Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères

INFORMATIONS PSYCHOTROPES ET MEDICAMENTS, SEVRAGE DES PSYCHOTROPES, ENTRAIDE, LUTTE CONTRE LES PRESCRIPTIONS DE PSYCHOTROPES, INFORMATIONS SANTE, INFORMATION DES VICTIMES, MEDICAMENTS DANGEREUX...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 syndrôme prolongé de sevrage aux psychotropes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
michel
Admin
Admin


Messages : 5586
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: syndrôme prolongé de sevrage aux psychotropes   Jeu 1 Déc - 22:46

colas a écrit:

que les produits restent dans le corps, oui, il y a beaucoup d'exemples, mais ils ne font effet que s'ils arrivent dans certains organes, à certains endroits, d'ailleurs il y a une surveillance quand on a des plombs de chasse qui se promènent dans le corps, on les extrait avant, sinon on laisse

Les toxiques posent problème quand ils repassent dans le sang.
Regardes l'exemple des anciens du Vietnam, qui, lors d'un régime pour maigrir sont mort de l'agent orange.

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/


Dernière édition par michel le Ven 2 Déc - 16:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
benzohell



Messages : 98
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: syndrôme prolongé de sevrage aux psychotropes   Ven 2 Déc - 10:00

LE chardon-marie est la plante la plus puissante pour déloger les poisons, médicament, drogues etc du corps, mais aussi les metaux lourds, sa pourrait être une solution mais un risque de faire bougé beaucoup de toxines qui peuvent se deplacer ailleurs et créer beaucoup de soucis
Revenir en haut Aller en bas
colas



Messages : 805
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: syndrôme prolongé de sevrage aux psychotropes   Ven 2 Déc - 13:47

bonjour,

je connaissais pas
les textes sur internet le présentent comme ayant beaucoup de bonnes propriétés,

moi j'ai été tellement traumatisé que je ne fais confiance qu'à l'alimentation, je ne me lancerai pas à essayer

je veux bien essayer du café, du thé mais le reste ne me rassure pas, pas d'essais sur moi, je reste avec mes poisons stockés en lieu sûr

Revenir en haut Aller en bas
nadege



Messages : 26
Date d'inscription : 28/11/2016

MessageSujet: Re: syndrôme prolongé de sevrage aux psychotropes   Ven 2 Déc - 14:07

Bien d'accord avec colas. Tous ceux qui ont essayé de drainer leurs foie se sont retrouvés avec des retours de symptômes qui ont durés une bonne semaine.
Il faut rester sur une alimentation correcte même si il faut aussi faire attention à ce qu'on ingurgite.
Le thé de mon côté passe bien, le café je ne le supporte plus même une tasse me donne rapidement des maux de ventre. À mon avis il va en falloir des années pour digérer tous ça, peu importe la prise ou les années, ces molécules ont tous dévastées pfff !!

Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin


Messages : 5586
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: syndrôme prolongé de sevrage aux psychotropes   Ven 2 Déc - 16:45

nadege a écrit:
Bien d'accord avec colas. Tous ceux qui ont essayé de drainer leurs foie se sont retrouvés avec des retours de symptômes qui ont durés une bonne semaine.

bonjour

Je te rappelle que dans cette discussion, nous ne parlons que de syndrome prolongé de sevrage.
Même si, il est très possible qu'il en soit de même pour nous.

michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
colas



Messages : 805
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: syndrôme prolongé de sevrage aux psychotropes   Ven 2 Déc - 18:43

mais même pour les syndrômes non prolongés, j'ai vu des cas très malades après le drainage du foie, et aux usa il y a des semi cliniques qui se sont spécialisées dans ces formules

ce n'est pas toujours évident à deux ans de savoir si on est en syndrôme prolongé

mais certains en sont friands des détoxs et y croient dur comme fer,
il y a même des témoignages de personnes satisfaites

l'homeo, le psychothérapeute, le généraliste, qui envoie chez son copain draineur à l'étage au-dessus, ou deux rues plus loin, business business,
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin


Messages : 5586
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: syndrôme prolongé de sevrage aux psychotropes   Ven 2 Déc - 20:16

colas a écrit:


je vais voir ta vidéo de jeûne , mais un jeûne contre une neuroplasticité bloquée depuis 10 ans, bon je vais regarder, je n'ai comme toi, rien à perdre


Il semble y avoir un problème quand même.
Ils disent que le jeûne provoque une stimulation de la sérotonine et de l'adrénaline.
Tout ce qui me semble, ne pas convenir.

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
colas



Messages : 805
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: syndrôme prolongé de sevrage aux psychotropes   Ven 2 Déc - 21:34

j'ai déjà vu cette vidéo autrefois,

elle est très dirigée pour dire que le jeûne est formidable par les cliniques

moi je propose de faire couramment des mini jeûnes non dangereux, c'est-à-dire manger moins de temps en temps
pas de risques

le reste me laisse sceptique
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 98
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: syndrôme prolongé de sevrage aux psychotropes   Ven 2 Déc - 23:02

Il y a plusieurs types de jeune qui sont tous aussi efficace et qui s'aplique différement en fonction de la santé des invidivus.

Une personne avec un on système nerveux pourra se lancer dans un jeune de plusieurs jours stricte, mais c'est assez deconseillé pour des personnes dont le système nerveux est bancale et fatigué

Maintenant à notre niveau ce qu'on peu faire c'est un jeune àl'eau de 24h une fois par semaine par exemple

Ou il y a le jeune intermitemps aussi qui consiste à ne rien manger pendant 16h et conserver une fenêtre de 8h par jour pour manger, par exemple ne plus rien manger après 18h et seulement reprendre le lendemain a midi


J'ai parler par un temps avec thiery casanovas le mec du site regenere.org qui explique tout le fonctionnement du corps il disait que les gens qu'il a connu se remettait le plus vite en jeunant, mais c'est toujours pareil quel genre de personne a t-il vraiment vu et à quel point etaient t-ils touchés par le sevrage ? Ca je ne sais pas, il me disait que le jeune permettait au cerveau d'évacuer le surplus de glutamate qui y trainait, et en mettant le corps en etat de stress ( le jeune met le corps en etat de stress ) il forcait à améliorer son fonctionnement avec peu de recepteur gaba en améliorant leur fonctionnement, fait avéré ou non ? Mystère, pour moi sa parait un peu trop facile pour etre vrai

Il m'avait conseillé de commencer par le jeune intermitant de 16h plusieurs fois par semaines, qui n'a pas fait grand chose pour moi, je suis un peu septique, lors de mon arret brutal de mon antidepresseur après 2 mois en 2012, j'ai jeuné sec pendant 7 jours à l'hosto absolument rien dans le bide pendant 7 jours et sa m'a pas soigné du tout je ressortais avec des benzos


Je me souviens avoir lu sur le site recovery-road le témoignage d'un mec qui etait déjà bien amélioré quand même vers 4 ans mais qui se sentait bloqué quand même, et qui dit avoir eu des améliorations fulgurante après avoir commencé le jeune intermitant plusieurs fois par semaine ( ne rien manger pendant 16h ), et que c'etait la clé manquante à sa guérison finale. Est-ce fiable ou non ? Aucune idée
Revenir en haut Aller en bas
colas



Messages : 805
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: syndrôme prolongé de sevrage aux psychotropes   Sam 3 Déc - 1:21

Thierry Casanovas touche trop de sujets, il ne peut être spécialisé dans tous les domaines,
j'ai discuté avec quelqu'un déjà de ce sujet peut-être ici même...
Thierry a une vidéo sur le sevrage où il parle gaba, mais en fait, le syndrôme prolongé, il ne sait pas ce que c'est, il dit beaucoup de choses vers le naturel, le bio, mais bon, tout n'est pas faux, mais c'est souvent pénible à appliquer ou alors il faut le prendre un peu pour un gourou et plonger dans ses conclusions convictions
personnellement je n'ai pas envie de le suivre dans ses préconisations, d'ailleurs à la 3e vidéo j'ai dù en avoir marre
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin


Messages : 5586
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: syndrôme prolongé de sevrage aux psychotropes   Dim 4 Déc - 7:24

bonjour

Suite a un jeûne de 2,5 jours, pour moi, c'est un échec, avec une aggravation, pendant le jeûne, de mon insomnie et un sommeil beaucoup plus court (selon certains, ça s'améliore après...mais ????)
Je suppose qu'il y a bien eu augmentation de la sérotonine, adrénaline...ce qui est le contraire de ce qui est souhaitable, pour moi.
Ce n'est que mon expérience perso.

michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/


Dernière édition par michel le Mar 6 Déc - 19:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
colas



Messages : 805
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: syndrôme prolongé de sevrage aux psychotropes   Dim 4 Déc - 12:30

bonjour Michel,

le gros principe du jeûne est de faire un genre de reset , restore, (comme sur les pc) pour tout remettre à l'origine comme sorti d'usine
pour les pc le programme existe et lorsqu'on le met en route, il replace tout à l'origine et on a un pc tout neuf

Est-ce que le jeûne fait la même fonction, ou au moins partiellement? vu que c'est un peu le but

il faut surtout raisonner très simple et très basique, ne pas approfondir de trop sinon on risque de déduire des conclusions fausses

le jeûne est un traumatisme qu'on fait subir à son cerveau, on l'affole en ne lui donnant plus ce qu'il recevait quotidiennement pour ses fonctions vitales,
donc il se met à prendre des produits qu'il a stockés dans les os pour lutter en cas d'invasion de cancer, d'infections bronchiques chroniques etc, les transforme pour avoir ses composés vitaux,
on se retrouve donc déminéralisé, dévitaminé et le stock essentiel, réserve vitale qui est consommée pour faire des molécules qu'on trouve dans la nature assez généreusement, on te donne que de l'eau

on peut dire que l'on affole le cerveau, il est en danger de mort, et transforme tout, un trauma supplémentaire pour le système nerveux central(dans notre cas qui nous intéresse)

est-ce qu'il met toutes les fonctions pour fonctionner comme à l'origine ? ce qui serait super

non, traumatisé, il détruit ses stocks vitaux pour tenir le plus longtemps possible et se met dans un état d'euphorie, second style déréalisation pour s'adapter à la souffrance

comme quand on est torturé,

en fait, est-ce qu'une torture guérit, replace les choses, retape les systèmes ? non, c'est un hyper trauma c'est tout, c'est nocif, on peut devenir fou sous la torture, et le jeûne est une torture maitrisée

un mini-jeûne sur une journée peut aider à nettoyer un organe ou le faire au moins se reposer, mais dès qu'on part sur des jours, le médicament devient un poison, c'est la quantité qui fait le poison

d'ailleurs nous-mêmes ou un chien qui a une indigestion, on a mal à la tête, on ne mange plus pendant 5h 8h , plus envie, trop mal, et quand on est mieux, l'appétit revient, on a fait instinctivement un jeûne thérapeutique bénéfique naturel inné et hop on remange du chocolat



un peu de sport, super, trop c'est mauvais

le jeûne, c'est torturer son corps en alimentation dans l'espoir qu'il va faire reset dans le système nerveux central

c'est mon opinion actuelle qui peut changer au fur et à mesure des success stories  dues au jeûne que je vais lire
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 98
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: syndrôme prolongé de sevrage aux psychotropes   Mar 6 Déc - 19:37

Un mec sur benzobuddies à fait un jeune de 1 semaine et dit avoir eu de grosse amélioration ensuite, après faut avoir des kilos a perdre car 7 jour sans bouffer c'est facile 5 kilos qui parte

Pour quelqu'un de comme moi deja amaigri de 15 kilos c'est assez dur de me le permettre
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin


Messages : 5586
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: syndrôme prolongé de sevrage aux psychotropes   Mar 6 Déc - 20:02

bonsoir

C'est très possible.
J'y crois assez, mais il faudrait des témoignages de victimes d'un syndrôme prolongé de sevrage.

bonne soirée


michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
benzohell



Messages : 98
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: syndrôme prolongé de sevrage aux psychotropes   Mar 6 Déc - 20:09

Il était a 30 mois de post sevrage quand il la fait mais bon pas très fiable il coure et retravaille et a l'air un peu bizar lol
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 98
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: syndrôme prolongé de sevrage aux psychotropes   Mar 6 Déc - 20:11

Tu peux essayer le intérmitemps qui est moins violent, jeûner 16h et manger seulement dans une fenêtre de 8h

Il me semble avoir lui que le corps commencerait a cramer les tissues endommager vers 15h de jeune
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: syndrôme prolongé de sevrage aux psychotropes   Aujourd'hui à 17:01

Revenir en haut Aller en bas
 
syndrôme prolongé de sevrage aux psychotropes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» présentation et syndrome prolongé de sevrage aux psychotropes
» Sevrage de psychotropes
» syndrome prolongé de sevrage aux antidépresseurs et insomnie
» syndrome prolongé de sevrage aux benzodiazépines
» isoenzyme py450 3A4 et syndrome prolongé de sevrage aux benz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères  :: sevrage benzodiazépines et somnifères :: Liens d'information-
Sauter vers: