Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères

INFORMATIONS PSYCHOTROPES ET MEDICAMENTS, SEVRAGE DES PSYCHOTROPES, ENTRAIDE, LUTTE CONTRE LES PRESCRIPTIONS DE PSYCHOTROPES, INFORMATIONS SANTE, INFORMATION DES VICTIMES, MEDICAMENTS DANGEREUX...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les cas de pseudo suicides avec les analogues d'opiacés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
aixur



Messages : 62
Date d'inscription : 24/07/2013

MessageSujet: Les cas de pseudo suicides avec les analogues d'opiacés   Ven 20 Sep - 19:25

Il y a un sujet important concernant ce que j'appelle les analogues d'opiacés (c'est à dire bon nombre de médicaments dont on parle sur ce forum : somnifères, benzodiazépines, calmants, antidouleurs de type opiacé, anti-Parkinson, etc..., tous les médicaments qui entrainent de la somnolence et de la constipation), c'est le problème des pseudo-suicides. C'est à dire des accidents qui sont ensuite classés comme des suicides ou des tentatives de suicid'e.

Le problème des analogues d'opiacés, c'est qu'ils ont tendance à provoquer des pertes de mémoire, particulièrement de mémoire récente. Ils provoquent aussi des troubles cognitifs (problèmes de concentration, d'analyse, etc...).

Du coup, il peut arriver qu'une personne qui prend des analogues d'opiacés ne se souvienne pas qu'elle en a pris 5 minutes avant, ce qui peut entrainer des accidents par surdosage. La personne prend un premier comprimé, puis, 5 minute après, comme elle ne se souvient pas qu'elle en a pris un, en reprend un autre, et encore un autre quelques minutes plus tard, et ainsi de suite jusqu'à ce qu'elle soit en overdose (mortelle ou non). Elle peut aussi prendre 2 ou 3 comprimés d'un coup au lieu d'un seul sans s'en rendre compte.

Comme par ailleurs, ces médicaments provoquent des problèmes de déprime, il est alors facile de considérer qu'il ne s'agit pas d'un accident, mais d'un suicid'e. Les médecins et l'entourage penseront que la personne était déprimée, que du coup, elle a avalé des comprimés pour se suicider.

Et comme la personne ne peut pas se souvenir de ce qui s'est passé à ce moment-là, il lui est impossible de dire s'il s'agissait d'un suicid'e ou pas.

Heureusement, comme l'effet des analogues d'opiacés a tendance à diminuer rapidement (à doses égales) quand on en prend régulièrement, et qu'il est difficile d'augmenter les doses à volonté (puisqu'il faut une ordonnance), souvent, les personnes qui en prennent en sont juste aux doses qui leur permettent d'être à peu près bien sans ressentir trop d'effets secondaires. Donc, elles ne ressentent pas trop de problèmes de mémoire.

Mais si :

-les doses augmentent
-un autre médicament plus puissant remplace l'ancien
-un autre médicament du même type est prescrit par ailleurs
-la personne se met à boire de l'alcool
-on est dans les premières semaines de consommation du médicament
-de toute manière, l'effet du médicament implique une dose élevée pour faire effet (somnifères, anti-douleurs)

alors, le médicament peut provoquer des pertes de mémoire et des problèmes de cognition et l'accident devient possible.


Bon, évidemment, il y a des vrais cas de suicid'e. L'un n'empêche pas l'autre.


PS : désolé pour l’orthographe "suicid'e", mais avec l'orthographe normale, c'est remplacé par des °°°°°°.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin


Messages : 5584
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Les cas de pseudo suicides avec les analogues d'opiacés   Sam 21 Sep - 3:25

aixur a écrit:



PS : désolé pour l’orthographe "suicid'e", mais avec l'orthographe normale, c'est remplacé par des °°°°°°.
bonjour

C'est effectivement le seul mot censuré sur ce forum.
Toutes les victimes des benzos passant par des périodes de ce type, nous essayons de ne pas en parler dans les discutions de sevrage, afin de ne pas affecter les autres.


michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/


Dernière édition par michel le Ven 28 Oct - 6:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
michel
Admin
Admin


Messages : 5584
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Les cas de pseudo suicides avec les analogues d'opiacés   Sam 21 Sep - 3:28

aixur a écrit:


Comme par ailleurs, ces médicaments provoquent des problèmes de déprime,
C'est effectivement un effet secondaire courant des benzodiazépines et / ou de leurs sevrages :

http://depression.sosblog.fr

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les cas de pseudo suicides avec les analogues d'opiacés   Aujourd'hui à 17:20

Revenir en haut Aller en bas
 
Les cas de pseudo suicides avec les analogues d'opiacés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation : Iroise
» Calcul R².
» Un pseudo/un message/une personne/
» Pourquoi un tel pseudo...??
» Peut-on changer avec des arguments rationnels ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères  :: médicaments autres que les psychotropes, informations et dangers :: médicaments (nouveau) :: vos autres médicaments :: vos questions, vos réponses-
Sauter vers: