Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères

INFORMATIONS PSYCHOTROPES ET MEDICAMENTS, SEVRAGE DES PSYCHOTROPES, ENTRAIDE, LUTTE CONTRE LES PRESCRIPTIONS DE PSYCHOTROPES, INFORMATIONS SANTE, INFORMATION DES VICTIMES, MEDICAMENTS DANGEREUX...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sevrage sertraline après avoir stoppé zopiclone et lysanxia

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sevrage sertraline après avoir stoppé zopiclone et lysanxia   Jeu 21 Mai - 11:52

Bonjour Béa

Je ne suis pas spécialiste dans les AD mais à mon avis c'est un peu comme les benzo je pense. On peut avoir des manques entre les prises et la Sertraline à une durée de vie de 25 h 00, peut être faire 2 prises par jours, à toi de voir.

Bon courage

Nad
Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: Sevrage sertraline après avoir stoppé zopiclone et lysanxia   Jeu 21 Mai - 20:31

Merci Nadège, c'est bien ce que je pensais : je vais essayer.
Bonne soirée à toi
Marie
Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: Sevrage sertraline après avoir stoppé zopiclone et lysanxia   Jeu 4 Juin - 23:41

Bon, je suis à un peu plus de 6 mois de sevrage sertraline.
Ca n'est quand même pas de tout repos et même si j'encaisse mieux les symptômes, ils sont là.
Physiquement, j'en ai peu :
- de temps en temps quand je suis stressée, une douleur lancinante dans la jambe gauche la nuit, que je dois alors bouger
-légers bourdonnements

Sinon, une difficulté plus marquée entre midi et 17h environ à faire les choses, à me mettre en route.
Une fragilité émotive, peur des conflits, de ne pas être comprise, peur de déplaire, ...
Tout ça encore d'une façon plus forte avec mon ami parce que avec les autres personnes, j'arrive à esquiver, éviter le risque de malentendu.
Avec lui, non, et du coup, c'est plus difficile parce que je suis très sensible, susceptible, et ai énormément besoin de sa présence.
Comme un besoin d'être enveloppée, rassurée.
Si je m'accroche avec lui, je me sens perdue et du coup, rien ne va plus.
Ca contamine tout le reste et ça déclenche de suite un malaise.

Tout ça reste cependant gérable par rapport à certaines périodes que j'ai vécues. J'ai appris à me prendre les vagues en pleine figure.
En fait, j'ai parfois peur que ces états ne perdurent après.
Mais je me pose de moins en moins la question, parce que de toutes façons, je n'ai pas le choix.
J'ai vraiment appris à accepter pour mieux le vivre.
C'est terrible si on y réfléchit bien mais c'est un outil indispensable pour ne pas s'épuiser. Ne pas lutter contre les symptômes mais les accueillir comme disait une sophrologue au moment où j'avais d'énormes angoisses ingérables.
Je ménage mes forces. J'essaye de rester calme et savourer le moindre instant qui peut l'être.

Voilà, besoin parfois d'exprimer tout ce qui se passe.

Marie
Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: Sevrage sertraline après avoir stoppé zopiclone et lysanxia   Dim 28 Juin - 10:13

Hello la compagnie,

C'est une très belle journée, ou du-moins elle devrait l'être !! et pourtant !!
On s'est accrochés avec mon ami, et il est reparti chez lui hier à midi, plus tôt que prévu, fâché et me laissant avec ce samedi et ce dimanche, seule et ce vide qui est revenu et m'a envahie.
Du coup, les minutes s'allongent, s'allongent.
Les symptômes font leur retour, physique et surtout psychique avec un vide énorme, et des idées en boucle.
Je suis lors de ces prises de bec très sensible, je manque de recul et prends tout au pieds de la lettre.
Tout devient trop important et je me sens comme du cristal, extrêmement fragile.

Depuis hier 13h, aucune nouvelle !
Il est capable de stopper la relation d'un coup parce qu'il est entier et me ressemble dans le sens où il est très susceptible, (même sans sevrage Smile ).

Alors là, je suis vraiment dans l'état où pour me protéger, je vais m'occuper, mais la journée va être très longue et je me sens perdue, et c'est là que pendant un sevrage, il nous faut une force incroyable parce que tout s'écroule d'un coup et on se retrouve en miettes.

Je me permets de me livrer d'une parce que d'une à ce moment j'ai besoin de vous, vous savez tous comme on a du mal à gérer des conflits ou des malentendus pendant notre sevrage, et de deux parce que ces témoignages sont toujours utiles dans le sens où ils montrent bien notre extrême vulnérabilité au moindre élément déstabilisant.

Je suis comme vous tous dans de tels moments, effondrée et égarée, ne sachant à quoi m'accrocher.
Parce que quand tout va bien, évidemment il est un véritable protecteur, attentionné et me donnant de la force.
Il m'aide clairement à traverser ce sevrage. Et je le sais bien !

Là, je reprends le sevrage en pleine face. Et comme souvent, je n'arrive même pas à pleurer, ma douleur est profonde et comme asphyxiée.
Elle s'ajoute au sevrage et s'amplifie.

Bon dimanche à vous !! ET ... pas le choix, je vais aller de l'avant !! Mais j'ai mal au ventre.

Marie

Revenir en haut Aller en bas
pierrette

avatar

Messages : 3127
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 48
Localisation : Rhône Alpes

MessageSujet: Re: Sevrage sertraline après avoir stoppé zopiclone et lysanxia   Lun 29 Juin - 9:13

Marie,

Je viens juste de lire ton message ! Quel dimanche dis moi !! Je voulais juste te dire que des moments de grandes détresses en sevrage et en post sevrage, j'en ai connu comme tous le monde, car en fait, le sevrage ne nous mets pas en dehors de la vie. Ces moments là sont souvent très difficiles à vivre et à gérer mais on y arrive. Ils nous rendent plus forts et donc plus solides pour la suite. Nous avons tout à réapprendre, et il faut bien le faire une fois le voile de la drogue levé.

Tu vas dépasser cela et tu seras contente de l'avoir fait. Il faut réapprendre à supporter les aléas de l'existence, c'est loin d'être facile mais la vie n'est pas toujours facile. Poses-toi, relaxes-toi, ne laisses surtout pas de nouveau les idées intrusives prendre possession de ton cerveau. Ton ami va revenir et si ce n'est pas le cas, et bien, va le voir et expliques lui.

Belle journée

Pierrette
Revenir en haut Aller en bas
koss

avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 24/12/2014
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Sevrage sertraline après avoir stoppé zopiclone et lysanxia   Lun 29 Juin - 11:01

Coucou Marie,

Quelques mots de soutien en ces moments difficiles et compliqués. Après réflexion et une bonne discussion, tout s'arrangera, si ce n'est déjà le cas. C 'est tout ce que je te souhaite. Et aussi du courage pour continuer ton sevrage, car tu as déjà fait un si long chemin ! Bravo !

Il va faire beau cette semaine. Bien se préparer pour la canicule...
Allez, une belle semaine à toi, Marie !

K.
Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: Sevrage sertraline après avoir stoppé zopiclone et lysanxia   Mar 30 Juin - 17:26

Merci tout plein à vous deux, Koss et Pierrette,

Vos messages m'ont fait très plaisir, et m'ont soutenue et en plus comme vous l'aviez dit après avoir passé 2 jours interminables,
ça s'est arrangé.
J'en ai eu des larmes d'émotion, et ça, ça me fait du bien parce que c'est rare.
Le bonheur en a été d'autant plus grand.

Bises
Marie
Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: Sevrage sertraline après avoir stoppé zopiclone et lysanxia   Mar 7 Juil - 21:06

Je donne un peu d'infos sur le sevrage antidepresseur, parce que personnellement, j'en manquais !!
Je viens de faire ma baisse : de 24 mg à 21 mg, ce qui fait à peu près 12 %
je fais mes baisses tous les 14 jours très précisemment.

En général, dès les premiers jours, je ressens une sorte de point au sternum, et comme si j'avais faim (même ressenti).
J'ai les yeux fatigués comme après une nuit courte.
Juste après avoir mangé qq chose, j'ai une envie très forte de dormir (quand je conduis à ce moment d'ailleurs, c'est dangereux je dois m'arrêter).
J'ai des questions, des idées qui tournent dans la tête, je me fais des scénarios qui bien sûr en rien ne m'apaisent.
J'ai du mal à réaliser, à faire les choses, sauf si je suis accompagnée.
J'ai des petits troubles de l'équilibre, quand je marche, ou quand je danse.
Je ressens une tension nerveuse quasi constante. En fait, je la gère tout le temps.
Ce qui fait évidemment, que je savoure beaucoup moins tout ce que je fais.
Mon ventre gonfle, même si je mange peu, et je me sens lourde.

Voilà pour les symptômes qui certes ressemblent à ceux du sevrage benzo, mais je les trouve plus supportables.

Marie
Revenir en haut Aller en bas
Nicole

avatar

Messages : 2377
Date d'inscription : 25/12/2009
Localisation : Alpes-maritimes

MessageSujet: Re: Sevrage sertraline après avoir stoppé zopiclone et lysanxia   Mer 8 Juil - 13:23

Bonjour Marie

Je ne sais pas depuis quand tu es sur le forum et si on s'est connu, je viens de lire tes posts sur ton sevrage d'ad, et même si tu monologues parfois ton témoignage pourra toujours servir, comme pour moi en ce moment qui hésite énormément à commencer le sevrage de l'ad car je crois ne pas avoir bien terminé celui du lyxansia, car si je l'avais bien terminé je n'aurais pas eu besoin de l'ad pour parer aux vertiges.

Je te souhaite beaucoup de courage et de persévérance pour ton sevrage, c'est très difficile à dire, mais moi aussi je me sens seule parfois et même très souvent et je peux comprendre ce que tu ressents.

Bises à bientôt. (est ce que tu sais, où je pourrais trouver la durée de vie du laroxyl)
Revenir en haut Aller en bas
pierrette

avatar

Messages : 3127
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 48
Localisation : Rhône Alpes

MessageSujet: Re: Sevrage sertraline après avoir stoppé zopiclone et lysanxia   Mer 8 Juil - 15:23

Marie, Nicole,

Marie, non tu ne monologue pas ! Je te lis même si je ne réponds pas. Je n'ai jamais eu à faire un sevrage d'ad donc, je te laisse seule maître à bord, bien que je pense que les mécanismes sont les mêmes.

Nicole, je suis ravie de t'avoir de tes nouvelles même si je suis dépitée de te savoir encore en sevrage, je croyais que tu en avais finis avec tout cela. Bon, en tout cas, on est là. J'espère que tu ne prends plus de benzo ?


Pierrette
Revenir en haut Aller en bas
Nicole

avatar

Messages : 2377
Date d'inscription : 25/12/2009
Localisation : Alpes-maritimes

MessageSujet: Re: Sevrage sertraline après avoir stoppé zopiclone et lysanxia   Mer 8 Juil - 17:00

Bonjour Pierrette

déplace le message si tu veux dans mon post fini avec les benzos à part depuis samedi !!! (2/4 de lexo) sinon il me reste l'ad 7 gouttes de laroxyl à commencer quand je serais super décidée.

bises.
Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: Sevrage sertraline après avoir stoppé zopiclone et lysanxia   Ven 17 Juil - 22:38

hello la compagnie,

Passage difficile en ce moment, avec un pic entre 10h à peu près jusque 15h.
Beaucoup de mal à faire qq chose pendant ce moment, en tous cas entreprendre quelque-chose.
je vais être concrète, je dois peindre mes volets, ils sont prêts dehors, je n'arrive pas à me décider, je repousse.
Et cette tranche horaire s'accompagne d'un stress, tension omniprésente. Surtout si je suis seule.
Parfois je tourne quasiment en rond.
J'ai également du mal à rester immobile, sinon, le mal être est plus présent.
Je dois préciser que j'ai eu des ennuis personnels, alors l'effet ne s'est pas fait attendre.

Je veux témoigner de ces états mais je sais que je vais réussir à gérer.
Mais les derniers jours, ça m'a semblé difficile et ça ressemblait davantage aux moments difficiles du sevrage benzo.

Un bon w end à vous

Marie

Revenir en haut Aller en bas
pierrette

avatar

Messages : 3127
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 48
Localisation : Rhône Alpes

MessageSujet: Re: Sevrage sertraline après avoir stoppé zopiclone et lysanxia   Sam 18 Juil - 7:33

Marie,

Courage, les jours meilleurs vont arriver doucement au fil du temps. Pour l'heure, ménages-toi et surtout limites bien toutes sources de stress. Fais également attention à ton alimentation.
Tu vas y arriver, y a pas de doute.

Belle journée

Pierrette
Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: Sevrage sertraline après avoir stoppé zopiclone et lysanxia   Sam 18 Juil - 12:53

Merci Pierrette, ça fait du bien d'être réconfortée !!

Je sens que c'est une vague, ça faisait longtemps que ça ne m'était pas arrivé.
Je ressens à nouveau des angoisses injustifiées qui m'envahissent que je dois chasser.
J'ai de nouveau du mal à regarder la télé.
Signes que je connais bien.
Mais je vais utiliser les "recettes", et laisser glisser au mieux.
je vais y arriver.

cet ap midi, je randonne av un groupe, ça fera du bien.

Bon w end
Marie
Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: Sevrage sertraline après avoir stoppé zopiclone et lysanxia   Ven 24 Juil - 8:40

Petit point pour le sevrage antidepresseur

Là je pense que je commence à sentir la différence entre le post sevrage lysanxia, et le sevrage antidep proprement dit.
Je sens là que je rentre dans la phase finale du sevrage de la sertraline (antidepresseur).
J'en suis à 18,5 mg et c'est plus difficile qu'au début (j'ai commencé à 150 mg).

Physiquement, j'ai tout comme pour le sevrage benzo des soucis aux tendons des chevilles, surtout le matin au réveil (la descente de l'escalier est difficile : marche par marche). Mais quand même beaucoup moins de symptômes physiques.
Et moralement, il y a quelque chose de lourd, d'omniprésent, même si je m'efforce de continuer normalement.
Ces symptômes psychologiques sont plus forts que les symptômes physiques.

Toujours une plus grande difficulté dans la période 10h jusque 16h à peu près. Je ne comprends pas trop pourquoi.
En même temps, je ne peux pas toujours me lancer dans de grands projets, et en même temps, le vide me fait peur.
Je dois absolument toujours trouver de petites activités ou moments que je passe avec d'autres personnes pour combler un vide.
Mais je dois pouvoir me retrancher, et me retirer si je sens du stress.

Sinon, sommeil variable mais correct.

Je ne sais pas pourquoi, c'est toujours comme si j'étais en quête d'émotions fortes, intenses, qui me font vibrer et je me sens frustrée.
J'ai besoin de les rechercher dans le ciné, la musique, la danse, le partage de moments avec d'autres.
Parce que c'est là que je ressens des moments de bonheur intense qui ressemblent à ce que je vivais avant.
Et j'ai du mal à les assouvir, à être comblée. Sentiment étrange parce qu'en même temps, je n'ai pas les armes pour aller au devant de ces passions.

Bref, tout ça pour décrire mes ressentis.
Moyen aussi pour moi de laisser un témoignage, et perso, et pour les autres.

Un bon w end à tous
Marie
Revenir en haut Aller en bas
pierrette

avatar

Messages : 3127
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 48
Localisation : Rhône Alpes

MessageSujet: Re: Sevrage sertraline après avoir stoppé zopiclone et lysanxia   Ven 24 Juil - 8:55

Marie,

Merci pour ton témoignage clair et instructif concernant l'antidépresseur. Je vois que cela n'a pas l'air d'être facile et on sent bien les failles ainsi que les détresses que celui-ci induit. Je te sais courageuse. Tu vas y arriver ! Bientôt tout ceci ne sera plus qu'un mauvais souvenir et ta vie reprendra de plus belle. J'en suis sûre ! Mais pour l'heure, occupes ton esprit le plus possible et surtout, fais toi du bien.

Belle journée

Pierrette
Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: Sevrage sertraline après avoir stoppé zopiclone et lysanxia   Ven 24 Juil - 11:24

oui Pierrette, merci d'être là.
Dans les moments plus "fragiles" ce lien m'est toujours précieux et me redonne de l'élan.
Oui, je prends soin de moi autant que possible et je suis très déterminée.
Bises à toi Pierrette

Marie
Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: Sevrage sertraline après avoir stoppé zopiclone et lysanxia   Mar 4 Aoû - 18:19

help les modérateurs ou Michel

Je sors de chez le médecin, et ma tension était de 6 et 8, ce qui est très bas.
Depuis que je suis en sevrage elle baisse.
Ce n'est pas grave en soi, mais une copine à moi qui est sous traitement lysanxia et sertraline a le même soucis.
Et je crois que ça me rend faible quand même.
Bien sûr je n'ai et ne veux pas de traitement.

Est-ce que vous avez une explication à ça, et est-ce que vous confirmez ?

Marie
Revenir en haut Aller en bas
Sid vicious

avatar

Messages : 796
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 51
Localisation : le havre

MessageSujet: Re: Sevrage sertraline après avoir stoppé zopiclone et lysanxia   Mer 5 Aoû - 8:41

coucou Marie,

ton sujet m'interesse fortement, je suis actuellement en post sevrage de seroplex qui est de la même famille d'AD que le tien, et je peux te dire que les symptômes pendant et aprés le sevrage sont tous aussi dingue les uns que les autres ! je pensais que le sevrage de ma benzo était le plus difficile ! ô que non ! celui de l'AD à touché tout ce qui pouvait être touché ! et des baisses de tensions, j'en ai eu ! pas d'aussi spéctaculaire que la tienne, mais suffisamment pour me sentir aussi faible qu'un sac vide !
d'ailleurs ce qui est notable, c'est qu'avant ma prise de psychotropes j'avais une tension qui pouvait varier trés facilement, elle montatit trés vite, mais redescendait aussi vite, bref jamais "stable"
en 3 ans de prise d'AD ma tension à toujours était la même 12/7 !!! jamais une variation !!? ce qui veut bien dire que l'AD à un rôle sur la TA !!
j'espère t'apporter un tout petit bout d'explication !
courage Marie !!
Revenir en haut Aller en bas
Sid vicious

avatar

Messages : 796
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 51
Localisation : le havre

MessageSujet: Re: Sevrage sertraline après avoir stoppé zopiclone et lysanxia   Mer 5 Aoû - 8:44

coucou Marie,

ton sujet m'interesse fortement, je suis actuellement en post sevrage de seroplex qui est de la même famille d'AD que le tien, et je peux te dire que les symptômes pendant et aprés le sevrage sont tous aussi dingue les uns que les autres ! je pensais que le sevrage de ma benzo était le plus difficile ! ô que non ! celui de l'AD à touché tout ce qui pouvait être touché ! et des baisses de tensions, j'en ai eu ! pas d'aussi spéctaculaire que la tienne, mais suffisamment pour me sentir aussi faible qu'un sac vide !
d'ailleurs ce qui est notable, c'est qu'avant ma prise de psychotropes j'avais une tension qui pouvait varier trés facilement, elle montatit trés vite, mais redescendait aussi vite, bref jamais "stable"
en 3 ans de prise d'AD ma tension à toujours était la même 12/7 !!! jamais une variation !!? ce qui veut bien dire que l'AD à un rôle sur la TA !!
j'espère t'apporter un tout petit bout d'explication !
courage Marie !!
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6991
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Sevrage sertraline après avoir stoppé zopiclone et lysanxia   Mer 5 Aoû - 9:35

bonjour marie  Very Happy

Les antidépresseurs isrs sont des neuroleptiques ayant des propriétés amphétaminiques (inverses aux neuroleptiques (un des pires poisons et pesticides prescrits par la médecine)).
Je l'ai déjà écrit.
Hors les amphétaminiques sont de violents dopants.

http://amphetamine.sosblog.fr

ça me parait donc "normal" qu'il y ait une diminution du "tonus" et de la tension artérielle.
Il faut le temps que le corps se réhabitue a fonctionner normalement.

Mais, comme tu le sais, je ne suis pas médecin.

bonne journée


michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/


Dernière édition par michel le Sam 8 Aoû - 10:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.wordpress.com
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: Sevrage sertraline après avoir stoppé zopiclone et lysanxia   Mer 5 Aoû - 11:10

merci Michel et Sid,

Oui, je me doutais de cette réponse, mais comme tous, j'ai besoin parfois d'une confirmation et d'avis.
Je sens aussi que ça s'est accentué depuis le sevrage c'est à dire, que tant que ma dose était stable, ça ne s'était pas manifesté, mais ma tension baisse au fur et à mesure du sevrage.
Incroyable !!
J'espère juste qu'elle ne va pas continuer à chuter.
Bonne journée à vous
Marie
Revenir en haut Aller en bas
Shiki08



Messages : 207
Date d'inscription : 12/02/2015

MessageSujet: Re: Sevrage sertraline après avoir stoppé zopiclone et lysanxia   Sam 8 Aoû - 0:57

Bonsoir Marie, Philippe et Michel,

Je reviens sur le forum après quelques temps d'absence...
Je continue toujours le sevrage du Séroplex, AD type ISRS comme vous...
Je viens de lire ton dernier message Marie, il m'interpelle beaucoup car il confirme ce que je soupçonne depuis que j'ai commencé à me sevrer.
En ce qui me concerne, la diminution de l'AD ne touche pas la tension comme Philippe et toi mais le fonctionnement de ma thyroïde.
Je m'explique: Sous séroplex, ma thyroïde fonctionnait très bien (TSH autour de 1) sans grande variation.
2mois après le début de mon sevrage, je suis en hypothyroïdie, donc une thyroïde qui fonctionne au ralenti et qui du coup met tout mon organisme au ralenti aussi.
Je cumule beaucoup de  symptômes mais qui sont des symptômes dus à l'hypothyroïdie et aggravés par le sevrage de l'AD: chute de cheveux (j'ai perdu 1/3 de mes cheveux), peau, cheveux très très secs, frilosité, sautes d'humeur, syndrome dépressif, rythme cardiaque lent (45 batts/min), très vite essoufflée (alors que j'étais très sportive), fatigue (malgré de longues heures de sommeil), difficulté à me lever le matin, à me mettre en route, désintérêt pour tout, rétractation de la paupière (problème thyroïdien auto-immun), yeux secs, crises de larmes, constipation, visage bouffi et paupières gonflées le matin, douleurs aux articulations et aux os, fonte musculaire, prise de 4 kg (retention d'eau)...

Je me suis bcp documenté sur le sujet (lien AD et thyroïde) et apparemment, les traitements AD "masquent" les problèmes de thyroïde et/ou les aggravent fortement et lorsqu'on arrête le traitement, il n'est pas rare de voir ces problèmes de thyroïde qui étaient latents vous "sauter" en pleine figure!!!
Cela rejoint ce que dit Michel: les ISRS mettent l'organisme sous tension puisqu'ils agissent comme des amphétamines, du coup, quand on diminue les doses, c'est comme si tout se décompensait d'un coup, d'où une chute de tension pour vous et une thyroïde défaillante pour moi!

Je continue mon sevrage quoi qu'il arrive...j'en suis à 1.14 mg actuellement.
Je prends depuis 2 mois du lévothyrox pour soulager ma thyroïde car un nodule est apparu récemment (preuve qu'elle est fatiguée!), je n'ai pas encore trouvé le bon dosage, celui qui me donnera le taux  d'hormones qui me manque pour que je puisse à nouveau fonctionner normalement!!

Moi qui était si pleine de vie, si dynamique, plutôt jolie...je ne me reconnais plus!!!
J'espère qu'en arrêtant le séroplex et en trouvant le bon dosage de lévothyrox, je vais pouvoir redevenir -ou du moins m'approcher de- celle que j'étais avant..Mon dieu que c'est dur!!!
Je pense que j'avais déjà un problème de thyroïde à la base, le séroplex l'a aggravé mais mis en "sourdine" dans le même temps, et le sevrage l'a déclenché, voilà mon hypothèse  Question mais je peux me tromper...

Philippe, je ne t'ai pas oublié...loin de là...et je m'excuse de ne pas t'avoir répondu...mais c'est vraiment une sale période pour moi...
J'espère que tu ressens un mieux avec le temps. Tes vertiges, tes angoisses ont-ils diminué?  Donne moi de tes nouvelles, ça me ferait drôlement plaisir  Very Happy

Marie, désolée de " squatter ton post", je voulais apporter mon témoignage par rapport à ce que tu disais Wink
Bon courage à tous les 2 chers compagnons de galère!!!  Wink

A bientôt!
Laurence
Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: Sevrage sertraline après avoir stoppé zopiclone et lysanxia   Sam 8 Aoû - 8:32

bonjour Laurence,
Pas grave de squatter mon post, c'est que le sujet t'a interpellé, et si j'écris qq chose, c'est que j'attends des réactions et des réponses diverses, alors pas de problème.
Tu as raison je pense quant aux disfonctionnements divers lors d'un sevrage antidep.
Et tu as raison aussi de souligner que c'est difficile !! aussi !! (moi qui pensais que l'antidep serait plus facile !!).

Je dirais que les symptômes de l'antidep sont plus sournois, invisibles, moins 'physiques".

Je suis à 16 mg, j'avance assez vite, mais c'est qd même archi-long. J'y aurai passé une grande partie de ma vie quand-même.

En tous cas, bon courage à toi, donne des nouvelles de tps en tps vu qu'on a le même style d'antidep.
Merci d'être passée par là et d'avoir répondu.

Bon w end
Marie
Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: Sevrage sertraline après avoir stoppé zopiclone et lysanxia   Mer 30 Sep - 23:55

Un peu plus d'un an de post sevrage lysanxia
Et 11 mois quasiment de sevrage sertraline (antidep)

J'en suis à 9 mg et je suis partie de 150 mg.
je fais des baisses environ de 12 % tous les 14 jours.
- A chaque baisse, les 2em, 3em, et 4em jour, je ressens déjà une sensation d'oppression vers le thorax, sensation de faim qui est liée à cette oppression.
- Sensation parfois de brûlure dans la gorge, ou comme une irritation au passage de l'air, plus intense dès que j'ai un stress.
- Au lever, articulations raides.
- En ce moment, doigts de pieds qui ont tendance à gonfler.
- Des difficultés à gérer mes mouvements, surtout lorsqu'ils sont lents, à les maîtriser (comme si j'étais en état d'ébrieté !!)
- Une sorte parfois de tremblement intérieur.
- Quelques bourdonnements d'oreille légers.
- Tachycardies très brèves

Pour les symptômes psychiques :
- un stress intérieur constant, qui ne se calme que quand je suis occupée calmement. Dès que mon occupation cesse, le sevrage me revient en tête.
- des angoisses multiples disproportionnées qui m'envahissent et m'empêchent de rester zen.
- tendance aux idées fixes, en boucle.
- gros doutes, manque de confiance, peur de l'avenir, de mon devenir(aussi pour mon job, mes finances).
- du mal à mettre certaines choses en route, me mettre mà l'ouvrage (dois me faire parfois des listes !!)
Je repousse certaines tâches et me culpabilise beaucoup.
- Peu d'entrain, motivation parfois faible, il me faut beaucoup pour ressentir des émotions, en tous cas, ça reste terne, et ça me manque beaucoup.
- la moindre contrariété me flanque à terre : stress immédiat. Je dois gérer.

Pour conclure, tout le long du sevrage, et post sevrage lysanxia, j'aurai eu l'impression de marcher sur un fil, et d'être constamment dans un état où je dois me contrôler pour rester calme, gérer l'angoisse.
Je me force à aller dans le sens du vent et ne pas me débattre sinon je m'épuise.
A certains moments de gros stress, je peux encore avoir des sortes de panique où je ne peux me poser devant la télé, ou je ne peux aller dans ma chambre, je dois fuir je ne sais trop quoi, comme submergée par l'angoisse.
Dans ces moments, je ne peux surtout pas me poser immobile, sinon, il y a un mal être.

Alors pour contrer et supporter tout ça, toujours les mêmes outils : vivre le plus possible l'instant présent, saisir la moindre minute qui m'apporte du bonheur, rester calme, éviter le stress, faire des calins à ceux que j'aime, aider aussi ceux que j'aime, marcher, danser.
Alterner les moments de solitude (ciné, piscine, musique) avec des moments où je suis entourée.
Un peu de lavande sur mon oreiller, vous lire sunny
J'ai été longue, gros gros bisous à vous et bonne nuit à tout le forum !!

Marie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sevrage sertraline après avoir stoppé zopiclone et lysanxia   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sevrage sertraline après avoir stoppé zopiclone et lysanxia
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Faim 5min après avoir mangé ??!
» témoignage des signes reçues après avoir priez
» Vos excuses après avoir raté un cours ou un test, ici.
» Se reconvertir après avoir enseigné les maths
» douleur après le repas ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères  :: sevrage des antidépresseurs :: ACCUEIL DES NOUVEAUX MEMBRES, AIDE A LA MISE EN PLACE DES PROTOCOLES DE SEVRAGE DES ANTIDEPRESSEURS-
Sauter vers: