Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères

INFORMATIONS PSYCHOTROPES ET MEDICAMENTS, SEVRAGE DES PSYCHOTROPES, ENTRAIDE, LUTTE CONTRE LES PRESCRIPTIONS DE PSYCHOTROPES, INFORMATIONS SANTE, INFORMATION DES VICTIMES, MEDICAMENTS DANGEREUX...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 mianserine

Aller en bas 
AuteurMessage
Mianserine



Messages : 30
Date d'inscription : 09/07/2018

MessageSujet: mianserine   Lun 9 Juil - 10:07

Bonjour
excusez moi de vous deranger
Cela fait 16 mois que je prends des medicaments suite a un choc emotionnelle qui m a aneanti
du coup je n arrivais pas a dormir et mon moral etait tres bas plus envie de rien
j ai essaye plusieurs antidepresseurs mais aucun resultat
je prends egalement des anxiolitique pour dormir ou du mianserine
je fais du yoyo en permanence car je ne sais pas comment faire pour m en sortir
je suis contre tous ces medicaments mais si je ne prends rien je ne dors pas
je suis devenue tres anxieuse suite a ce choc et a la prise des medicaments
comment faire pour retrouver un equilibre et reprendre ma vie en main
il y a des nuits ou je prends du lisanxia d autres du xanax ou mianserine je suis completement perdue
si je ne prends rien j ai beaucoup de mal a m endormir et si par chance je m endors je me reveil sans arret et tres difficile de me rendormir
la nuit derniere j ai pris que 5mg de mianserine et j ai dormi toute ma nuit mais la nuit d avant j avais pris 10 mg de lisanxia et 0.25 de xanax
je n ai aucun traitement stable.
merci de votre aide car j ai trop peur de ne jamais m en sortir
Revenir en haut Aller en bas
 
mianserine
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» bonjour marmotte
» 1nuit sur 2 je dors
» reveil précoce
» ALTERNATIVE SANTE
» En finir avec l'Insomnie...suite Burn Out

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères  :: sevrage des antidépresseurs :: syndrome prolongé de sevrage aux psychotropes / plus de deux ou trois ans (12% des victimes, environ) et sevrages très difficiles-
Sauter vers: