Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères

INFORMATIONS PSYCHOTROPES ET MEDICAMENTS, SEVRAGE DES PSYCHOTROPES, ENTRAIDE, LUTTE CONTRE LES PRESCRIPTIONS DE PSYCHOTROPES, INFORMATIONS SANTE, INFORMATION DES VICTIMES, MEDICAMENTS DANGEREUX...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 22 ... 40  Suivant
AuteurMessage
colas

avatar

Messages : 1611
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 67
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Jeu 16 Mar - 14:33

Drogbatus a écrit:
je prenne le leponex pour dormir.

il est donné pour la schizophrénie, j'ai lu les effets, comme tout neuroleptique il fait peur avec sa cohorte d'effets possibles

t'es courageux, Louis !

en plus c'est pour dormir, j'ai pas lu que c'était ses indications premières, ni même les dernières

tu vas finir interné schizo pour de bon, parce qu'un med pour schizo donné à quelqu'un qui n'est pas schizo, déclenchera la schizoinite

de même qu'un benzo donné à quelqu'un qui n'a pas d'angoisse déclenchera des paniques

de même qu'un antidépresseur donné à quelqu'un qui n'en a pas finira par donner des troubles dépressifs

tu m'aurais dit que tu prends un produit qui déclenche un sommeil artificiel peu réparateur, j'aurais compris, mais un neuro pour schizo ?

courageux ou inconscient ...
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1611
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 67
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Jeu 16 Mar - 14:42

benzohell a écrit:
maintenant ma famille me croit fou et dit que je me plais dans cette situation et que je ne veux pas me soigné, l'enfer sur terre a 29 ans

à 4.5 ans , j'ai eu du mieux

et si tu t'écrases à la maison, et qui sait , dans 1 ou 2 ans tu seras mieux, comme beaucoup ?

moi j'ai eu du mieux et je suis vieux, pourquoi pas toi ?

qu'est-ce que t'as à perdre ? te bagarrer avec tes parents finira mal, patiente ! cela ne va pas vite dans ton cas, on l'a compris, fais comme les copains, attend...

j'ai lu aujourd'hui un témoignage d'une personne qui s'en est sortie avec du mal sur 4 ans, elle dit c'était comme si j'étais dans une salle d'attente
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Jeu 16 Mar - 14:51

Jarrive pas a pas peter les plomb quand jvois comment jsuis et comment jetais pendant mon sevrage lent cest impossible

Je me reveil chaque matin en furie de voir que tout est toujour la et que jpeux a peine bouger dmon lit

Etre inactif a rien foutre entre 4 murs completment derealisé et etre incapable de soccuper a faire des truc a cause des symptomes qui te casse les couilles toute les 5min cest juste inhumain cest impossible de pas devenir taré comme ca et de contenir cette rage chimique elle doit sortir et s'exprime par des cris ou des coup dpoing ds les murs et mes parents me prennent pour un timbré alors que cest pasque jsuis prisonnier dun corps detruit
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Jeu 16 Mar - 15:02

Mon sevrage lent me permettait de me distraire et moccuper l'esprit et de faire chier personne

Putin dmerde jarrivr pas a croire ce que jai fait sa a pris des proportions tellment grave
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Jeu 16 Mar - 16:25

Ceux qui on pri tu tercian ou loxapaq ect ne sont devenue skyzo ou le zyorexa pour l'humeur ou la depression.

Je ne dors plus du tout donc me faut une solution reste à réfléchir sevrage en clinique comme j'ai déjà fait& garder le leponex le temps qu'il fonctionne si il tient 2 3 années merveilleux après me faudra m'en sevrer.

Mais la je suis coincé je dors zéro quut à M pas dormir autant ne plus avoir de bzd
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Jeu 16 Mar - 16:30

J'ai pas le choix 4ans de sevraie sans dormir ma reprise bzd à foiree totalement j'aurais jamais du suivre Thérèse et sa théorie.

Maintenance sevrage brutal et leponex pour dormir le temps de digérer les gabas puis après j'essayerai de sevrer le leponex je ne vois plus aucune autre solution

Je ne peux pas suivre nadts je dors plus du tout je suis à ranger dans la catégorie des sevrages raté suite reprise bzd.

Regarde jerome dans combien de mois ces parents le mettent dehors il fait quoi après? Hospit. Ben je préfère encore choisir ce que javale
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Jeu 16 Mar - 16:47

colas a écrit:
Drogbatus a écrit:
je prenne le leponex pour dormir.

il est donné pour la schizophrénie, j'ai lu les effets, comme tout neuroleptique il fait peur avec sa cohorte d'effets possibles

t'es courageux, Louis !

en plus c'est pour dormir, j'ai pas lu que c'était ses indications premières, ni même les dernières

tu vas finir interné schizo pour de bon, parce qu'un med pour schizo donné à quelqu'un qui n'est pas schizo, déclenchera la schizoinite

de même qu'un benzo donné à quelqu'un qui n'a pas d'angoisse déclenchera des paniques

de même qu'un antidépresseur donné à quelqu'un qui n'en a pas finira par donner des troubles dépressifs

tu m'aurais dit que tu prends un produit qui déclenche un sommeil artificiel peu réparateur, j'aurais compris, mais un neuro pour schizo ?

courageux ou inconscient ...

Moi j'aimerais bien trouver un produit mais la mianserine  le nord et etc. .. ne marche pas sur moi malheureusement MM le tercian pour te dire !

Donc j'ai le choix ou je meurs à petit feu sans dormir. Ou je tente un sevrage rapide le leponex pour dormir puis essayer de le sevrer dans 2 3 années.
Ça m'enchante pas mes bon j'ai pas de porte de sortie Sauf à le prendre 2 3 fois semaines pour finir mon sevrage bzd et après ? ? Ben après ça changera rien je dormirai tjts pas au mieux j'aurais éviter les problèmes psychologiques.
Voilà rdv lundi pour une preadmission en clinique de sevrage bzd. Qui a ne pas dormir autant de rien prendre.en attend je vais prendre le leponex jusqu'à ce qui me lâche puis après devrais affronter les nuits blanches mais j'aurais repris des forces d'ici là


Dernière édition par Drogbatus le Jeu 16 Mar - 17:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Jeu 16 Mar - 16:49

benzohell a écrit:
Je me transforme petit à petit comme ces gens que l'on voit, comme Carole dont toute la famille tourne le dos, mes parents n'en peuvent plus parce que je pete les plombs et faire des crises de rage de me sentir prisonnier dans ce corps flingué, et ils croient que je suis fou et que je devrais me soigner en reprenant des médicaments

Au moins je travaillais je faisais mon sevrage lent je n'avais pas tout sa et je ne passais pas toutes mes putins de journée à la baraque à taper sur le systeme de mes parents

Mes parents veulent me foutre à la porte ou apllé le medecin pour m'interner, ca a tourner au ridicule, c'est fou comme une simple diminution foiré peu conduire à completement ruiné une vie et conduire à un arret brutal alors que en 1 ans de sevrage lent je n'avais eu aucun putin de symptômes au taff

J'ai completement foutu ma vie en l'air, foutu en l'air celle de mes parents qui maintenant me croit fou et ne me supporte pu, toute cette merde a pris des propention completement iréelle et hallucinante

Ca va mal finir, c'est nimporte quoi, absolument iréelle, j'etais un jeune qui croquait la vie a pleine dent , maintenant ma famille me croit fou et dit que je me plais dans cette situation et que je ne veux pas me soigné, l'enfer sur terre a 29 ans

Ben j'ai envie de te dire réagit avant d'être à la rue ou hospi de force !!

Meme nadts ne asia plus maider clairement ... (J+7 après la descente des units blanches) Le forum blue mà tue elles mont detruites
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Jeu 16 Mar - 20:29

Moi aussi cette reprise ma tuer et mis mon cerveau en etat dhyperexitabilité completment iréelle

Juste dentendre un bruit chez moi j'ai peur que se soit un de mes parent qui fait un malaise

Mon frère entre daks la maison et je suis en terreur comme si cetait un cambrioleur

Mon systeme de la peur a eté compmetment hyperexité depuis cette reprise et nest jamais parti

Colas sa se peu que mes rage soient des crises depilepsie partielles ? Ta deja vu sa ?

Je suis vraiment perdu la japproche des 3 ans mon etat est completment fou comment on peut avoir si peu damelioration ?
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1611
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 67
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Jeu 16 Mar - 21:08

benzohell a écrit:
cerveau en etat dhyperexitabilité

Mon systeme de la peur a eté compmetment hyperexité depuis cette reprise et nest jamais parti

Colas sa se peu que mes rage soient des crises depilepsie partielles ? Ta deja vu sa ?  

mon système de la peur est aussi excessif, voilà que j'ai du mal à prendre l'escalator alors que je l'ai toujours pris, avec du mal, mais pris, maintenant avec ma station debout instable et ma colonne vertébrale déglinguée, je n'ai plus l"assurance que j'avais, je l'ai pris aujourd'hui mais cela m'a énervé, je me cramponnais à la bande courante, une peur panique à cause de mon instabilité

les crises d'épilepsie peuvent être des absences, mais de la rage je ne pense pas

tu as tapé dans la recherche sur les forums étrangers les mots colères, agressivité, rage, il y a des personnes qui ont cela qui est apparu, d'autres des TOCS, d'autres qui ressassent constamment, d'autres ruminations, d'autres insomnie

ou alors va dans symptômes, tu parcours et tu vois celui que tu cherches

je crois qu'on trouve tout ce qui peut exister comme symptômes
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Jeu 16 Mar - 21:16

Oui mais toi ya une raison a cette nvlle peur de lescalator par exemple la peur de pas etre bien a cause de tes symptomes

Moi cest pas ce genre de peur justifié cest completment irrationelle par exemple au debut javaid peur detre enfermer dans ma douche, peur quand je voyais un couteau etc ou des que des gens viennent chez moi

Ya aucune raison particuliere si ce nest un systeme de la peur completment flingué apres cette reprise. Pareil juste de mater un film de guerre par exemple sa mfait peur etc jamais eu ces conneries avant
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1611
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 67
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Jeu 16 Mar - 22:56

benzohell a écrit:

Moi cest pas ce genre de peur justifié cest completment irrationelle par exemple au debut javaid peur detre enfermer dans ma douche, peur quand je voyais un couteau etc ou des que des gens viennent chez moi

Ya aucune raison particuliere si ce nest un systeme de la peur completment flingué apres cette reprise. Pareil juste de mater un film de guerre par exemple sa mfait peur etc jamais eu ces conneries avant
j'ai aussi des idées bizarre devant mon couteau, un grand très pratique, je me raisonne et me dit, faut faire attention, si je me coupe, je vis seul,
les films de violence, les youtubes de violence, je regarde pas, trop sensible, mais j'ai toujours été trop sensible, la différence c'est que depuis mon sevrage, c'est plus fort
moi dans la douche, j'ai plus peur d'avoir un malaise et de tomber, donc j'évite et comme je n'arrivais pas à prendre de douche à cause des stimulis de l'eau sur ma peau, donc je n'en prend plus et utilise un gant de toilette
j'ai des sensations bizarre avec le sol, jamais les mêmes, , mes sensations sont faussées depuis le début, de la déréa
ça fait 8 ans que ça dure, l'amélioration que j'ai eue, c'est que je peux parler avec un ami au supermarché, mais mes jambes ont du mal à ma tenir depuis le début, au début c'était de l'akathisie, aujourd'hui elles ont du mal à me tenir, genre parkinson
et beaucoup d'autres choses dont j'ai parfois parlé
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Ven 17 Mar - 11:44

Jen peu pu de ces idee suicidaire et de ces rages.

En 23 ans de vie je navais jamais pensee une seule fois a la mort ou au °°°°°°° je croquais ma vie a pleine dent.

On ma foutu ces saliperies en bouche et jsuis devenu depressif et mtn encore 3 ans apres je suis bombarder de pulqion suicidaire alors que je ne veux pas mourir

Jen peu plus jai compmetment détruit mon cerveau avec cette reprise quelques chose a griller ds mon cerveau
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1611
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 67
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Ven 17 Mar - 12:16

quand on lit les notices du séroplex et du lysanxia on retrouve tes troubles, sauf qu'à l'arrêt il est prévu qu'ils disparaissent

pour une minorité qui a consommé longtemps ou qui réagit mal ils ne disparaissent pas et handicapent

http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=65503782&typedoc=N

http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=62949690&typedoc=R
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Ven 17 Mar - 13:07

Cest horrible atroce comme je me sens crever je me souviens de cette sensation je lavais en manque entte les doses de lexomil

Etat grippal X100

Putin dmerde je compren pas comment jai pu ruiner ce sevrage lent comme sa et faire nimporte quoi comme sa

Cest pas possible je sais pu quoi faire chaque jour est une putin de torture ca naurait jamais du se passer comme sa apres mon sevragz lent je me sentais si bien et fonctionnel

Pffff
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Ven 17 Mar - 13:57

Salut Jérôme et avec des parents ça va mieux
Moi je vais devoir faire un sevrage clinique je n'ai pas le choix je dors zéro heure désormais depuis ma baisse de 5% c'est incroyable après j'ai vu un mec il dormait plus ss bzd à l'arrêt il a retrouvé 5b de sommeil
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Ven 17 Mar - 14:03

Yen a qui ont de la chance moi jen fait clairement pas partie
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Ven 17 Mar - 14:21

Oui comme tu dis ce qui me fais peur c'est d'affronter des insomnies aussi niveau anxiété ça va
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Ven 17 Mar - 14:41

Niveau sommeil déjà très sauver après pour le reste à voir.  Regarde Evi  sir le forum blues. ... a toi de voir si tu testé 4 5 jours
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Sam 18 Mar - 10:52

Je pete les plombs j'en peu pu de voir tout ces gens qui ont commencé leur sevrage lent après que moi j'ai arreté en 2014 et qui se retrouve deja guéri 100% fonctionnel tout le long de leur sevrage et en post sevrage sans aucune anxieté ni angoisse, j'en peu pu je casse tout autour de moi c'est iréelle, pourquoi j'ai fait ce putin de sevrage brutal putin de merde c'est pas possible d'être aussi con, j'ai completement flingué ma vie pour rien, de facon completement inutile, tout ce passait bien , mes symptômes etaient ridicules, et je me retrouve flingué comme sa et tout le monde guéri sous mes yeux en ayant commencé leur sevrage des mois après ma dernière dose

Sa me ren fou, j'en peu pu, je casse tout autour de moi, j'avais toutes les clé en mains pour m'en sortir et ne jamais connaître toute cette merde, au lieu de sa je me retrouve 3 ans après comme un fantome a érer sur ces forums à la con remplie de gens qui ont fait des arrêts trop rapides nimporte comment et qui setonnent detre encore flingué des années après, putin de merde j'ai tellement de haine en moi
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Sam 18 Mar - 12:29

Bonjour Jérôme peut être une maison de repos ils ne donnent pas de cachets peut te faire du bien je sais pas. Avec t parents c'est toujours chau?
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1611
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 67
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Sam 18 Mar - 13:02

Drogbatus a écrit:

Moi je vais devoir faire un sevrage clinique je n'ai pas le choix je dors zéro heure désormais depuis ma baisse de 5% c'est incroyable après j'ai vu un mec il dormait plus ss bzd à l'arrêt il a retrouvé 5b de sommeil

tu as été en clinique déjà il me semble, si on regarde ta situation, c'était inutile puisque tu n'as jamais cessé les psychotropes

tu vas me dire, au retour je dormais un peu mieux, mais je te dirais : sans cachet ? non et puis cela n'a pas duré

la clinique va te descendre tout en 1 ou 2 mois , sevrage hyper brutal, personne ne résiste, on devient fou, donc tu vas ressortir avec deux nouveaux psychotropes, en fait c'est le switch classique du médecin, on remplace la molécule et on regarde si ça marche, et si non, on essaye deux autres etc
donc tu n'auras pas sevré tes deux molécules précédentes et t'auras deux nouvelles pour t'adapter...
et vas-tu dormir? personne ne peut savoir, même les médecins ne savent, si tu dis que tu dors pas, ils vont essayer toutes les molécules existante et sans sevrage

quand tu regardes l'histoire du malheureux dats(david), il est revenu de clinique avec deux nouvelles molécules et était très mal et dormait très mal complètement défoncé, comment veux-tu que Thérèse fasse quelque chose, elle ne peut rien

nos forums ne servent qu'à sevrer ou exceptionnellement reprendre pour mieux sevrer

mais si c'est pour aller en cliniques suivre les médecins et leurs méthodes brutales, et revenir se plaindre sur les forums, quoi faire, le forum ne peut rien puisqu'on ne l'écoute pas, autant rester chez le médecin
quand tu annonces que tu ne te sèvres pas, peux pas, tu dors pas, tu vas en clinique, les forums ne servent à rien,

mais il y a des forums pour les gens qui fréquentent les cliniques et avalent des cachets et sont satisfaits, peut-être que tu serais mieux sur ces forums où les personnes ne sont pas en train de se sevrer , mais à essayer toutes les molécules existantes sous la supervision du psychiatre, leur sauveur, que tu vas réussir à dormir artificiellement, peut-être





Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1611
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 67
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Sam 18 Mar - 13:15

benzohell a écrit:
Yen a qui ont de la chance moi jen fait clairement pas partie

plein de jeunes fument du s , et une minorité, bien que n'ayant pas beaucoup fumé, chopent une déréalisation panique bad-trip épouvantable

nous ne sommes pas égaux devant la médecine allopathique, et peut-être faire un yoyo peut précipiter vers ces blocages paniques paralysies

oui, il y aurait de la chance, qui s'expliquerait parfois mécaniquement, mais je n'ai pas le niveau aujourd'hui pour dire que cela déclenche ceci, et ceci déclenche cela, car cela ne se vérifie pas
il y en a qui font du yoyo, des arrêts brutaux et ça passe, et l'autre il fait un petit arrêt et ça passe pas,
donc oui, j'ai quelques petites observations conclusions,
la seule chose sûre, c'est que les psychotropes sont très dangereux pour certains et qu'il vaut mieux ne jamais commencer
on en a pas besoin pour vivre


(je ne parle pas du vrai schizo, je n'ai pas étudié ces cas, bénéfices risques mais j'ai tendances à croire qu'ils ne faut pas leurs prescrire)
Revenir en haut Aller en bas
benzohell



Messages : 601
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Sam 18 Mar - 13:47

Cest répartie je suis en pleine crise de furie rage jen sais rien je peux sentir ladrenaline couler ds mes veines envies de criller tout casser un surplus denergie qui deborde et he me contient de ne pas exploser a la moindre stimulation

Cest apparue aussi a ma reprise de merde et pendant ma diminution trop rapide au palier de 9 jour au lieu de 14. Il setait passer la meme chose

Je ne peux meme pas sortir de chez moi tellment jai peur de peter un plomb je dois rester enfermer ds ma chambre sinon je pete les plomb a la moindre stimulation

Quelque chose a clairement peter dans mon cerveau je navais jamais eu sa avant daccelerer le sevrage

Ce nest pas de la bipolarité vu que je nais pas de phase hypomanique ni de la skyzo car jen suis conscient a 100% que cest pas normal et que jai jamais eté comme sa

Alors que sest il putin de passer ? Je suis devenu fou ? Jai peur de peter les plomb pendant une de ces crises et faire une connerie sans men rendre compte
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   Sam 18 Mar - 13:57

colas a écrit:
Drogbatus a écrit:

Moi je vais devoir faire un sevrage clinique je n'ai pas le choix je dors zéro heure désormais depuis ma baisse de 5% c'est incroyable après j'ai vu un mec il dormait plus ss bzd à l'arrêt il a retrouvé 5b de sommeil

tu as été en clinique déjà il me semble, si on regarde ta situation, c'était inutile puisque tu n'as jamais cessé les psychotropes

tu vas me dire, au retour je dormais un peu mieux, mais je te dirais : sans cachet ? non et puis cela n'a pas duré

la clinique va te descendre tout en 1 ou 2 mois , sevrage hyper brutal, personne ne résiste, on devient fou, donc tu vas ressortir avec deux nouveaux psychotropes, en fait c'est le switch classique du médecin, on remplace la molécule et on regarde si ça marche, et si non, on essaye deux autres etc
donc tu n'auras pas sevré tes deux molécules précédentes et t'auras deux nouvelles pour t'adapter...
et vas-tu dormir? personne ne peut savoir, même les médecins ne savent, si tu dis que tu dors pas, ils vont essayer toutes les molécules existante et sans sevrage

quand tu regardes l'histoire du malheureux dats(david), il est revenu de clinique avec deux nouvelles molécules et était très mal et dormait très mal complètement défoncé, comment veux-tu que Thérèse fasse quelque chose, elle ne peut rien

nos forums ne servent qu'à sevrer ou exceptionnellement reprendre pour mieux sevrer

mais si c'est pour aller en cliniques suivre les médecins et leurs méthodes brutales, et revenir se plaindre sur les forums, quoi faire, le forum ne peut rien puisqu'on ne l'écoute pas, autant rester chez le médecin
quand tu annonces que tu ne te sèvres pas, peux pas, tu dors pas, tu vas en clinique, les forums ne servent à rien,

mais il y a des forums pour les gens qui fréquentent les cliniques et avalent des cachets et sont satisfaits, peut-être que tu serais mieux sur ces forums où les personnes ne sont pas en train de se sevrer , mais à essayer toutes les molécules existantes sous la supervision du psychiatre, leur sauveur, que tu vas réussir à dormir artificiellement, peut-être





P
À la sotie clinique je dormais 2h à laccoutumance du theralene idem em.puis reprise bzd tt à pété dans ma tete bon sommeil puis descente de 1% et zero heure. La diminution de 5% et
6ème nuits blanches c'est pas possible à j+7 de la descente. Je deviens fou j'entends des voix.

Je vais prendre le leponex et me sevrer du bzd puis après essayé de virer le leponex. Il faut juste qu'il ne me lâche pas en route. Et c parce-que j'ai peur d cela que je me dit autant refaire un brutal comme la première fois il m'ont donné du tercian j'ai pris 3 jours. Et réussi à faire sans (baclo ? ) je ne sais pas.

Y a plus de solution cols ?? Comment je peux faire continuer sans dormir du toutout. Je peux pas suivre la route de nadts au regard du résultat ! !

Regarde Jérôme dans l'état dans lequel il l'ai moi ouf pas de symptômes psy  j'aurai une anxiété de folie oui j'en doute pas. La faut que je récupère des nuits c'est plus possible je vais crever sinon


Dernière édition par Drogbatus le Sam 18 Mar - 14:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge   

Revenir en haut Aller en bas
 
28 mois de post sevrage syndrome sevère, rien ne bouge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 22 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» bébé 4 mois et demi, sevrage tétine et sommeil
» La petite que j'accueille a 2 ans et 3 mois
» insomnie depuis 1 mois et demi: sevrage zoplicone
» apres 4 mois de by pass
» Le travail: c'est la santé?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères  :: sevrage des antidépresseurs :: syndrome prolongé de sevrage aux psychotropes / plus de trois ans et sevrages difficiles-
Sauter vers: