Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères

INFORMATIONS PSYCHOTROPES ET MEDICAMENTS, SEVRAGE DES PSYCHOTROPES, ENTRAIDE, LUTTE CONTRE LES PRESCRIPTIONS DE PSYCHOTROPES, INFORMATIONS SANTE, INFORMATION DES VICTIMES, MEDICAMENTS DANGEREUX...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23 ... 31 ... 40  Suivant
AuteurMessage
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeMer 19 Avr - 17:58

pouleto a écrit:
Jai oublier

Benzobuddies ,

Benzomama arret brutal de 10mg valium pris meme pas 2 mois et meme pas tout les jour , akathisie severe suiciaire et compagnie 3 ans de post sevrage

Beckblue, 0.25mg xanax pour dormir soit 5mg valium, sevrage rapide apres entrer en tolerance a cause de prendre qune fois par jour. Se dit avoir developer de la demence a 4.5 ans completment psycotic

Tout ces gens nont pas pris dautre medoc que ceux la

oui, mais tu oublies une chose, ces personnes commencent une molécule, tombent progressivement en 3 semaines ou 2 mois en adverse réaction et à un moment donné sont dans un état tel qu'elles n'ont plus d'autre  choix que d'arrêter brutalement, chaque cachet de plus est creshendo la folie

c'est comme toi, tu continuais le séroplex, gesticulation situationnelle creshendo pour finir akathisiaque grave à sauter à l'intérieur et à l'extérieur, tu n'as pas d'autre choix que d'arrêter net, ce que font les médecins, c'est ce qu'ils t'ont fait, ils te filent du benzo haute dose ou tranxène injection, à la tête du client

si tu étais bien sans problème, tu aurais continué à sucer la friandise, mais t'as foncé aux urgences
tu as bien fait une reaction adverse, qui petit à petit grossit, surtout si on titille avec de nouvelles molécules et des yoyos , et à un moment donné elle a besoin d'éclater,
tu aurais continué ton sevrage lent, cela aurait claqué sans raison, en fait toutes les merdes s'étaient installées et attendaient le déclic ou pas pour s'épanouir

quand ça se passe bien, les patients n'arrêtent pas brusquement, il n'y a aucune raison d'arrêter, le médecin dit d'ailleurs de continuer, tout va bien
ils arrêtent parce qu'ils perdent la boule
Revenir en haut Aller en bas
pouleto



Messages : 309
Date d'inscription : 12/04/2017

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeMer 19 Avr - 18:14

Colas jai juste arreter brutalement parce que je savaid que jetais pas moi meme sous benzo et que jetais devenu agpraphobique avec le temps je ne faisais que metro boulot dodo.

Mon sevrage lent se passait sans aucun symptômes de 20mg jusqua 7mg en diminuant de 1 goutte toutes les 2 semaines ce qui faisaient des diminution de moins de 5% et javais genre juste des vertiges et sensation electrique 3 jour après ma diminution pendant 1 ou 2 jour et basta .

Ce qui ma fait precipiter mon sevrage cest tomber sur le blog de lautre conne qui vantais le baclofen et jy ai juste vue lopportunité daccelerer mon sevrage pour vite redevenir moi meme pas agoraphobe et pouvoir resortir avec mes potes comme avant sans cet impression de zombie et cette anxiété depression iatrogene qui sinstalait a faire ce sevrage depuis deja 1 ans

Ce qui ma tuer cest mon impatience et non le fait detre archi mal car jetais fonctionnel. Simplement deprime et agprzphobe apres 1 ans de sevrage quotidien a ne penser que boulot goute sevrage.

Ce qui a aussi precipiter mon sevrage cest que le boulot voukait membvaucher en cdi et sa me faisait peur de pas piuvoir assumer avec ce sevrage vu que jme sentaid pas moi même mais jetais fonctionnel.

Mon arret brutal a juste eté enclencher par un gros ras le bol psychologique et depressif sur la longueur de mon sevrage et ma vie réduite a cause de sa. Jetaid mal psychologiequement de la situation mais navait franchment aucun symptpmes physique comme jai mtn

Revenir en haut Aller en bas
pouleto



Messages : 309
Date d'inscription : 12/04/2017

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeMer 19 Avr - 18:15

Cest comme mte qui a arreter rapidement car il se sentait normal et bien dans sa vie et croyait ne pu avoir besoin de son medoc .

Il a pas arreter paskil etait mal
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

Drogbatus

Messages : 1261
Date d'inscription : 15/04/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeMer 19 Avr - 18:17

Jérôme pour les sevrage brutaux à mon avis les cas sévères viennent sur les forums les autres non. On peut pas faire de déduction l'échantillon ne peux pas être représentatif
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeMer 19 Avr - 18:22

Drogbatus a écrit:
Jérôme pour les sevrage brutaux à mon avis les cas sévères viennent sur les forums les autres non. On peut pas faire de déduction l'échantillon ne peux pas être représentatif
il y a du vrai dans ce que tu dis
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeMer 19 Avr - 18:42

quelle que soit la raison pour laquelle tu as arrêté, cela ne change pas grand chose
beaucoup arrêtent parce qu'ils sont mal, effectivement, on peut arrêter parce qu'on est trop bien

mais le final c'est que certains sont comme toi et d'autres pas
il y a bien des gens à qui on a promis l'échec et qui ont arrêté presque brutalement, méthode médecin et qui après un mois vont bien
et toi tu as sevré jusqu'à 4.5 et t'es très mal
carole de Suisse se porte bien après toutes ses manipulations et toi non et t'en a fait moins qu'elle

en fait croire que si on fait un sevrage lent on évite les syndrômes est de l'illusion

je connais une anglaise qui a eu de l'akathisie, et qui a fait un sevrage sur 5 ans, c'est le plus long que je connaisse, et bien elle n'a pas publié sa success story, elle a été 14 ans en tout sur le déroxat, elle avait dit dans un post qu'elle reviendrait pour sa success story, elle ne l'a jamais écrite à ce jour
elle a donné de ses nouvelles à 33 mois de post-sevrage
le gros problème, c'est le palier des 3 ans, tout semble aller dans le bon sens jusqu'à l'apparition de fatigue chronique, fibromyagie, de plein de séquelles comme l'impossibilité de consommer du café , du vin, des antibiotiques etc

c'est pour cela que l'on ne se prononce pas avant 3 ans pour dire je suis tiré d'affaires,
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeMer 19 Avr - 18:59

pouleto a écrit:
Colas jai juste arreter brutalement parce que je savaid que jetais pas moi meme sous benzo et que jetais devenu agpraphobique avec le temps je ne faisais que metro boulot dodo.

Mon sevrage lent se passait sans aucun symptômes de 20mg jusqua 7mg en diminuant de 1 goutte toutes les 2 semaines ce qui faisaient des diminution de moins de 5% et javais genre juste des vertiges et sensation electrique 3 jour après ma diminution pendant 1 ou 2 jour et basta .

Ce qui ma fait precipiter mon sevrage cest tomber sur le blog de lautre conne qui vantais le baclofen et jy ai juste vue lopportunité daccelerer mon sevrage pour vite redevenir moi meme pas agoraphobe et pouvoir resortir avec mes potes comme avant sans cet impression de zombie et cette anxiété depression iatrogene qui sinstalait a faire ce sevrage depuis deja 1 ans

Ce qui ma tuer cest mon impatience et non le fait detre archi mal car jetais fonctionnel. Simplement deprime et agprzphobe apres 1 ans de sevrage quotidien a ne penser que boulot goute sevrage.

Ce qui a aussi precipiter mon sevrage cest que le boulot voukait membvaucher en cdi et sa me faisait peur de pas piuvoir assumer avec ce sevrage vu que jme sentaid pas moi même mais jetais fonctionnel.

Mon arret brutal a juste eté enclencher par un gros ras le bol psychologique et depressif sur la longueur de mon sevrage et ma vie réduite a cause de sa. Jetaid mal psychologiequement de la situation mais navait franchment aucun symptpmes physique comme jai mtn


de toute façon, je ne cautionne jamais le sevrage brutal, il y a des risques, sur mon site il est déconseillé et je parle du sevrage 10% de la dose précédente comme base de départ pour l'élaboration d'un plan personnalisé, sinon on peut suivre la règle 10%, elle a fait ses preuves, ceci est écrit dans tous les bons forums
est-ce que si j'avais sevré encore plus lentement et toi aussi on serait tiré d'affaire, pour moi je ne pense pas à cause de mon âge et la durée de 13 ans, pour toi peut-être, on ne le saura jamais, on ne l'a pas fait
j'ai toujours conseillé à notre ami Louis de sevrer l'un après l'autre et suivant les règles du sevrage lent, il a beau vouloir me pousser à lui dire qu'il fait bien de sevrer sec en clinique, je ne l'ai jamais approuvé et toujours dis qu'il y a de sérieux risques
si tu me demandes aujourd'hui comment te sevrer, je te sors ma règle des 10%, jamais je vais te dire d'arrêter brutalement, je te dis aussi autre chose dont personne ne parle, c'est quand on prend une molécule, ou ré-introduit, il faut le faire progressivement avec paliers , comme un sevrage mais dans l'autre sens, sauf plus rapide
alors après t'a fait des erreurs, moi aussi, louis aussi, et Michel aussi, c'est trop tard, il faut maintenant voir ce qu'on peut faire pour sauver notre peau, maintenant qu'on sait ce qu'il ne faut pas faire

je te donne une solution pour toi, parce que t'es sympa

tu écrits tout ce qu'on peut faire - tout ce qu'il ne faut pas faire= tout ce qu'il faut que tu fasses

tu remplis et c'est bon



Revenir en haut Aller en bas
pouleto



Messages : 309
Date d'inscription : 12/04/2017

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeMer 19 Avr - 19:09

tout ce quim'importe à l'heure actuelle c'est que je suis a 3 ans de post sevrage et avec une akathisie mentale sevère ou j'ai l'impression constante de peter les plombs et que je vais viré en psychose tellement je ressens une tension dans mon cerveau

Je me couche sur mon lit et je sens une boule de chaleur a linterieur de mon thorax prendre forme et il faut que je bouge que je trifouille et compagnie et j'ai des terreur lambda qui apparaissent comme sa dun coup je me retrouve en terreur

Le plus impressionnant est cette impression de littéralement devenir fou et que quelque chose cloche dans mon cerveau et mon corps, j'ai li'mpression de ne plus etre moi même

Sa peu etre un symptome de depersonnalisation detre coupé de son identité, mais l'agitation intense ressemble clairement à de lakathisie mentale assez sevère.

Comme tu le dis qui a surement explosé par effet pyramidale a la reprise ensuite et c'etait le moment qu'elle a choisit pour exploser

Car je te le dis franchement a 2 mois de post sevrage brutal j'etais deja chez mes pote à jouer a la console sans derealisation sans panique sans symptômes physiques si ce n'est une impression de me sentir vaseux et grippal, mais rien agitation et compagnie

Mon arret brutal je pensais se serait dissiper en quelques mois si j'avais tenu bon comme un arret brutal classique, a moins du fameux retour de baton a 5-6 mois comme la pluspart evidement

toujours est il que la mentalement c'est de la folie et que cette akathisie effectivement je la ressens beaucoup plus maintenant mais c'est essentielleent parce que le plus gros de mes symptômes physiques ont grandement diminué surement et que je mapercois beaucoup plus des dégâts maintenant, ils me paraissent beaucoup plus apparent que les 2premieres années avec les 200 symptômes.

Tu te retrouves a 3 ans avec 20 qui sont clairement apparents
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeMer 19 Avr - 21:13

pouleto a écrit:
tout ce quim'importe à l'heure actuelle c'est que je suis a 3 ans de post sevrage et avec une akathisie mentale sevère ou j'ai l'impression constante de peter les plombs et que je vais viré en psychose tellement je ressens une tension dans mon cerveau

Je me couche sur mon lit et je sens une boule de chaleur a linterieur de mon thorax prendre forme et il faut que je bouge que je trifouille et compagnie et j'ai des terreur lambda qui apparaissent comme sa dun coup je me retrouve en terreur

Le plus impressionnant est cette impression de littéralement devenir fou et que quelque chose cloche dans mon cerveau et mon corps, j'ai li'mpression de ne plus etre moi même

Sa peu etre un symptome de depersonnalisation detre coupé de son identité, mais l'agitation intense ressemble clairement à de lakathisie mentale assez sevère.

Comme tu le dis qui a surement explosé par effet pyramidale a la reprise ensuite et c'etait le moment qu'elle a choisit pour exploser

Car je te le dis franchement a 2 mois de post sevrage brutal j'etais deja chez mes pote à jouer a la console sans derealisation sans panique sans symptômes physiques si ce n'est une impression de me sentir vaseux et grippal, mais rien agitation et compagnie

Mon arret brutal je pensais se serait dissiper en quelques mois si j'avais tenu bon comme un arret brutal classique, a moins du fameux retour de baton a 5-6 mois comme la pluspart evidement

toujours est il que la mentalement c'est de la folie et que cette akathisie effectivement je la ressens beaucoup plus maintenant mais c'est essentielleent parce que le plus gros de mes symptômes physiques ont grandement diminué surement et que je mapercois beaucoup plus des dégâts maintenant, ils me paraissent beaucoup plus apparent que les 2premieres années avec les 200 symptômes.

Tu te retrouves a 3 ans avec 20 qui sont clairement apparents

les antidépresseurs et les benzos, il n'y a pas de logique, on croit que si on avait fait ceci, il n'y aurait pas eu cela, ils sont imprévisibles, on ne peut que constater ce qui s'exprime, akathisie, fatigue, relation difficile et faussée entre le moi et l'environnement, peur des réactions personnelles et on peut tout imaginer, parce qu'en plus, tout est interconnecté et difficile à décrire, moi j'ai des troubles locomoteurs , relations entre le cerveau et les mouvements physiques, compliqués de problèmes musculaires, est-ce que avec un sevrage plus lent tout cela ne serait pas apparu ? peut-être mais je n'y crois pas, tout cela avait couvé avant et a fini par s'exprimer et je n'en vois pas le bout
quand tu dis tu étais bien à 2 mois de post sevrage, cela ne veut rien dire du tout, parce que 6 mois, un an après un beau matin tu te réveilles avec des trucs de travers
moi par exemple un beau matin je me réveille avec la bouche sèche, yeux secs, nez sec, tout à un an, pendant douze mois:rien de tout ça, prostate pareil, au bout d'un an, avant, pas de signe, aucun, et pourtant cela faisait un an que je me promenait à Paris, mon akathisie, un matin, à 9 mois, comme toi, agitation interne intense jusqu'au mois 15, puis doucement régression...
pourquoi tout cela n'a pas éclaté pendant mon sevrage ou au début de mon post-sevrage? j'avais pleins de troubles mais ça , ça a éclaté un matin sans raison, je n'ai pas arrêté 4.5 mg, cela faisait des mois que je ne prenais plus rien
donc je constate que tout va un peu mal, et on n'est sûr de rien, à deux ans le ciel te tombe sur la tête alors que t'as rien fait

c'est pour cela que les bisounours chez les bleus, pour un succès, il faut faire le point à 3 ans, si c'est bon, apparemment c'est gagné,
moi à deux ans , je me disais tu es sur la bonne voie, tu prend l'escalator, aujourd'hui je ne peux plus, on dirait que j'ai 90 ans
et être dans ton état à 3 ans n'est pas bon signe, comme pour moi, je pense que l'akathisie devrait diminuée chez toi, j'en ai pas vu durer des années
maintenant reprendre, benzobuddies et surviving , pour ceux qui ont repris, ça a plutôt empiré et les a obligé d'attendre 1 an pour revenir à l'état d'avant la reprise,
moi je ne me crois pas plus intelligent que les témoignages
maintenant ils n'empêchent personne de reprendre, chacun décide pour lui-même, ils ne forcent personne, c'est une communauté de souffrants et chacun dit ce qu'il pense avec respect, et personne ne prétend avoir la solution universelle

Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeMer 19 Avr - 21:20

tu n'as plus qu'à attendre que ton cerveau calme tout ça
et si tu reprends, il faut que tu saches qu'il y a toujours un risque quand tu bouges une dose, tu l'a expérimenté avec 4.5 mg,
mais les 4.5 ne sont pas la cause essentielle, c'est tout le merdier avant les 4.5 qui bout pour éclater
si tu reprends et que tu compromets la guérison de l'akathisie, tu ne le sauras jamais, mais tu vas constamment y penser
donc réfléchit bien
et rien ne dit si tu reprends que l'akathisie va rester comme actuellement, elle peut s'aggraver ou pas, va savoir
moi je ne jouerais pas avec des psychotropes avec mon cerveau qui est déjà abîmé
c'est un jeu auquel on peut être perdant, j'ai peur des effets imprévisibles des psychotropes
Revenir en haut Aller en bas
pouleto



Messages : 309
Date d'inscription : 12/04/2017

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeJeu 20 Avr - 6:54

Et moi jai peur de constater qua 3 ans de post sevrage a peine jouvre les yeux le matin mon cerveau me bombarde de pensee suicidaire alors que jai jamais eté depressif de toute ma putin de vie  et que cest toujour la 3 ans apres.

Les maori et compagnie meme prolongé ont pu tout sa depuos belle lurette.  Entre subir dez residus physique 3 ans apres et de severe probleme de l'humeur et suicidaire 3 ans apres cest quand meme pas pareil.

Je suis en syndrome vraiment severe et peu importe lhystprique je ne peux pas rester comme sa je nai aucune qualité de vie apart lutter cobtre des pensees morbide jour et nuit

Force est de constater que je naurais jamais eu toute ces merdes si j'avais fini mon putin de sevragz lent dans les regles

Et ce qui minquiete davantage cest que jecoute encore les conseils de quelqun en loccurence toi qui ne semble pas du tout avoir vaicu ces symptomes terribles mentaux

Meme michel qui dit navoir jamais eu danxieté ou de pensee de °°°°°°° morbide de devenir fou etc cest a se demander ce qui a peter dans mon cerveau apres cette reprise de merde

Meme a 2 mois darret brutal aucune idee suicidaire

Meme corinne apart ses douleur etait deja redevenu elle meme a 1 ans de post sevrage mentalement

Quelque chose a clairement peter dans mon cerveau je lai sentie quelques jours apres mon second arret de 6mg.

Une sorte de deconnection total sorte depilepsie consciente et depuid je netais plus la meme personne
Revenir en haut Aller en bas
pouleto



Messages : 309
Date d'inscription : 12/04/2017

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeJeu 20 Avr - 7:25

Le probleme dinternet cest que tu lis les gens ils te disent moi jai sa aussi machin comme toi jai eu sa, mais tu peux pas croire les gens sur internet tu sais pas le degrés auquel ils ont leur symptomes sa se trouve comparer a toi cest ridicule.

Jpren lexemple dun mec sur benzobuddies qui a seuvrer 2mg de valium et deja quasiment gueri a 18 mois et qui va poster sur benzobuddies dans la partie syndrome prolongé quil vit lenfer et compagnie pi qd tu lui demande ses sympromes il te repond quil na plus danxiete ni de dpdr ni de depression aucun symptomes physique juste quil a pu la meme energie et motivation quavant.

Du coup le pti newbies qui y connait rien ben y voit ce guignol dire quil souffre toujour 18 mois plustard alors quil a des symptomes 1000 fois pire mais vu qu'il voit enfer et 18 mois ben y se dit ouf cest normal jsuis pas tout seul.

Cest comme sa que jme suis fais enfumer par tout ces gebs a qui jai parler qui je croyais vivais les memes symptomes que moi alors que pas du tout, et jen ais perdu 3 ans de ma vie et ma santé mentale a cause dinternet et ces blog et forums de merde.

J'avais lu ashton je menais mon sevrage sans soucis avant de me faire influencer par tout le monde et faire nimporte quoi et détruire ma vie.

Ces forums sont un cancer , jamais je naurais du finir comme sa en finissant mon sevragz lent ou non

Sans rajouter de molecule et sans yoyo mon akathisie serait rester bien au chaud et meme si elle avait ecploser plustard je ne serais pas autant flinguer mentalement et physiquement

Quelqun finir un sevragz lent alor quil est capable de bosser et finir handicapé, jamais vu de ma vie en 3 ans de forum et pourtant jen ai bouffer jai tout lu de A a Z.

Ya une personne sur benzobuddies qui dit que meme la tolérance dun medoc est le paradis a coter dun cerveau qui ne veur pas guerir un sevragz rapide. Et il a 300% raison
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeJeu 20 Avr - 12:32

sans Ashton, dans mon cas, je n'aurais pas compris ce qui se passait quand j'ai sevré en 1.5 mois ma demi dose de déroxat, j'avais trouvé antidepressantsfact mais qui a un problème d'écriture informatique qui gêne qu'on on veut fouiller
j'ai trouvé paxilprogress un an après, mon sevrage était bien avancé, dans mon cas, les forums n'ont pratiquement pas servi au sevrage, juste à me rassurer vers la fin que j'étais sur le bon chemin,

tu soulèves le problème des témoignages, au bout de 3 ans je l'avais aussi découvert, des personnes qui lors d'une fenêtre ou qui voulaient conjurer le sort, ou par parano annoncaient n'avoir plus rien, pour les trouver plus tard ailleurs, ou une connaissance qui m'expliquait, je fais donc très attention à ce sujet depuis longtemps, mais tout n'est pas faut
et c'est sur les forums qu'on trouve ce qu'on cherche

maintenant, si tu avais sû, tu aurais fait autre chose
et il y a tout de même une chose, tu critiques les forums, mais:

si tu avais suivi ce qui est écrit sur mes deux minables sites , tu n'aurais jamais essayé une autre molécule baclo et tu aurais fait ton sevrage 10 % de la dose précédente sans arrêter avant
si tu avais suivi ce que dit le forum vert et Michel, pareil
et si tu étais arrivé au début de ton séroplex sur benzobuddies, ils t'auraient fait faire un sevrage impec, ils savent faire, ils ne t'auraient pas dit arrête brutalement et déconseillé de prendre un baclo
et sur le forum bleu tu connais, t'y étais
et si tu m'avais demandé ce qu'il faut faire à l'époque, ce que je t'aurais dit aurait été impecc
sauf que comme notre  ami Louis tu vas écouter les conseils de personnes qui n'ont elle-même pas encore réussi leur sevrage et qui donnent des conseils
c'est vrai, des conseils de personnes flinguées après plus de 8 ans de post-sevrage, fait peur, mais le savoir, c'est eux qui l'ont, qui sont les pionniers des forums, les créateurs de textes et non une personne du bleu qui n'a même pas fini son sevrage et connait pas l'anglais
je pense que tu as fait des erreurs, et que ce n'est pas benzobuddies  le coupable mais toi
car les infos que tous les compétents donnent sont bons et ont fait leur preuves, toi tu ne les a s pas suivis et après trois manipulations hasardeuses tu débarques dans les forums
t'avais qu'à suivre ce qui était écrit sur mon dernier site ou sur benzobuddies et tu ne serais pas en train de te prendre à tout le monde

que dit Michel?se renseigner d'abord à fond avant de décider
j'espère que Louis le fait car moi je ne le vois pas suivre les conseils des expérimentés mais essayer des miroirs aux alouettes , et après il viendra pleurer
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeJeu 20 Avr - 13:11

et il y a aussi des textes que l'on trouve sur mes sites qui disent que tu as beau suivre les sevrages dans les règles,
le cerveau parfois réagit sans raison et tu fais une adverse reaction ou un sevrage qui ne veut pas marcher bien que tu suis parfaitement tout ce qui a fait ses preuves
là interviennent les conseils des anciens
nous ne sommes pas tous égaux devant les psychotropes

sur 10 personnes qui vont arrêter brutalement, une ou deux vont galérer, les autres s'en sortiront mieux et retravailleront, et pourtant ils ont tous fait tout pareil
c'est ça les psychotropes , imprévisibles, donc très dangereux comme molécules car peuvent détruire ou abîmer des vies
Revenir en haut Aller en bas
pouleto



Messages : 309
Date d'inscription : 12/04/2017

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeJeu 20 Avr - 14:47

Colas si je n'avais que des troubles physique franchement se serait jouable mais mentalement y se passe un truc de ouf depuis ces dernières semaines les crises sintensifie jai clairement l'impression de perdre la boule et devenir cinglé

Jai dun coup une sorte de boule dexitation dans le cerveau et limpression que dun moment a lautre je vais virer fou en psychose ou jen sais rien et cette sensation est tellment intense que je vais parler a mes parent pour comprendre ce qui marrive
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeJeu 20 Avr - 15:34

pouleto a écrit:
Colas si je n'avais que des troubles physique franchement se serait jouable mais mentalement y se passe un truc de ouf depuis ces dernières semaines les crises sintensifie jai clairement l'impression de perdre la boule et devenir cinglé

Jai dun coup une sorte de boule dexitation dans le cerveau et limpression que dun moment a lautre je vais virer fou en psychose ou jen sais rien et cette sensation est tellment intense que je vais parler a mes parent pour comprendre ce qui marrive

que tu en parles à tes parents, s'ils sont capables de comprendre, ce n'est que mieux

je pense que ton akathisie et d'autres détériorations mentales, des connexions faussées provoquent cela,
d'après Ashton, et moi-même je l'ai vécu, c'est ce qui se rétablit le plus sûrement, les neurones mentaux semblent mieux récupérer,
que tu ressentes mieux et plus près ces sensations, je t'ai expliqué que chez moi c'était l'étape de mes améliorations, une étape nécessaire, car si elle n'avait pas lieu, je serais toujours avec mon akathisie et tout ce qui tourne autour
moi aussi j'ai cotoyé la folie, moins que toi, même aujourd'hui j'ai des sensations
quand le cerveau fait un nouveau chemin et le connecte au reste, on a une modification qui fait peur, comme un AVC, puis ensuite on voit qu'on a un peu changé
alors ce que je dis est peut-être des coincidences, des observations fausses, je n'en sais rien
mais si tu me disais que rien ne bouge, tu es stable dans la tête, en fait , c'est mauvais signe, c'est que tu fais du surplace
le fait que tu me dises j'ai peur, ça bouge, j'ai peur de devenir fou, pour moi, c'est un signe de guérison partielle, c'est le cerveau qui est à l'oeuvre

le problème, si ça ne se modifie pas, tu te diras, je suis bien , je deviens pas fou, mais cela veut dire que tu restes sans un progrès,

maintenant, il faut savoir que un psychotrope , même petite dose , introduit dans le processus vas faire réagir le cerveau qui est en train de ranger et de crééer des nouveaux chemins pour réparer quelque chose qui le fait souffrir

alors tu te retrouves comme LOUIS, tu as deux routes, l'une c'est la mienne ou benzobuddies et Michel, l'autre c'est le psy, et comme LOUIS, ne viens pas dire que c'est benzobuddies ou la copine à Thérèse la fautive

dans les cas grave, il n'y a que les anciens qui savent parfois, tous les autres sont des carole de suisse
Revenir en haut Aller en bas
pouleto



Messages : 309
Date d'inscription : 12/04/2017

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeJeu 20 Avr - 15:44

Je crois que je vais devoir aller au urgence jai une incroyable toux qui a debuter ya 1 semaine et je tousse presque a vomir jai comme des spasmes dans les bronches severe nausee envie de vomir et hyperventilation severe je respire hyper mal je commence a flipper aussi

Jaimerai croire que cest la aussi un signe que sa bouge mais jai limprrssion de suffoquer et de crever comme des crises dasthmes ou je sais pas
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeJeu 20 Avr - 15:52

toutes les règles de sevrage, s'il faut reprendre ou pas, la dangerosité des psychotropes, tout a été trouvé à l'époque de benzowithdrawal et paxilprogress et ashton,

moi, Michel, Thérèse, benzobuddies, on a rien inventé, on a juste copié ce qui avait été trouvé, Carole de suisse l'a mis en image, mais n'a rien inventé, même si elle a un blog et 50 vidéos, moi j'ai aussi 50 vidéos, tout a été découvert

ce qu'il y a c'est que ceux qui sont tombés en prolongé ont été obligé d'approfondir les mécanismes, les interrogations, fait plus d'essais et de lectures
donc en général, ils en savent largement plus que des gens comme Thérèse, Carole suisse qui n'ont pas été obligé de gratter plus et n'ont pas vécu d'akathisie, de fatigue chronique, de syndrome sec
donc les prolongés de benzobuddies et de survivingantidepressants en savent 100 fois plus que les Thérèse et carole suisse, ce n'est pas méchant, c'est logique
de même que toi tu en sais plus que Thérèse, tu as tellement tout remué, plus l'anglais, il n'y a que Michel qui en sait plus

donc il ne faut pas se tromper sur les gens compétents, réussir un sevrage ne veut pas dire savoir tout ce qu'il y a derrière
pour le savoir, il faut beaucoup travailler, lire , réfléchir, comparer etc
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeJeu 20 Avr - 16:03

pouleto a écrit:
Je crois que je vais devoir aller au urgence jai une incroyable toux qui a debuter ya 1 semaine et je tousse presque a vomir jai comme des spasmes dans les bronches severe nausee envie de vomir et hyperventilation severe je respire hyper mal je commence a flipper aussi

Jaimerai croire que cest la aussi un signe que sa bouge mais jai limprrssion de suffoquer et de crever comme des crises dasthmes ou je sais pas

évites de te mettre la pression et de faire des troubles de conversion, spasmophilie ou somatisations
mais pour cela il faut savoir où tu vas, ou tu attends et te fais du bien, ou tu vas chez le psy comme Louis, et ensuite, tu assumes

prend d'autres avis de gens compétents qui savent de quoi tu parles, et tu n'as pas un avis personnel sur toi en fonction de ce que tu as lu, c'est sûr, si tu parts du postulat que moi je suis un con non guéri et que benzobuddies sont des tarés dangereux, il ne te reste que les conseils de Thérèse et Carole de suisse

allez, bon courage!
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

Drogbatus

Messages : 1261
Date d'inscription : 15/04/2016

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeJeu 20 Avr - 16:35

Je vais assumer sevrage clinique poker pis sinon sui..de.
Je suis tt seul j'ai tt perdu pour maintenant tout le monde s'en tape de moi (famille amies compagne).
J'aurais préféré ne pas avoir d'enfants ce qui me fait chialer c'est pour eux 3 4 ans ils n'auront MM pas de souvenirs. C'est la vie le forum bleu ma tué (c'est mon avis)
Revenir en haut Aller en bas
pouleto



Messages : 309
Date d'inscription : 12/04/2017

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeJeu 20 Avr - 19:15

Colas tout lmonde meme etranger me dis de pas reprendre mais sa me dit pas combien de temps je vais rester comme sa.

La jattend je tourne en rond a passer la meme journee en boucle tout les jour tour de bagnole lit course je ne fais que sa dans un etat second psycotique sévère completemenr de réaliser mais y se passe rien

Juste hier jai eu un court instant ou jai reussi a aller dans les magasins et faire un tour au marché seul sans ma mere pour maccompagner j'avais envie de rire avec les gens etc de rire etc le messages de peur panique ne se lancait pas, je ressentais quasiment pas les stimulis exterieur comme d'habitude mais sa durer 2h et finito retour a mon etat bizar et suicidaire sans meme que je men apercoive du changement

Je prend sa comme un leger changement tres vite oublier car deja de retour a commr j'étais avant et le constat qu'aucun reel progrès nest fait.

Je sais pas cest vraiment dur cet etape des 3 ans etait censer annoncer ma guerison et en fait cest une periode de constat qui et de peur de rester comme sa encore cette annee et perdre du temps pour rien a regarder les gens vivre
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeJeu 20 Avr - 19:18

ce que tu aurais dû faire au lieu de condamner benzobuddies,
c'est éplucher les prolongés avec akathisie fatigue
pour voir ce qu'ils ont fait, est-ce que certains ont essayé de reprendre, ce que cela a donné, pourquoi ils attendent, parce que dire ils attendent , c'est des cons, c'est nul

est-ce qu'une reprise pour quelqu'un qui a l'akathisie peut aider, aggraver ou être neutre? est-ce que reprendre un ad aide, ou un benzo, ou un neuro? ils attendent combien de temps? etc

là tu prendrais ta décision en connaissance
mais reprendre parce que chez Thérèse ou ailleurs des personnes te disent, tu peux pas rester comme ça, reprend pour voir
c'est ce qu'a fait Louis, il a repris lysanxia pour voir, mais toi tu as l'akathisie et la fatigue et l'insomnie, lui n'a que l'insomnie pour le moment,
est-ce qu'un adverse reaction peut reprendre? qu'est-ce que cela donne
et faut pas te baser sur le sevrage lent qui va te sauver, un sevrage n'est qu'un sevrage, et les réactions du cerveau sont un autre domaine où le sevrage n'est pas essentiel quand elles se déclenchent

parce que reprendre dans ton cas sans avoir approfondi la question est nul
Revenir en haut Aller en bas
colas

colas

Messages : 1841
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeJeu 20 Avr - 19:22

Drogbatus a écrit:
Je vais assumer sevrage clinique poker pis sinon sui..de.
Je suis tt seul j'ai tt perdu pour maintenant tout le monde s'en tape de moi (famille amies compagne).
J'aurais préféré ne pas avoir d'enfants ce qui me fait chialer c'est pour eux 3 4 ans ils n'auront MM pas de souvenirs. C'est la vie le forum bleu ma tué  (c'est mon avis)

tu vas décourager un régiment de sénégalais

une épreuve dans la vie et tu lâches tout
Revenir en haut Aller en bas
pouleto



Messages : 309
Date d'inscription : 12/04/2017

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeJeu 20 Avr - 19:27

Colas justement mon envie de reprendre est motivé par me fait davoir deja eplucher tout les prolongés que jai conny en 2014 en arrivant labas

Et ma motivation a reprendre cest paeceque aucun na guerit et quils sont encore avec des symptomes severes a 3-4-6 ans.

Alors moi avec mes petits 3 ans a peine voir que aucun des gens que jai suivi nest gueri a 3-4-5-6 ans sa menchante pas vraiment de suivre le chemin quils ont suivi qui est celui de on prend rien on attend que le cerveau se remettr.

Aucun na guerit en faisant sa justement.

Mon envie de reprise nest motiver que par sa, voir quaucun que jai connu na gueri ou nest fonctionnel en ayant attendu

Alors pourquoi jaurais plus de chance queux sachant que ka pluspart na meme pas fais mes conneries et navaient qune seule molecule
Revenir en haut Aller en bas
pouleto



Messages : 309
Date d'inscription : 12/04/2017

28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitimeJeu 20 Avr - 19:32

Sachant que cest un constat que je fais sur moi meme egalement, voir quaucun de mes symptomes nest parti en 3 ans ben mon destin cest clairement comme eux je vois pas pourquoi je serais un chanceux comme sa arrive desfois dont tout les symptomes disparaissent en 3 semaines comme jen ai vu un avec lakathisie partir en 3 semaine a 26 mois.

Y ma donner la force de continuer de 18 mois jusqua 26 mois en me garantissant que sa partirait si je prenais rien et quand il a vu que ca marchait pas pour moi ben c'est baré dans sa petite vie sans plus se soucier de moi ni repondre zt javais perdu 8 mois de plus pour rien de ma vie a attendre en ecoutant quelqun me dire que sa passeraot.

Alors bon cest pas que jte prend pour un nul quia pas guerit mais ecouter les gens jusquici ma juste fait perdre 3 ans enfait tout comme ceux qui sont a 4-4-6 ans qui ont ecouter les autres
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge - Page 22 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge
Revenir en haut 
Page 22 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23 ... 31 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» insomnie depuis 1 mois et demi: sevrage zoplicone
» apres 4 mois de by pass
» Le travail: c'est la santé?
» enfant de 2 ans 1\2 qui ne dort plus la nuit
» je ne mange plus correctement depuis au moin 4 semaines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères  :: sevrage des antidépresseurs :: syndrome prolongé de sevrage aux psychotropes / plus de deux ou trois ans (12% des victimes, environ) et sevrages très difficiles-
Sauter vers: