Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères

INFORMATIONS PSYCHOTROPES ET MEDICAMENTS, SEVRAGE DES PSYCHOTROPES, ENTRAIDE, LUTTE CONTRE LES PRESCRIPTIONS DE PSYCHOTROPES, INFORMATIONS SANTE, INFORMATION DES VICTIMES, MEDICAMENTS DANGEREUX...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Médicaments meurtriers et crime organisé. Comment Big Pharma a corrompu la Santé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6078
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Médicaments meurtriers et crime organisé. Comment Big Pharma a corrompu la Santé   Lun 18 Nov - 5:01

Asterix a écrit:


Il faut donc continuer à informer car une action efficace ne pourra se faire qu'à partir du moment où un maximum de gens auront pris conscience de la chose...
Oui, mais très peu le font en France.
Et les gens ne sont que très peu réceptifs, ils s'en foutent même complétement,tant qu'ils ne sont pas touchés.
Il y a même beacuoup d'hostilité envers les gens qui mettent en garde.
Il est fréquent qu'on les traite de cinglés ou de sectes dangereuses.

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
Asterix



Messages : 60
Date d'inscription : 07/02/2013

MessageSujet: Re: Médicaments meurtriers et crime organisé. Comment Big Pharma a corrompu la Santé   Lun 18 Nov - 12:17

michel a écrit:
Et aussi lu qu'il y avait de très nombreux surdiagnostics.
Je suis d'accord avec ça. Le mix "recherche du risque zéro" + intérêt bien compris des labos conduit effectivement beaucoup de médecins à prescrire l'asso (bronchodilatateurs+corticoïdes inhalés) à trop de gens, dans quelle proportion je ne sais pas, mais c'est un fait dont j'ai moi-même été victime, et probablement mon père aussi. La dernière fois qu'un "spécialiste" a tenté de m'en prescrire (il y a 5 mois), arguments soit-disant scientifiques à l'appui, j'ai refusé tout net, j'ai d'ailleurs eu du mal à garder mon calme devant son insistance.
Cela dit, on parle "ventoline" de façon trop générale à mon goût, y compris les médecins, car il faut bien distinguer la ventoline à effet immédiat (crises d'asthme) sur laquelle on ne peut pas se tromper quant à son efficacité (car si ce n'est pas efficace on peut y passer du fait de la très importante obstruction des bronches), de la "ventoline" retard qui se trouve dans les bronchodilatateurs systématiquement prescrits avec des corticoïdes inhalés, au long cours, pour prévenir les soucis respiratoires ; association qui marche pour certains, mais pas pour d'autres (c'est mon cas) chez qui elle cause même plus de mal que de bien.
D'ailleurs si on regarde bien, la Ventoline (de Gloxosmithkline) est composée de salbutamol, tandis que le Serevent (bronchodilatateur au long cours, de Gloxosmithkline également) est constitué de salmétarol. Pas la même molécule donc.
Les labos sont les premiers responsables de ces abus (et certains docs au courant mais stipendiés, c'est sûr).

michel a écrit:
Mais les labos s'en foutent totalement puisque leur seul but est de faire du chiffre, donc de vendre des maladies et des médicaments.
Pour le mercure et autres métaux lourds sur lesquels je me suis beaucoup documenté, et suis en contact avec des malades et un médecin spécialisé, c'est une évidence également que les labos font obstruction ; à la fois parce que le mercure dentaire représente un marché énorme (le lobby du mercure est très lié aux labos), et parce que les pathologies "mystérieuses" qui en découlent chez les personnes fragiles -fibromyalgies, fatigue chronique, allergies, voire autisme des enfants, spasmophilie etc.- rapportent beaucoup à ces mêmes labos de par les antidouleurs, antidépresseurs etc. qu'ils peuvent vendre à ces malades, à vie qui plus est ! puisqu'en France en particulier, cette problématique est niée par les pouvoirs publics (un Ministre de la santé ayant même rétorqué au médecin précurseur de cette question : "nous ne pouvons pas en parler, cela déclencherait une panique générale"... preuve que lui-même était convaincu de la dangerosité du mercure). C'est beaucoup moins le cas dans d'autres pays comme l'Allemagne, les pays nordiques, le Japon qui a interdit le mercure dentaire en 1985 (!)... Heureusement ça commence à bouger, trop lentement certes, dans notre pays.
Le site passeportsanté lui-même estime à 3% de la population les gens hypersensibles au mercure (susceptibles de développer des pathologies systémiques à symptômes atypiques). Cela représenterait 2 millions de personnes en France...

michel a écrit:
Un des gros problèmes est que les médicaments chimiques de synthèse, qui sont souvent des copies de molécules naturelles ne sont pas du tout supportées par beaucoup de monde.
Alors que cela n'aurait pas été le cas avec les molécules naturelles d'origine.
Je me méfie aussi des molécules de synthèse, mais je reste conscient que ce n'est pas parce qu'une molécule est "naturelle" (extraite d'une plante par exemple) qu'elle est forcément inoffensive... les exemples abondent de plantes toxiques !
Mais il est certain que le pouvoir bénéfique des plantes, qui était connu de nos ancêtres, a trop tendance à disparaître au profit (c'est le cas de le dire) de la facilité qu'il y a à prescrire des médocs issus des labos.

michel a écrit:
Et les gens ne sont que très peu réceptifs, ils s'en foutent même complétement,tant qu'ils ne sont pas touchés.
Il y a même beacuoup d'hostilité envers les gens qui mettent en garde.
Il est fréquent qu'on les traite de cinglés ou de sectes dangereuses.
C'est vrai, cela dit je suis assez étonné d'une certaine réceptivité autour de moi quand j'en parle. De plus en plus de gens connaissent des gens de leur entourage atteints de maladies "étranges" et/ou victimes de sur-prescription médicamenteuse...

Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
colas

avatar

Messages : 1574
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Médicaments meurtriers et crime organisé. Comment Big Pharma a corrompu la Santé   Lun 18 Nov - 21:17

pourquoi les gens ne bougent pas
parce que ce n'est pas leur rôle, on ne se substitue pas à la police pour faire justice aux délinquants, on ne fait pas le boulot du garagiste qui est là pour ça, on n'est pas là pour remplacer les ministres, les avocats, les médecins, l'ansm, les laboratoires de recherche
il est impensable qu'un médecin tue ses patients, impossible
donc quand un système a dérivé, il n'y a que les victimes et de rares personnes illuminées qui comprennent et essayent de lutter mais avec des moyens dérisoires
si moi-même je n'avais pas été victime, je n'y aurais jamais cru tellement c'est fou
et je pense que Michel et d'autres également;
aujourd'hui nous sommes déformés à cause de la situation, nous sommes devenus tellement méfiants, tellement prudents, que l'on voit des arnaques partout, même là où il n'y en a pas, ce qui fait que l'on est devenus excessifs
c'est un constat
mais c'est ça ou rien , donc va pour l'excès
Michel de Lorgeril a écrit des livres, alerté l'opinion et dit lui-même que rien ne bouge et il ne comprend pas non plus pourquoi, et il n'est pas le seul;

avec tous les écrits qui existent aujourd'hui, rien ne bouge, tout tourne comme toujours à part un médicament retiré qui a été remplacé illico par cinq autres
d'ailleurs lorsqu'on dénonce, on se dépêche d'écrire que la personne doit voir son médecin traitant et faire ce qu'il dit
la route est longue, et les empoisonnés de plus en plus nombreux
et la ventoline est toxique comme tous les médicaments, l'allopathie étant des substances chimiques qui détruisent, que peut-on y faire,
l'allopathie sauve des gens et en crève d'autres et parfois ceux qu'elle a sauvés
Revenir en haut Aller en bas
bbhepar

avatar

Messages : 3363
Date d'inscription : 15/10/2011
Age : 41
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Médicaments meurtriers et crime organisé. Comment Big Pharma a corrompu la Santé   Mar 19 Nov - 12:10

colas a écrit:
aujourd'hui nous sommes déformés à cause de la situation, nous sommes devenus tellement méfiants, tellement prudents, que l'on voit des arnaques partout, même là où il n'y en a pas, ce qui fait que l'on est devenus excessifs
c'est un constat
mais c'est ça ou rien , donc va pour l'excès
Bonjour colas,

Je suis assez d'accord avec toi. Je suis moi-même devenue méfiante sur tout et le moindre truc que veut me filer mon médecin.
Ma mère n'arrête pas de me dire "oui mais à nos âges, on a tous quelque chose" et "on est obligé de prendre un minimum de médicaments". Elle prend des statines (Crestor), un antihypertenseur, et un anticoagulant, car elle souffre d'artériopathie, et elle était à 2 doigts d'être amputé de sa jambe l'année dernière. Désormais, mon père a lui aussi un traitement pour l'HBP, et sa soi-disant maladie de Parkinson (que je mets sur le compte de son arrêt brutal de son bêta-bloquant). J'ai envie de croire qu'après 60 ans, on peut vivre sans médicament. Mais les médecins savent tellement bien jouer sur la peur de la maladie et l'obligation de prendre un médoc pour ne pas succomber à un quelconque AVC, cancer ou autres... Les Labos sont responsables certes, mais l'alliance labo/médecin est selon moi le maillon fort ! car les 1ers donneurs d'ordre sont tout de même les médecins. Il y en a même un qui a dit à ma mère que sans prendre l'antihypertenseur, elle pourrait avoir un AVC, que ses reins pourraient lâcher et même perdre la vue, j'ai la rage quand j'entends de telles absurdités ! Mes parents disent "amen" à tout ce que dit le corps médical.
J'aimerais savoir ce que vous en pensez.
J'ai trouvé cette vidéo d'une naturopathe qui a 83 ans et qui transpire la santé et déborde d'énergie, apparemment elle ne prend aucun médicament (elle en parle à la fin de la vidéo), et se soigne naturellement. Elle exerce encore et ce depuis 55 ans !! Je suis tombée sur ce blog et cela a été une révélation pour moi en ce qui concerne l'importance de l'alimentation dans le bon fonctionnement de notre organisme : http://openingnews.over-blog.com/2013/10/la-vie-en-en-abondance.html

Que peut-on faire face à la dérive de notre système? Les blogs et les associations contre les effets délétères des médicaments fleurissent de partout. Je pense que grâce à Internet les langues se délient doucement. Tout n'est que question de temps, j'ose l'espérer.

Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
http://bbhepar.canalblog.com/
aixur



Messages : 71
Date d'inscription : 24/07/2013

MessageSujet: Re: Médicaments meurtriers et crime organisé. Comment Big Pharma a corrompu la Santé   Mar 19 Nov - 12:35

Asterix a écrit:


Franchement, je ne crois pas que l'on puisse régler cette question sur un forum.

Très rapidement, j'ai eu des soucis respiratoires depuis mon enfance, se traduisant par une forme de BPCO = des râles essentiellement, râles modérés qui ne m'empêchaient pas de vivre normalement (je précise qu'il ne s'agissait pas de dilatation des bronches).
Et je faisais des bronchites aiguës plus souvent que la moyenne, en hiver, suite à un rhume de cerveau la plupart du temps.
Je ne savais pas ce qu'était une crise d'asthme.
Vers 30-35 ans, j'ai commencé à développer des allergies, notamment aux acariens, en plus du reste.
Et à peu près à la même époque, j'ai fait mes premières crises d'asthme ; c'était tjrs en fin d'après-midi, et une ou deux furent particulièrement sévères, au point que mon doc me reprocha de ne pas être allé aux urgences de l'hôpital durant ces crises. Il me donna de la ventoline que j'utilisai dès lors quand une crise survenait : la crise était stoppée net avec ce produit, que j'avais avec moi partout où j'allais.
Un peu plus tard, en complément/prévention, il m'a prescrit une association bronchodilatateur + corticoïdes (très classique) que je prenais tous les jours. Pour ces derniers médocs, je peux témoigner que, dans MON cas, ils ne servirent à rien car ils n'empêchèrent pas des crises d'asthme de se manifester, ne réduisirent ni mes râles récurrents, ni mes épisodes de bronchites hivernales, et plus tard ont provoqué ce souci cardiaque. A ce sujet, je précise que j'ai fait des examens cardio chez un cardiologue tous les 2 ans à partir de cette date environ, examens qui étaient tout à fait normaux.
Ce n'est qu'au bout d'environ 8 ans d'utilisation de cette association de bronchodilatateurs + corticoïdes que j'ai commencé à ressentir la tachycardie. J'ai donc arrêté ces médocs de moi-même, vu qu'ils ne servaient à rien pour mes bronches par ailleurs. Mon doc fut d'accord a posteriori quant à cette interruption. Mon cardiologue n'en vit rien car l'arrêt survint entre 2 visites, et de toute façon je ne suis pas sûr qu'une différence de 13 pulsations/minute (de 68 sans à 81 avec) l'auraient tant inquiété que ça... alors que moi, je le ressentais comme une vraie gêne au quotidien.
Je n'ai jamais fumé (sauf un tout petit peu en 1985, ce qui fait longtemps) et ne vis ni n'ai vécu dans un milieu de fumeurs. Mon père par contre a aussi eu des soucis d'asthme, avec crises, difficilement expliquées et qui ont également varié dans le temps et autant que je puisse en juger, sans lien avec ce type de médocs.

Il est possible que ces médocs engendrent chez certains plus de soucis que chez d'autres (c'est mon cas, hormis la ventoline en cas de crise comme je l'ai dit) ; cela dit je pense aussi que ça fait du bien à certains, je l'ai lu/entendu à plusieurs reprises de sources crédibles. Après, quelle proportion de chaque catégorie... difficile à dire.
L'autre jour, j'ai lu un témoignage très crédible d'une personne qui avait de gros soucis d'asthme, d'allergies respiratoires diverses... et qui les a réglés en faisant enlever ses amalgames dentaires (plombages), lesquels contiennent du mercure, de l'argent et 1 ou 2 autres métaux lourds. Elle a pu stopper toutes ses médications suite à cette dépose. Cela peut à mon sens être une piste à étudier pour certains malades, et pas seulement respiratoires car le mercure est un poison violent ! (contrairement à ce qu'essaient de nous faire croire les autorités françaises)


Ouai, donc, tu as fais juste une ou deux crises aiguës alors que tu ne prenais pas de médicaments. Ca n'est pas comme si tu en avais fait 10 étalées sur 1 ou 2 ans. Et non traitées, elles n'ont pas été mortelles. Donc, on ne peut pas dire que ce soit très significatif.

Ensuite, vu que tu prenais de la ventoline immédiatement, tu ne sais pas si tu aurais continué à avoir ces crises aiguës.

Concernant la mortalité annuelle de l'asthme, elle est de 2000 personne en France, pour 9 % de la population atteinte, soit à peu près 6 millions. Ce qui fait 0,03 % de morts par an. Et en plus, la plupart ne doivent pas mourir d'une crise aigue arrivée comme ça au hasard, mais d'un endommagement progressif des poumons, ou par d'autres causes. Donc, bon, le coup de la crise aigue qui pourrait tuer, ça a une réalité statistique infime.

Sinon, tu dis : "il m'a prescrit une association bronchodilatateur + corticoïdes (très classique) que je prenais tous les jours. Pour ces derniers médocs, je peux témoigner que, dans MON cas, ils ne servirent à rien car ils n'empêchèrent pas des crises d'asthme de se manifester."

Mais avant, tu avais dit : "Ca ne correspond absolument pas à mon expérience. Si j'ai arrêté les bronchodilatateurs et corticoïdes "de fond", ce n'est pas pcq ça me faisait tousser -je ne toussais pas, ou très peu."

Donc, apparemment, soit ils empêchaient bien les crises de se manifester, soit tu n'avais pas vraiment de crise, puisque tu ne toussais pas.

Dans le premier cas, il n'y avait donc pas que la ventoline qui était efficace.

Et dans le second cas, on ne voit pas à quoi pouvait bien te servir la ventoline, ou même le couple "bronchodilatateur + corticoïdes", puisqu'il n'y avait quasiment pas de toux. En fait, on ne voit pas très bien en quoi consistait alors ton asthme.

Quand tu as commencé à faire tes allergies aux acariens, tu n'as pris aucun médicament (style anti-histaminique ou d'autres médicaments) ?

Et puis, entre les premières crises d'asthme et les épisodes aigus (durant la période où tu ne prenais pas de médicaments), il s'est passé combien de temps ?
Revenir en haut Aller en bas
Asterix



Messages : 60
Date d'inscription : 07/02/2013

MessageSujet: Re: Médicaments meurtriers et crime organisé. Comment Big Pharma a corrompu la Santé   Mar 19 Nov - 15:09

aixur a écrit:
Ouai, donc, tu as fais juste une ou deux crises aiguës alors que tu ne prenais pas de médicaments. Ca n'est pas comme si tu en avais fait 10 étalées sur 1 ou 2 ans. Et non traitées, elles n'ont pas été mortelles. Donc, on ne peut pas dire que ce soit très significatif.
Significatif de quoi ?
Je me rappelle ces crises comme si c'était hier - j'en ai fait 3 ou 4 avant que mon médecin ne me prescrive Ventoline - et que tu le croies ou non, elles ont été graves, je suffoquais, arrivant avec beaucoup de peine à respirer ; si mes bronches s'étaient encore un tout petit peu contractées, j'aurais étouffé et je serais mort. crois-moi (ou pas), je n'en menais pas large.
Et pas question de tousser là : contraction brutale des bronches au point que l'air a beaucoup de peine à entrer et sortir.

aixur a écrit:
Ensuite, vu que tu prenais de la ventoline immédiatement, tu ne sais pas si tu aurais continué à avoir ces crises aiguës.
En tout cas, ça en prenait exactement le chemin. Et je n'ai pas voulu prendre de risques ; si c'était à refaire, je le referais sans hésiter une seconde.

aixur a écrit:
Donc, bon, le coup de la crise aigue qui pourrait tuer, ça a une réalité statistique infime.
Oui mais celui pour qui ça arrive, il n'est plus là pour en parler.
Il est possible que statistiquement, la mortalité soit plus importante des suites de ces crises que des crises elles-mêmes, peu m'importe.
J'ai évité la crise, et la suite des crises (pendant une heure voire plus, le temps que les bronches reviennent à leur volume normal, il y a râles, sifflements, douleur aux bronches) ; j'ai aussi évité ça et ne le regrette pas.

aixur a écrit:
Donc, apparemment, soit ils empêchaient bien les crises de se manifester, soit tu n'avais pas vraiment de crise, puisque tu ne toussais pas.
Ce qui me paraît évident, c'est que tu ne sais pas ce qu'est une crise d'asthme. Pas besoin de tousser pour en faire une ! (cf plus haut)
Donc je maintiens totalement ce que j'ai dit.

aixur a écrit:
Dans le premier cas, il n'y avait donc pas que la ventoline qui était efficace.

Et dans le second cas, on ne voit pas à quoi pouvait bien te servir la ventoline, ou même le couple "bronchodilatateur + corticoïdes", puisqu'il n'y avait quasiment pas de toux. En fait, on ne voit pas très bien en quoi consistait alors ton asthme.
Idem que ci-dessus. Tu ne sais manifestement pas ce qu'est une crise d'asthme.

Alors arrête de faire le donneur de leçon ou le médecin du net, tu es à côté de la plaque.

Je ne discuterai plus avec toi sur ce sujet. Assez perdu de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Asterix



Messages : 60
Date d'inscription : 07/02/2013

MessageSujet: Re: Médicaments meurtriers et crime organisé. Comment Big Pharma a corrompu la Santé   Mar 19 Nov - 15:27

bbhepar a écrit:
J'ai trouvé cette vidéo d'une naturopathe qui a 83 ans et qui transpire la santé et déborde d'énergie, apparemment elle ne prend aucun  médicament (elle en parle à la fin de la vidéo), et se soigne naturellement. Elle exerce encore et ce depuis 55 ans !! Je suis tombée sur ce blog et cela a été une révélation pour moi en ce qui concerne l'importance de l'alimentation dans le bon fonctionnement de notre organisme : http://openingnews.over-blog.com/2013/10/la-vie-en-en-abondance.html
Bonjour Audrey,

Je n'ai pas le temps pour l'instant de voir cette vidéo (j'essaierai de la visionner plus tard), mais beaucoup, de plus en plus de gens qualifiés disent l'importance de notre alimentation sur notre santé, et l'impact systémique négatif que peuvent avoir certaines "choses" (comment les appeler autrement ?) que nous avalons.

Tu as par exemple aussi le Professeur Joyeux, cancérologue à Montpellier et qui a constaté sur ses patients combien une amélioration de l'alimentation pouvait avoir des effets surprenants, y compris sur des pathologies n'ayant a priori rien à voir ; exemple : http://www.youtube.com/watch?v=p2vDY_O3xe4

Nous avalons des tas de s*loperies de diverses origines, que ce soit additifs alimentaires potentiellement dangereux, résidus de pesticides, médicaments, parfois hormones... sans compter les amalgames dentaires, les vaccins etc.
Et parfois cela joue sur des décennies (le temps que ces molécules s'accumulent dans l'organisme, fatiguent nos organes : foie, reins, surrénales...) avant que des troubles n'apparaissent.

Il y a beaucoup à faire de ce côté, c'est évident.

Pour info, je visite régulièrement le site "Melodie", consacré à ces problématiques : http://www.forum-melodie.fr/phpBB3/index.php
(je ne partage pas forcément tout, mais il y a parfois des témoignages très intéressants, édifiants même)
Pour ma part, je suis actuellement la piste de l'alimentation, et celle des métaux lourds (mercure, entre autres), laquelle est encore niée dans notre pays, hélas...

A +
Revenir en haut Aller en bas
bbhepar

avatar

Messages : 3363
Date d'inscription : 15/10/2011
Age : 41
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Médicaments meurtriers et crime organisé. Comment Big Pharma a corrompu la Santé   Mer 20 Nov - 12:39

Bonjour Asterix,

Oui l'alimentation est pour moi l'élement clef dans ma remise sur pied. D'ailleurs, je vais commencer une formation de naturopathie ce mois-ci pour te dire à quel point je veux réussir à retrouver à ma santé d'antan.
J'essaie de manger bio, sans gluten et sans lait depuis bientôt 3 ans.
Mais depuis la fin de mon sevrage (1an et 4 mois), j'ai comme une fatigue chronique et c'est ce qui me dérange le plus Sad
Alors j'ai fais une prise de sang, il se trouve que j'ai une carence en vitamine D que j'essaie de combler avec des gélules d'huile de foie de flétan. Mais depuis la semaine dernière, j'ai de nouveau une crise de colopathie et retour de la fatigue... Bref, c'est pas joyeux.
En parlant de Joyeux, oui je connais le professeur et j'ai visionné plusieurs de ces vidéos.
J'ai aussi lu pas mal de livres qui parlent des métaux lourds, des amalgames dentaires, et j'en ai 3. Je ne sais pas si je dois les enlever. Que de questionnements !
J'irais voir le forum dont tu parles, ça demande réflexion tout ça.

Merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://bbhepar.canalblog.com/
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6078
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Médicaments meurtriers et crime organisé. Comment Big Pharma a corrompu la Santé   Ven 22 Nov - 3:23

bbhepar a écrit:
Bonjour Asterix,

D'ailleurs, je vais commencer une formation de naturopathie ce mois-ci pour te dire à quel point je veux réussir à retrouver à ma santé d'antan.


Merci Smile
bravo audrey !!

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
bbhepar

avatar

Messages : 3363
Date d'inscription : 15/10/2011
Age : 41
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Médicaments meurtriers et crime organisé. Comment Big Pharma a corrompu la Santé   Ven 22 Nov - 9:51

Merci Michel. De ce fait, ça va me laisser moins de temps pour le forum :s
Mais je viendrais quand même régulièrement Smile
J'ai commencé il y a 2 jours mon 1er cours Very Happy

Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
http://bbhepar.canalblog.com/
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6078
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Médicaments meurtriers et crime organisé. Comment Big Pharma a corrompu la Santé   Jeu 21 Aoû - 14:48


_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6078
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Médicaments meurtriers et crime organisé. Comment Big Pharma a corrompu la Santé   Dim 1 Mar - 2:47

Asterix a écrit:


Nous avalons des tas de s*loperies de diverses origines, que ce soit additifs alimentaires potentiellement dangereux, résidus de pesticides, médicaments, parfois hormones... sans compter les amalgames dentaires, les vaccins etc.
Et parfois cela joue sur des décennies (le temps que ces molécules s'accumulent dans l'organisme, fatiguent nos organes : foie, reins, surrénales...) avant que des troubles n'apparaissent.

bonsoir Very Happy

Oh...que oui, j'en fait un blog pour que cela ce sache :


http://medicamentpoison.wordpress.com


michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6078
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Médicaments meurtriers et crime organisé. Comment Big Pharma a corrompu la Santé   Jeu 21 Mai - 10:07

En français maintenant :


_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6078
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Médicaments meurtriers et crime organisé. Comment Big Pharma a corrompu la Santé   Jeu 21 Mai - 10:08

Dans ce récent ouvrage révolutionnaire, Peter C. Gotzsche lève le voile sur les comportements frauduleux de l’industrie pharmaceutique dans les domaines de la recherche et de la commercialisation et sur son mépris moralement répugnant pour la vie humaine. L’auteur établit des rapprochements convaincants entre l’industrie pharmaceutique et l’industrie du tabac et révèle l’extraordinaire vérité derrière les efforts déployés pour semer la confusion et détourner l’attention du public et des politiciens. Il s’appuie sur des données probantes et traite de manière détaillée de l’extraordinaire défaillance du système causée par le crime généralisé, la corruption et l’inefficacité de la réglementation pharmaceutique – une réglementation qui, selon lui, doit être radicalement transformée. « Si nous prenons autant de médicaments, c’est principalement parce que les compagnies pharmaceutiques ne vendent pas des médicaments, mais des mensonges à leur sujet. C’est ce qui fait que les médicaments sont si différents du reste... Tout ce que nous savons sur leur compte, c’est ce que les compagnies ont choisi de nous dire et de dire à nos médecins... Les patients ont confiance dans leurs médicaments parce qu’ils extrapolent la confiance qu’ils ont envers leurs médecins et la reportent sur les remèdes que ces derniers leur prescrivent. Ils ne sont pas conscients que les médecins, s’ils en savent long sur les maladies et la physiologie et la psychologie humaines, en connaissent très, très peu sur les médicaments si ce n’est les informations fabriquées de toutes pièces par l’industrie pharmaceutique... Si vous ne croyez pas que le système est hors de contrôle, je vous invite à m’écrire pour m’expliquer pourquoi les médicaments sont la troisième cause de mortalité... Si une épidémie provoquée par une nouvelle bactérie ou un nouveau virus avait fait autant de victimes – ou si elle avait même causé un centième seulement des décès associés aux effets secondaires des médicaments –, nous aurions tout fait pour la contenir. »

http://www.prologue.ca/671360-70-livre-Sciences_de_la_sante_et_Medecine/Remedes_mortels_et_crime_organise.html

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/


Dernière édition par michel le Lun 25 Mai - 3:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6078
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Médicaments meurtriers et crime organisé. Comment Big Pharma a corrompu la Santé   Ven 22 Mai - 5:53


_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6078
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Médicaments meurtriers et crime organisé. Comment Big Pharma a corrompu la Santé   Lun 25 Mai - 21:31

son prochain livre :


_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6078
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Médicaments meurtriers et crime organisé. Comment Big Pharma a corrompu la Santé   Lun 25 Mai - 21:37


_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6078
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Médicaments meurtriers et crime organisé. Comment Big Pharma a corrompu la Santé   Lun 25 Mai - 21:39

Directeur du Centre nordique Cochrane

Professeur Peter C Gøtzsche est diplômé comme une maîtrise ès sciences en biologie et en chimie, en 1974 et en tant que médecin 1984. Il est spécialiste en médecine interne ; a travaillé avec des essais cliniques et d'affaires réglementaires dans l'industrie du médicament 1975-1983 et dans les hôpitaux de Copenhague 1984-95. Avec environ 80 autres, il a aidé au démarrage de la Collaboration Cochrane en 1993 avec le fondateur, Sir Iain Chalmers et The Nordic Cochrane Centre a établi la même année. Il devenue professeur d'analyse et de conception de la recherche clinique en 2010 à l'Université de Copenhague.

Peter a publié plus de 70 articles dans « les big five » (BMJ, Lancet, JAMA, Ann Intern Med et N Engl J Med) et ses travaux scientifiques ont été cités plus de 15 000 fois. Peter est aussi auteur de :

Psychiatrie mortelle et déni organisé (à paraître en septembre 2015)
Médicaments mortelles et la criminalité organisée : How big pharma a corrompu les soins de santé (2013)
Dépistage mammographique : vérité, mensonges et controverse (2012)
Diagnostic rationnel et traitement : prise de décisions clinique fondées sur des preuves (2007)


http://www.microsofttranslator.com/bv.aspx?ref=SERP&br=ro&mkt=fr-FR&dl=fr&lp=EN_FR&a=http%3a%2f%2fwww.cochrane.dk%2fabout%2fprofiles%2fpcg-profile.htm

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6078
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Médicaments meurtriers et crime organisé. Comment Big Pharma a corrompu la Santé   Mar 2 Juin - 9:32


_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Médicaments meurtriers et crime organisé. Comment Big Pharma a corrompu la Santé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Médicaments meurtriers et crime organisé. Comment Big Pharma a corrompu la Santé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Remèdes mortels et crime organisé - Comment l'industrie pharmaceutique a corrompu les services de santé- Peter C. Gotzsche
» Stage « Comment mieux s'alimenter pour une santé optimale »
» Position du NICE (Régime de Santé britannique)
» demi-traitement après maladie
» Boules quies

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères  :: médicaments autres que les psychotropes, informations et dangers :: Forum MEDECINE DE MERDE : témoignages et débats-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: