement désarmés, certains ne sont même pas au courant des effets procurés à longue échéance et tombent vraiment des nues!
C'est vrai qu'apparemment, certaines personnes sous psychotropes n'ont pas tous les effets néfastes que nous subissons et ressentent un mieux être, ceci explique peut-être cela... Mais nous ne sommes pas des malades imaginaires et notre souffrance est belle et bien réelle, il va bien falloir qu'un jour les médecins se penchent sur nos cas et en conviennent.
En tous cas, les médecines parallèles comme l'homéopathie peuvent aider durant le sevrage, tu as raison, mais ne pourrait-il pas te prescrire autre chose que du Smecta, je sais qu'il y a des choses plus adéquates que le Smecta pendant le sevrage mais je ne sais plus quoi, je l'ai lu quelque part dans le forum (est-ce du charbon ou quoi?), si quelqu'un sait, merci de me venir en aide.

Bonne soirée à toi.@ bientôt.
Elisabeth. flower

Revenir en haut Aller en bas
elisabeth B



Messages : 319
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: déni médical : qui s'intéresse aux benzos en France ?   Mer 23 Juin - 23:57

Tine, tu peux aller dans la rubrique Vos trucs et astuces et ce qu'il faut éviter pour atténuer les symptômes du sevrage, "traitement à ne pas prendre pendant un sevrage ", tu y trouveras des pistes pour tes questions.

Elisabeth. flower
Revenir en haut Aller en bas
ana

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 12/12/2009
Age : 47
Localisation : GRENOBLE

MessageSujet: Re: déni médical : qui s'intéresse aux benzos en France ?   Jeu 24 Juin - 8:07

Bonjour Tine et bienvenue à l'auberge de ceux qui veulent s'en sortir et retrouver la liberté !!! Nous sommes si nombreux à avoir été drogué sans en connaitre les connaissances pour notre futur que je m'étonne qu'un collectif n'est pas encore été crée pour envisager des poursuites judiciaires !!! Le déni, je trouve que c'est la pire des dénégations. Lorsque tu décides d'arrêter ton traitement parce que tu ne te sens pas à l'aise dedans et que ton medecin t'AFFIRME qu'il n'y aura pas de conséquences, tu lui fais malheureusement confiance. Sauf !! Sauf, que lorsque ton corps craque de toutes parts, estomac, intestins, tête, articulations... et que toi tu sais inconsciemment que c'est ton traitement qui te rend ainsi et que ton docteur continue à te dire que c'est dans ta tête !!! Whaou, alors là, tu froles la folie... Je ne leur fais plus confiance aujourd'hui, et mon voeu pieux, qu'ils prennent tous des anxiolitiques et qu'ils appliquent leur méthode de sevrage. Ils sauraient enfin ce que le mot soufrance physique veut dire !!!

En ce qui concerne le smecta... Surtout pas !!! Je ne connais pas tes problèmes d'intestins mais ce fut mon talon d'achille pendant de nombreux mois, puisque j'ai enchainé colopathie sur colopathie. Les astuces, les probiotiques, les tisanes de mélisse (en magasin bio) qui est plus qu'efficace et les cures d'aloé vera (testé et approuvé depuis deux mois mes intestins me laissent tranquilles enfin au bout de 8 mois !!).

Je te souhaite bonne chance et n'hésites pas à utiliser le forum si besoin.
Ana
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6152
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: déni médical : qui s'intéresse aux benzos en France ?   Jeu 24 Juin - 14:30

ana a écrit:
je m'étonne qu'un collectif n'est pas encore été crée pour envisager des poursuites judiciaires !!!
Ana

bonjour :D

Un collectif verra le jour dés qu'il y aura des membres actifs.

michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/


Dernière édition par michel le Jeu 24 Juin - 15:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
ana

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 12/12/2009
Age : 47
Localisation : GRENOBLE

MessageSujet: Re: déni médical : qui s'intéresse aux benzos en France ?   Jeu 24 Juin - 15:16

Bonjour Michel,

Qu'entends tu par "actif" ? Perso, je suis prête à beaucoup mais je ne sais par ou commencer... mais si un mouvement est lançé, je suis tout à fait prête à utiliser tous les moyens utils pour aller plus loin que ce forum.

Dis moi que pouvons nous faire pour créer le dit collectif... Attends de tes nouvelles !!
A+
Revenir en haut Aller en bas
elisabeth B



Messages : 319
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: déni médical : qui s'intéresse aux benzos en France ?   Jeu 24 Juin - 21:55

Michel,

Je suis d'accord avec Ana, je suis prête aussi. J'ai d'ailleurs signé, au début où je suis arrivée sur ce forum, la pétition, qu'en est-il, quelles sont les retombées?
Merci pour ta réponse.

Bonne soirée.
Elisabeth. flower
Revenir en haut Aller en bas
milie
modérateur
modérateur
avatar

Messages : 1258
Date d'inscription : 14/06/2010
Age : 49
Localisation : 76 seine maritime

MessageSujet: Re: déni médical : qui s'intéresse aux benzos en France ?   Jeu 24 Juin - 22:07

Etant nouvelle sur le forum je prends le temps de regarder les nombreux témoignages et je suis suffoquée par tant d erreurs médicales ou plutot de malconnaissance des interactions des médicaments

Je suis aussi dans une association de fibro malheureuse de voir des personnes souffrir et je me pose des questions sur leur traitement
Les pros de la médecine commencent tout juste à prendre conscience des effets néfastes des benzos et autres ...
Je leur envoie des infos mais pas plus de réactions de leur part , tant pis ...

Que voulez vous dire par membre actif ?monter une association ?si elle n existe pas pourquoi pas ? comment faire ?

Pour mon cas je suis bloquée par ces algies faciales et nevralgie d arnold qui sont apparues depuis la prise de témesta ,puis autres ... pas facile de me deplacer mais si il faut que ça bouge ...il faut s en donner les moyens




Revenir en haut Aller en bas
tine



Messages : 111
Date d'inscription : 17/06/2010
Localisation : nord

MessageSujet: Re: déni médical : qui s'intéresse aux benzos en France ?   Sam 26 Juin - 16:44

J'ai du mal à comprendre où je dois écrire pour des questions précises. Le fontionnement du forum ne m'est pas clair... Je n'ai pas trouvé la rubrique "accueil" dont Michel a parlé.
Revenir en haut Aller en bas
Tropique



Messages : 483
Date d'inscription : 10/12/2009

MessageSujet: Re: déni médical : qui s'intéresse aux benzos en France ?   Sam 26 Juin - 17:07

Bonjour Tine,

Il s'agit de la rubrique "Accueil des nouveaux membres et questions urgentes".
Michel passe aussi souvent qu'il le peut mais il y a des périodes où il n'est malheureusement pas bien du tout.
Amitiés.


Dernière édition par Tropique le Mar 14 Juin - 9:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6152
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: déni médical : qui s'intéresse aux benzos en France ?   Mar 29 Juin - 1:30

tine a écrit:
J'ai du mal à comprendre où je dois écrire pour des questions précises. Le fontionnement du forum ne m'est pas clair... Je n'ai pas trouvé la rubrique "accueil" dont Michel a parlé.

http://benzo.forumactif.org/accueil-des-nouveaux-membres-aide-a-la-mise-en-place-des-protocoles-de-sevrage-et-questions-urgentes-f5/

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6152
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: déni médical : qui s'intéresse aux benzos en France ?   Mar 29 Juin - 1:50

milie a écrit:
Etant nouvelle sur le forum je prends le temps de regarder les nombreux témoignages et je suis suffoquée par tant d erreurs médicales ou plutot de malconnaissance des interactions des médicaments

Je suis aussi dans une association de fibro malheureuse de voir des personnes souffrir et je me pose des questions sur leur traitement
Les pros de la médecine commencent tout juste à prendre conscience des effets néfastes des benzos et autres ...
Je leur envoie des infos mais pas plus de réactions de leur part , tant pis ...

Que voulez vous dire par membre actif ?monter une association ?si elle n existe pas pourquoi pas ? comment faire ?

Pour mon cas je suis bloquée par ces algies faciales et nevralgie d arnold qui sont apparues depuis la prise de témesta ,puis autres ... pas facile de me deplacer mais si il faut que ça bouge ...il faut s en donner les moyens


bonjour michèle

Non , il n'existe pas d'association de victimes des benzodiazépines en France. Ormis l'aaavam que je déconseille très fortement pour de multiple raisons, dont : refus de mettre en contact les victimes, négation des problèmes de sevrage des benzos, négation des problèmes rencontré avec les antidépresseurs... tout porte a croire que cette association est à la solde des laboratoires afin que les victimes soit indémnisées le moins possible ( je suis adhérant de l'aaavam et c'est un cauchemare cette asso). C'est hélas une pratique assez courante dans ce milieu ou les labos afin d'étouffer les scandales montent ou financent des associations à leurs bottes. Ils en créé également pour vendre des médicaments (asthme...par exemple). C'est un peu la jungle tout cela...

Membre actifs veux dire beucoup de chose, il y a tant a faire et nous démarrons de rien...
Je ferais une liste de toutes les taches a réalisé un jour , mais je pense que les premières choses sont de faire parler du problèmes des benzos et du sevrage, d'obtenir que les techiques de sevrage appliquées en France soit les bonnes, faire reconnaitre notre souffrance réél due au benzos...
Et obtenir des décision de justice pour les préjudices énorme sque nous avons subit !!
Ce qui implique : trouver des experts et des avocats ralié à notre cause. Et je peux dire que cela n'est pas facile du tout !

"Il en est des médecins comme des avocats. La seule différence c'est que l'avocat se contente de vous voler alors que le médecin vous vole et vous tue par la même occasion." Anton tchekhov

bonne journée

michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/


Dernière édition par michel le Mar 29 Juin - 2:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6152
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: déni médical : qui s'intéresse aux benzos en France ?   Mar 29 Juin - 2:00

elisabeth B a écrit:
Michel,

Je suis d'accord avec Ana, je suis prête aussi. J'ai d'ailleurs signé, au début où je suis arrivée sur ce forum, la pétition, qu'en est-il, quelles sont les retombées?
Merci pour ta réponse.

Bonne soirée.
Elisabeth. flower

bonjur élisabeth

On ne peut pas dire pour l'instant que la pétition ait un gros impact, de nombreux membres du forum ne les signent même pas...
On a vraiment l'impression que tout le monde s'en fout...


michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/


Dernière édition par michel le Mar 29 Juin - 2:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6152
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: déni médical : qui s'intéresse aux benzos en France ?   Mar 29 Juin - 2:06

ana a écrit:
Bonjour Michel,

Qu'entends tu par "actif" ? Perso, je suis prête à beaucoup mais je ne sais par ou commencer... mais si un mouvement est lançé, je suis tout à fait prête à utiliser tous les moyens utils pour aller plus loin que ce forum.

Dis moi que pouvons nous faire pour créer le dit collectif... Attends de tes nouvelles !!
A+

bonjour anna

Merci pour ta proposition d'aide Very Happy
Nous serions 1000 que je crois qu'il y aurait du travail à plein temps pour tout le monde... Very Happy

Il y a tant de chose à faire, et tant de victimes a prevenir...

bonne journée

michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
elisabeth B



Messages : 319
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: déni médical : qui s'intéresse aux benzos en France ?   Mar 29 Juin - 7:39

Bonjour Michel,

Merci pour ta réponse et vraiment dommage pour le peu de suivi de la pétition. Je ne pense pas que les gens s'en foutent comme tu le dis, regarde, on est plusieurs à être d'accord pour devenir membre actif d'une asso ou autre qui pourrait dénoncer ces abus, nous sommes suffisamment de monde sur ce forum pour pouvoir réfléchir à cette idée et élaborer quelque chose pour que les choses aillent plus loin et bougent. @ suivre...

Bonne journée.
Elisabeth. flower
Revenir en haut Aller en bas
ana

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 12/12/2009
Age : 47
Localisation : GRENOBLE

MessageSujet: Re: déni médical : qui s'intéresse aux benzos en France ?   Mar 29 Juin - 8:17

Bonjour Michel,

Merci pour ta réponse et je suis navrée de voir que peu de membres ont signés la pétition !!! Pourquoi !!! Je n'ai hélàs pas la réponse mais je pense que beaucoup sont prêts à aller plus loin dans les démarches, ce qui nous manque : la structure. Je suis personnellement prête et solide pour être plus active dans le combat, et je suis sûre que d'autre sont également prêts (voit il y a déjà Elisabeth !!). Je pense qu'il faudrait ouvrir une rubrique pour recenser qui serai prêt à être plus actif et enfin démarrer par quelque chose.
Pour se battre, il faut bien commencer par quelque chose ? La pétition est un début mais vu le peu de mobilisation, je doute de son efficacité ? Pourquoi, ne pas monter une association indépendante dédiée à la cause ?
Toi, Michel ,je sais que tu ne vas pas très bien en ce moment (j'en suis désolée pour toi !) tu as l'air d'en connaitre un rayon sur le problème, ce qui me manque c'est justement cette connaissance.
Il faut nous structurer afin de faire des actions pertinentes. Mais avant cela, il faut donc savoir, qui serait prêt ou capable physique de s'investir d'avantage. Peut être pouvons nous, nous reposer sur quelques anciens membres sevrés ?
Je donne des pistes de travail et ne sais pas si tout est réalisable !!!
Je te laisse y réflechir et saches que je suis prête à aider à ma mesure !
Je te souhaite de te rétablir et d'aller mieux. Bonne journée.
Ana
Revenir en haut Aller en bas
chambard dominique
modérateur
modérateur
avatar

Messages : 571
Date d'inscription : 19/12/2009
Age : 64
Localisation : Bourg en Bresse 01000

MessageSujet: en ce qui concerne la pétition   Mar 29 Juin - 23:50

Bonsoir à tous(tes),
j essaye de suivre régulièrement la pétition,mais je n y arrive pas sans me réinscrire.
D autre part,j ai remarqué que bon nombre de commentaires ont été suprimés ?
Amicalement et faites une bonne nuit,Dominique Sleep Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
winer



Messages : 388
Date d'inscription : 03/11/2009
Localisation : Île de France

MessageSujet: Re: déni médical : qui s'intéresse aux benzos en France ?   Jeu 1 Juil - 9:42

bonjour michel et à tous! Very Happy

une suggestion peut etre pour que les gens signes la petiton serait de l'inclure ds les conditions d'acces au forum
c'est à dire ceux qui ne la signent pas en s'y inscrivant ne pourrais pas aller sur le forum comme je l'ai dejà vu sur d'autre forum
qu'en pensez vous?
car c'es tvrai que les gens s'en foutent!! ils sont avides d'aide et de conseils et ne voient pas l'essentile
bonne journée
christine
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: déni médical : qui s'intéresse aux benzos en France ?   Jeu 1 Juil - 18:38

Coucou tout le monde !!

Ma petite Christine, comme tu nous demandes notre avis, je te donne le mien.

Je pense que ta proposition est peut être un peu trop radicale !! Elle risque de faire fuir des gens qui ont besoin d'aide. Car au départ les personnes s'inscrivent sur ce forum pour être informées et y chercher de l'aide.

Par contre, je pense moi aussi, qu'une fois qu'elles ont bien compris le processus d'action et les dégâts des benzo et qu'elles ont bien avancé dans leur sevrage, elles peuvent s'engager plus, en signant la pétition bien sur et pourquoi pas en aidant les nouveaux membres (en les accueillant et en leur donnant des infos par exemple, il ne s'agit pas de dire n'importe quoi non plus bien sur).

Personnellement, ce que je trouve regrettable c'est que des membres inscrits depuis de longs mois et fréquentant le forum, n'ont pas mis un seul message ??? pas même "bonjour, je m'appelle machin"... lorsque je rentre dans un magasin, je dis "bonjour". La comparaison va peut être vous faire rire .. mais je trouve que c'est un minimum de savoir vivre !!

Nous vivons une époque où hélas c'est chacun pour soi !! Heureusement il y a encore le forum pour tous !!

Bonne soirée.

Bisous.
Revenir en haut Aller en bas
carole

avatar

Messages : 945
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: déni médical : qui s'intéresse aux benzos en France ?   Jeu 1 Juil - 19:29

Bonjour,
D'accord sur tout avec Fanfan....
Bonne soirée à tous
Carole
Revenir en haut Aller en bas
milie
modérateur
modérateur
avatar

Messages : 1258
Date d'inscription : 14/06/2010
Age : 49
Localisation : 76 seine maritime

MessageSujet: Re: déni médical : qui s'intéresse aux benzos en France ?   Sam 3 Juil - 10:25

Bonjour à tous
Je viens d entendre à la radio que le médecin qui a a tué sa famille dernierement serait du à un anti depresseur venu des etats unis
Il aurait déclenché cette folie meurtriere ....
Ne pourrait on pas sauté sur l occasion pour informer des effets des benzos et autres à long terme (radios , internet , télé)
Faudrait que l on monte rapidement une association de victimes de ces fichus médicaments ...
Revenir en haut Aller en bas
elisabeth B



Messages : 319
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: déni médical : qui s'intéresse aux benzos en France ?   Sam 3 Juil - 10:55

D'accord en tous points aussi avec Fanfan.
Milie, c'est une bonne idée que tu viens de soumettre, c'est vraiment le moment si on veut faire bouger les choses ou créer un précédent, une association de victimes serait très bien.
Bonne journée à tous.
Elisabeth. flower
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6152
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: déni médical : qui s'intéresse aux benzos en France ?   Lun 5 Juil - 0:58

milie a écrit:
Bonjour à tous
Je viens d entendre à la radio que le médecin qui a a tué sa famille dernierement serait du à un anti depresseur venu des etats unis
Il aurait déclenché cette folie meurtriere ....
Ne pourrait on pas sauté sur l occasion pour informer des effets des benzos et autres à long terme (radios , internet , télé)
Faudrait que l on monte rapidement une association de victimes de ces fichus médicaments ...

bonjour michèle

C'est beaucoup plus facile à dire qu'a faire... Very Happy
Aucun média n'accepte de parler de benzodiazépines.
La seule manière de comuniquer plus ou moins librement, c'est internet.
De plus ce problème est un problème d'antidépresseurs (zoloft) et les gens ne voient aucun rapport entre les antidépresseurs et les benzodiazépines.

Par contre en parler un maximum sur internet serait une bonne chose, cela ouvrira peut être un peu plus l'esprit au gens.

Avant de voir le jour, je pense qu'une association de victimes de ces poisons doit avoir une existence virtuel et avoir accompli des actions.

michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: déni médical : qui s'intéresse aux benzos en France ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
déni médical : qui s'intéresse aux benzos en France ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» si çà vous intéresse...
» S'intéresser à ce qui les intéresse ... Qu'est-ce qui intéresse un lycéen en 2011 ?
» L'élection présidentielle n'intéresse plus Neoprofs ?
» Une section ou un sujet sur la mystique ça vous intéresse ?
» Pourquoi cela intéresse(intrigue)-t-il tant de le savoir !?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères  :: Votre espace d'échanges sur les thèmes les plus divers :: Coups de gueule-
Sauter vers: