Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères

INFORMATIONS PSYCHOTROPES ET MEDICAMENTS, SEVRAGE DES PSYCHOTROPES, ENTRAIDE, LUTTE CONTRE LES PRESCRIPTIONS DE PSYCHOTROPES, INFORMATIONS SANTE, INFORMATION DES VICTIMES, MEDICAMENTS DANGEREUX...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sevrage theralene

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
colas

avatar

Messages : 1611
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 67
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Mar 24 Jan - 22:12

bonsoir Nadège,

tu n'as pas réussi deux molécules en même temps est une chose, il y en a qui n'arrivent pas à en arrêter une seule, c'est autre chose...
je n'ai pas dit que sevrer en même temps plusieurs molécules est la meilleure solution, mais elle n'est pas plus mauvaise qu'une autre, sur les forums étrangers il y a plusieurs personnes qui étaient sur 4 ou 5 substances différentes, la méthode d'une après l'autre a ses avantages et inconvénients, mais celle de sevrage multiple a autant de réussite que l'autre...souvent les personnes avec cocktails sentent mieux le sevrage multiple, et les réussites sont là...
s'il n'y avait que des échecs, je ne l'aurais pas proposée, toi cela ne fait qu'un échec
ce qui compte c'est réussir
et l'ami Louis a peur qu'en enlevant une molécule, qu'il dorme plus mal, et la solution que je vois, c'est de n'en enlever aucune et juste de diminuer dans les règles évidemment



note: tu sais que Louis ne suit jamais les propositions, il a déjà trouvé une méthode baclo spéciale descente
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6154
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Mer 25 Jan - 0:24

bonsoir

Perso, je ne pense pas que multiplier les symptômes de sevrage, en sevrant deux molécules en même temps soit une bonne solution.
Surtout chez quelqu'un d'ultra sensible.
Même si, cela peut réussir chez les victimes qui n'ont que peu de symptômes de sevrage.

michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Mer 25 Jan - 2:18

Je n'ai pas inventé une procédure de sevrage du baclo je suis inscrit sur un site forum du baclo et c'est la procédure de sevrage arrêté de dire que j'invente des trucs. 1h30 de sommeil whaou ...je vais aller loin comme cela.
Le protocole de descente du baclo est de 10 tt les 3 jours. C'est comme cela que font ceux qui l'arrête c'est avec recul que je dis cela. Le baclo est méconnu detous je suis le premier sir le forum
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Mer 25 Jan - 2:26

Et pour le baclo c'est pas une question de notice ou de laboratoire mais dexpérience des membres de ce forum. 2 ans que j'y suis inscrit.toute façon pour maintenant oui j'entame la descente baclo déjà 10mg soit 5% et j v voir.
Jusqu'à la ce qui m'a sauvé la mise c'est l'accu désormais zéro effet ...

J'ai lu tout comme vs le manuel haston qui dit aussi qu'en cas d'insomnies sévères qui de fait amplifié les symptômes de sevrage un sédatif peut être prit 2 à 3 fois semaine maximum. Mais pas qui joue sur les gabarit soit reste que le récepteur h1.

Mr louis a fait la connexion d'aller sur le forum bleu et de suivre les conseils et à été dans le mur, puis après attente pour le theralene et accoutumance du bzd.

Le plan initial était OK sevrage rapide en clinique connexe mais trop tard je patinternet et dors avec le theralene 1 ans avant de le sevrer mais voilà accoutumance. Cory lui non par exemple après 3 années de prises. ..

La réalité c'est que l'on ne sais plus quoi me conseillé par deux molécules à la fois, puis à tenter, en fait mon cas est lourd et unique surtout avec une reprise bzd. Dire qu'en clinique sans theralene juste 20mg de se resta à 22h je dormais et sans theralene et avec plus de baclo. .. donc c'est simple mon cerveau est broyé.
Mais louis n'est pas idiot il sait très bien qu'il ne pourra pas faire un sevrage lent de 4 5 ans en dormant 1h30 non plus qu'il crever avant.

Il suffit de voir Jérôme avec 2 années d'insomnies fortes et une 3ème ou il dort 3x fois plus que moi + certes d'autres symptômes qui :
1. Soit va finir par passer à l'acte
2. Finir en psychiatrie
3. Ses parents vont le mettre dehors ou l'envoyer en psychiatrie si pas d'amélioration ce qui a l'air d'être son cas
4. Tenter une reprise bzd incertaine qui le sauvera ou le détruira à jamais.

Voilà le constat il est simple en fait, je ne somnole MM plus plus de rêves éveillés je dors entre 1h30 et 2h et cela ne s'améliorera pas parce-que je suis bloqué entre baclo et lysanxia. La moindre diminutie du baclo manège à zéro sommeil ou presque quoi que a voir je resterai peut-être à 1h30 mais il me faudra descendre le lysanxia de fait en petit pourcentage donc parlons même plutôt de 5 ans de sevrage.

Conclusion ou je m'arrête au manuel de haston et prend un sédatif 2 fois semaine pour survivre. Ou j'arrête tout ces médocs de mer des fini par prendre un sédatif et qq chose pour l'anxiété qq mois sans toucher au baclo qui m'a probablement permis d'encaisser le premier sevrage brutal plus facilement que n'importe qui. Pour m'en sevrer dans 2 3 années en espérant ne pas dev une mère de dyskenesie tardivers qui mamènera à une insomnie violente un peu comme aujourd'hui sauf que j'aurais pu reprendre des forces. Ou je tape direct le leponex qui n'a pas de dyskenesie tardive qui et très sédatif durant qq années eje prend 30 à 40kg au passage et faudra m'en sevrer également.

En gros je suis coincé total j'aurais garder mon theralene sans retoucher au bzd fait des petites diminutionstructures des deux (car je pouvais sans changé rien à mon sommeil) et je m'en serais probablement sortie dans la douleur en 2 années. Désormais on parle de 5 années ce qui relève de l'impossibilité physiologique de ne pas dormir sur un laps de temps aussi long.

Donc je penses que je vais tenter l'option du manuel utiliser un sédatif 2 fous semaine pour rester en vie et voir ce que sa donne une double baisse lysanxia baclo. Parce que je vois pas d'autres alternatives que de finormalement par crever par manque de sommeil dans qq temps déjà une année allez encore une grand max à 1h30 et je fini en psy ou je passe à l'étape ou je me deglungue.

J'ai beau chercher dans tout les forums y a pers qui est dans mon cas d'une perspectives de 5 années sans dormir et qui survie.


Dernière édition par Drogbatus le Mer 25 Jan - 4:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1611
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 67
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Mer 25 Jan - 4:07

michel a écrit:
bonsoir

Perso, je ne pense pas que multiplier les symptômes de sevrage, en sevrant deux molécules en même temps soit une bonne solution.
Surtout chez quelqu'un d'ultra sensible.
Même si, cela peut réussir chez les victimes qui n'ont que peu de symptômes de sevrage.

michel

la méthode utilisée si l'on sèvre par exemple 2 molécule en même temps, c'est de ne pas faire 10% de chaque, mais 5 %
le total des diminutions ne doit pas dépasser la règle des 10%
si trois molécules, ce sera 3% de chaque
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1611
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 67
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Mer 25 Jan - 4:12

drogbatus, 10% tous les 3 j, le palier me parait court

wikipedia parle du sevrage du baclo

Citation :
Syndrome de sevrage[modifier le code]
Il est dangereux d'interrompre subitement un traitement au baclofène. Les cas les plus sévères consistent dans des états confuso-oniriques24. Les symptômes de sevrage comportent : hallucinations auditives, tactiles ou visuelles, confusion, agitation, désorientation, fluctuation du niveau de conscience, insomnie, troubles mnésiques, anxiété, hypertonie, hyperthermie, troubles de l'humeur, tachycardie, crise d'épilepsie, tremblements. Aucun cas de décès n'a été rapporté par sevrage au baclofène par voie orale. La diminution progressive des doses se fera sous la supervision d'un médecin. De même, il ne faut pas modifier le dosage en cours de traitement sans avis médical. Les risques associés au sevrage sont accrus dans le cas de l'administration intrathécale25
.
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Mer 25 Jan - 4:14

Oui je tenterai 5% chacun sans même y croire une minute car déjà en confort mdr je dors pas du tout donc en descente si c'est le baclo ben faudra patienter encore 6 7 mois si c'est le lysanxia ben n'en parlons MM pas
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6154
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Mer 25 Jan - 10:13

Drogbatus a écrit:

Le protocole de descente du baclo est de 10 tt les 3 jours.  

bonjour

Ce n'est pas parceque on donne des conseils débiles, sur les forums tenus par les labos, que tu es obligé de les suivre.
Je renouvelle mon conseil de ne pas faire 2 sevrages en même temps.

michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Mer 25 Jan - 13:57

Toute façon vue mon sommeil à part faire des rêves éveillés en fin de nuits et me suis rendormi une h en de matinée c'est impossible. Ben j c'est pas cols ditu que c'est possible
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Dim 29 Jan - 8:55

Bonjour  bon depuis 3 jours c'est très très dur.
3h de sommeil comme cette nuit 2h et 1h ou 4h avt hier 4x1h.
Ben la solution de cols et intéressante dans la mesure où si c'est le bâclo qui bloque en descendant ça peut que aller mieux en théorie.  Sevrer le lysanxia si c'est la faute du baclo c'est allez dans le mur. Sevrer le bâclo sans toucher au lysanxia aussi vue que laccoutumance me rattrape vite
Vé qui veut dire la en l'occurrence 10mg de bâclo en moins et 5% de lysanxia soit 10% cumulé. Le problème sera effectivement si agravation encore plus de l'insomnie on ne saura pas d'où provient le soucis.

J'ai lu dans le manuel de Ashton que prendre un sédatif à condition de ne pas le prendre plus de 2 à 3 fois par semaine  peut-être fait dans le cas d'insomnie sévère également.

3 nuit à 2 4 et 3h de sommeil hachure je vois pas comment une baisse du lysanxia pourrait améliorer les choses. Clairement l'accu ne sert plus à rien.
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1611
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 67
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Dim 29 Jan - 14:23

salut Drogbatus,
tu es un cas à part car tu t'es mis à part

toute personne qui a deux molécules à sevrer en choisi une et s'y tient pendant les mois qu'il faut

mais toi, tu ne sens pas cette façon classique de faire, tu as des craintes qui sont très fortes, donc je t'ai trouvé une solution plus rare qui marche aussi à condition de le faire sérieusement

tes craintes font que tu sautes d'une molécule coupable à l'autre

parce que tu es parti sur l'idée suivante qu'il y aurait l'une des deux qui t'aurais flingué le sommeil et l'autre c'est la gentille qui va te permettre de dormir


et là, d'après moi , tu perds ton temps et ton énergie

question: est-ce qu'il y a des classes de psychotropes qui ne flinguent pas le sommeil?
non, toutes les classes peuvent flinguer le sommeil( moi c'est un antidépresseur, benzohell une benzodiazépine et c'est pareil pour les neuros)

quand tu as pris plusieurs molécules, à un moment tu ne dors plus, donc tes cycles du sommeil (pour simplifier)sont très abîmés
l'une ou plusieurs molécules ont abîmé ton sommeil

maintenant qu'on a fait l'état des lieux, sommeil naze, cela veut dire dégats, détériorations

question: si j'enlève une molécule est-ce que je dors? non car sommeil est déjà cassé,
même si j'enlève la molécule qui n'a pas agit sur le sommeil ? même, parce que c'est cassé
quand c'est cassé, il faut réparer pour dormir

ou alors tu prends des doses d'anesthésiant neuros hypnot etc mais ce n'est pas dormir, c'est des défoncant qui servent à anesthésier pendant la chirurgie, et à prendre sur deux ou trois j sinon dépendance aux opioides, morfines, extraits de venin de serpent...

donc dans cette théorie, puisque ce n'est que théorique, je viens de t'expliquer que la seule solution est d'enlever les poisons et de prier pour que ton cerveau arrive petit à petit restaurer un sommeil
et l'expérience m'a appris , que une fois touché, le sommeil ne sera plus jamais comme au départ, pas la peine de rêver, il faut essayer de sauver les meubles

donc si tu as compris, tu es aujourd'hui avec un sommeil cassé par un ou plusieurs psycho et que savoir que c'est celui là ou l'autre qui l'a cassé ou les deux, ne t'avanceras à rien(d'ailleurs personne ne le sauras)
il faut appeler le réparateur, le cerveau, et pour réparer il a besoin d'être libre de ses décisions, alors qu'il y a le baclo et le lysanxia qui l'empêchent de commencer les réparations de ton sommeil
alors ton job c'est quoi?
virer dans les règles les deux perturbateurs et parler ensuite à ton cerveau chaque jour pour lui promettre que tu ne lui feras plus bouffer de psychotrope, que tu t'excuses et le remercier d'essayer de te sauver ton pauvre sommeil







Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Dim 29 Jan - 15:32

Oui je comprends bien cols tout ça. C'est vrai que j'ai une anxiété qui devient permanente avec la fatigué +++ qui s'installe un rien me perturbe. Cette nuit 2h puis 1h je me suis super c'est parti pour une nuit ou je v me rendormir et puis non et j'ai comence à réfléchir réfléchir.
Ta propositon me plaît bien le seul soucis ceSt que a chaque fois que j'ai touché au bâclé ça c terminé en insomnie méningite pas pire que désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Dim 29 Jan - 17:11

En ayant remonté je n'avais plus d'anxiété et la avec la fatigue je pense ça revient fort et un élément extérieur qui me perturbe énormément enormement.

J'ai eu des décalages de prises ces derniers jours genre 30m plus tard prise lysanxia car portable plus de batterie et sur plusieurs fois ça peur expliquer cette dégradation ?
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Dim 29 Jan - 18:19

C'est pas possible que une semaine laccoutumance arrive on est bien d'accord c'est extérieur, accu qui marche plus et perturbations externes et fatigue +++ ? C'est minima 3 semaines pour que accoutumance revienne avec les bzd.
Donc le soucis est ailleurs je vois pas comment je vais réussir ce sevrage extrêmement long sans dormir.

En fait pour tout dire jai fait une rencontre et ça c'est mal passé je crois que vue ma situation il va falloir oublier le fait de rencontrer des personnes pour entamer une relation cela m'a tellement bouleversé mon état de fatigue etc me rend ultra sensible.
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Lun 30 Jan - 8:49

Mercredi cela fera 15 jours que je serais à ma dose de stabilité es ce que j'attends encore ou je peux entamer le sevrage du lysanxia je pensais à 7% 10jours  pour voir ?
Sinon 10% 10jours. J'imagine que c'est la fatigue parce-que j'ai une anxiété constante depuis 2 jours cestvpas possible après 1 semaine une nouvelle accoutumance ? ?
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Lun 30 Jan - 12:34

Cc non pas de l'anxiété du a cela mais à mon soucis amoureux. En fait je comprends pourquoi on dit de se mettre en arrêt et un environnement famille calme effectivement ça me sert de leçon en tt cas.

Par contre 15 jours ça vs paraît tôt pour descendre 3 semainesur c'est cela?
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6154
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Mar 31 Jan - 5:21

bonjour

Oui, normalement, c'est 3 semaines, mais je n'ose plus te donner de conseil Very Happy

michel
.

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Mar 31 Jan - 9:46

Pourquoi Michel je suis à la lettre désormais j'ai lu 1 mois ou 3 semaines.
Je part sur que le lysanxia verrait bien toute facon.

Nuit très saccadé mais j'ai du dormir 4h je penses cumulés
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6154
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Mar 31 Jan - 10:27

Oui, c'est de 3 semaines a un mois.

michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Mar 31 Jan - 14:49

OK merci je sais bien suis un cas compliqué.
Petite synthèse les pages tournent :
Reprise bzd + 15g theralene je dors MM trop
Diminutile de 1% du lysanxia nuits blanche (après 15j)
Je remonte le lysanxia je redore
Arrêt du theralene passage à 1h30 de sommeil hors accu
À CE MOMENT LÀ JE QUITTE LE FORUM BLUE JE SENS HÉ VAIS DANS LE MUR
Depuis touché à rien sauf deux erreurs de bâclé de 10lg minimum qui me conduisent en nuits blanches totale se régule en reprenant le cours
J'attends que le therale ne passe et ne touche à rien aidé par laccu
Accoutumance au lysanxia anxiété devient infernale comme un brutalent
Montage de dose je patiente je suis à 15 jours, l'accu ne fonctionne plus trop (nuit rarement super à 4h et hachure avec des trois de plusieurs heures) + perturbations externes (se régularisé les choses se régule un peu)
À ce jour attente donc de la semaine prochaine pour diminuer le lysanxia (peut etre testé un petit pourcentage je ne sais?) espérant que au moins ce ne soit pas la catastrophe. L'accu toujours dans le doute ou ces petites h de sommeil est tt de MM un rapport.
Avenir si lysanxia sa reste ainsi sur le sommeil alors test sur une ou deux prise la proposition de cols 10% (bâclô theralene cumulé) mais dans un 2nd temps afin de savoir déjà ce que va créer la baisse du lysanxia.

Dommage pour laccoutumance il est vrai que le mieux aurait été d'attendre pour le theralene, en l'occurrence cela ne fera que 2 mois d'arrêt avant la diminution du lysanxia qui ne peur rester en stand bye suite à une accoutumance rapide.
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Mar 31 Jan - 17:50

Y a vraiment qq chose étrange j'ai de l'anxiété à nouveau disparu revenu en une semaine c'est pas normal comme truc ça va ça vient vraiment c'est pas normal la fatigue à ce point là.  Ce matin cà va je fais une sieste et depuis anxiété + verte pas comme la dernière fois l'engin ça avait commencé comme cela.

Vue cela puis-je commencer le sevrage j+15 je crois pas que les jours prochains ça va se calmer.
Michel j'entame ? Finalement l'augmentation ne m'aura que apaisé une semaine
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Mar 31 Jan - 22:05

Comas t'avait peut-être pas tord accoutumance tolerence malgré l'augmentation ça revient très vite c'est anormal dans la logique bzd. Demain - 5% déjà verra ce que ça donne. J'ai loupé le coche à 170 j'aurais du entamer une descente MM légère. On est mal patron on est mal
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1611
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 67
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Mar 31 Jan - 23:29

tu parles ch'ti?

j'ai du mal à comprendre par moments, c'est déchiffrage de hyéroglyphes

qu'est-ce que tu te compliques la vie avec tes hésitations et remises au point et mises à jour et déductions
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Mar 31 Jan - 23:33

Dsl c'est le t9 je disais que je crois que tu as raison c'est pas de laccoutumance mais une tolerence car ça revient déjà malgré l'augmentation ce qui n'est pas logique avec les bzd c minimum 3 semaines. D'où ma question si faut commencer à le virer attendre 3 semaines sert à rien vue mon état !

PS oui je suis du nord suis chti.

Ça m'a calmé MM pas une semaine et encore je suis gentil
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1611
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 67
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Mer 1 Fév - 0:01

ch'ti, j'ai dit au hasard, et c'est bon
j'aurais dû aller chercher un jeu à gratter, c'est mon j de chance

le t9 , tu joues du smartphone tablette? t'es moderne, moi j'ai le vieux PC, bon j'ai 66 balais et suis marié avec un syndrôme prolongé dont je n'ai pas la date de prolongation

pour ta question, suis le conseil de Michel, j'en sais pas plus que lui, c'est une science inexacte qu'on voudrait exacte
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sevrage theralene    

Revenir en haut Aller en bas
 
Sevrage theralene
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 39 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tranquilisants,le bon sevrage ? sevrage hypnotiques
» Le manuel Ashton : guide du sevrage et le squelette dans le placard!
» Sevrage de psychotropes
» Sevrage ROHYPNOL et comment éviter les symptômes des effets indésirables
» Sevrage antidépresseurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères  :: sevrage des antidépresseurs :: syndrome prolongé de sevrage aux psychotropes / plus de trois ans et sevrages difficiles-
Sauter vers: