Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères

INFORMATIONS PSYCHOTROPES ET MEDICAMENTS, SEVRAGE DES PSYCHOTROPES, ENTRAIDE, LUTTE CONTRE LES PRESCRIPTIONS DE PSYCHOTROPES, INFORMATIONS SANTE, INFORMATION DES VICTIMES, MEDICAMENTS DANGEREUX...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 "Omerta dans les labos pharmaceutiques : confessions d'un médecin" est sorti mercredi 5 février

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6155
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: "Omerta dans les labos pharmaceutiques"   Mar 4 Fév - 20:57

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20140203.OBS4887/les-labos-versent-de-tres-grosses-sommes-aux-leaders-d-opinion.html

Experts corrompus, pression sur le pouvoir politique, marketing débridé : la description que vous faites de l’industrie pharmaceutique est glaçante...

- Tous les labos ont les mêmes méthodes de lobbying. Comme n'importe quel produit, le médicament n’échappe pas à la promotion. La grande majorité des entreprises la pratiquent dans le strict respect de la loi. Une minorité, toutefois, fraudent et commercialisent des médicaments dangereux, aux effets secondaires graves. Les conséquences sont désastreuses : chaque année, 200.000 personnes meurent d’accidents médicamenteux dans l’Union européenne.

Pourquoi avez-vous quitté le monde des labos ?

- J’ai été poussé dehors il y a trois ans, alors que j’alertais l’opinion contre les dysfonctionnements d’un stylo qui ne délivrait pas la bonne dose d’un remède contre l’hépatite C. L’outil a, depuis, été remplacé, mais j’ai eu le plus grand mal à faire passer le message au sein du laboratoire pour lequel je travaillais. Par ailleurs, mon labo voulait verser de l'argent à un médecin chargé d’évaluer un autre traitement contre l’hépatite C que nous allions commercialiser, ce que j'ai refusé de cautionner.

Les pratiques n’ont pas toujours été si viles, dites-vous.

- Dans les années 1990, j’étais déjà choqué par les sommes folles dépensées lors de séminaires fastueux. Mais nos méthodes de travail étaient encore éthiques. A cette époque, il n’était pas nécessaire de franchir la ligne rouge. Les prix des médicaments étaient faciles à négocier avec les instances sanitaires. Et puis au début de la décennie 2000, il y a eu un basculement avec l'apparition des génériques. Les labos ont vu leurs molécules tomber dans le domaine public. Il est devenu de plus en plus difficile d’en trouver de nouvelles puisque désormais, on sait soigner les grandes pathologies : hypertension, infections… Plus personne ne voulait payer cher un nouveau médicament contre le cholestérol car il en existait déjà cinq sur le marché. Comprendre et traiter le cancer, le VIH, la maladie d’Alzheimer est en revanche bien plus compliqué... Peu à peu, le chiffre d’affaires s’est mis à refluer. Les plans sociaux se sont succédé, soumettant les salariés à de fortes pressions pour vendre toujours plus.

Comment se nouent les liaisons dangereuses entre médecins et labos ?

- Les labos versent de très grosses sommes d’argent aux leaders d’opinion, des médecins hospitaliers qui en ont besoin pour poursuivre leurs recherches. Ils doivent à tout prix en publier les résultats : "publish or perish" (publier ou périr), telle est leur devise. Plus ils publient, plus ils gagnent de points pour pouvoir devenir chef de service.

A vous lire, les autorités sanitaires américaines sont bien plus strictes en matière de conflit d’intérêts que la France.

- Aux Etats-Unis, le "Foreign Corrupt Practices Act" est très clair sur les peines encourues, qui vont jusqu’à la prison en cas de corruption. C’est loin d’être le cas en France, pays de Cocagne de l’industrie pharmaceutique.

De quel pouvoir dispose notre Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) ?

- Elle peut être un lanceur d’alerte, mais n'a pas le pouvoir de retirer un médicament du marché. Seule l’Agence européenne du médicament a cette capacité. Seulement, cette dernière est noyautée par les lobbys pharmaceutiques.

Comment, dans ces conditions, peut-on avoir confiance en les médicaments qui nous sont administrés ?

- Il faut consulter le site de la Haute autorité de santé, honnête et indépendante, qui traque sans relâche les conflits d’intérêts. Si elle note bien le médicament, il n’y a pas de crainte à avoir.

Peut-on espérer assainir un jour le fonctionnement des labos ?

- Certains ont commencé un travail en ce sens. Ainsi, le Britannique GSK a promis de ne plus payer les médecins pour qu'ils assurent la promotion de ses produits et a supprimé les primes d’objectifs pour ses commerciaux. Les politiques au niveau européen doivent absolument s’emparer du sujet, sous peine de voir d’autres scandales éclater.

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6155
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: "Omerta dans les labos pharmaceutiques : confessions d'un médecin" est sorti mercredi 5 février   Mer 5 Fév - 6:41


_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6155
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: "Omerta dans les labos pharmaceutiques : confessions d'un médecin" est sorti mercredi 5 février   Mer 5 Fév - 7:12


_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
bbhepar

avatar

Messages : 3363
Date d'inscription : 15/10/2011
Age : 42
Localisation : Yvelines

MessageSujet: "Omerta dans les labos pharmaceutiques : confessions d'un médecin" est sorti mercredi 5 février   Jeu 6 Fév - 11:50

Bernard Dalbergue, employé jusqu'en 2011 par l'américain Merck (MSD en France), ce médecin de 55 ans lève aujourd'hui le voile sur des pratiques inquiétantes : essais cliniques biaisés, effets secondaires dissimulés, experts achetés. Selon lui, le laboratoire a enfreint beaucoup de règles pour faire le succès de ses médicaments.

http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/02/04/un-ancien-de-merck-denonce-les-pratiques-du-laboratoire_4359560_3234.html
Revenir en haut Aller en bas
http://bbhepar.canalblog.com/
bbhepar

avatar

Messages : 3363
Date d'inscription : 15/10/2011
Age : 42
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: "Omerta dans les labos pharmaceutiques : confessions d'un médecin" est sorti mercredi 5 février   Jeu 6 Fév - 11:59

Revenir en haut Aller en bas
http://bbhepar.canalblog.com/
bbhepar

avatar

Messages : 3363
Date d'inscription : 15/10/2011
Age : 42
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: "Omerta dans les labos pharmaceutiques : confessions d'un médecin" est sorti mercredi 5 février   Jeu 6 Fév - 12:21

Revenir en haut Aller en bas
http://bbhepar.canalblog.com/
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6155
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: "Omerta dans les labos pharmaceutiques : confessions d'un médecin" est sorti mercredi 5 février   Jeu 6 Fév - 13:05

Merci audrey  Very Happy 

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
TREMBLEAU



Messages : 78
Date d'inscription : 17/10/2012
Localisation : TOURS INDRE ET LOIRE

MessageSujet: Re: "Omerta dans les labos pharmaceutiques : confessions d'un médecin" est sorti mercredi 5 février   Jeu 6 Fév - 22:48

Je l'ai écouté et le trouve bien gentil (je bouillai au fond de moi), il prenait quand même des pincettes.

Bon c'est déjà ça, les gens vont pouvoir y croire un peu plus.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6155
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: "Omerta dans les labos pharmaceutiques : confessions d'un médecin" est sorti mercredi 5 février   Ven 7 Fév - 3:09

bonjour

Oui, il prend vraiment des pincettes  Very Happy 
Mais, bon, il faut esperer que cela va dans le bon sens.
J'ai parcouru un peu le bouquin et il dénonce quand même les maneuvres du gouvernement américain sur d'autres gouvernements, entre autres, pour faire homologer le vaccin gardasil.

bonne journée

michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Omerta dans les labos pharmaceutiques : confessions d'un médecin" est sorti mercredi 5 février   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Omerta dans les labos pharmaceutiques : confessions d'un médecin" est sorti mercredi 5 février
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 115 millions d'animaux dans les labos de recherche
» 779860 animaux sacrifiés par an en belgique dans les labos.
» Une Confession Ultime !
» Mercredi 16 Février 2011 : Textes de la messe de ce jour
» Première visite de la puéricultrice

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères  :: médicaments autres que les psychotropes, informations et dangers :: Forum MEDECINE DE MERDE : témoignages et débats-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: