Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères

INFORMATIONS PSYCHOTROPES ET MEDICAMENTS, SEVRAGE DES PSYCHOTROPES, ENTRAIDE, LUTTE CONTRE LES PRESCRIPTIONS DE PSYCHOTROPES, INFORMATIONS SANTE, INFORMATION DES VICTIMES, MEDICAMENTS DANGEREUX...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 21 ... 38  Suivant
AuteurMessage
Drogbatus

avatar

Messages : 1034
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Mar 14 Mar - 16:27

Je viens d'aller voir chez abdell il a toujours eu ce sommeil tout au long de son sevrage 4h avec rêves et multiples revils il fait des paliers court néanmoins genre 10j jours je me demande si je v pas le copier pour les paliers.
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1034
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Mar 14 Mar - 17:13

Je sais exactement ce qui se passe suffit d'aller lire le fil de abdel sur le forum blue je suis exactement dans le MM cas !  Rien à voir bâclé ect. . Je suis mort c'est clair il est à 10 mois de sevrage dort 4h max comme moi en sommeil rêves ... baisse ou pas baissé en fait c'est très clair putin je me suis ...... en reprenant des bzd surtout à cette dose je pourrais pas mener un tel sevrage sur un laps de temps aussi long il est allite comme moi il lui reste moins de 3 gouttes tout est très clair maintenant je comprends ma situation.

Putin comment j'ai pu être aussi connu que contre ce ce qui t'était arriver Jérôme tu redirai par tranche voilà ce qu'a amené une reprise bzd tardive. Je viens de prendre conscience que je me suis foutu en l'air totalement et que j'ai aucune chance d'améliorer mon sommeil c'est comme cela abdel toi tous ce sommeil polyphasique MM si chez moi il est encore plus hardware je sais pas comment je peux me tire de ce mauvais pas y a que la EVI à qui ce n'est pas arrivé.

J'ai pas analysé la situation j'ai sauté dedans comme un idiot voilà le résultat y a pas histoire de mes erreurs qui certes ne doivent pas aider c'est comme ça une reprise benzo ! Je suis mort je prends consience


Dernière édition par Drogbatus le Mar 14 Mar - 17:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Mar 14 Mar - 17:21

Abdell est pas alité y continur de travailler et donner ses cours pendant son sevrage donc sq doit pas etre pire que nous
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1034
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Mar 14 Mar - 17:45

benzohell a écrit:
Abdell est pas alité y continur de travailler et donner ses cours pendant son sevrage donc sq doit pas etre pire que nous

Je reviens de son poste il est souvent alite et explique ses difficultes a donne ses cours vertiges ect il dort4h max hachure avec des reves ... Ca te rapelle rien ? Cest ton cas et cest moñ cas et encore moi4h he suís content. Jespere pour lui que ca se termine pas comme toi pour són sommeil mais les coincidences a ce point j crois pas trop. Les autres sevrages normaux ben old nont pas cela y a que les reprises !!


Dernière édition par Drogbatus le Mar 14 Mar - 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
victoire wombali



Messages : 213
Date d'inscription : 22/04/2016
Age : 33
Localisation : toulouse

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Mar 14 Mar - 18:09

J'ai jeté un coup d'oeil un forum sevrage tabagisme alcoolisme cocaïne etc..
C'est juste hallucinant comment ç à l'air ridicule avec des symptômes complètement débile que j'en suis encore plus écoeuré de la médecine qui est sensé protéger et soigner les gens mais hélas c'est exactement le contraire qui se produit.

Heureux ceux qui ont jamais touché à cette saloperie qui est la drogue médicinale source de destruction humaine elle bousille le sommeil de manière surréaliste t a beau dormir 8h d'affiler tant qu il n'est pas réparateur cela n'aura servi à rien faute de phase réparatrice qui a été littéralement bousillé ensuite c'est le cercle vicieu ( angoisses insomnie hallucinations attaque de panique dépression agoraphobie fatigue perte d'émotion etc...)

ces produits de merde sont comparables aux poisons


Dernière édition par victoire wombali le Mar 14 Mar - 20:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1034
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Mar 14 Mar - 18:16

Victoire toi tu ten sort cest juste une question de temps jamais fallait y retoucher je suis mort he viens de comprendre au mieux mon sevrage ce serà4h de sommeil hachure pour une issue incertaine. Abdel jerome moi mm symptomes pour le sommeil et encore moi c pire que eux

Imagines que a instant tu te rend compte que tout est mort et que tu as 166 gouttes a sevrer. Que tu as deux petits enfants et que tu as commis lirreparable en retouchant a cette saloperie voila ce que je ressens la maintenant. Tour est foutu pour moi tout simplement.
Jerome y a tjrs lespoir daller mieux si il continue a tenir ce quil va faire suís moins inquiet pour lui et pour abdel je suís curieux de voir son post sevrage.

La jai mm plus despoirs jai envie de dire. He regarde més enfants et je viens de comprendre que je me suís °°°°°°° en septembre en retouchant à cette molecule. Si le norset ou la mianserine fonctionnerait je sauterais dessus pour sauver ma peau.

Caut je discute avec ma femme cest tres grave ce qui marrive je sais que cest termine pour moi il faut que je reflechisse a comment survivre le plus longteñps possible pour mes enfants wha la claque
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Mar 14 Mar - 18:56

De lespoir pour moi tu parles pas damelioration de mes symptomes en 3 ans jai bien compris que cetait foutu aussi

Putin dmerde cette merde est completment iréel
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1510
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Mar 14 Mar - 19:15

Drogbatus a écrit:
Je te jure cols suis couché au lit tout tranquille 90, je suis obligés de faire de la coherence cardiaque allongée pour descendre vers 75 comment faites vous pour vos yeux qui piquent?

Mais que ce qui m'a pris de suivre et de rprd des bzd je suis foutu je me suis suicidé en fait

j'ai aussi eu la tension et le pouls anarchique à l'arrêt, et pire, avec mes symptômes, j'ai fini par ne plus pouvoir me mettre à l'horizontal pendant 4 ans, que assis
et au bout d'un an j'ai eu la bouche sèche, le nez et les yeux, cela voulait devenir définitif, puis cela s'est un peu calmé dans la journée, mais dès que je me couche à l'horizontal dans le lit, une 1/2 h après bouche sèche, yeux secs ou mal irrigués, avec du sable, j'ai acheté des larmes artificielles, salive artificielle, et avec la prostate , je me lève et bois de l'eau un peu régulièrement
et tout ça est en train de me foutre les dents en l'air, des déchaussements,
il y a longtemps que je fais avec tout ça, mais c'est pas triste
avant les cachets, j'avais rien du tout et dormais 9 h comme un bébé
pour les yeux : larmes artificielles, mois j'incline la tête vers l'avant assis sur le lit et cela aide la circulation ou les larmes, j'arrive pas à savoir, et je m'en fous

votre sommeil hachuré de 4 h, c'est ce que j'ai, avec des cauchemars en permanence




Dernière édition par colas le Mar 14 Mar - 19:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1034
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Mar 14 Mar - 19:17

benzohell a écrit:
De lespoir pour moi tu parles pas damelioration de mes symptomes en 3 ans jai bien compris que cetait foutu aussi

Putin dmerde cette merde est completment iréel

Oui d'accord t'aura une vie merdique mais tu survivra toi moi pas que puis-je faire continuer ce sevrage et prendre du leponex une fois ou 2 par semaine pour juste prolonger mon temps de vie et éviter une accoutumance trop rapide.

Jérôme 166 gouttes, je dors 1h30 puis après 30m 2 oou 3 fois au MIEUX espérance de vie ?
Prendre ce neuroleptiques (je l'ai choisie car pas de dyskenesie tardive avec c'est le seul) jusqu'à laccoutumance. .. tu imagines à l'hospitalisation 200 de loxapaq en 5 jours plus d'effet ! C'est comme cela mon cerveau il saccoutume à tout en 2/10. Pas de mianserine pas de norset rien.

Ma SEULE chance c'était de continuer le sevrage du theralene et faire de l'acupuncture ça fonctionnait je dormais 3 4h parfois 6 7h. Avec le temps cela aurait été.
J'ai retouché au medoc du diable je dors MM pas 4h comme toi 3 4ans de sevrage. Je suis MM convaincu que abdel son post sevrage il va tomber de haut ... il dort comme tu dormais au mieux pour lui il saute les étapes de tes 2 première années et se raccroche à ton sommeil d'aujourd'hui. Au mieux à mon avis si y a du bol ça revient.

Moi c'est fini 166 gouttes et je dors 1h30 puis 1h des fois et 1 2 ou 3 fois 20minutes le temps de rêver la suite du rêve précédent comme lui comme toi.

Tu as passés 2 années entre 0 et 2h d'après ce que tu m'as dit au point de faillit en mourir .... aujourd'hui tu dors 4h et ta qq nuit à 5 ou 6 MM si c rare. On peut dire que physiologiequement tu es sortie d'affaires piton sommeil ira de mieux en mieux. Il te reste la psychologie mais tu n'en mourra pas.

Moi je suis stade de la survie physiologique. J'ai pas de solution le truc du sommeil reviendra c'est faux abdel c'est pas revenu à ta reprise non plus c'est reste hachure sur 4h.

Voilà tout est dit maintenant comment je peux survivre le plus longtemps possible dans un état acceptable ben y a rien
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1510
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Mar 14 Mar - 19:27

si tu es foutu, c'est le moment de suivre le protocole de Nadège et arrête de te plaindre, met tes forces dans le sevrage

j'ai connu pire que toi, et ils sont toujours là après leur long sevrage, survivants, mais ils bougent toujours, donc ça va

t'as des gosses, faut arrêter de pleurnicher et passer au sevrage
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Mar 14 Mar - 19:33

C'est vrai que nos 3 reprise toi moi et Abdel sont un peu les mêmes et a flinguer nos sommeils, surement une particularité du lysanxia qui flingue les mêmes zones lorsqu'on deconne avec les dosages ou que ca ne fonctionne plus.

Je pense aussi bien que je ne lui souhaite pas que sont post sevrage s'annonce pas top, si il n'etait deja pas remis de seulement une dizaine de cachet pris en moins de 6 mois, son post sevrage s'annonce plus ou moins pareil que l'etat ou il etait avant de reprendre je pense, a moins qu'il ait de la chance comme desfois sa n'a aucune logique va savoir

Cette merde n'a aucune logique si ce n'est flingué des vies
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1510
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Mar 14 Mar - 19:47

benzohell a écrit:
C'est vrai que nos 3 reprise toi moi et Abdel sont un peu les mêmes et a flinguer nos sommeils, surement une particularité du lysanxia qui flingue les mêmes zones lorsqu'on deconne avec les dosages ou que ca ne fonctionne plus.

Je pense aussi bien que je ne lui souhaite pas que sont post sevrage s'annonce pas top, si il n'etait deja pas remis de seulement une dizaine de cachet pris en moins de 6 mois, son post sevrage s'annonce plus ou moins pareil que l'etat ou il etait avant de reprendre je pense, a moins qu'il ait de la chance comme desfois sa n'a aucune logique va savoir

Cette merde n'a aucune logique si ce n'est flingué des vies

tu comprends enfin qu'il n'y a pas de certitudes, pas de logique comme on le voudrait
tous les psychotropes fonctionnent pareils, ils tripotent les nerfs et ensuite le sommeil prend une claque, pas chez tout le monde
les intestins prennent une claque, pas chez tout le monde
l'agoraphobie s'installe, pas chez tout le monde etc
il y a les très chanceux pour qui on est des incapables, des débiles
les moins chanceux qui croient détenir la vérité universelle
et les élus nés pour souffrir jusqu'à leurs limites

comment faire partie des élus?
y a pas de logique, c'est le tout- puissant qui décide
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1034
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Mer 15 Mar - 9:08

Dormi peut être je sais MM pas 3 ou 4h sans rêves pour le coup, suis mm pas sur davoir dormi, après termine hypervigilance total comme en journée ou plus aucune sieste possible.


J'ai des douleurs à la mâchoires qui vont aux oreilles à force de si peu dormir vous avez cela aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1510
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Mer 15 Mar - 13:35

Drogbatus a écrit:

J'ai des douleurs à la mâchoires qui vont aux oreilles à force de si peu dormir vous avez cela aussi ?

cela provient de l'ingestion de lysanxia et baclo
les effets secondaires, ceux que le médecin recherche et qui soulagent un certains temps, et ceux que le médecin ne peut que constater et qui détériorent ailleurs au fil du temps, en fonction de l'individu
et ces détériorations sont pour certains le sommeil difficile, la vue floue, douleurs diverses(la spécialité des psychotropes c'est de nuire aux muscles, nerfs qui les commandent) douleurs machoires, demain douleurs derrière les yeux, pour moi cela a été la difficulté de tenir la station debout, les jambes qui ne tiennent plus , des tremblemants, du pouls qui ne veut plus descendre à un niveau raisonnable, d'émotions très figées, on réagit très peu, amorphe, la rage et la colère sans raison comme un besoin etc

plus tu prends longtemps ces produits , plus ces salopries s'installent et on a ensuite un mal fou à les enlever,
moi je suis aujourd'hui un peu mieux, mais handicapé par ces poisons

c'est pour cela que les consommateurs qui ont compris le piège du médecin prescripteur sont ici pour arriver à ne plus prendre ces poisons
c'est pour cela que Benzohell hésite depuis 3 ans à reprendre, contrairement à toi qui est partant

tous les anciens disent que les psychotropes n'ont jamais rien guéri, alors pourquoi s'entêter à chercher la pilule sommeil miracle qui ne guérira rien mais qui empoisonnera plus les fonctions vitales pour une vie heureuse normale !

toi tu dis que cela vient de ne pas dormir, tes douleurs, tu ne penses pas que le baclo et le lysanxia que tu avales quotidiennement sont en train de te grignoter la machoire ?

c'est juste le sommeil...pour toi

le problème de ces traitements c'est qu'ils créés des dégats à la longue, et que certains dégats ne veulent plus se réparer chez beaucoup


Même ceux qui s'en sont sortis, les chanceux, ont quelques légers dégats résiduels, ils vivent avec,

les moins chanceux ont plus de résiduel, ils ont par exemple des boissons qu'ils ne peuvent plus boire comme avant, du café ou de l'alcool, ou prendre des médicaments les remet dans une vague

et les pires (pris longtemps 13 ans, vieux) sont handicapés et comme moi, ont peu d'espoir(8 ans de post-sevrage)quand tu ne tiens pas sur tes jambes 8 ans, c'est pas demain que ça va aller

Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1034
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Mer 15 Mar - 15:01

sa vient du sommeil parceque si je dors je n'ai pas mal tout simplement, c'est un grincement des dents ... cela m'étais déjà arrivé dans le passsé avant le baclo et le lysanxia ect lors de soucis d'insomnie. donc je sais que c'est lié à la fatigue je vient de regarder sur google, demain j'ai rdv au kiné accu qui me dit pouvoir décntracter le muscle avec des aiguilles et au dentiste voir si y'a pas un autre soucis. Donc non je suis certain du lien colas fatigue et cette douleur. La pharmacie m'a donné un décontractant musculaire à voir ... et j'ai mis une baume pour les douleurs musculaire dessus je sais pas si ca va changer qq chose mais oui oui je suis certains du lien. Le truc c'est que a force cela arrive aux oreilles déjà pour dormir c'est pas le top mais alors avec des douleurs et prendre du paracétamol avec tout mon lysanxia pour le foie c'est pas le top du tout ... ca ce calme en restant immobile comme pour dormir sans y arriver bien entendu je suis rongé par l'anxiété désormais.

"Le bruxisme statique ou centré est un serrement des dents sans mouvement de côté (“clenching” en anglais). Ce type d’habitude est souvent accompagné de douleurs musculaires dans les muscles de mastication, dans la région du cou et des épaules. Les cas plus sévères peuvent présenter des céphalées bilatérales, des nausées, des douleurs dans l’oreille moyenne et des acouphènes."
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Mer 15 Mar - 15:08

Javais jamais grincer des dent dma vie en 23 ans

Puis on ma foutu sous antodepresseur et benzos et je me suis casser 2 dents en plein réveil la nuit a serrer mes machoire tellment fort que 2 de mes dents se sont peté

Je me rend compte aujourshui du nombre de degats que jai dans mon corps que je navais jamais eu de ma vie avant ces merdes et sa me donne clairement envie de me ...... de voir a quel point ma vie est foutu a seulement 29 ans

Ces merdes cest clairement du poison, on nous a fait bouffer du putin de poison

Sa a detruit toute ma jeunesse et toute ma vie
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1034
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Mer 15 Mar - 15:27

Mais moi ça me fait mal en haut de la mâchoire niveau des articulations et c'est certain que c'est lié à la fatigue si je dors hop sa disparaît jusqu'à me faire des acouphènes je verrais demain si avec l'accu la tension musculaire disparaît + dentiste vendredi midi.
J'espère au moins que mes nuits seront des nuits de 4h la ct sans réveils par contre après c'est terminé de chez terminé.
Y a rien de logique entre des nuits hachure avec rêves et la 4h de suite. José pas prendre de ibuprofene vue mon foie déjà si je me lance dans les antidouleurs à côté c'est mm pas la peine

J'ai dormir 4h car la fatigue ça va le pouls au repos ça va, juste mal mâchoire +++ et les yeux qui piquent. De toute façon je suis allongé en hypervigilance et lâché prise est impossible l'anxiété me ramène à la réalité
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1034
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Mer 15 Mar - 16:02

Avec le décontractant musculaire et la baume cela s'atténue tout de même comme quoi
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Mer 15 Mar - 17:20

colas a écrit:
benzohell a écrit:
C'est vrai que nos 3 reprise toi moi et Abdel sont un peu les mêmes et a flinguer nos sommeils, surement une particularité du lysanxia qui flingue les mêmes zones lorsqu'on deconne avec les dosages ou que ca ne fonctionne plus.

Je pense aussi bien que je ne lui souhaite pas que sont post sevrage s'annonce pas top, si il n'etait deja pas remis de seulement une dizaine de cachet pris en moins de 6 mois, son post sevrage s'annonce plus ou moins pareil que l'etat ou il etait avant de reprendre je pense, a moins qu'il ait de la chance comme desfois sa n'a aucune logique va savoir

Cette merde n'a aucune logique si ce n'est flingué des vies

tu comprends enfin qu'il n'y a pas de certitudes, pas de logique comme on le voudrait
tous les psychotropes fonctionnent pareils, ils tripotent les nerfs et ensuite le sommeil prend une claque, pas chez tout le monde
les intestins prennent une claque, pas chez tout le monde
l'agoraphobie s'installe, pas chez tout le monde etc
il y a les très chanceux pour qui on est des incapables, des débiles
les moins chanceux qui croient détenir la vérité universelle
et les élus nés pour souffrir jusqu'à leurs limites

comment faire partie des élus?
y a pas de logique, c'est le tout- puissant qui décide

Je crois surtout que la seule certitude cest que jme suis bien flinguer avec mon putin d'arrêt brutal de merde et que si j'avais fini mon sevrage lent j'aurais au moins conserver un taff et un niveau de vie correcte malgres quelques sympromes residuels.

Au lieu de sa jsuis handicapé et jai foutu ma vie en lair
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1034
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Mer 15 Mar - 17:56

Et moi dont je sais même pas si je vais survivre si je vais voir mes enfants grandir et je pleure devant eux tu imagines à quel point je dois les perturbés. Papa il est où?  J'ai peur qu'on leur réponde un jour papa est au ciel.
On peut vivre hp mais on peut pas vivre sans dormir j'ai envie d'échanger une agoraphobie contre un peu de sommeil tu imagines.

Aujourd'hui ma fille de 4ans à dit à mes beaux parents papa il va aller avec franky. .. ct notre poisson rouge ont lui a expliqué qu'il était parti au ciel .... comment ne veut tu pas que je pleure en entendant cela de ma fille de 4 ans
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1510
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Mer 15 Mar - 19:38

allez, un coup de lamentation

et moi je suis handicapé et affaibli depuis 9 ans, sevrage compris, j'ai foutu ma retraite en l'air en me sevrant et comme ma femme m'a quitté, comment voulez-vous retrouver une compagne dans mon état, avec une panique stationnaire, un équilibre aléatoire et l'impossibilité de faire 20 pas sans s'arrêter et je m'arrête là pour ma liste longue comme le bras
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Jeu 16 Mar - 9:31

jaimerais comprendre c'est quoi ce bordel , pourquoi je suis flinguer comme sa alors que pendant mon sevrage lent je bossais tranquil a temps plein

j'aimerais comprendre ce que j'ai fais subir a mon cerveau pour etre encore si flingué 3 ans après alors que même a mon premier arret brutal j'avais des fenetre en moins de 2 mois.

Je n'ais pas eu une seule journée comme mon premier arret brutal la première fois à 2 mois en 32 mois de post sevrage, cest ridicule , nimporte quoi, pathétique, 3 années de prdues sans aucun bénéfice en retour,


Je ne comprnd meme plus ce que je fais, les premières années je savais que je croyais que c'etait du temps investie pour retrouver ma santé et revivre sans ses merde, aujourd'hui 3 ans après je me réveil tout les jor pareil sans aucun changement et je me rend compte que ce temps investie s'est transformé en 3 longues années perdues pour rien. C'est completement nimporte quoi, irréelle
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1034
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Jeu 16 Mar - 14:03

Nuit blanche total !  Impossible de deco MM une heure.
Je crois que tu as raison Jérôme mon sevrage sur plsr qnnee est impossible et qu'il vaut mieux que je prenne le leponex pour dormir. Me reste à réfléchir si brutale ou pas bzd.
Si brutal je dors pas enfin si avec le leponex le jour où il mabadonne j'espère qq mois j'aurais repris des forces d'ici la.
Ou continuer en règle mais si le leponex lâche en cours de route je suis mort.

Toi dans toncas y a évi et ça a bien marchait.

Thérèse et Sylvie l'ont tue après 3 jours je dormais pas monté la dose essaie 5 jours. .. pffff

Donc je part en mission leponex brutal ou keponef lent  (peut-être le prendre 3 fois semainesur je sais pas.

Mais la désormais je ne dors plus tout hypervigilance. A dire que je m'en serais sortie sans y retoucher c vraiment du poker la reprise


Dernière édition par Drogbatus le Jeu 16 Mar - 14:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1510
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Jeu 16 Mar - 14:15

benzohell a écrit:
jaimerais comprendre c'est quoi ce bordel , pourquoi je suis flinguer comme sa alors que pendant mon sevrage lent je bossais tranquil a temps plein

j'aimerais comprendre ce que j'ai fais subir a mon cerveau pour etre encore si flingué 3 ans après alors que même a mon premier arret brutal j'avais des fenetre en moins de 2 mois.

Je n'ais pas eu une seule journée comme mon premier arret brutal la première fois à 2 mois en 32 mois de post sevrage, cest ridicule , nimporte quoi, pathétique, 3 années de prdues sans aucun bénéfice en retour,


Je ne comprnd meme plus ce que je fais, les premières années je savais que je croyais que c'etait du temps investie pour retrouver ma santé et revivre sans ses merde, aujourd'hui 3 ans après je me réveil tout les jor pareil sans aucun changement et je me rend compte que ce temps investie s'est transformé en 3 longues années perdues pour rien. C'est completement nimporte quoi, irréelle

sur les forums français et anglais, une fois les toxiques nerveux arrêtés, brutalement ou lentement, tout le monde attend, en 8 ans de recherches, je n'ai rien trouvé d'autre
ceux qui peuvent bien manger, faire de l'exercice, prendre des suppléments, faire du geert, de la méditation, travailler, faire des voyages à Londres ou à Lourdes, du joga, du shopping... le font, sinon les autre s'adaptent à ce qu'ils peuvent
ils se font appeler 'survivants"
merci médecin généraliste ou psychiatrique, merci le ministre de la santé Marisol et les députés et les différends présidents , merci le CAC 45, Servier et Sanofi, merci de détruire la vie et la planète dans les années qui viennent
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Jeu 16 Mar - 14:23

Je me transforme petit à petit comme ces gens que l'on voit, comme Carole dont toute la famille tourne le dos, mes parents n'en peuvent plus parce que je pete les plombs et faire des crises de rage de me sentir prisonnier dans ce corps flingué, et ils croient que je suis fou et que je devrais me soigner en reprenant des médicaments

Au moins je travaillais je faisais mon sevrage lent je n'avais pas tout sa et je ne passais pas toutes mes putins de journée à la baraque à taper sur le systeme de mes parents

Mes parents veulent me foutre à la porte ou apllé le medecin pour m'interner, ca a tourner au ridicule, c'est fou comme une simple diminution foiré peu conduire à completement ruiné une vie et conduire à un arret brutal alors que en 1 ans de sevrage lent je n'avais eu aucun putin de symptômes au taff

J'ai completement foutu ma vie en l'air, foutu en l'air celle de mes parents qui maintenant me croit fou et ne me supporte pu, toute cette merde a pris des propention completement iréelle et hallucinante

Ca va mal finir, c'est nimporte quoi, absolument iréelle, j'etais un jeune qui croquait la vie a pleine dent , maintenant ma famille me croit fou et dit que je me plais dans cette situation et que je ne veux pas me soigné, l'enfer sur terre a 29 ans
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   

Revenir en haut Aller en bas
 
28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 38Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 21 ... 38  Suivant
 Sujets similaires
-
» bébé 4 mois et demi, sevrage tétine et sommeil
» La petite que j'accueille a 2 ans et 3 mois
» insomnie depuis 1 mois et demi: sevrage zoplicone
» apres 4 mois de by pass
» Le travail: c'est la santé?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères  :: sevrage des antidépresseurs :: syndrome prolongé de sevrage aux psychotropes / plus de trois ans et sevrages difficiles-
Sauter vers: