Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères

INFORMATIONS PSYCHOTROPES ET MEDICAMENTS, SEVRAGE DES PSYCHOTROPES, ENTRAIDE, LUTTE CONTRE LES PRESCRIPTIONS DE PSYCHOTROPES, INFORMATIONS SANTE, INFORMATION DES VICTIMES, MEDICAMENTS DANGEREUX...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sevrage Cymbalta

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
MacBail



Messages : 32
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 67

MessageSujet: Re: Sevrage Cymbalta   Ven 18 Déc - 19:17

Merci Marie, tu me réconfortes.
Tu sais ce n'est pas facile, je suis seul et je n'ai pas de relation avec qui parler de mon mal, si ce n'est qqs copains et copines que je côtoie lors de mes sorties sportives.
Pour ce qui est du dosage de Diazepam, voir ici : http://www.onmeda.fr/medicament/diazepam-ratiopharm-93253109.html
entre autres, il suffit de taper Diazepam 2mg dans google...

Marcel
Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: Sevrage Cymbalta   Sam 19 Déc - 0:39

Alors, Marcel, je suis allée voir et effectivement, j'ai vu qu'il existe un dosage à 2mg (je voulais en être certaine pour ne pas te dire de bêtise).
Et donc, tu prends 0,25mg. OK
Sur ce forum, tous autant qu'on est, on prend souvent malheureusement, l'équivalent de 10mg, ou 15 ou parfois jusqu'à 50 mg de diazepam ou lysanxia.
Notre sevrage commence, et dure plusieurs mois (moi 2 ans) pour diminuer doucement !
On diminue donc jusqu'à arriver à la dose environ de 0,8 mg de lysanxia (ça correspond au même dosage pour le diazepam).
Continuer ne sert à rien sinon nous "tuer à petit feu".
A ce moment, il faut s'arrêter et sauter le pas. Tu comprends ?
Donc avec ton dosage de 0,25mg, tu es largement en dessous de la dose à laquelle on s'arrête.
Voilà, je ne sais pas si tu m'as comprise.
Evidemment que tu auras peut-être qq symptômes, mais c'est vraiment par ça qu'il faut commencer.
Tu m'as comprise ? IL faudrait vraiment arrêter et ne plus jamais en reprendre bien sûr.
Mais je serai là pour répondre à tes questions.

bonne nuit
Marie
Revenir en haut Aller en bas
MacBail



Messages : 32
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 67

MessageSujet: Re: Sevrage Cymbalta   Sam 19 Déc - 9:17

Bien sûr je comprends Marie...
Citation :
j'ai déjà essayé l'arrêt du Diazepam après plusieurs semaines à 0,5mg et ça n'a pas marché.
et
Citation :
Et ça m'énerve de me sentir impuissante !!!
je vais sauter le pas Smile
Je suis content de voir que tu me fais enfin confiance, par le ton que tu utilises.
Citation :
C'est juste que j'essaye de comprendre ce que tu fais, et il me semble que tu fais des allers-retours.
C'est le seul moyen que j'aie trouvé pour tenter de comprendre à quoi correspondent mes symptômes; plus précisément à quelle molécule. A cause des interactions entre eux, les médicaments nous empêchent de cibler nos douleurs et on nous taxe d'anxieux et nos maux de psychomatiques!
Comme tu l'auras senti, j'ai besoin d'être convaincu avant de me lancer.
J'ai tellement essuyé d'échecs (et aussi surmonté lol...) que j'ai construit un système de défense, mais je me soigne en suivant une thérapie depuis bientôt une année (TCC)
Citation :
Notre sevrage commence, et dure plusieurs mois (moi 2 ans) pour diminuer doucement !
J'espère que tu tiens le coup dans ton combat et je te remercie pour ton soutien.

Marcel
Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: Sevrage Cymbalta   Dim 20 Déc - 10:17

UN p'tit coucou Marcel en début de journée,

Donc, pour être bien précise, quand tu dis que tu as essayé d'arrêter le diazapam, et que ça n'a pas marché.
Je suppose que tu veux dire que tu ne te sentais pas bien du tout ...
J'ai bien lu, et compris. Mais à ce stade, hé bien tu n'as pas le choix. Il faut sauter le pas, et accepter ce qui va se passer.
Quoi qu'il arrive, c'est le passage obligé pour continuer ce sevrage.
Stopper le diazepam et là, attendre avec l'autre molécule sans rien toucher. Et très doucement, ça se stabilisera.
J'espère à l'inverse que tu me fais confiance, et que tu vas trouver la force !!! Smile C'est maintenant ou jamais !!! hein Marcel !!
Bon dimanche
Marie
Revenir en haut Aller en bas
MacBail



Messages : 32
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 67

MessageSujet: Re: Sevrage Cymbalta   Lun 21 Déc - 9:05

Merci pour ton support Marie,

Je te sens en colère là, sans doute en faisant l'état des lieux et constatant l'étendue des dégâts causés par cette merde.
Tu es "furax", comme l'est notre consoeur Carole dans son témoignage si émouvant, et tu as bien raison.

As-tu déjà vu l'article de ce blog (en anglais) qui fait le tour des différents sevrages de psychotropes. http://paxilwithdrawals.webs.com/taperingoffdrugs.htm
Il donne accès au livre complet et à la biographie de ses auteurs Peter Breggin et David Cohen et au forum http://survivingantidepressants.org/ tous deux très riches en apprentissage, et avec une approche qq peu différente de la nôtre.

C'est incroyable de voir qu'il existe autant de mouvements qui dénoncent cette iatrogénie, qui perdure malgré les témoignages mêmes de professionnels de la santé.

Mais je déborde du cadre initial de ce fil de discussion...

Amicalement,
Marcel
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1780
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 68
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Sevrage Cymbalta   Lun 21 Déc - 13:24

le blog, c'est un membre du forum qui se sevrait sur le forum, avec les méthodes du forum, son nom est "shanti" il me semble, il a d'ailleurs disparu de la circulation, a t'il réussi?

il faut savoir que Breggin et les autres du même style ne sont pas spécialisés en sevrage du tout , un peu Shipko mais qui propose des benzos pour aider(donc c'est aussi foireux), Breggin a proposé un sevrage simplifié il y a quelques années, il existe aujourd'hui deux trois "méthodes", mais on trouve le résumé sur ce forum de tous ces sevrages, écrit par Pierrette il me semble, cela se résume en 3 lignes, inutile de se faire des noeux au cerveau en croyant que les psys qui écrivent des livres ont des formules béton...
en fait , aujourd'hui ils se basent tous sur le forum surviving, ou benzobuddies

http://withdrawal.rxisk.org/

Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: Sevrage Cymbalta   Lun 21 Déc - 20:45

Hello Marcel,

Ce n'est pas vraiment de la colère, mais de la révolte contre tous ces médocs et la fragilité qu'ils engendrent, le doute, le manque de confiance en soi.
Et en fait, quand tu lis mes mots, je pense que tu sens chez moi une grande détermination que je tente en fait de te transmettre. Parce que ces doutes, ces peurs, je ne les connais que trop !!!
J'essaye de te motiver et te convaincre du bienfait du sevrage même s'il est un rude combat.
Voilà Marcel ! Mais si tu me disais un jour que tu n'as que faire de mon avis, je saurais m'effacer !!! Smile
ET c'est vrai qu'il ne faut pas trop s'éparpiller et suivre son objectif le plus calmement possible.
Bonne soirée Marcel
Marie
Revenir en haut Aller en bas
MacBail



Messages : 32
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 67

MessageSujet: Re: Sevrage Cymbalta   Sam 2 Jan - 15:10

Bonjour à tous et mes bons vœux pour 2016,

Voilà, après quinze jours à 0,25mg, je suis sevré du Diazepam depuis le 20 décembre... reste le Cymbalta Rolling Eyes

J'ai des nouveaux symptômes, comme mal de dos (entre les omoplates) qui m'empêche de rester assis en m'appuyant sur le dossier, heureusement ça ne le fais pas qd je suis couché; douleur derrière le sternum (en bas) et boule dans la gorge; spasmes intestinaux. Toutes ces douleurs que je n'avais pas encore eues et qui viennent de je ne sais où.

Je vais attendre qq jours avant de reprendre mon sevrage du Cymbalta, en espérant que tout ça va s'estomper.
Si vous avez vécu cette situation je vous invite à me raconter votre parcours.
Et dire que le psychiatre avait certifié : pas de dépendance pour le Cymbalta... Evil or Very Mad

Marcel
Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: Sevrage Cymbalta   Sam 2 Jan - 16:24

Marcel,

Oui, j'ai eu précisémment toutes les douleurs que tu décris, et maintenant, en post sevrage lysanxia, elles ont disparu.
Bon w end
Marie
Revenir en haut Aller en bas
MacBail



Messages : 32
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 67

MessageSujet: Re: Sevrage Cymbalta   Jeu 28 Jan - 14:59

Bonjour,
J'ai une question, quelle dose correspond à la dose à laquelle on arrête lorsqu'on fait un sevrage? Je parle du Cymbalta bien sûr, et j'en suis à 5,5mg.
J'avais trouvé un cas similaire mais jamais de rapport concernant la fin de sevrage.
Encore merci de m'aider,
Marcel
Revenir en haut Aller en bas
MacBail



Messages : 32
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 67

MessageSujet: Re: Sevrage Cymbalta   Sam 6 Fév - 11:51

Bonjour,
Je n'ai pas encore eu de réponse à ma demande, et ce n'est pas grave.
Je vais passer à 5mg dans qq jours et il parait que les derniers mg sont les plus difficiles... donc pour moi d'ici qq semaines.
C'est pour ça que je cherche des témoignages de fin de sevrage réussi.
Je recherche aussi en parallèle des personnes qui ont réussi à se sevrer des antihypertenseurs car c'est ma prochaine étape. Mais ce n'est peut-être pas le bon endroit sur le forum et/ou ce n'est pas approprié ?
Faites moi signe si vous avez une piste, j'espère un jour être libéré de tout, mais c'est encore long sunny

Marcel
Revenir en haut Aller en bas
MacBail



Messages : 32
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 67

MessageSujet: Re: Sevrage Cymbalta   Lun 18 Avr - 13:42

Bonjour,

J'ai besoin de vous, qui avez vécu, ou qui subissez encore les symptômes de sevrage.
Je ne comprend pas pourquoi j'ai encore certains symptômes, comme une douleur derrière le sternum après la prise de mon AD le matin (je suis à 2,5mg), une oppression de la cage thoracique, et d'autres plus légères.

J'avais lu que les dernières diminutions étaient pénibles mais j'étais loin de penser à ce point.
Au lever je suis plutôt bien, c'est après la prise de 2,5mg que le les ressens, et cela dure tout le reste de la journée. Le soir est bienvenu car couché je souffre moins, et je dors bien... quelle chance!
Les douleurs s'estompent et disparaissent quand je marche et quand je fais du vélo, mais mon corps ne me permet plus de pratiquer trop souvent.

Je dois arrêter maintenant ou poursuivre les diminutions jusqu'à la fin. Qu'en pensent les sevrés?

Vos avis à tous me seront très précieux, et vos témoignages aussi.

Amicalement,
Marcel

PS : Au stade actuel je ne suis presque plus dans le gaz, je "hume" encore l'odeur des psychotropes autour de moi, c'est désagréable. C'est comme quand on arrête de fumer, la moindre effluve vous envahi.
Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: Sevrage Cymbalta   Lun 18 Avr - 23:27

Bonsoir Marcel,

POur cette douleur au thorax ou sorte d'oppression, je vois tout à fait ce que c'est.
J'ai encore parfois ça, et je l'ai eu très souvent, après la prise du médicament. Je pense que c'est parce que la dose est inférieure à ce que le corps voudrait puisqu'on est en sevrage.
Pour ce qui est d'arrêter, tu ne dis pas où tu en es. Mais sois prudent.
Bonne nuit
Marie
Revenir en haut Aller en bas
MacBail



Messages : 32
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 67

MessageSujet: Re: Sevrage Cymbalta   Mar 19 Avr - 10:44

Bonjour Marie,
Merci pour ta réponse rapide.

Citation :
Pour ce qui est d'arrêter, tu ne dis pas où tu en es. Mais sois prudent.

J'en suis à 2,5mg sur un sevrage de 60mg débuté le 15 juillet 2015.

Est-ce que d'autres ont aussi vécu ce phénomène?

Marcel
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sevrage Cymbalta   Mar 19 Avr - 12:10

Oui nous l'avons tous vécu ce problème au sternum et cette oppression au niveau du thorax.
Alors on n'imagine le pire mais c'est un symptôme comme tous les autres qui passe.
Pour l'arrêt de l'AD il est trop tôt pour arrêter, il faut arriver à descendre jusqu'à 1mg voir moins.

Bonne journée
Nad
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sevrage Cymbalta   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sevrage Cymbalta
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Sevrage NOCTAMIDE et comment éviter les symptômes des effets indésirables
» Syndrome de sevrage des antidépresseurs : ce n'est pas une reprise de la dépression !
» Cymbalta (duloxetine) : effets secondaires ou indésirables, sevrage
» Cymbalta
» Tranquilisants,le bon sevrage ? sevrage hypnotiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères  :: sevrage des antidépresseurs :: ACCUEIL DES NOUVEAUX MEMBRES, AIDE A LA MISE EN PLACE DES PROTOCOLES DE SEVRAGE DES ANTIDEPRESSEURS-
Sauter vers: