Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères

INFORMATIONS PSYCHOTROPES ET MEDICAMENTS, SEVRAGE DES PSYCHOTROPES, ENTRAIDE, LUTTE CONTRE LES PRESCRIPTIONS DE PSYCHOTROPES, INFORMATIONS SANTE, INFORMATION DES VICTIMES, MEDICAMENTS DANGEREUX...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
colas

avatar

Messages : 1759
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 67
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Mar 29 Mai - 15:32

c'est une discussion qui n'apporte rien... et qui est même nuisible à lire... tu propages des informations fausses... va débiter tes conneries sur le forum bleu
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1222
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Mar 29 Mai - 19:25

Hello je ne me la coule pas douce. Tjrsd es symptômes suicidaire, une fatigue chronique, et les effets du neuro à gérer comme lutter chaque jour contre une faim de loup ! Même si ça c'est autre chose.
Je suis sensible au stress exterieur comme mon surendettement en Banque de France, séparation ect ...
Michel le conseild ailleurs de se sevrere n arrêt pour limiter les interactionse xternes.

Et je suis loin d'être guéri aucune idée du sevrage leponex ! Je ne trouve pas de temoiniage sur ce dernier.
Et ça, sa fait peur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Mer 30 Mai - 8:19

Citation :
fait, tu fais partie des gens qui ne savent pas grand chose sur le sujet à part répéter sans cesse que le sevrage lent fait tout


le sevrage lent a été découvert depuis des années par les premières victimes, ce n'est pas toi qui l'a découvert, tu ne fais que le perroquet

Je fais partie des gens qui ont decouvert le sevrage lent tout seul sans aucun forum debile puisque jai appris par moi meme en tentant une première diminution qui ma amener des symptomes insuportable jai vite repris et taper medoc sur google et trouver ashton et jme suis jamais inscris sur aucun forum debile.

Jai fair moi meme mes diminution des le debut a 5% puisque jenlevais 0.5mg tte les 2 semaines et sans absolument aucun symptomes, rien, 2-3 vertiges pendant 3-4 jours de paliers qui disparaissait aussi sec comme les insomnies de ce cher louis qui a compris comment sa marchait en micro sevrage.

Juste 2-3 jours moyen et pouf fini pu rien, pendant que toi tu forçait ton corps avec tes palier de 1 semaine et des symptomes intolerables des le debut.

Ma seule erreur a eté de perdre patience au bout de 1 ans de sevrage et realiser quil me restait encore 1 ans pour les 7mg restant je le precise encore diminuer de 20mg jusqua 7mg avec 5% tout le long, ben comme par magie aucun symptomes insurmonrable jetais meme mieu que saber qui sen est sortie puisque je bossais a plein temps a lusine en faisant 4 nuit par semaine en plein sevrage sans soucis. Jetais donc tres bien et sa na rien de lenfer de se seuvrer dun psychotrope quand on respecte se poucentage et ses paliers.

Voila donc mon cher confrere jen sais beaucoup plus que toi sur le sujet et sur les 38 success story forum bleu puisque moi jetais comme eux qd je respectait le sevrage quils ont tous fait et que je faisais aussi sans soucis.

Avant de perdre patience et vouloir aller plus vite pour vite vivre sans medoc en me faisant influencer pzr des forum anglais debile te faire croire que le temps gueri. Cest faux le sevrage guerie a 90%, le temps guerie les 10% restant.

Pendant qun sevrage rapide te laisse handicapé a 90% direct.

En temoigne les 38 success story forum therese. Les autres cas de sevrage rapide guerie ne sont que des chanceux de la génétique.


Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1759
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 67
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Mer 30 Mai - 11:23

bonjour à tous,

Jérôme, si c'est pour louer Thérèse et son forum, et carole suisse et mjp demain, il serait mieux de le faire sur leur forum bleu, ici nous n'avons pas les mêmes théories et n'avons pas l'intention de nous convertir au thérésisme que tu nous assènes avec force et obsession en nous faisant passer pour des imbéciles qui n'y connaissent pas grand chose, imbéciles dont tu fais partie et qui te gêne énormément
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Jeu 31 Mai - 21:38

allez c'est cadeau toi qui est un veteran de surviving, je tinvite a aller lire la charmante histoire de gloworm sur le forum survivingantidepressant qui a fini comme Eleven30 après son arret brutal.

Je lui parle sur facebook actuellement, le hazard a fait quelle se soit retrouvé sur survivingantidepressant.

Recapitulatif de son histoire, 0,5mg de Rivotril pendant plus de 20 ans sans soucis particulier, puis prescription dun medoc contre le cancer qui la rend malade et son médecin lui augmente le Rivotril a 1,5mg, et elle develope une sorte de reaction paradoxale.

son médecin lui file 2mg de prozac qui arrete en 2 jours la reaction paradoxale et elle devient normale.

Elle commence alors un sevrage de Rivotril vu quelle se sent bien, elle fait son seuvrage sur 2 ans, finie les dernier 0,5mg ( equivalent 10mg valium /Lysanxia ), en micro taper, 2% toute les 2 semaines. tout se passe très bien, aucun soucis pendant tout le sevrage.

Son post sevrage se passe bien apart un petit remou entre 4 et 7 mois assez classique meme pour un sevrage lent mais rien d'alarmant puisquelle se sent tellement bien quelle decide de commencer son sevrage de prozac.

Manque de bol pour elle les experimenté groupes facebook benzo/AD lui disent que le sevrage de l'AD est beaucoup plus facile que celui des benzos, alors confiante elle fait son sevrage de 10mg de prozac en 6 mois.

Et paf surprise son etat se degrade de pire en pire, akathisie, rage, terreur h24, syndrome postural orthostatique, insomnie, toute la combinaison d'arret trop rapide quelle decrit elle même mot pour mot " je n'avais rien de tout sa aussi intense et dingue meme au pire de mon sevrage de Rivotril "

20 mois plustard jamais partie completement flingué.

Voila l'exemple typique de la différence d'un sevrage qui se passe parfaitement bien en micro taper debenzos, suivi d'un sevrage compeltement foiré d'un antidepresseur trop rapide sans suivre le pourcentage et les paliers.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Dim 3 Juin - 13:07

un autre cadeau tatten sur le forum therese, un mec vient de poster sa succes story après plus de 27 ans de desherbant et de Lexomil, seuvré a son insue très lentement sur 3 ans en rognant ses cachet par 1/4 en les coupant a chaque fois, il a fait a son insue un micro sevrage qui a fait que 27ans de desherbant et des boites entieres de Lexomil n'ont pas abimer ses petits neurones et demonte ta théorie bidon

ce bougre pense qu'il sen est sortie en mangeant des betterave bon pour la depression et decouvert le boudhisme, alors que la seule chose qui lui a permis de guerir de tout sa c'est son petit sevrage lent de 3 ans graduel

Sacrés desherbant qui fait des degats au neurones et trou les intestins qui une fois arreté comme il faut repare le corps tout seul au fur et a mesure hin ,?
Revenir en haut Aller en bas
Arwen

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 01/06/2018

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Dim 3 Juin - 18:30

Vive la betterave ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1759
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 67
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Dim 3 Juin - 21:09

salut jérome,

c'est pas son sevrage lent mais la betterave de boudda qui l'a guérit, qu'il a dit,
alors transforme pas ses propos par ton obsession universelle des micro taper
la betterave cultivée par buddha
Revenir en haut Aller en bas
biotine



Messages : 3
Date d'inscription : 30/07/2018

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Lun 30 Juil - 18:19

salut

les 4 ans de post sevrages sont dépassé, bilan aucun symptômes ne part, j'ai tout fait pour revivre comme quelqu'un de normal, repris un boulot a plein temps, sortie avec mes potes, vues des meufs, essayer d'avoir des relations qui sont impossible a tenir, sortie en boite, resto, inscris en salle de sport, cinema, festival de music de 3 jours entouré de 18 000 personnes, rien n'a changé, les symptômes ne partent pas et ne partiront plus.

Je n'ais plus aucun doute quant au fait que seul un sevrage lent a partir d'un etat stable était la seule voie de sortie, les preuves ne manquent plus, encore la maori en est la preuve pour dire qu'elle a mal fait son sevrage et encore souffrir 7 ans après.

Alors que nadege a pris 10 ans du benzo le plus fort seuvré comme il faut et ne se pleint que de ridicule maux de tete de une journée tout les 36 du mois.

après avoir tout essayer pour revivre comme quelqu'un de normal c'est maintenant clair, les personnes sensibles qui ne font pas de sevrages lent comme il faut finissent handicapé a vie, ou pour 10-20 ans voir meme de facon permanente.

les preuves ne manquent plus


Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6921
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Lun 30 Juil - 21:54

biotine a écrit:
salut

les 4 ans de post sevrages sont dépassé, bilan aucun symptômes ne part, j'ai tout fait pour revivre comme quelqu'un de normal, repris un boulot a plein temps, sortie avec mes potes, vues des meufs, essayer d'avoir des relations qui sont impossible a tenir, sortie en boite, resto, inscris en salle de sport, cinema, festival de music de 3 jours entouré de 18 000 personnes, rien n'a changé, les symptômes ne partent pas et ne partiront plus.

bonsoir

Eh bien, on peut dire qu'avec tout ce que tu arrives a faire, tu ne souffres vraiment pas beaucoup, par rapport a de nombreux autres !

michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.wordpress.com
biotine



Messages : 3
Date d'inscription : 30/07/2018

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Mar 31 Juil - 2:48

Il suffit de lire la liste de symptomes que jai depuis mon arrivee ici jen ais 10 fois plus que la majorité.

Jai pas reussi a faire tout ca par magie en attendant chez moi que sa arrive comme tout ces blairos sur les forum anglais le font croire quon se reveille du jour au lendemain guerie parce que des sois disant recepteur gaba se sont remis .

Cz marche pas comme ca, je suis bloque en depersonalisation et agitation interne h24 7 sur 7 depuis 4 ans jai vu personne comme ca ici ou sur le forum therese

Je suis retourne bosser en etat de terreur total a pas pouvoir me concentrer pour lire mon propre contrat et le signer.

A me planquer au chiottr et apprler mes parents en terreur suicidaire a croire que jallais devenir fou et perdre la tete. Sauf que je suis resté dans cet etat et qu'il sest rien passé et mon corps sest adapter.

A 30 ans je pouvais pu porter un pack deau ou marcher 100metre a cause de mon syndrome postural orthostatique et mon syndrome de fatigue chronique.

Je croyais que je tiendrais pas 3 jour de boulot vu que je pouvaispas marcher 100metre.

Ben pendant 3 mois mon podometre de mon telephone maffichr que je marche environ 10km par jour et que mon corps sest adapter parcequil a pas eu le choix. Pas parce que mes sois disant recepteurs gaba de mes deux se sont remis en attendant chez moi les bras croise les conseils des blaireaux anglais.

Des jours ou je me sens crever de fatigue tient a peine debout ben sa empeche pas mon corps de le faire qd meme parce qui sest adapter

Jai ete dans un festival de musique a me sentir crever et repeter a mes pote " je peux pas jsupporte pas les vibrations des basse sa fait trembler mon corps jme sens mal" ben jsuis rester. Je supportais pas les spots de lumiere du concert a la limite de épilepsie a me cacher les yeux, je suis resté. Complztment agpraphobe entouré de 18 000 personne coincŕ au milieu de la foule a me sentir crever. Je suis resté

Comme par magie mon incapacité a me concentrer au boulot sest dissiper apres plusieurs semaine alors que le 1er jour je me sentais gerber et mevanouir de chercher des vis dans un casier. Le neurologue me disait syndrome de fatigue chronique tu tiendra pas une heure au boulot

Jai repris un temps plein a 38h par semaine avec ma liste de 50 symptomes que personne a ici. Je suis un des pires alors me dir pas que je souffre moins que les autres

Les choses que je fais maintenant je les ais pas faite en restant chez moi le cul devant mon ordi a lire les conneries des forum.anglais quon guerit sans rien faire qur les symptomes partent tout seul. Jai fait tout sa en me sentant putin de mourir chaque seconde limite en priant meme que justement sa arrive et que mon coeur lache unr fois pour toute avec ladrenaline.

Sauf que cest jamais arrivŕ et mes symptomes sont jamais partir et sont les memes chez moi a rien foutte a attendre ou au boulot ou dehors .
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1759
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 67
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Mar 31 Juil - 21:04

salut,

ce que tu expliques tu le trouves sur mon site, rien de nouveau sous le soleil, moi aussi je sors chaque jour depuis bientôt 10 ans, rien n'est parti comme chez toi, je suis handicapé neurologique, je fonctionne à 40%, 60%, 70% suivant ce que je fais,
garde espoir, il parait que tout le monde guérit, certains mettent 40 ans , d'autre 60 ans, sois patient !



Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1222
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Lun 6 Aoû - 21:06

cc ben oui tu vas bien mieux dis donc !!
moi j'esaie deme sevrer du neuro 5% et ben je suis super super mal ! je vais devoir faire surement 3% 20-30 jours soit 6 7 ans desevrage ... je cris que je bats le record et si j'y arive 60 gouttes de BZD m'attendent derrière.

Tu as de la chance, tu as souffert dur certe, mais tu as tout repris en main
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   

Revenir en haut Aller en bas
 
28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge
Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» bébé 4 mois et demi, sevrage tétine et sommeil
» La petite que j'accueille a 2 ans et 3 mois
» insomnie depuis 1 mois et demi: sevrage zoplicone
» apres 4 mois de by pass
» Le travail: c'est la santé?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères  :: sevrage des antidépresseurs :: syndrome prolongé de sevrage aux psychotropes / plus de deux ou trois ans (12% des victimes, environ) et sevrages très difficiles-
Sauter vers: