Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères

INFORMATIONS PSYCHOTROPES ET MEDICAMENTS, SEVRAGE DES PSYCHOTROPES, ENTRAIDE, LUTTE CONTRE LES PRESCRIPTIONS DE PSYCHOTROPES, INFORMATIONS SANTE, INFORMATION DES VICTIMES, MEDICAMENTS DANGEREUX...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le témoignage d'une jeune femme qui a vécu l'enfer de l'enfermement psychiatrique contre son gré

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le témoignage d'une jeune femme qui a vécu l'enfer de l'enfermement psychiatrique contre son gré   Jeu 18 Fév - 9:05

J'ai découvert en psychiatrie un univers violent où les menaces, les contraintes, les traitements chocs et les privations de liberté mènent la danse. Ces HP (hopitaux Prisons) sont à mon sens extrêmement dangereux et parfaitement irrespectueux et contraires à ma conception du respect des droits de l'homme. Jamais je n'aurais cru qu'il se passait cela dans ces services publics. Aujourd'hui j'ose témoigner à visage découvert, car pourquoi me cacher... Je souhaite dénoncer les dérives et les abus psychiatriques, l'inadéquation des méthodes pratiquées, les privations de libertés, le manque total d'écoute, de respect et d'humanité de ces services. Danger psychiatrie: cette discipline est en carton et fait beaucoup de dommages! Maintenant je sais, je le dis à qui voudra bien l'entendre. PRIMUM NON NOCERE, merci aux psychiatres.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le témoignage d'une jeune femme qui a vécu l'enfer de l'enfermement psychiatrique contre son gré   Jeu 18 Fév - 9:40

Il y a d'autres témoignages qui suivent à voir aussi !!

Bonne journée à tous et bon visionnage Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le témoignage d'une jeune femme qui a vécu l'enfer de l'enfermement psychiatrique contre son gré   Jeu 18 Fév - 10:07

cela fait froid dans le dos !

heureusement qu'il y a des gens qui osent témoigner de toutes ces atrocités et ainsi éveiller les consciences et faire avancer la médecine qui manque terriblement d'humanité
je crois que le chemin va etre long !

nonon
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin


Messages : 5587
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Le témoignage d'une jeune femme qui a vécu l'enfer de l'enfermement psychiatrique contre son gré   Jeu 18 Fév - 13:37

bonjour nad et merci Smile

Elle a un peu compris les effets secondaires des saloperies que les médecins prescrivent, mais quand elle décrit "les autres", je pense qu'elle n'a pas bien compris que ce sont, aussi, dans la majorité des cas, des victimes des effets secondaires.
Ces poisons, quasi inutiles, transforment des gens normaux en malades graves.


michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le témoignage d'une jeune femme qui a vécu l'enfer de l'enfermement psychiatrique contre son gré   Jeu 18 Fév - 14:00

Bonjour Michel Very Happy

Tu as raison je l'ai remarqué comme toi ou elle dit "je me retrouve dans un univers de fou" alors que tout ces gens sont sous les effets secondaires de ces médicaments et qu'effectivement c'est pas eux qui sont fou, mais ce sont bien ses traitements qu'on leur administre qui les rendent ainsi, c'est lamentable, cela ne devrait plus exister.

Bonne journée

Nad
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin


Messages : 5587
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Le témoignage d'une jeune femme qui a vécu l'enfer de l'enfermement psychiatrique contre son gré   Jeu 18 Fév - 14:00

Ceux que l'on devrait enfermer, et pour longtemps, ce sont les prescripteurs !!!!
Ces tortionnaires ne sont que des barbares.

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le témoignage d'une jeune femme qui a vécu l'enfer de l'enfermement psychiatrique contre son gré   Jeu 18 Fév - 14:09

Des criminels il n'y a pas d'autres mots !!
Revenir en haut Aller en bas
colas



Messages : 814
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Le témoignage d'une jeune femme qui a vécu l'enfer de l'enfermement psychiatrique contre son gré   Jeu 18 Fév - 14:38

vidéo très intéressante, on voit bien comment on bascule très vite, mais les parents ont aussi leur part de responsabilité, de passer aussi vite vers la psychiatrie au lieu de s'occuper d'abord de leur fille, parce que tout le monde sait que l'hopital psychiatrique n'est pas anodin, même sans tout connaitre du système
Revenir en haut Aller en bas
bbhepar



Messages : 3363
Date d'inscription : 15/10/2011
Age : 41
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Le témoignage d'une jeune femme qui a vécu l'enfer de l'enfermement psychiatrique contre son gré   Jeu 18 Fév - 22:11

Bonsoir,

La psychiatrie me fait peur pour l'avoir vécu également. Ils ont tous les pouvoirs et c'est hallucinant !
Pour avoir été de mon plein gré à la clinique et à l'HP (les deux donc) pour essayer de me sevrer, on ne m'a jamais aidé. Même en ayant signé un internement de mon plein gré, on n'a pas le droit de sortir quand même. D'ailleurs, le 2ème jour, j'ai voulu partir mais on m'en a empêché en me disant que si je rentrais chez moi, ils envoyaient la police pour venir me chercher.
A l'HP, j'ai vu des gorilles trainer une fille parce qu'elle s'était énervée, je ne sais pour quelle raison et la mettre en isolement. Je me suis enfui sous la table de baby foot en mettant les mains sur oreilles pour ne plus entendre les hurlements, je ne sentais plus mes larmes couler sur mes joues.
Une infirmière s'est trompée dans mes médicaments, j'ai tout recraché dans ma main, car elle m'avait pris le gobelet. Et elle est venue ensuite s'excuser en me disant qu'elle s'était trompée. J'étais dans un état de stress et d'angoisse à cause du sevrage, que tout était amplifié. Je ne sais pas ce qu'elle m'a donné. Je pensais qu'on essayait de me droguer avec autre chose, j'ai du appeler ma soeur. C'était horrible !
Je me souviens d'un gars qui était shooté et qui me montrait une photo d'un chat en me disait que c'était une photo de lui.
Evidemment, comme je ne me sentais pas à ma place, je suivais les infirmiers ou aide-soignants partout pour rester dans la réalité. Je les ai même aidé à faire les lits, car sinon j'aurais probablement craqué. Mais on s'interroge sur certains personnes du milieu médical qui font ce métier. Alors que j'étais très mal et que j'avais besoin de parler, j'avais l'impression vraiment d'être moins que rien. Personne ne m'écoutait. Pour eux, nous sommes des fous. On serait mieux traité si on était des animaux.
Bref, j'en passe et des meilleurs. Je peux vous dire qu'il vaut mieux rester loin de la psychiatrie.

Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
http://bbhepar.canalblog.com/
colas



Messages : 814
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Le témoignage d'une jeune femme qui a vécu l'enfer de l'enfermement psychiatrique contre son gré   Jeu 18 Fév - 23:03

BBhepar,

je ne savais pas que tu étais allée en psychiatrie(de ton plein gré) pour te sevrer,

comme quoi l'information est très importante, même si elle est très dure, je pense qu'avec ce que tu sais aujourd'hui, tu ne l'aurais pas refait, tu aurais lu ton site avant

si les benzos sont dangereux il faut le dire que c'est de la merde à fuir

c'est pareil pour les hopitaux psychiatriques, c'est de la merde à fuir

les psychiatres c'est de la merde à fuir

le généraliste, c'est une 1/2 merde, il est très dangereux dans ses prescription de psychotropes, il ne faut pas se laisser embobiner, ils nous accrochent aux benzos et autres , puis regardent et ramassent le fric pendant des années et quand on veut se sevrer parce qu'on est mal, ils nous bourrent encore plus, ces salopards, avec une attitude d'innocent, alors qu'ils savent ce qu'ils font , si moi, sans études de médecine je sais, alors eux le savent mieux que moi, ou alors ce sont des tarés finis, ce que je ne pense pas

Revenir en haut Aller en bas
bbhepar



Messages : 3363
Date d'inscription : 15/10/2011
Age : 41
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Le témoignage d'une jeune femme qui a vécu l'enfer de l'enfermement psychiatrique contre son gré   Ven 19 Fév - 11:39

Oui Colas j'y suis allée. Une 1ère fois de mon plein gré en clinique où là j'ai été atterrée de voir que les psy te font des diagnostics en 30 mn en ne te connaissant même pas. J'y suis restée 2 jours. Je suis sortie contre avis médical. Le psy en question voulait me mettre 2 AD, alors que j'y étais rentrée pour me sevrer du stilnox et j'ai bien précisé que je ne voulais aucun médoc.

La 2ème fois, c'est ma soeur qui m'a amené à l'hôpital Saint Anne car dans une crise de colère j'ai voulu me faire mal avec un ciseau. Mais elle n'a rien signé. Je précise que j'ai commencé les auto-mutilations sous réaction de sevrage à l'époque je ne le savais pas. Mon cerveau était complètement out, et je n'ai connu ça que sous médocs, Dieu merci !!!

Dans mon livre que j'ai commencé à écrire, je décris mes 2 passages sordides dans ces prisons !! Je ne sais pas si un jour j'arriverais à le terminer mais j'aimerais bien... et je ne sais pas si j'aurais le courage comme elle de témoigner à visage découvert.

Est-ce que quelqu'un a essayé de contacter cette jeune femme ? J'ai vu que Carole de suisse a mis un commentaire sous la vidéo.

Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
http://bbhepar.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le témoignage d'une jeune femme qui a vécu l'enfer de l'enfermement psychiatrique contre son gré   Aujourd'hui à 17:33

Revenir en haut Aller en bas
 
Le témoignage d'une jeune femme qui a vécu l'enfer de l'enfermement psychiatrique contre son gré
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paris – Une jeune femme voilée frappée dans un bus, interpellée par la police
» Une jeune femme échappe au tueur en série en invoquant Marie
» Une jeune femme au teint Pâle (Pays de Galles)
» Vidéo-témoignage : "Une jeune Française quitte l'islam pour se convertir au Christ-Jésus" !
» Portrait d'une belle jeune femme et d'une laide.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères  :: sevrage benzodiazépines et somnifères :: Liens d'information-
Sauter vers: