Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères

INFORMATIONS PSYCHOTROPES ET MEDICAMENTS, SEVRAGE DES PSYCHOTROPES, ENTRAIDE, LUTTE CONTRE LES PRESCRIPTIONS DE PSYCHOTROPES, INFORMATIONS SANTE, INFORMATION DES VICTIMES, MEDICAMENTS DANGEREUX...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sevrage theralene

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
Drogbatus

avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Dim 15 Jan - 10:14

Bonjour voilà 1h de sommeil rendormi 30m et fin de nuit après au mieux somnolence des petits films et c'est tout. Quand je dis que ça sagrave. .. pire nuit depuis bien bien longtemps. L'anxiété était parti hier soir par la suite et la nuit présente matin, forcément vue le manque de sommeil qui s'accumule je nai jamais dormi si peu.
Demain j'ai accu j'espère que ça va m'aider apm j'essayerais de faire une sieste. Couche dormi 23 à 00h puis 30m rêves réveil. Puis fini pendant des heures avant de reprendre une somnolence en fin de nuit début matinée sans me rendormir du tout.
Bien bien loin de lundi et mardi dernier de 6h de sommeil hachure de 1h ou MM de hier 1h30 1h et gros trouver avt 2 petits rendormissement.
Franchement si l'accu ne remarche pas et que je reste comme cela ben je vois pas quoi faire mais impossible de rester ainsi encore des mois dans l'hypothèse du theralene. J'essaie d'en reprendre ô pire et sinon à part un sédatif pour pas me jetter sous les roues d'un camion je vois plus de solution. Cette reprise et l'arrêt theralene ma tué. Bien qu'à
L'arrêt du theralene je dormais un peu tjrs aidé par l'accu bien que aléatoirement. Mais je pouvais faire une sieste ce qui me sauvait la mise si je peux dire et me permettait de patienter.
Voilà merci à l'autre forum Sylvie qui "je ne vois pas d'autre solution que de reprendre le benzo" et le test 5 jours tu verra bien ect. .  Tout ça m'a tué.
Au moins juste le theralene c'était 2h aidé par l'accu je tenais difficilement mais incomparable par rapport à aujourd'hui.
Je suis totalement HS. Des mauvaises nuit j'en ai eu mais tjrs pu récupérer avec une sieste c'est devenu même impossible mon seul répit qui me permettait de croire encore à qq chose à me dire d'attendre que le theralene passe.
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1574
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Dim 15 Jan - 14:01

et en reprenant le théralène, tu penses que tu vas dormir peut-être ? tu auras fait du yoyo, très mauvais en psychotropie

je ne vois qu'une solution, suivre les règles établies depuis les dernières années par des victimes

ne plus rajouter 1mg d'un nouveau psychotrope

baisser l'un après l'autre dans les règles de 10% de la dose précédente les deux molécules restantes, mettre les années qu'il faut,

souffrir et angoisser comme les copines qui sont dans la même barque

bouffer des suppléments si ça aide psychologiquement

puis arrive le jour de la dernière dose

et après on part pleurer avec les copines dans la rubrique post-sevrage

je n'ai pas vu de réussites avec des personnes qui ont repris, même temporairement, ceux qui ont réussi sont ceux qui ne prennent plus rien


maintenant il existe sur les forums, des gens qui arrivent, en savent plus que nous, puis finalement repartent en continuant d'avaler des meds, exemple qui me vient: danflooth, et il n'est pas seul j'ai connu quelques américains , anglais, et même sur ce forum, des personnes qui ne viennent plus (je les ai repérées sur d'autres forums, elles se sont inscrites ici, puis ne viennent plus, le sevrage n'est pas pour elles)

Ashton a écrit que dans sa clinique, tous ne sont pas arrivés à se sevrer, et clinique c'est mieux que chez soi tout seul

je ne peux que constater que certains n'arrivent pas à faire un sevrage dans les règles, souffrent trop, ou sont impatients ou je ne sais...et finissent par continuer les psychotropes

et je constate aussi sur d'autres forums que certains sont ardents défenseurs de la prise salvatrice de psychotropes et considèrent leur prescripteur comme leur sauveur et courent chercher leurs doses

chacun fait ce qu'il veut
on prend une route, d'autres une autre route, et certains n'ont même pas trouvé la route, et d'autres se sont arrêté sur le bord du chemin
c'est la vie

moi je dis ce qu'il faut faire pour aider comme beaucoup de victimes, ensuite le drogué fait ce qu'il veut, il est adulte,



Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Dim 15 Jan - 17:54

Ben non effectivement j'en sais rien ce que je sais que l'arrêt ma flingué carrément et que je récupère pas du tout si ce n'est pire encore. Cols je sais pas si tu imagine je suis à une année à dormir 2h par nuit grand maximum.
J'entends bien chacun a ses souffrances etc mais la ça relève de MM plus de la folie j'ai l'impression je vais en crevé. Bien qu'il me semble avoir réussi à faire une sieste de 30 40m apm c'est toujours ca.

Pis surtout qu'on en sais rien de la suite. Par exemple le message de nadts attends qq mois si pas amélioration descend qq chose c'est juste pas imaginable qq mois comme ça. Je crois que seul Jérôme et toi me semble til qui ont connu des insomnies aussi sévères et si longues peuvent comprendre. Sinon c'est juste de la sienne fiction pour le commun des mortels
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1574
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Dim 15 Jan - 18:23

ne te plains pas drogbatus

moi j'ai déjà écrit que j'ai dû dormir assis 4 ans tes 1 à 2 h
que j'ai souffert de l'akathisie sévère du mois 9 à 15 en post-sevrage, que j'étais déréalisé 24h / 24 et j'arrête là parce que je veux pas me forcer à remuer trop de mauvais souvenirs
regarde Benzohell comme il galère à 28 balais, et mes amis américains et anglais, certains poly-drogués, si tu savais tout ce qu'ils ont enduré
alors tu n'es pas un cas unique, sur le forum bleu ,oui, parce qu'ils sont tous guéris ou presque
va faire un tour sur benzobuddies ou survivingantidepressants et tu verras que ce dont tu te plains est "normal"

tu rêves, tu prends un traitement de cheval et tu veux dormir normalement !!!

170 gouttes de lysanxia c'est du lourd, ça brûle les neurones
le baclo c'est du lourd,
le théralène que tu viens d'arrêter c'est du lourd

comment peut-tu croire qu'en bouffant ces merdes tu vas travailler, t'occupper de tes enfants et aller à la plage, tu rêves
aujourd'hui tu ne dors pas, demain tu ne pourras plus uriner et tu vas dire, je comprends pas, le toléré, le ....
sur le panneau de la journée du 11 juillet, corinne a marqué: les benzos c'est pas des bonbons

moi j'ai compris qu'en continuant mon déroxat encore 10 ans, j'allais droit dans le mur, bon aujourd'hui je suis allé droit dans le grillage

benzohell a compris qu'en continuant les benzos il allait en crever, bon il a été trop pressé, c'est autre chose


Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Dim 15 Jan - 19:59

4 ans à 1 ou2 h me semble impossible physioogiquement tu serais mort obligatoirement, chapeau ... parceque moi je ne sens pas la force je sens que je flanche grave, c'est clair que reprendre le bzd c'était de la connerie pur et simple je me suis fait roulé par les promesses ... que tout s'arrangerais.
A part resté au lit dans le noir c'est juste impossible. Et vous s'était en post sevrage moi ce n'est même pas le cas c'est cela qui m'effraie le plus en fait ! Ou alors on peut dire en post sevrage théralène ...
Et je ne suis même plus à 2h 1h voir 30minutes ...

Vous êtes surhumains, je verrais bien mais cela ne me seble pas possible ... jérôme l'a dit il a joué avec sa vie pendant cette période. Finalement toi aussi si tu as dormi si peu si logntemps.
Il y'a qq mois tu me disais regarde tu vois personne d'autre dans ton cas vaut mieux arrêter, car il y'a eu des décès de cours qui ont lâchés.
Je suis coincé entre tellement de molécule que ca me semble impossible iréel.

J'espère que mes séances d'accuponcture me seront de nouveau profitable ces prochains jours, et que vous avez raison que c'est le temps de digérer le théralène bien que tout comme moi personne ne sais si c'est le cas ou pas et si cela va s'arranger finalement ou non.

J'ai fait le con en arrêtant le théralène je redormais bien, et je le baisser à nouveau sans soucis.
C'est pour cela que l'idée de le reprendre même à dose supérieur me traverse la tête, pour reprendre ce sevrage que j'ai complètement anéanti. Depuis cet arrêt je ne dors plus sauf accu quand sa fonctionne et c'est variable sans tenir dans le temps. J'ai plus que à espérer que le temps fasse son effet mais nul ne sais en combien de temps surement des mois j'imagine, et si je tombe en tolérance bzd ben j'aurais pas le choix qu'un sevrage "hors cadre" parceque comme tu dis monter encore ma dose est inenvisageable vue cette dernière.
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1574
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Lun 16 Jan - 2:53

tu commences un peu à comprendre la situation

il te faut éviter les erreurs futures comme prendre un xanax, reprendre le théralène etc,
tu n'arrives pas à tenir un cap, si tu reprends , tu auras de plus en plus de mal pour la suite qui à un moment donné sera ingérable
si tu as de l'angoisse, tu vas faire un tour et tu te raisonnes, elle ne va pas rester 24/24, il faut prendre sur soi, pas des cachets en plus, fais de la relaxation, regarde la télé...
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Lun 16 Jan - 8:27

C'est pas je comence à comprendre nouvelle nuit des plus légères.  Ce que je comprends c'est que vous avez vécu les insomnies posté sevrage moi MM pas commencé.
Je prévoit 3 séances d'accu cette semaine franchement si c'est de l'impossible je sais pas mais j'arrête les dégâts. Tout le monde sais comme moi que rien de rien de rien n'est sur que mon sommeil revienne ds qq temps post theralene parce que j'ai une reprise bzd merde et du baclo dont on sait pas si il joue un rôle.

Vous avez tenu parce-que vous n'aviez plus de molécules en vs disant ça va s'améliorer. Comme Jérôme j'attends 3 ans parce-que c'est un cap si il sait à lavanne que ça changera rien il serait pas pareil.

C'est ça mon soucis si j'avais stopper le theralene sans reprendre de bzd je serais pareil tout va s'arranger sauf que c'est pas le cas.

Regarde Jérôme se contredit souvent toutes les reprises remarche qq messages plus loin j'ai vue des cas qui ne se sont pas stabilisé ect l'association anglaise qui fait reprendre. Je vais reprendre non j'attends 3 ans ..  parce que au fond de lui il a lespoir.

Moi non. Toi retraite lui ses parents gèrent tous, moi 2 enfants en bas âgés avec toutes les obligations qui vont avec inévitable mes beaux parents dépanne gère l'école midi ect ça durera pas des années. Sans parler de mes envies de suicides c'est grave.

Non franchement j'ai se avec l'accu sinon je passe à un plan b. C'est tout Thérèse et Sylvie m'ont tué avec test le benzo ect en relativisant les reprises difficilesur de Abdul ect ... en disant il a fait n'importe quoi. Je me rends compte que limite plus je m'éloigne de l'arrêt du theralene et moins ça s'améliore c'était juste l'accu qui limitait les degats si ça ça marche plus c'est fini. 12 mois et j'ai reculé perdu mon espoir de porte de sortie tenir des mois je pourrais pas des semaines non plus. Je le sais je le sens sauf à rester alité ce qui n'est pas possible évidemment.

Je comprends toute la logique de ce que l'on m'explique  mais je comprends aussi que rien n'est sur du tout c'est théorique comme reprendre le bzd tt ira mieux c'est théorique et pire je suis passé de nuits de 4h sans a 1h30 max.

Donc ou l'accu me sauve ou je tiendrais pas testerai qq chose pour éviter de me zigouiller et laisser mes enfants sans papa je les aimes trop.

Je suis renseigné le seul neuro sédatifs San
sur risque de dyskenedie c'est le le poney si me faut le prendre pour sevrée après le bzd le baclo et enfin ce dernier ben je tenterais cela un autre chemin tout aussi incertain c'est sur mais si ça m'évite de me foute en l'air quit à prendre 30kg ben tapis.

Donc ou j'ai la force et l'accu m'aide ou c'est fini pour moi trop d'erreurs trop de mauvais conseils suivis. Tout aller si bien après mon premier sevrage anxiété éteinte rapidement aide par le baclo sans doute, le theralene couvrait mes nuit me suffisait d'attendre une année de diminuer le baclo doucement et me sevrer du theralene mais accoutumance. . . Puis la suite on la connaît forum bleu et voilà. Pourtant j'étais aussi sur ce forum si j'ai suivi celui qui me vendait du"reve"
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Lun 16 Jan - 8:42

C'était dur mais je tenais avec juste le theralene la c'est 4x plus dur et espoir disparu par cette dose de bzd
Revenir en haut Aller en bas
nadege

avatar

Messages : 254
Date d'inscription : 28/11/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Lun 16 Jan - 11:25

Hello Louis

Ces molécules te nuis et c'est ça qui te créer des insomnies.
Comme l'a si bien dit Colas, commence à te sevrer mais doucement, rien ne sert de se précipiter pour être encore plus mal.
A toi de voir laquelle des deux molécules te posent problème mais pas les deux en mêmes temps, un sevrage à la fois.
N'oublie pas qu'en sevrage ici nous avons tous souffert d'insomnies et qu'en post sevrage nous le vivons aussi jusqu'au 6éme mois à peu prés mais avons des retours tout de même.
Le forum bleu t'a conseillé de reprendre une benzo mais ta pas conseillé de monter jusqu'à une dose de cheval Very Happy ? c'est toi qui a augmenté de toi-même pour essayer de stopper tes insomnies, tu as bien vu que tu as eu l'effet inverse, donc la seule solution est de t'en débarrasser mais pour ça faut pas se précipiter, y aller le plus lentement possible.
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Lun 16 Jan - 11:48

Oui Nadège le forum bleu 120 sur le blue non je n'ai pas monté monté pour dormir des 60g je dormais j'ai monté à cause de l'anxiété que cela me créé
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Lun 16 Jan - 12:03

Je viens de dormir 1h dans ma voiture. Je penses que c'est baclo Nadège mais des je baisse sa a grave enfin ct le cas la pour l'instant c'est devenue tjrs agAvé
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Lun 16 Jan - 12:45

Je viens de dormir 1h dans ma voiture. Je penses que c'est baclo Nadège mais des je baisse sa a grave enfin ct le cas la pour l'instant c'est devenue tjrs agAvé. La mon soucis aussi c'est une anxiété de plus en plus présente vraiment des le matin
Revenir en haut Aller en bas
nadege

avatar

Messages : 254
Date d'inscription : 28/11/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Lun 16 Jan - 13:24

Alors attaque toi au baclo mais vas y doucement.
Continue l'acupuncture qui peut aider contre l'anxiété et les insomnies.
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Lun 16 Jan - 15:19

Oui mais la jai un sacré problème jau une grosse anxiété angoisses qui me quitte pas, c'est très très clair. Croire ou pas jentre en tolerence c'est très clair respiration et ... et j'arrive pas me calmer. Je sais que c'est cela car j'ai connu cette sensation en cure et en poste sevrage. J'ai essayé de me reposer je peux pas je suis trop angoissé.
Si je suis la règle j'ai pas d'autre choix que de remonter ma dose rester 3 semaines et descendre le bzd d'au moins un a deux pourcentage tt les 21 jours.
Je vais droit à la cata sa
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Lun 16 Jan - 15:22

Cela sempiternel de jour en jour. Même en grosse insomnies theralene j'avais des douleurs ou des gènes mais pas cette sensation la. Clairement je sais que j'y suis c'est très clair et net.
Et on peut pas se sevrer en étant en tolerence on le sait tous. Donc j'ai pas 15.000 solutions de monter de 10 gouttes puis d'entamer le sevrage du bzd je sais pas comment je vais faire avec le baclo à côté mais je n'invente rien crois ! Anxiété forte continue et total je tiens plus en place je fume fumé fume. Je sais pas quoi faire, faut suivre la règle normalement.
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Lun 16 Jan - 16:20

Non clairement la ça va pas du tout je suis pas bien du tout anxiété forte un lion en cage je me savais ça monté la c'est clair. Au secours
Je reste comme ça en me disant c'est le manque de sommeil si persiste ou sa grave je monte de 10 pour maintenant et je sevré le baclo mais diminuerait de 1% le lysanxia pour éviter une nouvelle tolérance le cas échéant
J'ai pourtant passer lapm en bonne compagnie mais ça m'a rongé vraiment vraiment ça part pas alors trop de fatigue ou tolerence je sais pas.  

Sinon je tente une monté de 10 pour voir pas le choix et je devrais faire un sevrage je ne sais pas comment ou alors changer de molécules ce que je voulais éviter mais si j'ai pas le choix pour essayer de m'en sevrer dans qq temps ben tampis

Ps: sieste une heure dans ma voiture ce matin, pas pu apm trop d'anxiété verrai ce soir. Si cela m'empêche de dormir comme apm alors me faudra me poser les bonnes questions !

Es ce que si c'était la tolérance je serais dans un état bien pire que de l'anxiété ? ? Manque de sommeil vous pensez.
Pour mon médecin le baclo moins 10 semaine le protocole peut être de 10 tt les 3 jours mais la baisse me créé des insomnies plus plus voit pire que le lysanxia
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Mar 17 Jan - 11:58

Bonjour  à tous ben voilà j'en sais plus.
J'ai craqué et pris un 1/2 xanax pouf anxiété disparu je suis donc bien en tolerence du lysanxia et ce n'est que le début.  Comme vous dites il faut un plan et s'y tenir ...

1. Je dois monter, oui c'est énorme j'ai vue qq1 sur le forum qui avait 41 gouttes de rivotril je dois donc relativiser. Cela changera rien pour mon sommeil ça c'est certain mais bon on se sevré pas en tolerence c'est la base. Et tout le monde le sait.
2. J'ai pas le choix d'attendre 3 semaines pour me stab et donc d'entamer ce sevrage bzd. Le problème du baclo donc reste un sacré soucis mais mais la conclusion c'est que je peux pas attendre puisque la tolerence arrive très vite chez moi.
3. Jai pas trop d'idée sur comment faire pour baisser le baclo tout en ayant le lysanxia, 10mg tout les mois pour limiter les dégâts  de ne pas faire "2 sevrage en MM temps".

Conclusion je m'en saurais sortie dans la douleur en gardant juste le theralene et sans retoucher aux bzd.je dormais plus qu'aujourd'hui.
Voilà les collègues de l'autre forum m'ont tué je reviens par sur les messages qu'ils m'envoyant me poussant à essayer une reprise, je sais qu'il surveillent et lisent mon post. Je sais quils sen foutent et repondront on ta jamais dit de etc comme espérance Sylvie mais bon ils s'en foutent eux vont s'en sortir, mais il suffir de remonter tout mon fil ... enfin bref voila. la seule chose ou Thérèse avait raison c'est de descendre de 1% pour éviter laccoutumance. En gros je n'ai aucune autre solution, sinon c'est sevrage rapide et sedatif et neuro qq mois pour l'anxiété du au sevrage du theralene.

Paradoxalement le baclo limite les dégâts des symptômes du bzd sauf pour l'insomnie. Ce qui est très très pénible car c'est sûrement le pire de tous qui en entraînent d'autres forcément.

Voilà exactement où j'en suis avec précision et certitude, la seule incertitude est de savoir si mon corps à digéré le theralene ou non mais ça ne change plus grand chose, dans min cas la tolerence à toute substances arrivent très très rapidement j'ai un profil addictogene d'où l'alcool à la base plus que probablement.

Merci de m'avoir lu, si vous pouviez et si vous pouvez encore je sais MM pas si c'est possible encore finalement m'aider et me conseillez je suis preneur, et même si vous n'en avez pas je préfère une réponse sincère mais au moins une réponse. On ne peut se sevrer en tolerence ça je le sais bien ...
Hé oui je reconnais si j'étais resté sur ce forum uniquement je n'en serais pas là. Si j'avais lu l'histoire de colas j'aurais relativiser mes 3 4h de sommeil du theralene aidé par l'accu au lieux de croire aux merveilles promises ailleurs
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1574
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Mar 17 Jan - 13:49

les psychotropes, quand on nous les fait commencer, un ou plusieurs, en général on encaisse les mauvais effets assez facilement, puis avec le temps, très variable suivant les individus(de 8 cachets en 3j à plusieurs années), un jour on se rend compte que on ne les encaisse plus, qu'il y a quelque chose d'anormal, qu'on est vraiment pas bien,
là, c'est déjà trop tard, quoi qu'on fasse, les cachets ne marcheront plus comme les premiers temps,
beaucoup l'ont compris et se retrouvent sur les forums à essayer de se sevrer contre l'avis des médecins psychiatres,

mais ce qu'on n'imagine pas , c'est le prix à payer pour les quelques temps de soulagement dont on se serait bien passé, et pour certains malheureux, le prix est exhorbitant


Citation :
mais bon on se sevré pas en tolerence c'est la base. Et tout le monde le sait.

la tolérance  c'est :

A  au départ le médicament fait du bien et du mal(pas en tolérance)

B  puis à un moment donné il ne fait plus que du mal, on est en tolérance

C  on double la dose, il y a de nouveau du bien et beaucoup plus de mal , mais on est mieux(pas en tolérance)


donc d'après ce que tu dis, il faut se sevrer dans le cas C et le provoquer si l'on y est pas, car dans le cas B  on ne doit pas se sevrer

qu'est-ce qui te fait dire que l'on ne doit pas sevrer en B à part que tout le monde le sait ?

l'inconvénient de C est que l'on double la dose, double sevrage en quantité, et on rebouge le cerveau pour qu'il s'adapte au double

je ne t'attaque pas Drogbatus, je cherche les raisons qu'il y aurait


parce que moi au bout de 6 ans je n'avais lentement plus que le mal du médicament, plus de bien(donc entrée progressive en tolérance)
nota: il y a la tolérance qui s'installe doucement  sur des années et celle qui te claque à la gueule qu'on pourrait appeler adverse réaction
donc à 12 ans j'étais en tolérance depuis 6 ans je n'ai pas doublé la dose, un switch qui s'est bien passé puis sevrage

donc à 12 ans j'aurais doublé ma dose et là je me serais sevré et n'aurait aucun problème ???
comme je ne l'ai pas fait, j'ai donc problèmes ???

perso, en mon fort intérieur je savais que j'avais de graves problèmes par mes mal-êtres, fatigue, faiblesse puisque je suis aller cardiologuer etc

je dirais que l'on peut se sevrer en tolérance, les dégats sont faits ou pas, et qu'il est inutile de doubler les doses, voire même aggravant

parce que une fois que les molécules posent problèmes, ce n'est pas en reprenant qu'on résoud, on se retrouve simplement à ingurgiter plus de poison nerveux pour un nouveau soulagement

si on fait ça avec le xanax par exemple, on se retrouve en deux ans à avaler 2 kg de xanax par jour

ce qui m'interresse c'est les témoignages, ou les logiques qui te font dire qu'on ne doit pas se sevrer en tolérance

parce que sur les autres forums, quand les gens sont mal, ils se sèvrent là où ils sont, ils ne doublent pas leurs doses pour commencer le sevrage (je parle pas des forums français qui parfois inventent leurs propres règles avec leur expérience, je parle des forums qui ont pleins de sevrages derrière eux, de l'ordre de 15 ans d'existence de recul)

parce que sevrer 40 mg en tolérance
ou 80 mg pas en tolérance, c'est pas pareil
et faut rester combien de temps à 80 mg avant de commencer ?
et avec ça on a vraiment plus de chance de s'en sortir ? après 12 ans de consommation comme moi et déjà des troubles dégats visibles ?
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Mar 17 Jan - 14:52

Oui effectivement sur tout les forums français non impossible de rester comme cela vraiment du remarquera que l'on conseille à tous de démarrer d'une dose de confort ici ou le blue dailleurs. De plus en plus intense ça passe ou ça casse. Mais je peux pas me sevrer dans cet état anxiogène aussi présent. Impossible de me poser MM dans mon lit relax etc'est change rien. Je monte j'attends 3 semaines j'arrive à me sevrer tant mieux sinon ben faudra passer à autrement. Mais la c'est juste pas possible. Jérôme as connu un sevrage en tolerence c'est pas viable et plus de risque de syndrome prolongé.
Pas le choix vraiment c'est pas avec plaisir crois moi vraiment.
Chez moi la tolerence arrive vite très vite tu as vue 3 mois à tout cassé. Dans 3 semainesur ça fera plus de 2 mois pour le theralene donc j'espère aussi que ça m'aidera. En attendant baume du tigre pour aider c'est tout ce que j'ai évidemment je vais pas me gaver de xanax en plus cetait un moyen de tester de vérifier chose faite. Après j'attaque le sevrage par contre comment faire avec le bâclo j'en sais rien du tout.

Cols un AD est le bzd c'est pas la même chose, bon je mesure pas trop mes propos je ne connaît pas celui que tu as pris on me l'avait prescrit je l'avais pris 5 jours et j'ai arrêté de suite je le sentais pas et pour le coup j'ai eu l'intelligence de regarder sur internet avant chose que j'ai pas faite pour les bzd et le theralene comme un debile


Dernière édition par Drogbatus le Mar 17 Jan - 17:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Mar 17 Jan - 14:58

C'est déjà mieux que prendre du loxapaq 1 semaine qui joue sur les récepteurs du theralene ... j'espère que ça se régule vite parce-que la c'est de la torture
Revenir en haut Aller en bas
Drogbatus

avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Mar 17 Jan - 17:33

Ça va déjà un peu mieux je ne monte pas de beaucoup. Nadège cela simplifie le problème je n'ai pas d'autres choix que de m'attaquer au bzd qui chez moi saccoutume très vite. Malheureusement y a tjrs cette histoire du bâclé et la j'ai pas d'idée malheureusement. C'est dommage parce-que ma nuit loin d'avoir était parfaite à été moins pire dosons enfin j'ai eu cette impression en tout cas.

Mais voyez je suis totalement coincé je maccoutume très vite et la c'était clair et sans doute. Michel si tu passes par là. ... je vous assure que c'était pas un petit chimlblik qui n'allait pas. Croyez moi vraiment ! Punaise j'arrive pas à digéré que j'ai repris ces mères sérieux vraiment n'importe quoi de suggérer à qq1 de reprendre
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6078
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Mar 17 Jan - 23:18

Je pense que tu es le seul a connaître tes souffrances et que tu es le mieux placé pour prendre tes décisions.
Maintenant, tu as eu le temps de t'informer un max sur les drogues qui te sont prescrites, c'est bien,, et tu peux prendre tes décisions en connaissance de cause.

bon courage

michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6078
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Mar 17 Jan - 23:30

Drogbatus a écrit:
C'est déjà mieux que prendre du loxapaq 1 semaine qui joue sur les récepteurs du theralene ... j'espère que ça se régule vite parce-que la c'est de la torture

Je pense, effectivement, qu'il ne faut pas revenir sur des neuroleptiques.

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
Drogbatus

avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Mer 18 Jan - 12:24

Bonjour michel oui effectivement c'était bien une tolérance ça c'est certain. Le lysanxia va prendre qq jours j'imagine pour régler cela naissant pas comme le xanax qui lui pour le coup est ultra rapide pour calmer mais ne dur pas ? Je dois patienter qq jours ??
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1574
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Sevrage theralene    Mer 18 Jan - 13:01

Drogbatus a écrit:
Bonjour michel oui effectivement c'était bien une tolérance ça c'est certain. Le lysanxia va prendre qq jours j'imagine pour régler cela naissant pas comme le xanax qui lui pour le coup est ultra rapide pour calmer mais ne dur pas ? Je dois patienter qq jours ??

tu te trompes

ce n'est pas une tolérance, si tu reprends et que le lysanxia remarche et te refait du bien, tu n'es qu'en manque à cause de l'accoutumance et des demi-vies
si tu étais en tolérance, le fait de reprendre ne ferait aucun soulagement, le produit ne marcherait plus, le fait qu'il remarche montre que tu n'es pas en tolérance

moi j'ai été en tolérance au bout de 6 ans, Michel t'a dit au bout de 10 ans environ, et toi toutes les trois minutes
la tolérance est rare
tu n'es absolument pas en tolérance du benzo parce qu'en reprenant tu es à nouveau soulagé, donc le benzo marche toujours, donc tu n'es qu'en manque de ta drogue
un coup de benzo et hop t'es mieux

en tolérance, le médicament ne marche plus quand on en prend ou augmente, toi tu en prends et il marche
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sevrage theralene    

Revenir en haut Aller en bas
 
Sevrage theralene
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 37 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tranquilisants,le bon sevrage ?
» Le manuel Ashton : guide du sevrage et le squelette dans le placard!
» Sevrage de psychotropes
» Sevrage ROHYPNOL et comment éviter les symptômes des effets indésirables
» Sevrage antidépresseurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères  :: sevrage des antidépresseurs :: syndrome prolongé de sevrage aux psychotropes / plus de trois ans et sevrages difficiles-
Sauter vers: