Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères

INFORMATIONS PSYCHOTROPES ET MEDICAMENTS, SEVRAGE DES PSYCHOTROPES, ENTRAIDE, LUTTE CONTRE LES PRESCRIPTIONS DE PSYCHOTROPES, INFORMATIONS SANTE, INFORMATION DES VICTIMES, MEDICAMENTS DANGEREUX...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 IPP : inexium / esoméprazole, mopral / oméprazole.. informations et dangers

Aller en bas 
AuteurMessage
michel
Admin
Admin
michel

Messages : 7413
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

IPP : inexium / esoméprazole, mopral / oméprazole.. informations et dangers Empty
MessageSujet: IPP : inexium / esoméprazole, mopral / oméprazole.. informations et dangers   IPP : inexium / esoméprazole, mopral / oméprazole.. informations et dangers Icon_minitimeLun 14 Jan - 3:37


_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.wordpress.com
brt



Messages : 854
Date d'inscription : 17/01/2016
Age : 54
Localisation : Doubs

IPP : inexium / esoméprazole, mopral / oméprazole.. informations et dangers Empty
MessageSujet: Re: IPP : inexium / esoméprazole, mopral / oméprazole.. informations et dangers   IPP : inexium / esoméprazole, mopral / oméprazole.. informations et dangers Icon_minitimeLun 14 Jan - 9:47

Bonjour à tous,
Voici mon témoignage suite à mon expérience avec un IPP (Pantoprazole):

Cet IPP m'a été prescrit par un gastro-entérologue pour une hernie hiatale SANS reflux acide gênant.

Au moment où j'ai commencé, je me suis sentie mieux sur le plan digestif pendant 3 jours à peine, puis ont commencé les pb de sommeil: on met 3h à s'endormir, puis on dort en pointillé d'un sommeil léger non réparateur (peu de gens ont ce souci mais j'ai quand même trouvé le témoignage d'un mec qui disait la même chose). J'ai eu aussi nausées, vertiges, dispepsie, anxiété. Les pb digestifs sont revenus !
A l'arrêt, tous ces symptômes sont revenus en force, avec surtout l'insomnie (totale certaines nuits) à tel point que je croyais que je ne pourrais pas recevoir mes enfants à Noël et Nouvel An. Or j'ai recommencé à dormir (mais mal), ce qui fait que j'ai cru à une amélioration. La rechute des dernières nuits peut encore être due à l'IPP, je ne sais pas.
Les IPP sont prescrits comme anti-acides mais quand tu arrêtes, tu as 10 fois plus d'acidité qu'avant de commencer, donc même sur le plan digestif, c'est naze. C'est ce phénomène qui fait que les personnes qui ont commencé ne peuvent plus arrêter, et du coup c'est une manne pour le labo.

A noter que je connais des personnes qui en prennent au long cours depuis 15-20 ans et ne s'en plaignent pas, mais quand on voit les dégâts potentiels, ça fait peur: malabsorption du fer, du magnésium, du zinc, de la B6 et de la B12, une pullulation bactérienne, une diminution de l’absorption de nutriments, une diminution de notre résistance aux infections, une augmentation des risques de diverses maladies, dont l’infarctus du myocarde ou la démence, un risque de fractures suite à l'ostéoporose...
Dans une étude médicale de 2010, on a suivi 48 personnes en bonne santé,sans symptômes, que l’on a séparées en deux groupes, un groupe prenait un placebo et l’autre groupe prenait 40mg de Pantoprazole (IPP) pendant un mois. A l’arrêt du traitement, 44% des personnes ayant pris le pantoprazole ont présenté des gastralgies lors de la première semaine d’arrêt du traitement en raison d’un rebond d’hypersécrétion d’acidité...C'est donc un médoc addictif. Ils appellent ça l'effet rebond, mais le rebond est largement pire que les symptômes initiaux.

https://braindegeek.com/internet-sauve-vie-attention-aux-medicaments-esomeprazole-mopral-inexium/

Vous tapez "arrêt IPP" sur internet et vous comprenez.
J'en ai pris 3 semaines, j'ai eu la chance d'avoir tous les "effets secondaires rares" ou prétendus tels, du coup j'ai arrêté à temps mais je déguste niveau insomnie, anxiété, fatigue, acidité, sécheresse buccales et j'en passe. J'ai aussi fait arrêter une amie après 1 mois, elle avait des crises de rage.

Bonne journée à tous, on va s'en sortir.
Revenir en haut Aller en bas
 
IPP : inexium / esoméprazole, mopral / oméprazole.. informations et dangers
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Beaucoup d'informations sur Garabandal
» TCF (informations)
» Informations importantes sur la nouvelle commission d'étude face a Medjugorje
» Informations importantes sur JPII
» Gros besoin d'informations sur les cpge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères  :: médicaments autres que les psychotropes, informations et dangers :: médicaments (nouveau) :: IPP / inexium / esoméprazole, mopral / oméprazole...-
Sauter vers: