Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères

INFORMATIONS PSYCHOTROPES ET MEDICAMENTS, SEVRAGE DES PSYCHOTROPES, ENTRAIDE, LUTTE CONTRE LES PRESCRIPTIONS DE PSYCHOTROPES, INFORMATIONS SANTE, INFORMATION DES VICTIMES, MEDICAMENTS DANGEREUX...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 CRESTOR (statines)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
winer



Messages : 388
Date d'inscription : 03/11/2009
Localisation : Île de France

MessageSujet: CRESTOR (statines)   Mar 16 Mai - 21:22

Bonjour Michel et à tous flower
Je mets ce sujet ici mais je ne sais pas si quelqu'un pourrait me répondre... Voilà mon papa prendsdepuis de nombreuses annés du CRESTOR un anti cholesterol, mais sa santé se détériore beaucoup, douleurs dans les jambes et surtout tres grosses pertes de mémoires

Moi je suis sûre que cela vient du CRESTOR, j'ai essayé d'en convaincre ma mère mais elle me dit qu'elle se s ent impuissante car elle ne sait pas quoi faire

Peut il arrêter le CRESTOR comme ça ou bien faut il faire aussi un sevrage? et s'il faut un sevrage comment s'y prendre
Je suis persuadée que si mon père arretait ces maudits médicaments il irait bien mieux et surtout sa mémoire, cela me fait penser quand j'avais arrêté le théralène brutalement et que je perdais la mémoire d'un coup, on me parlait et je n'arrivait pas à repondre car je n'avais pas retenue la question
merci par avance
Bonne soirée
bisous
Christine sunny
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 5871
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: CRESTOR (statines)   Mer 17 Mai - 0:43

bonsoir christine Very Happy

Comme tu le sais, je ne suis pas médecin.
Il n'y a aucune dépendance, de ce que j'en sais, aux anticholestérols, statine ou non.
Cependant, il peut, selon moi, y avoir une augmentation anormale, du taux de cholestérol lors de l'arrêt. Mais comme cela ne présente, a priori, aucun danger, je pense que l'on peut stopper brutalement.

Les effets secondaires que tu décris semblent bien correspondre aux effets secondaires des statines.
As t il d'autres médicaments ?

bonne journée


michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/


Dernière édition par michel le Mer 17 Mai - 12:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
winer



Messages : 388
Date d'inscription : 03/11/2009
Localisation : Île de France

MessageSujet: Re: CRESTOR (statines)   Mer 17 Mai - 10:24

michel a écrit:
bonsoir christine Very Happy

Comme tu le sais, je ne suis pas médecin.
Il n'y a aucune dépendance, de ce que j'en sais, aux anticholestérols, statine ou non.
Cependant, il peut, selon moi, y avoir une augmentation anormal, du taux de cholestérol lors de l'arrêt. Mais comme cela ne présente, a priori aucun danger, je pense que l'on peut stopper brutalement.

Les effets secondaires que tu décris semblent bien correspondre aux effets secondaires des statines.
As t il d'autres médicaments ?

bonne journée

Merci beaucoup belle journée sunny
michel
Revenir en haut Aller en bas
aixur



Messages : 70
Date d'inscription : 24/07/2013

MessageSujet: Re: CRESTOR (statines)   Jeu 18 Mai - 18:57

Personnellement, je pense que les statines sont des analogues d'anticoagulants. Donc, à mon avis, il y a trois possibilités :

1) Ce qui doit arriver chez certaines personnes, c'est que le médicament provoque des micro-hémorragies dans le cerveau et détruit des zones de ce dernier. D'où les problèmes de mémoire. Et comme le cerveau est endommagé, une partie de la mémoire ne reviendra pas.

2) Cela-dit, peut-être aussi que les micro-hémorragies entrainent une mauvaise irrigation du cerveau à certains endroits, ce qui altère la mémoire. Dans ce cas, plus optimiste, l'arrêt des saignements et la réparation du système vasculaire permettraient au cerveau de fonctionner à nouveau correctement.

3) Une autre possibilité, plus optimiste elle-aussi, est que ça entraine aussi des problèmes neurologiques. Le signal électrique serait altéré (plus ou moins à certains endroits). Du coup, ça entrainerait divers problèmes, dont des amnésies (et aussi des douleurs et des faiblesses musculaires). Du coup, là, l'arrêt du médicament entrainerait rapidement une amélioration.

Mais, l'arrêt du médicament n'est pas anodin. Ça devrait aussi entrainer une baisse de forme générale (physique et mentale) pendant plusieurs semaines ou mois, exactement comme ce qui se passe lors de l'arrêt de la cortisone (à cause de la diminution de la baisse du taux de cortisol et la baisse de la tension sanguine). C'est bien moins pire que l'arrêt des analogues d'opiacés, mais c'est dur quand même.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 5871
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: CRESTOR (statines)   Jeu 18 Mai - 21:51

bonsoir aixur

Alors, selon toi, sevrage lent ou pas pour les anticholestérols ?

bonne soirée

michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/


Dernière édition par michel le Ven 19 Mai - 22:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
colas

avatar

Messages : 1401
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: CRESTOR (statines)   Jeu 18 Mai - 23:59

d'après les lectures on peut arrêter sans sevrer,
moi je ferais un mini sevrage sur 3 semaines par précaution
à l'arrêt on aurait douleurs musculaires, raideurs, tendinites qui s'en iraient avec les mois
Revenir en haut Aller en bas
winer



Messages : 388
Date d'inscription : 03/11/2009
Localisation : Île de France

MessageSujet: Re: CRESTOR (statines)   Ven 19 Mai - 9:24

aixur a écrit:
Personnellement, je pense que les statines sont des analogues d'anticoagulants. Donc, à mon avis, il y a trois possibilités :

1) Ce qui doit arriver chez certaines personnes, c'est que le médicament provoque des micro-hémorragies dans le cerveau et détruit des zones de ce dernier. D'où les problèmes de mémoire. Et comme le cerveau est endommagé, une partie de la mémoire ne reviendra pas.

2) Cela-dit, peut-être aussi que les micro-hémorragies entrainent une mauvaise irrigation du cerveau à certains endroits, ce qui altère la mémoire. Dans ce cas, plus optimiste, l'arrêt des saignements et la réparation du système vasculaire permettraient au cerveau de fonctionner à nouveau correctement.

3) Une autre possibilité, plus optimiste elle-aussi, est que ça entraine aussi des problèmes neurologiques. Le signal électrique serait altéré (plus ou moins à certains endroits). Du coup, ça entrainerait divers problèmes, dont des amnésies (et aussi des douleurs et des faiblesses musculaires). Du coup, là, l'arrêt du médicament entrainerait rapidement une amélioration.

Mais, l'arrêt du médicament n'est pas anodin. Ça devrait aussi entrainer une baisse de forme générale (physique et mentale) pendant plusieurs semaines ou mois, exactement comme ce qui se passe lors de l'arrêt de la cortisone (à cause de la diminution de la baisse du taux de cortisol et la baisse de la tension sanguine). C'est bien moins pire que l'arrêt des analogues d'opiacés, mais c'est dur quand même.




Merci pour cette réponse, je pencherait pour la 3 eme ! le tout est de réussir à convaincre mon père d'aller voir son médecin traitant (qui est nul de chez nul) pour lui dire qu'il souhaite arreter en diminuant progressivement le CRESTOR

D'autre part j'ai lu que le CRESTOR serait un même scandale que le MEDIATOR et qu'il va bientôt être arrêter

bonne journée
Christine flower
Revenir en haut Aller en bas
winer



Messages : 388
Date d'inscription : 03/11/2009
Localisation : Île de France

MessageSujet: Re: CRESTOR (statines)   Ven 19 Mai - 9:31

colas a écrit:
d'après les lectures on peut arrêter sans sevrer,
moi je ferais un mini sevrage sur 3 semaines par précaution
à l'arrêt on aurait douleurs musculaires, raideurs, tendinites qui s'en iraient avec les mois


Merci Colas pour ta réponse!
c'est ce que je pense aussi, le tout est de reussir à convaincre mon père qui à maintenant 75 ans d'aller chez son medecin traitant (qui est trop nul et faineant) pour diminuer sa dose car il a beaucoup de mal à marcher et ses urines sont marrons foncées ce qui n'est pas normal

bonne journée
Christine sunny
Revenir en haut Aller en bas
aixur



Messages : 70
Date d'inscription : 24/07/2013

MessageSujet: Re: CRESTOR (statines)   Ven 19 Mai - 20:09

C'est "normal" que les urines soient foncées avec le Crestor. Comme ça a un effet anticoagulant, ça entraine des saignements au niveau des reins (et éventuellement de la vessie), ce qui colore l'urine. On retrouve ce problème avec l'aspirine par exemple.

Donc, ça veut dire que ses reins sont actuellement fortement agressés. Une raison de plus pour arrêter ce médicament. C'est un coup à ce qu'il finisse par se retrouver en insuffisance rénale (peut-être pas dans l'immédiat, mais dans une ou quelques années).
Revenir en haut Aller en bas
aixur



Messages : 70
Date d'inscription : 24/07/2013

MessageSujet: Re: CRESTOR (statines)   Sam 20 Mai - 7:49

En tapant mon message précédent, j'ai fait quelques recherches sur le Crestor. Et Un truc qui me semblait bizarre, c'était que ça peut entrainer une rupture des tendons (voir sur Doctissimo dans les effets secondaires : Tendinopathies, quelques fois compliquées par une rupture du tendon). J'avais déjà vu ça par ailleurs, et je savais que c'était plutôt un problème provoqué par le fluor.

Eh bien, après recherche, mon intuition était bonne, il y a bien du fluor dans le Crestor. La molécule active du Crestor est la Rosuvastatine ; et elle contient un atome fluor.

Donc, ça ajoute une 4ème possibilité. Une partie des effets neurologiques causés par le Crestor pourraient venir du fluor.

J'ai pu voir ici que le fluor se lie facilement à plusieurs éléments chimiques essentiels à la conduction électrique dans le corps : le magnésium, le potassium, le sodium, et le calcium.

Il est facilement soluble dans l'eau quand il est associé avec le sodium ou le potassium. Donc, le sodium et le potassium sont relâchés dans le sang (encore faut-il qu'ils soient réabsorbés par les cellules). Mais il l'est peu quand il est associé au magnésium et au calcium. Donc, ça doit diminuer petit à petit les réserves de magnésium et de calcium. D'où des faiblesses et des douleurs musculaires. Et d'où aussi des problèmes de mémoire (problème bien connu de l'intoxication au fluor).

D'où aussi, des problèmes de déglutition, assez caractéristiques des manques en magnésium (ou autres éléments favorisant la conduction électrique).
Revenir en haut Aller en bas
aixur



Messages : 70
Date d'inscription : 24/07/2013

MessageSujet: Re: CRESTOR (statines)   Sam 20 Mai - 10:10

michel a écrit:
bonsoir aixur

Alors, selon toi, sevrage lent ou pas pour les anticholestérols ?

bonne soirée

michel


Bonjour Michel,

Après plusieurs années de consommation de ce genre de produits, il faut un sevrage lent oui. Je pense qu'un étalement sur 3-4 mois doit être suffisant. C'est à peu près la même chose que pour la cortisone.

Je pense qu'il faut s'attendre de toute façon à un effet rebond (durant et après le sevrage). Mais il sera tout de même beaucoup moins fort qu'avec un arrêt soudain. C'est le gros choc de l'arrêt soudain qu'il faut surtout éviter.

Après l'arrêt total, les choses doivent revenir à la normale après 6 mois environ. Donc, ça fait 9-10 mois avec une faible énergie physique et mentale (plus diverses douleurs, de la constipation, etc...).

Evidemment, il ne faut prendre aucun autre produit ayant un effet stimulant durant la phase "down". Il est tentant de prendre des trucs qui boostent l'énergie (café par exemple). Mais c'est prolonger inutilement la phase de sevrage.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CRESTOR (statines)   

Revenir en haut Aller en bas
 
CRESTOR (statines)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les statines
» STATINES
» Cholestérol, des médicaments qui entretiennent la maladie " Les Statines"
» Santé: statines et cholestérol
» Orphanews: bulletin d'information du 29 avril 2010

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères  :: médicaments autres que les psychotropes, informations et dangers :: médicaments (nouveau) :: anti-cholestérol-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: