Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères

INFORMATIONS PSYCHOTROPES ET MEDICAMENTS, SEVRAGE DES PSYCHOTROPES, ENTRAIDE, LUTTE CONTRE LES PRESCRIPTIONS DE PSYCHOTROPES, INFORMATIONS SANTE, INFORMATION DES VICTIMES, MEDICAMENTS DANGEREUX...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 brigitte post-sevrage antidépresseur

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 7 ... 14  Suivant
AuteurMessage
brt



Messages : 759
Date d'inscription : 17/01/2016
Age : 53
Localisation : Doubs

MessageSujet: brigitte post-sevrage antidépresseur   Dim 17 Jan - 14:29

Bonjour à tous,
Je suis insomniaque et ça s'aggravait de + en +.
On a fini par trouver que j'avais de l'apnée du sommeil donc appareillage.
Problème: avant de trouver, on m'a mise sous somnifères puis sous AD (Seroplex).
Le jour où j'ai su que j'avais de l'apnée, j'ai arrêté le Seroplex d'un coup sans problème. Je crois que j'en prenais 1/2 depuis 6 mois.
Mais je suis toujours sous Imovane, j'en prends à peine plus d'un demi-cachet de 375. Sans ça, je n'arrive pas à supporter la machine qui traite mes apnées (super quand on est déjà insomniaque). Et je dors mal, de façon discontinue, je ne réussis pas à garder la machine toute la nuit.
Je commençais à dormir mieux avec la machine quand ma pneumo a eu l'idée géniale de me faire prendre un AD "spécial pour les insomniaques", le Quitaxon, que j'ai tellement mal toléré que je n'en prenais qu'1/6 ! Un vrai poison, ce truc. Elle prétendait que mon mal être ne pouvait pas venir de là parce que j'en prenais trop peu. Du coup j'ai arrêté le Quitaxon, brutalement (mais j'en prenais une petite quantité !), le 2 novembre, il y a donc 2 mois 1/2. Depuis je suis super mal: anxiété, fatigue très intense même les nuits où je dors, douleurs dans les cuisses, très mauvaise mine, moments de dépression et de crises de larmes, problèmes de vue et sensation d'ébriété. J'ai ce que vous appelez des "fenêtres" de quelques jours où je crois être enfin guérie mais cela ne dure pas.
Combien de temps ça va durer ?
Je pense ne jamais avoir été dépressive mais ma pneumo et mon généraliste n'en croient rien. Ce sont les AD qui m'ont mise dedans. Et l'Imovane qu'on m'a donné au lieu de chercher la cause physiologique qui m'empêchait de dormir !
Pour l'instant mon but est de redevenir comme avant le Quitaxon: dites-moi si je vais y arriver ! Ensuite je voudrais aussi me débarrasser de l'Imovane.
Merci de m'aider,
Brigitte
Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: brigitte post-sevrage antidépresseur   Dim 17 Jan - 18:29

Bonjour Brigitte, et bienvenue sur ce forum.

Je m'appelle Marie et vais essayer de te répondre au mieux.
Le mal être que tu ressens vient bien de l'antidepresseur que tu as pris et son sevrage. J'ai fait un sevrage de l'immovane, puis celui de l'antidépresseur, et ce sont bien des conséquences de ces médocs, et leur arrêt.
Vu que tu as stoppé ton antidép il y a 2 mois et demi, il te faut patienter parce qu'il faut parfois plusieurs mois pour que le cerveau réapprenne à fonctionner sans cette molécule.
Ensuite , quand les choses se seront stabilisées, tu pourras envisager le sevrage de l'immovane parce que les somnifères créent aussi une dépendance et les symptômes qui s'en suivent.
Les médecins bien souvent ignorent les dégats occasionnés par ces médocs.

POur l'immovane, il faudra faire un sevrage lent : baisses de 10 % max de la dose précédente, avec des paliers de environ 2 semaines, d'une manière très régulière.
Courage pour le moment, et lis des témoignages, tu te sentiras moins seule dans ce combat.
Marie
Revenir en haut Aller en bas
brt



Messages : 759
Date d'inscription : 17/01/2016
Age : 53
Localisation : Doubs

MessageSujet: Re: brigitte post-sevrage antidépresseur   Lun 18 Jan - 9:47

Merci mille fois, Marie, pour votre réponse. Merci à tous pour vos témoignages.
Moi aussi j'ai été instit', puis prof, et maintenant je ne peux plus travailler, j'espère que c'est passager. Je donne un coup de main 1 jour par semaine en librairie, cela me change les idées.
Je n'ai pris le Quitaxon que 5 mois et à faible dose (1/6). Je suis sidérée par la violence des symptômes post sevrage. Ai-je totalement loupé mon sevrage en stoppant d'un coup de 1/6 de cachet à zéro ? Me suis-je exposée à ne plus guérir ? Je suis vraiment en panique. Est-ce que la souffrance va durer moins longtemps parce que j'ai pris cette molécule 5 mois seulement ?
Cette nuit j'ai dormi 1h1/2 sur le matin seulement. J'ai un nouveau symptôme: mal au bide, diarrhée.
Autre question: la demi-vie du Quitaxon est de 10h: qu'est-ce que cela implique pour le post sevrage ? Plus longtemps de symptômes ou moins ?
Pour ce qui est de l'imovane: j'ai lu que la prise d'autres médics psy aggravaient les symptômes de sevrage, du coup j'ai un peu baissé mon imovane et j'ai moins de douleurs ce matin malgré l'insomnie importante.
Continuez de m'aider, je suis en larmes et j'ai peur d'avoir ça pour toujours. Je n'ai plus de forces.
Je vous admire tous d'avoir surmonté cela.
Brt
Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: brigitte post-sevrage antidépresseur   Lun 18 Jan - 12:42

Bonjour Brigitte,

Je te vois et c'est normal, très inquiète avec beaucoup de questions !
Le problème avec ces substances est que le rétablissement demande beaucoup de patience, et d'une personne à l'autre ce sera variable.
ON ne peut pas compter en semaines avec le sevrage ou post sevrage.
Pour le moment, patiente et fais tout ce qui peut te calmer, apporter un peu de bien-être, parce que le sevrage t'a mis dans un état anormal et sans raison d'hypervigilance, et le cerveau ne se remettra que petit à petit. Tu peux juste l'aider un peu en limitant le stress, en faisant les choses doucement, d'une manière apaisante.
Nos idées ont tendance à partir dans tous les sens pendant et après un sevrage, et il faut canaliser et positiver.
Quand tu fais une activité (librairie pr exemple), sois dans ce que tu fais, vis le moment en essayant de ne pas trop te poser de questions, et ainsi, ton cerveau se repose et calme le jeu.
Ensuite, seulement ensuite, dans qq semaines, ou qq mois, tu pourras envisager le sevrage immovane.
Jusque là, laisse faire calmement, même si je sais très bien que ça demande un gros effort le lâcher prise !!!
Bon courage et bonne journée
Marie
Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: brigitte post-sevrage antidépresseur   Lun 18 Jan - 12:46

Ah, j'ai oublié de te préciser que pour le moment, garde une dose très stable d'imovane (juge le minimum dont tu as besoin) et n'y touche plus, ne fais pas de yoyo en attendant de commencer le sevrage. C'est très néfaste et n'ajoute pas d'autres molécules.
Le sommeil, c'est normal est perturbé, c'est un peu la météo de notre corps.
Marie
Revenir en haut Aller en bas
brt



Messages : 759
Date d'inscription : 17/01/2016
Age : 53
Localisation : Doubs

MessageSujet: Re: brigitte post-sevrage antidépresseur   Lun 18 Jan - 13:00

Merci Marie.
Revenir en haut Aller en bas
brt



Messages : 759
Date d'inscription : 17/01/2016
Age : 53
Localisation : Doubs

MessageSujet: Re: brigitte post-sevrage antidépresseur   Mer 20 Jan - 9:42

Bonjour !
2° jour de répit, seulement une grande fatigue et des douleurs gastro-intestinales. J'ai perdu du poids. J'ai mauvaise mine ! Mais je vais sortir jouer de la musique cet après-midi, c'est cool. Dans ces moments-là je ne me sens presque plus malade.

2 inquiétudes: je viens de me rendre compte que je prends un autre médoc dangereux: l'atarax (1/3 le soir). On me l'a prescrit il y a 2 ans en me le présentant comme inoffensif, non addictif, plusieurs médecins me l'ont dit dont ma pneumo qui est "spécialiste du sommeil". Je ne suis plus anxieuse mais bizarrement quand j'en prends je supporte mieux la machine à ppc que j'ai pour mes apnées. Sinon, je gonfle comme une baudruche au bout d'1 heure. Qu'est-ce que je vais faire sans ? Peut-être qu'en diminuant doucement ça va aller...

Pour l'imovane, j'en prends à peine pour dormir quelques heures avec la machine et ensuite je me rendors sans, par petites périodes. J'aimerais savoir comment je vais faire pour diminuer les doses car le cachet est difficile à couper, et je crois qu'il n'est pas soluble dans l'eau. Comment vais-je pouvoir être précise ? Je vais expliquer mon cas à mon pharmacien.
Pour ce qui est d'une substitution comme vous l'avez fait, je suis réticente car ça me fait très très peur d'expérimenter une autre molécule, et en plus la demi-vie longue ne me concerne pas, il me semble, puisque je ne suis pas en manque d'imovane dans la journée. Même si j'ai une dose minime (à peine + d'1/2 cachet de 375 mg) je vais en baver.

Je voulais dire aussi que lors de ma prise de Quitaxon, j'ai arrêté brusquement atarax et baissé imovane à 1/4 de 3,75 mg (ordre de ma pneumo) donc je ne les reprends que depuis 2 mois et demi après arrêt de 4 mois et demi. Ce serait peut-être mieux de ne pas tarder pour diminuer ? J'ai si peur d'aggraver mon cas en continuant.

Je trouve aussi bizarre de ne pas trouver de témoignages de personnes qui ont pris du Quitaxon, est-ce un AD peu prescrit ?

Je suis encore très égocentrée, je m'en rends compte, mais si contente d'avoir trouvé des interlocuteurs qui me croient et qui m'aident !
merci pour cela.
Brigitte
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6922
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: brigitte post-sevrage antidépresseur   Mer 20 Jan - 10:24

brt a écrit:


Je trouve aussi bizarre de ne pas trouver de témoignages de personnes qui ont pris du Quitaxon, est-ce un AD peu prescrit ?


bonjour brigitte et bienvenue sur le forum Smile

Oui, je pense que c'est peu prescrit.
Je ne le connaissais d'ailleurs pas du tout.

michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/


Dernière édition par michel le Mer 20 Jan - 10:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.wordpress.com
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6922
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: brigitte post-sevrage antidépresseur   Mer 20 Jan - 10:26

Pour l'atarax, informes toi ici :

http://antihistaminique.over-blog.com

On ne sait pas tout sur l'atarax, sauf que les médecins et les labos nous racontent n'importe quoi, comme d'habitude.

Mais, surtout : pas deux sevrages en même temps !

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.wordpress.com
brt



Messages : 759
Date d'inscription : 17/01/2016
Age : 53
Localisation : Doubs

MessageSujet: Re: brigitte post-sevrage antidépresseur   Mer 20 Jan - 10:52

Merci, Michel pour vos réponses. J'ai lu ce qui concerne l'atarax sur le site que vous m'avez conseillé, ce n'est pas encourageant !
Je n'en reviens pas de m'être laissé avoir comme ça par les médecins. Moi qui me croyais prudente !
J'ai cru comprendre aussi que mes nuits hachées sont peut-être un effet de l'imovane, tout simplement.
J'ai voulu signer la pétition contre les benzo et AD mais elle est terminée, on dirait. J'aimerais participer à la lutte et à l'information des patients ET des médecins. Je vois une psychologue en ce moment, elle m'aide, elle est de bonne foi, mais elle pense que je suis "un cas" qui a fait une réaction rare à l'AD et qu'on peut stopper les médics psy en en prenant un jour sur deux, elle m'assure que cela marche sur la plupart des patients. Quant à ma pneumologue, elle estime que ma réaction post sevrage n'en est pas une et que je suis dépressive.
Bonne journée ! merci encore !
Brigitte
Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: brigitte post-sevrage antidépresseur   Mer 20 Jan - 23:26

Brigitte,

Pour faire le point écris précisément ce que tu prends comme médicament en ce moment, à quelle dose, et depuis combien de temps.
Il ne faut pas mettre en route plusieurs sevrages de manière anarchique.
L'imovane, pour en avoir pris moi-même, finit par empêcher de dormir la dernière partie de la nuit, et provoque même des symptômes pendant la journée qui sont semblables à ceux du sevrage (mal-être, angoisses, douleurs diverses, fatigue ou besoin de dormir ...).
Voilà, pense à être précise pour qu'on fasse le point.
Marie
Revenir en haut Aller en bas
brt



Messages : 759
Date d'inscription : 17/01/2016
Age : 53
Localisation : Doubs

MessageSujet: Re: brigitte post-sevrage antidépresseur   Mar 26 Jan - 17:21

Bonjour,
Comme tu me l'as demandé, j'ai rédigé un petit topo sur mon histoire avec les médocs.

Je suis insomniaque depuis environ 10 ans, mais j’ai déjà eu un épisode d’un an entre mes 17 ans et 18 ans, pour raison familiale, et mon insomnie a disparu avec cette raison sans traitement.

Fin 2002, retour de l’insomnie après des soucis professionnels, 1er contact avec Stilnox (occasionnellement).
Nouvelles difficultés professionnelles en 2008, retour du Stilnox pour un temps.
En 2009, ma fille fait une dépression et je ne dors plus. Fin 2010, je commence un nouveau travail. Parfois je vais travailler en ayant dormi 2h. Je prends toujours peu de Stilnox par peur de l’addiction : ¼ au coucher, parfois ½. Mon médecin nie mes problèmes : ne pas dormir, ça n’existe pas, je dors plus que ce que je crois.
Octobre 2012 : opération. La semaine qui précède, je dors correctement sans médic.
Après l’opération, tout dégringole. Je suis épuisée, je ne peux plus dormir. J’ai eu une longue anesthésie puis de la morphine. Je fais de l’anxiété généralisée.
Janvier 2013 : 3 nuits blanches d’affilée (j'avais arrêté Stilnox), je pleure et ne peux plus m’arrêter. Mon généraliste m’envoie aux urgences psy, hôpital pendant 9 jours: 2 Imovane 375+ Atarax pendant qq j, je sors en ayant déjà réduit à 1 Imovane 375 + Atarax si besoin.
Retour de l’anxiété généralisée : ½ Seroplex + Imovane 375. Je garde le Seroplex 6 mois.
On a fini par trouver que j'avais de l'apnée du sommeil donc appareillage.
Arrêt Seroplex d'un coup sans problème (1/2 depuis 6 mois).
Depuis : toujours sous Imovane, 1/2 cachet de 375 mg.
Je dors mal, de façon discontinue, je ne réussis pas à garder la machine toute la nuit.
Ma pneumo a eu l'idée géniale de me faire prendre un AD "spécial pour les insomniaques", le Quitaxon, que j'ai tellement mal toléré que je n'en prenais qu'1/6 ! J'ai arrêté le Quitaxon, brutalement , le 2 novembre 2015, il y a donc 2 mois 1/2. Depuis: anxiété, fatigue très intense même les nuits où je dors, douleurs dans les cuisses, très mauvaise mine, moments de dépression et de crises de larmes, problèmes de vue , mal au ventre…
Après ces 5 mois sous Quitaxon, j'ai repris Imovane 1/2 cachet de 375 mg et 1/4 d'Atarax. J'ai déjà baissé un petit peu depuis qu'on s'est parlé.

Mon problème majeur est mon immense fatigue: suite du sevrage du Quitaxon ? déjà le sevrage d'Imovane ? Nuits hachées ? Appareil anti-apnées gardé trop peu de temps par nuit ? Je pense que c'est un peu tout.

Pour résumer: j'ai eu 2 AD: Seroplex (1/2 cachet pdt 6 mois, sevrage d'un coup, pas trop de problèmes), Quitaxon (1/6 de cachet, sevrage d'un coup, post sevrage difficile)
et 2 somnifères: Stilnox: prises de + en + fréquentes de petites quantités jusqu'à ce qu'on me donne Imovane en 2013: prise constante d'environ 1/2 cachet de 375 mg.
Je te remercie de t'occuper de mon cas si tu as le temps.
Brigitte
PS. J'ai aussi posté ceci à Régine qui m'a aidée également.
Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: brigitte post-sevrage antidépresseur   Mar 26 Jan - 20:37

Alors en fait, m'atarax est à la fois un antihistaminique et un anxiolitique.
Celui là, dis moi exactement depuis combien de temps tu as repris 1/4 et si tu le prends régulièrement ou que occasionnellement.
Ensuite l'imovane est évidemment un somnifère dont il va falloir faire le sevrage.
Mais en attendant ta réponse pour l'atarax de toutes façons, tu ne peux rien bouger parce que tu dois stabiliser.
A la lecture de ton message, tu as eu beaucoup trop de changements et souvent rapides ce qui explique l'état dans lequel tu es.
Bonne soirée
Marie
Revenir en haut Aller en bas
brt



Messages : 759
Date d'inscription : 17/01/2016
Age : 53
Localisation : Doubs

MessageSujet: Re: brigitte post-sevrage antidépresseur   Mer 27 Jan - 9:18

Bonjour Marie,
je prends l'atarax de façon continue depuis que j'ai la machine pour les apnées: septembre 2014. Je viens de le baisser d'un tiers à un quart, là je n'y touche plus.
Mais je l'ai arrêté complètement tout le temps où je prenais le Quitaxon, sur ordre de ma pneumo. Donc je le reprends depuis moins de 3 mois après 4 mois 1/2 sans.
Bonne journée
Brigitte
Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: brigitte post-sevrage antidépresseur   Mer 27 Jan - 20:26

Donc, vraisemblablement, il va te falloir faire se sevrage de l'imovane, et de l'atarax mais un à la fois évidemment.
Mais d'abord comme je te l'ai dit, il ne faut plus toucher à aucune dose, et ne pas ajouter quoi que ce soit comme molécule.
Après 2 ou 3 semaines de stabilisation, tu pourras commencer je pense le sevrage d'une des deux molécules.
On te donnera notre avis à ce moment.
Il faut déjà te préparer à accepter que l'insomnie ne se règlera pas comme ça, surtout pendant un sevrage. Malgré les insomnies, il faudra persévérer très régulièrement et ne plus faire de yoyos.
Voilà pour le moment
Marie
Revenir en haut Aller en bas
brt



Messages : 759
Date d'inscription : 17/01/2016
Age : 53
Localisation : Doubs

MessageSujet: Re: brigitte post-sevrage antidépresseur   Mer 27 Jan - 21:04

D'accord. Je vois une psychologue pour m'aider dans ce domaine.
Revenir en haut Aller en bas
flo2a

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 29
Localisation : Corse-du-Sud

MessageSujet: Re: brigitte post-sevrage antidépresseur   Jeu 28 Jan - 22:40

Accroche toi Brigitte !!

Le sport et la médiation apaisent énormément les symptômes psychologiques du sevrage, ne t'en prive pas :-)

Tu as également beaucoup d'informations disponibles sur les pages du forum. Il faut fouiner à droite à gauche mais on trouve des informations très utiles. N'hésite pas à lire les témoignages d'autres personnes qui font un sevrage. ça aide à comprendre et à relativiser !
Revenir en haut Aller en bas
brt



Messages : 759
Date d'inscription : 17/01/2016
Age : 53
Localisation : Doubs

MessageSujet: Re: brigitte post-sevrage antidépresseur   Ven 29 Jan - 8:25

Bonjour !
Je vous remercie, Flo.
Pour l'instant j'ai une grande fatigue, des maux de tête, et des douleurs musculaires aux cuisses. C'est vivable.
Je nage assez régulièrement, et je vais chez la psychologue aujourd'hui. Ca me coûte des sous mais je ne veux pas de psychiatre !
Niveau sommeil, je viens de passer 2 nuits correctes avec seulement un ou deux éveils mais j'ai toujours une sale mine, cernes et yeux "creusés". Ma peau est fripée comme une vieille pomme par le manque de sommeil accumulé et la fatigue due au sevrage. Je vis cela assez mal.
Vos encouragements me réconfortent énormément, c'est comme si vous me guidiez vers la guérison.
Pour la méditation, pouvez-vous m'indiquer quoi faire à part la respiration ?
Je suis très déterminée à continuer mes sevrages. Je peux difficilement me sentir pire qu'avec les médicaments.
Merci encore pour votre aide.
Brigitte
Revenir en haut Aller en bas
brt



Messages : 759
Date d'inscription : 17/01/2016
Age : 53
Localisation : Doubs

MessageSujet: Re: brigitte post-sevrage antidépresseur   Ven 29 Jan - 8:29

Flo,
c'est encore moi,
je viens de lire sous votre message que vous étiez également toujours en sevrage, et je vous souhaite vraiment plein de courage et pas trop de souffrance. Je vous remercie de prendre le temps de me soutenir alors que vous êtes aussi en plein dedans. On va y arriver, il le faut. Par la suite on pourra profiter pleinement de la vie.
Bonne journée à tous et à toutes.
Brigitte
Revenir en haut Aller en bas
brt



Messages : 759
Date d'inscription : 17/01/2016
Age : 53
Localisation : Doubs

MessageSujet: Re: brigitte post-sevrage antidépresseur   Lun 1 Fév - 10:54

Bonjour,
je voudrais savoir si cette grande fatigue que je ressens est normale (3 mois de post sevrage AD) car je dors à peu près bien et je suis toujours épuisée au dernier degré. Egalement, en ce moment, des douleurs aux muscles des cuisses et des maux de tête liés à la photophobie. Mais surtout la fatigue !
Bon c'est vivable, mais pénible et long...
Bonne journée à tous !
Brigitte
Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: brigitte post-sevrage antidépresseur   Lun 1 Fév - 22:38

Bonsoir Brigitte,

Oui, tout ce dont tu parles est une conséquence du sevrage et la fatigue aussi. Elle dure d'ailleurs assez longtemps, il faut se ménager pendant un post sevrage.
Courage à toi, les choses s'arrangent petit à petit !!
Marie
Revenir en haut Aller en bas
brt



Messages : 759
Date d'inscription : 17/01/2016
Age : 53
Localisation : Doubs

MessageSujet: Re: brigitte post-sevrage antidépresseur   Mar 2 Fév - 8:35

Bonjour,
Merci Marie pour ton réconfort. J'ai beau savoir que c'est le sevrage, j'ai toujours besoin qu'on me le redise. J'ai l'impression d'être fichue.
Je pense que je me ménage car je ne travaille plus qu'un jour par semaine. Mais j'essaie d'aller nager quand ce n'est pas trop dur, j'ai lu que c'était bon pour minimiser les symptômes. Je suis dans une période de découverte des dégâts et je suis bien remontée contre les médecins que j'ai consultés. J'ai envie d'informer la terre entière.
Bonne journée malgré le temps gris !
Brigitte
Revenir en haut Aller en bas
flo2a

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 29
Localisation : Corse-du-Sud

MessageSujet: Re: brigitte post-sevrage antidépresseur   Mar 2 Fév - 23:21

Merci Brigitte pour ton soutient !

La relaxation et la méditation sont deux choses différentes mais tres utiles l'une comme l'autre. Par relaxation j'entends tout ce qui est technique de respiration. Tu peux trouver de nombreuses vidéos ou articles à ce sujet sir internet. Ces techniques s'utilisent notamment dans des moments de stress et aident à faire diminuer le stress sur le moment.

La méditation n'est pas forcément à effectuer lors de moments de stress même si elle peut s'avérer fort utile dans ces moments là, dans la pratiquec'est toi qui vois. Ce qui est sûr c'est que pour la grande majorité des personnes qui méditent cela fait diminuer l'anxiété sur le moment et rend plus résistant face à la souffrance. Une pratique quotidienne permet quant à elle de diminuer considérablement son niveau de stress au bout de 8 à 9 semaines de pratique.
Relaxation et méditation sont des outils précieux pour les gens atteints de maladies ou victime d'effets secondaires de traitement comme pour les gens "sains" d'ailleurs
Pour la méditation je peux t'envoyer des fichiers mp3 Merci Brigitte pour ton soutient !

La relaxation et la méditation sont deux choses différentes mais tres utiles l'une comme l'autre. Par relaxation j'entends tout ce qui est technique de respiration. Tu peux trouver de nombreuses vidéos ou articles à ce sujet sir internet. Ces techniques s'utilisent notamment dans des moments de stress.
La méditation n'est pas forcément à effectuer lors de moments de stress, c'est toi qui vois. Ce qui est sûr c'est que pour la grande majorité des personnes qui méditent cela fait diminuer le stress ponctuellement et rend plus résistant face à la souffrance quelqu'en soit sa nature.. Une pratique quotidienne (minimum 10min) permet quant à elle de diminuer grandement son niveau de stress constant au bout de 8 à 9 semaines de pratique.
Maintenant ne te fais pas d'illusions, cela ne fera pas disparaître les effets du sevrage mais constituera une précieuse béquille c'est certain.
Relaxation et méditation sont des outils précieux pour les personnes en souffrance comme pour les gens "sains" d'ailleurs.
Pour la méditation tu en trouves gratuitement sur internet sur YouTube ou Dailymotion dans les pages vidéos.

Florent
Revenir en haut Aller en bas
brt



Messages : 759
Date d'inscription : 17/01/2016
Age : 53
Localisation : Doubs

MessageSujet: Re: brigitte post-sevrage antidépresseur   Mer 3 Fév - 9:36

Bonjour Florent,
Je veux bien que tu m'envoies ton fichier de relaxation.
Hier j'ai souffert énormément, au point de pleurer, parce que j'ai dormi sans ma machine à apnées. Je suis sûre que maintenant que j'ai baissé les médics je ne fais plus d'apnées, mais je crois que cette machine crée une accoutumance (aussi !). J'ai dormi très mal et me suis réveillée avec les symptômes puissance dix. J'ai surtout mal au bide (pas une gastro) et hier soir j'avais de la fièvre. J'ai fini par prendre du paracétamol même si j'ai peur de tous les cachets et...j'ai bien dormi, sans machine ! Un sommeil réparateur. Je suis malade, fiévreuse, mais presque pas de signes de sevrage. J'essaie de manger une tartine mais tout ce que je mange me fait mal au ventre, comme si je le sentais descendre.
Bon disons que je suis moins mal qu'hier: moins de fatigues et moins de douleurs. Le coup de la fièvre m'inquiète un peu car ça peut pas être lié au sevrage !? Et je n'ai pas envie d'aller chez le médecin.
Je vais fonctionner tout doucement aujourd'hui et on verra bien.
Bonne journée à tous !
Brigitte
Revenir en haut Aller en bas
flo2a

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 29
Localisation : Corse-du-Sud

MessageSujet: Re: brigitte post-sevrage antidépresseur   Mer 3 Fév - 14:06

Pour l'apnée  je ne m'y connais absolument pas et je ne veux pas te dire de bêtises . En revanche ta fièvre est due au sevrage, ça peut arriver aux personnes qui prennent des psychotropes et à fortiori en sevrage. Moi même j'ai eu de la fièvre intense avec certains psychotropes que je prenais dans le passé (ritaline entre autres). Encore une fois il fait que tu prennes sur toi et que tu essayes de faire abstraction de la chose dans la mesure du possible, c'est un symptôme assez impressionnant j'en conviens mais ne te laisse pas abbatre, tu es en train de purger un poison. Aussi ingrat que ça puisse paraître, en souffrant tu guéries et c'est bien là tout l'essentiel !
Tu as déjà fait preuve de beaucoup de courage pour avoir pris la décision d'arrêter ces "traitements", tu peux être déjà très fière de toi Smile

Pour les fichiers mp3, mentionne ton adresse mail et je t'envoie ça.


Dernière édition par flo2a le Mer 3 Fév - 19:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: brigitte post-sevrage antidépresseur   

Revenir en haut Aller en bas
 
brigitte post-sevrage antidépresseur
Revenir en haut 
Page 1 sur 14Aller à la page : 1, 2, 3 ... 7 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sevrage antidépresseurs : mode d'emploi
» Attention ! l'antidépresseur Valdoxan (agomélatine) est à éviter, estime Prescrire danger
» Combo 1_Duo ThymorégulateurS & Antidépresseur
» La prière vaut-elle un antidépresseur ?
» Antidépresseur et nausées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères  :: sevrage des antidépresseurs :: ACCUEIL DES NOUVEAUX MEMBRES, AIDE A LA MISE EN PLACE DES PROTOCOLES DE SEVRAGE DES ANTIDEPRESSEURS-
Sauter vers: