Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères

INFORMATIONS PSYCHOTROPES ET MEDICAMENTS, SEVRAGE DES PSYCHOTROPES, ENTRAIDE, LUTTE CONTRE LES PRESCRIPTIONS DE PSYCHOTROPES, INFORMATIONS SANTE, INFORMATION DES VICTIMES, MEDICAMENTS DANGEREUX...
 
AccueilS'enregistrerConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Vidéo courte mais positive témoignage benzodiazépine !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Enzo31



Messages : 168
Date d'inscription : 19/04/2015
Age : 49
Localisation : Midi-Pyrénées

MessageSujet: Re: Vidéo courte mais positive témoignage benzodiazépine !!   Jeu 18 Fév - 16:58

colas a écrit:
Enzo, j'ai derrière moi 8 ans de lectures sur les forums l'âge est très important, même Ashton en parle, et tout le monde te dira que lorsqu'on prend de l'âge, on est plus affaibli, il faut prendre la moitié des doses de médicaments que pour un adulte, que les neurones ne repoussent plus comme chez un jeune, que la peau est mal nourrie, les vertèbres se désèchent et on a mal au dos etc mais bon, tu es jeune, et tu es tiré d'affaire apparemment, on ne va pas polémiquer pour rien, tu es un peu hors-sujet pour ce que je parlais, parfois je pense que les personnes ont mes connaissances(malheureusement pour moi j'aurais préféré l'inverse), mais en fait je me trompe, les jeunes qui ont pris peu d'années, se sont focalisés sur les cas similaires, ce qui est normal, et ne peuvent comprendre des personnes qui ont consommé longtemps et qui n'ont pas les mêmes problèmes c'est normal, chacun voit midi à sa porte merci pour ta réponse, et je te souhaite le meilleur pour la suite
Je n'ai pas forcément plus d'expérience que vous mais je persiste : je crois que l'âge n'est pas le seul facteur et que d'autres (génétique, professionnel, croyances, durée de l'utilisation des médicaments, capacité à gérer l'anxiété avant les médicaments, état pré-existant du système nerveux central etc.) peuvent largement le dépasser. Je crois vraiment avoir lu des témoignages de personnes de cet âge et avec cette durée de médicament, c'est pourquoi je conseillerais le forum anglophone pour ça (section "success stories"). Tout le long du sevrage, j'avais l'impression d'avoir 85 ans, c'est dire comme "je suis jeune" et comme l'âge chronologique est relatif en regard de la situation biologique du moment. Désolé si ma réponse n'est pas idéale. Bonne soirée.

Revenir en haut Aller en bas
Enzo31



Messages : 168
Date d'inscription : 19/04/2015
Age : 49
Localisation : Midi-Pyrénées

MessageSujet: Témoignage   Jeu 19 Mai - 18:40

colas a écrit:
je suis à la recherche de vidéos, de témoignages fiables de personnes de mettons plus de 50 , ou des jeunes, qui ont pris benzos ou antidépresseurs, pendant 10,15,20 ans, et qui ont fait une vidéo ou un blog mais dans lequel elles annoncent qu'elles ont pratiquement tout récupéré, qu'elles sont bien fonctionnelles à part les séquelles mineures classiques

En voici une :

Femme américaine de  64 ans, arrêt août 2013 après 25 ans de Propranolol, 3 ans d’Escitalopram, 5 ans de Xanax, 3 mois d’Oxycodone. (http://www.benzobuddies.org/forum/index.php?topic=135554.0)

(…) J’ai en commun avec chacun d’entre vous d’avoir survécu à l'expérience la plus absolument horrible de ma vie. Ma guérison était du type montagne russe, chaque fois que je me sentais mieux, je me sentais capable d’écrire ma résurrection, et le lendemain, je me sentais suicidaire. Je connais le sentiment d’isolement, d’incompréhension de l’entourage, la lenteur terrifiante du temps qui passe, la perte absolue de l’espoir que tout cela va prendre fin un jour. Ce qui m’a le plus aide, parmi les informations sur ce forum, c’est l’information déconcertante que cette guérison était non linéaire. Si je n’avais pas lu ça, je ne crois pas que j’aurais pu me soutenir avec la pensée « ce n’est que le sevrage et le temps va me permettre de guérir » (…)
Aujourd’hui, je vais très bien. Je dors toute la nuit. Je mange ce que je veux et mon estomac se sent bien. Je ne suis pas anxieuse, pas déprimée. Je me sens remplie de la joie la plus pure. Ma mémoire est meilleure qu’avant et moi qui pensais que je devenais vieille ! Mais le meilleur, c’est que j’ai à nouveau beaucoup d’énergie. Quand vous avez été allongée jour après jour, certaine que vous aviez attrapé le syndrome de fatigue chronique, on se demande si le miracle de l’énergie est quelque chose d’imaginaire, appartenant au passé et qui ne fera plus partie de notre futur.

La durée de ma guérison n’effraiera personne, j’espère. J’avais 61 ans quand je me suis retrouvé là-dedans, et 64 quand j’en suis sorti. Je crains qu’il ne faille un peu plus de temps pour les plus âgés d’entre nous (…)

Voici ce que j’écris dans les dernières lignes de mon journal : Y-a-t-il un espoir que les généralistes qui prescrivent les benzos comprennent un jour ce qu’ils pourraient subir en essayant de se sevrer ? ça donnerait ça : vous allez vivre deux années malade de dépression dans votre corps et votre esprit. Vous aurez un jour bien, de temps à autre, comme si vous aviez monté un barreau ou deux de l’échelle, mais quand vous allez glisser, lors de la chute suivante, votre cerveau endommagé sera incapable de se rappeler la sensation de ces meilleurs jours, ou même imaginer qu’il puisse y en avoir d’autres à l’avenir. Au lieu de ça, vous allez entendre votre mental, d’une façon terrible et implacable, vous dire « tu es si mal en point, tu ne t’en sortiras pas, jamais. Pourquoi ne pas mettre fin à tout ça maintenant ? ». Ne le faites pas. Essayez de rester en vie. Est-ce si difficile ? C’est dur. Effroyablement dur. Si quelqu’un que vous aimez traverse ça, soyez patient, gentil Gardez cette pauvre âme proche de vous. Lisez des témoignages de ce qu’elle est en train de subir. Et si tout cela vous déconcerte, rappelez-vous que vous avez de la chance que ce soit ainsi pour vous. Pardonnez-lui de ne pas être capable de transmettre clairement l’horreur de son état mental. Lorsqu’elle utilise le mot « enfer », croyez-la. Si c’est vous qui vivez cela, accrochez-vous chèrement à la vie. Votre cerveau miraculeux veut guérir. Il essaie. Gardez la foi. Ne succombez pas à la tentation d’un apaisement avec la drogue qui vous a mis dans cet état au départ. Soyez forts, patientez, traversez ça et un jour, s’il vous plait, croyez-le, vous serez bien. Je le suis maintenant. Je suis vraiment très bien. Je ne savais pas combien de temps il me faudrait pour pouvoir l’affirmer, je n’imaginais pas ce voyage horrible avant cela. Mais comme il est merveilleux de se réveiller matin après matin avec la lumière de l’optimisme vibrant dans chaque cellule de votre être. Vous savez à quoi ça ressemble ? C’est une invitation à sortir de ce long crépuscule de l’existence et à entrer dans la lumière. C’est comme une permission donnée, finalement, à aller de l’avant et à vivre. Tenez bon, les amis !


Dernière édition par Enzo31 le Ven 20 Mai - 12:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vidéo courte mais positive témoignage benzodiazépine !!   Jeu 19 Mai - 22:38

merci enzo pour ce partage
tu es formidable et à chaque découverte de ta part tu me donnes de l'espoir et tu répond à chaque fois aux craintes du moment
merci encore pour ce partage tu vas en rassurer plus d'un Laughing
bise
ninon Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vidéo courte mais positive témoignage benzodiazépine !!   Aujourd'hui à 17:19

Revenir en haut Aller en bas
 
Vidéo courte mais positive témoignage benzodiazépine !!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Sevrage benzodiazépine : un témoignage de réussite : nous en avons plein des réussites !
» benzodiazépines, somnifères : par ARTE tv en vidéo
» Jeu vidéo
» Meditation courte mais profonde
» Hommage à Soeur Emmanuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères  :: sevrage benzodiazépines et somnifères :: Liens d'information-
Sauter vers: