Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères

INFORMATIONS PSYCHOTROPES ET MEDICAMENTS, SEVRAGE DES PSYCHOTROPES, ENTRAIDE, LUTTE CONTRE LES PRESCRIPTIONS DE PSYCHOTROPES, INFORMATIONS SANTE, INFORMATION DES VICTIMES, MEDICAMENTS DANGEREUX...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 cancer : la technologie de Rife

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
michel
Admin
Admin


Messages : 5584
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: cancer : la technologie de Rife   Ven 23 Aoû - 7:02

...
En 1934 l’Université de Californie du Sud nomma un Comité Spécial de Recherche Médicale pour transférer 16 patients cancéreux en phase terminale, de l’hôpital du comté de Pasadena au laboratoire et à la clinique de Rife à San Diego, pour y être traités. L’équipe comprenait des médecins et des pathologistes chargés d’examiner les patients, si ceux-ci étaient toujours vivants, 90 jours plus tard. Après 3 mois de traitement, le comité conclut que 14 des patients avaient été totalement guéris. On ajusta ensuite le traitement pour les deux derniers patients, qui furent également guéris au cours des 4 semaines suivantes. Le 20 novembre 1931, quarante-quatre des autorités médicales les plus respectées des Etats-Unis donnèrent à Pasadena un banquet en l’honneur de Royal Rife dans la propriété du Dr. Milbank Johnson, et dont le thème était « La fin de toutes les maladies ».
...
En 1971, Rife lui-même fut tué à l’hôpital Grossmont, par une dose « accidentellement » mortelle de Valium et d’alcool.

http://projectavalon.net/lang/fr/in_tribute_royal_rife_fr.html

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/


Dernière édition par michel le Sam 24 Aoû - 4:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com En ligne
michel
Admin
Admin


Messages : 5584
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: cancer : la technologie de Rife   Ven 23 Aoû - 7:20


_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com En ligne
michel
Admin
Admin


Messages : 5584
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: cancer : la technologie de Rife   Ven 23 Aoû - 7:21

Mais ou trouver cette technologie en France ou en Europe ?

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com En ligne
michel
Admin
Admin


Messages : 5584
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: cancer : la technologie de Rife   Ven 23 Aoû - 7:47


_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com En ligne
aixur



Messages : 62
Date d'inscription : 24/07/2013

MessageSujet: Re: cancer : la technologie de Rife   Sam 24 Aoû - 0:34

A mon avis, pratiquement tout marche contre le cancer, tout simplement parce que 90 ou 95 % du temps, il n'y a pas de cancer. La plupart des diagnostics sont bidons.

Ce qui tue les patients, ce sont les traitements. Mais bien plus que ça (beaucoup plus), c'est l'utilisation de morphine ainsi que le diagnostic de phase terminale. L'utilisation de la morphine tue beaucoup. Mais le diagnostic de phase terminal permet aux "soignants" de donner de la morphine à hautes doses + supprimer l'alimentation + de supprimer l'hydratation. Forcément, là, impossible d'en réchapper. Bien sûr, souvent, tout ça est progressif : on donne d'abord le traitement anticancéreux qui esquinte (voire tue), puis on commence à donner de la morphine, puis enfin, on fait un diagnostic de phase terminale avec le traitement létal qui va avec.

Dans l'exemple cité ici dans le premier message, il est dit que les patients étaient considérés comme en phase terminale et ont été transférés dans une clinique pour y être traités. Donc, ce qui a changé, c'est que tout d'un coup, on ne leur a probablement plus donné le traitement de phase terminale. Et du coup, ils ont survécu. C'est ça le secret de leur survie à mon avis, et pas un mystérieux traitement qui guérirait du cancer.

En fait, ce qu'il faut comprendre, c'est que dans la médecine, la phase de diagnostic déconne tout autant que la phase de traitement.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin


Messages : 5584
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: cancer : la technologie de Rife   Sam 24 Aoû - 4:35

bonjour axur

Effectivement les surdiagnostics de cancer sont très très nombreux, jusqu'a 70% dans certains cas (faux / positif ou cancer non dangereux) :

http://cancer.sosblog.fr

Si il est vrai que la morphine, l'oxycondin....ajouté aux benzos provoquent souvent la mort, c'est surtout la chimiothérapie qui tue vraiment beaucoup. Cette saloperie semble pire que l'AZT.

http://cancer.sosblog.fr/Premier-blog-b1/Chimiotherapie-b1-p52.htm

Même les médecins français (pour une fois !) le disent :

"la médecine est une des principales causes de l’augmentation des cancers" :
"...le dépistage intempestif de certains cancers conduit à trouver des cancers qui n’auraient jamais fait parler d’eux, et encore moins provoqué la mort du patient. Ce dépistage conduit à fabriquer des malades qui n’en sont pas...."

http://www.atoute.org/n/article60.html

Il semble que le cancer soit un business a 200 milliards de dollars par an rien qu'aux USA !

L'histoire de la machine de Rife nous démontre un fois de plus que la mafia médicale est prête a tout pour faire du fric.

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com En ligne
aixur



Messages : 62
Date d'inscription : 24/07/2013

MessageSujet: Re: cancer : la technologie de Rife   Sam 24 Aoû - 11:25

Citation :
Même les médecins français (pour une fois !) le disent :

"la médecine est une des principales causes de l’augmentation des cancers" :
"...le dépistage intempestif de certains cancers conduit à trouver des cancers qui n’auraient jamais fait parler d’eux, et encore moins provoqué la mort du patient. Ce dépistage conduit à fabriquer des malades qui n’en sont pas...."
Oui. Et en plus, il faut voir qu'on fait augmenter artificiellement (via des plans de dépistage massif) la proportion de cancers à bon pronostic de survie. Ainsi, on donne l'impression que le taux de mortalité général des cancers s'améliore bien plus fortement qu'il ne le fait en réalité. Ainsi, avec la proportion de cancers du sein qui a augmenté fortement dans le total des cancers, on a pu faire baisser le taux de mortalité de l'ensemble des cancers de façon importante.

Et bien sûr, les médecins ne disent rien là-dessus. Ils font croire que ce sont les traitements qui ont permis d'améliorer le taux de survie général.

Concernant les surdiagnostics, les chiffres que tu donnes sont déjà très élevés effectivement. Mais il faut voir qu'ils sont obtenus dans le cadre de la théorie classique du cancer. Mais si on sort de cette théorie, on obtient des chiffres bien plus élevés. Très souvent, on va se baser sur le fait que les ganglions sont gonflés et éventuellement enflammés pour dire qu'une personne a un cancer. Or, le gonflement des ganglions n'a le plus souvent rien à voir avec un cancer. Donc, d'un point de vue officiel, le diagnostic de cancer va être considéré comme valide par des vérificateurs indépendants qui raisonnent dans le cadre officiel, sauf qu'il ne l'est pas si on en sort. Et puis il y a des cancers totalement bidons, comme la leucémie, ou pratiquement totalement bidons (99,9 % des cancers des os).

Donc, le taux de surdiagnostic est bien plus élevé que 20, 30, 40 ou 70 %. Il est à mon avis d'au moins 90 %. Et dans les 10 % restants, rien ne dit que la tumeur évoluerait, et si elle le faisait, qu'elle évoluerait tellement qu'elle deviendrait mortelle.

Quant au concept de cancer, à mon avis, il est bidon. Il n'y a pas de métastases qui viennent répandre le cancer un peu partout. Il y a un tumeur initiale et c'est tout. Eventuellement, il peut y avoir deux ou trois tumeurs en même temps ou successives, même si c'est extrêmement rare ; mais leur origine est indépendante.

C'est pour ça que le surdiagnostic des métastases est très largement plus élevé que celui des tumeurs initiales. On peut l'estimer à 99 % au minimum.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin


Messages : 5584
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: cancer : la technologie de Rife   Dim 25 Aoû - 14:19

aixur a écrit:

Oui. Et en plus, il faut voir qu'on fait augmenter artificiellement (via des plans de dépistage massif) la proportion de cancers à bon pronostic de survie. Ainsi, on donne l'impression que le taux de mortalité général des cancers s'améliore bien plus fortement qu'il ne le fait en réalité. Ainsi, avec la proportion de cancers du sein qui a augmenté fortement dans le total des cancers, on a pu faire baisser le taux de mortalité de l'ensemble des cancers de façon importante.

Et bien sûr, les médecins ne disent rien là-dessus. Ils font croire que ce sont les traitements qui ont permis d'améliorer le taux de survie général.

bonjour aixur Very Happy 

Je pense que tu as raison, il semble en effet qu'ils diagnostiquent dans certains cas des cancers qui n'existe pas.

bonne journée

michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com En ligne
michel
Admin
Admin


Messages : 5584
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: cancer : la technologie de Rife   Dim 25 Aoû - 14:25

aixur a écrit:


Donc, le taux de surdiagnostic est bien plus élevé que 20, 30, 40 ou 70 %. Il est à mon avis d'au moins 90 %. Et dans les 10 % restants, rien ne dit que la tumeur évoluerait, et si elle le faisait, qu'elle évoluerait tellement qu'elle deviendrait mortelle.

Quant au concept de cancer, à mon avis, il est bidon. Il n'y a pas de métastases qui viennent répandre le cancer un peu partout. Il y a un tumeur initiale et c'est tout. Eventuellement, il peut y avoir deux ou trois tumeurs en même temps ou successives, même si c'est extrêmement rare ; mais leur origine est indépendante.

C'est pour ça que le surdiagnostic des métastases est très largement plus élevé que celui des tumeurs initiales. On peut l'estimer à 99 % au minimum.
Tout ce que tu dis semble avoir un sens.
Je ne m'étais pas assez informé sur le sujet pour te répondre, mais le cancer du pancréas de mon père qui vient de se déclarer m'oblige a m'informer plus sur le sujet.

C'est pour cette raison que je cherche une clinique en Europe qui possède une machine de Rife. Et c'est très très difficile a trouver !

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: cancer : la technologie de Rife   Dim 25 Aoû - 14:51

Autres liens Michel :

http://lucid-state.org/forum/archive/index.php/t-9188.html

bon Dimanche

nad flower 
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin


Messages : 5584
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: cancer : la technologie de Rife   Dim 25 Aoû - 16:38

Merci régine, je vais regarder.

michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com En ligne
aixur



Messages : 62
Date d'inscription : 24/07/2013

MessageSujet: Re: cancer : la technologie de Rife   Dim 25 Aoû - 16:39

Citation :
Si il est vrai que la morphine, l'oxycondin....ajouté aux benzos provoquent souvent la mort, c'est surtout la chimiothérapie qui tue vraiment beaucoup. Cette saloperie semble pire que l'AZT.
Effectivement, la chimiothérapie tue, mais pas autant que ce qu'on peut penser de prime abord (quand on est un dissident de la médecine bien sûr). Je croyais aussi, au début de mes recherches sur le cancer que c'était la chimio qui tuait principalement.

Mais quand j'ai découvert le problème de la morphine et des analogues d'opiacés en général, ainsi que le problème du diagnostic de phase terminal, j'ai compris que la chimiothérapie est seulement une part du problème, et pas la plus importante, loin de là. Peut-être que ça tue directement 20 ou 30 % des patients. Mais les 70 ou 80 % autres viennent à mon avis de l'administration de doses massives de morphine et du diagnostic de phase terminal.

A mon avis, le processus de mise à mort est le suivant (quand la personne ne meurt pas immédiatement de la chimio).

- Première phase : on esquinte fortement l'individu avec la chimiothérapie (et éventuellement les rayons). Comme ça flingue le système digestif, la personne maigrit. Par ailleurs, ça peut provoquer des douleurs.

- Ca ouvre la voie à la deuxième phase. Là, à cause des douleurs induites par la chimio, les rayons, la chirurgie, etc..., on commence à donner de la morphine. La morphine coupe la sensation de faim, et par ailleurs, ça provoque des nausées après avoir mangé. Résultat, la personne mange beaucoup moins et maigrit encore plus.

La personne peut bien sûr mourir lors de cette phase. L'amaigrissement provoque en effet une hypotension, et la morphine aussi. Donc, à un moment, l'hypotension peut devenir trop importante et la personne peut mourir d'une crise cardiaque. L'hypotension peut aussi provoquer la mort par étouffement. Les poumons peuvent en effet se remplir d'eau à cause du fait que le coeur ne pompe pas assez vite le sang qui lui arrive. Ou alors, le sang ne circule pas assez vite, ce qui fait que les organes ne sont plus assez alimentés en oxygène. L'hypotension peut provoquer aussi la défaillance du rein, ce qui peut entrainer la mort par empoisonnement du sang ; les poumons peuvent aussi se remplir d'eau puisque les reins n'arrivent plus à filtrer le sang.

- Enfin, si la personne n'est toujours par morte, la voie est ouverte à la troisième phase. A cause du fait que la personne est de plus en plus mal à cause de la morphine, on déclare qu'elle est en phase terminale. Or, le diagnostic de phase terminale donne un droit de tuer aux médecins. Ils procèdent de la façon suivante. Ils donnent des méga doses de morphine. Et là, généralement, ça suffit pour tuer la personne (vu son état déjà très précaire). Mais si ça ne suffit pas, ils suppriment l'alimentation. Forcément, là, l'espérance de survie n'est plus que de quelques semaine. Il peuvent aussi supprimer l'hydratation. Là, la personne est sûr de mourir dans la semaine. Bien sûr, ils peuvent tout faire en même temps ; ça n'est pas forcément l'un après l'autre.


C'est pour ça qu'il y a beaucoup de cancéreux qui meurent alors que leur dernière phase de chimio date d'il y a plusieurs mois. Si c'était la chimio qui tuait, les gens devraient mourir pour l'essentiel lors de la phase de chimio, pas des mois après (et parfois même un ou deux ans). On pourrait bien sûr penser que la personne est tellement esquintée par la chimio que l'organisme périclite lentement. Mais la plupart des gens sortent de la phase de chimio en étant seulement assez esquintés, mais loin d'être mourants. S'il meurent des mois après, c'est qu'il y a autre chose qui les tue. Et cette chose, c'est la morphine (et d'autres analogue d'opiacés) et le diagnostic de phase terminal.

D'ailleurs, le processus de mise à mort que je décris là est valable (en l'adaptant bien sûr) pour plein d'autres maladies soi-disant mortelles.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin


Messages : 5584
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: cancer : la technologie de Rife   Lun 26 Aoû - 14:10

bonjour aixur

Le problème est que tu as peut-être partiellement raison...
C'est un peu pareil pour les Alzheimer :

http://alzheimersurordo.sosblog.fr/Premier-blog-b1/Alzheimer-et-fin-de-vie-on-les-tue-b1-p27.htm

Mais il semble qu'ils utilisent aussi le chlorure de potassium....malgrès une loi qui l'interdit en France.

bonne journée


michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com En ligne
aixur



Messages : 62
Date d'inscription : 24/07/2013

MessageSujet: Re: cancer : la technologie de Rife   Mar 27 Aoû - 18:53

michel a écrit:
bonjour aixur

Le problème est que tu as peut-être partiellement raison...
C'est un peu pareil pour les Alzheimer :

http://alzheimersurordo.sosblog.fr/Premier-blog-b1/Alzheimer-et-fin-de-vie-on-les-tue-b1-p27.htm

Mais il semble qu'ils utilisent aussi le chlorure de potassium....malgrès une loi qui l'interdit en France.

bonne journée


michel
Oui, j'avais déjà vu cette très intéressante vidéo. J'ai du lire la plupart de tes blogs en fait (pas tous les articles parce qu'il y en a beaucoup, mais une bonne partie).

Effectivement, c'est pareil pour l'Alzheimer. Sauf que comme le dit le gars de la vidéo, c'est plus difficile pour eux (les médecins) de définir si la personne est en phase terminale ou pas, vu qu'à la base, le corps n'est pas malade. Mais en dehors de ça, c'est pareil.

On notera ce que dit le gars en fin de vidéo : "donc il y a un consensus à peu près international sur le malade qui ne mange pas, Alzheimer, pas quelle que soit sa phase mais presque, de ne pas mettre par exemple de sonde nasogastrique ou de ne pas mettre de gastrostomie. Ce qui est un geste invasif qui n'a plus aucun sens. Mais il se peut en fin de vie qu'il y ait des problèmes par rapport à l'hydratation. Donc c'est vrai que c'est des questions qui se posent quelle que soit la pathologie pour les malades en soins palliatifs ; et souvent à un moment ou un autre on arrête l'alimentation on arrête l'hydratation ; et c'est difficile à expliquer à la famille. Mais dans la maladie d'Alzheimer, la difficulté, c'est que souvent par exemple les familles, quand elles sont fusionnelles, les couples, le seul geste qui reste à faire pour la femme ou le mari par rapport à son conjoint malade, c'est de continuer à lui donner à manger par exemple. Et quand le jour où il n'y a plus ça, où il n'y a plus la possibilité de continuer à donner à manger, c'est quelque chose de difficile ; et ils disent "mais pourquoi vous ne mettez pas une sonde, pourquoi vous ne mettez pas une perfusion, pourquoi vous ne faites rien par rapport à ça"".

Donc, le gars confirme effectivement qu'on supprime l'alimentation et l'hydratation.

En plus, il dit que pratiquement à n'importe quel moment, si le malade Alzheimer ne mange pas, on ne l'alimente pas. Donc, en réalité, on le fait mourir de faim. Or comme très souvent, le malade Alzheimer prend des analogues d'opiacés, qui diminuent fortement, voir suppriment l'envie de manger, ben, il va y avoir plein de patients qui vont se retrouver dans la situation en question, ce qui laissera le champ libre aux médecins de les tuer en les affamant et en les déshydratant.

Et bien sûr, les médecins peuvent provoquer l'arrivée de la situation en question (absence de d'envie de manger) en augmentant les doses d'analogues d'opiacés administrées (somnifères, calmants, anti-psychotiques, morphine et analogues pour traiter la douleur, etc...).

Mais tout ça, c'est vrai quelle que soit la maladie, avec des variantes évidemment, mais le principe de base reste vrai.

Au États-Unis, il y a des gens qui commencent à piger le truc concernant ce qu'ils appellent des hospices (en fait des mouroirs). Il y a des témoignages de gens qui ont laissé leur parent avec un problème de santé minime entrer à l'hospice, et celui-ci était mort quelques jours après. Et certains ont compris que la mort est venue du traitement infligé dans l'hospice.

http://www.hospicepatients.org/euth-center.html
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin


Messages : 5584
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: cancer : la technologie de Rife   Lun 2 Sep - 16:44

bonjour aixur

excuses moi de ne pas répondre en ce moment, mais tous mes blogs sos ont été détruits (pour la quatrième fois, je crois) et je tente de les reconstituer comme je peux.
Cela me prend beaucoup de temps, hélas.

bonne journée

michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com En ligne
aixur



Messages : 62
Date d'inscription : 24/07/2013

MessageSujet: Re: cancer : la technologie de Rife   Mer 4 Sep - 15:36

Ah oui, oulà, sacré boulot en effet. Bon courage. Il en faut parce que c'est sacrément emmerdant (surtout vu le nombre de blogs).
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin


Messages : 5584
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: cancer : la technologie de Rife   Mer 27 Nov - 20:02


_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/


Dernière édition par michel le Jeu 28 Nov - 5:10, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com En ligne
colas



Messages : 803
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: cancer : la technologie de Rife   Mer 27 Nov - 22:16

il y a des choses vraies dans ce qui est dit, les abus sont partout, attention de ne pas partir dans l'excès qui consiste à rejeter tout soin;

et je vais aussi dire une chose vraie
le cancer existe, il provoque des saignements par exemple, les métastases existent et si la personne ne fait rien, elle en meurt, et si elle se fait soigner, beaucoup en réchappent malgré des traitements lourds; il faut mesurer le nombre de cellules pour savoir si la chimio et les opérations ont une chance de succès, c'est là que les abus peuvent intervenir pour des raisons d'argent, de pouvoir etc;

pour les personnes agées et isolées, je pense qu'il y a malheureusement beaucoup plus d'abus
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin


Messages : 5584
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: cancer : la technologie de Rife   Jeu 28 Nov - 4:33

colas a écrit:


pour les personnes agées et isolées, je pense qu'il y a malheureusement beaucoup plus d'abus
bonsoir

Oui, en effet

michel



_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com En ligne
michel
Admin
Admin


Messages : 5584
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: cancer : la technologie de Rife   Jeu 28 Nov - 4:41

colas a écrit:
il y a des choses vraies dans ce qui est dit, les abus sont partout, attention de ne pas partir dans l'excès qui consiste à rejeter tout soin;

et je vais aussi dire une chose vraie
le cancer existe, il provoque des saignements par exemple, les métastases existent et si la personne ne fait rien, elle en meurt, et si elle se fait soigner, beaucoup en réchappent malgré des traitements lourds; il faut mesurer le nombre de cellules pour savoir si la chimio et les opérations ont une chance de succès, c'est là que les abus peuvent intervenir pour des raisons d'argent, de pouvoir etc;

J'ai passer pas mal de temps a me documenter, avant que le cancer de mon père ne soit découvert et je te conseille vraiment de t'informer sur mon blog avant qu'il ne soit peut-être, comme beaucoup, censuré :

http://cancer.sosblog.fr
(sauvegarde partielle : http://cancersurordonnances.over-blog.fr/articles-blog.html )

Et j'espère que tu changeras un peu d'avis sur certains points.

Il existe des méthodes pour prévenir et guérir du cancer qui ne sont pas utilisées, et même combatues avec succés par les labos ( et gouvernements) pour qui les revenus de la chimiothérapie sont plus que considérables.

extrait du livre big pharma :

"la palme du rapport inéfficacité/prix revient incontestablement au folotyn d'Allos dans le traitement des lymphome T périphérique, qui coûte 30 000 dollars par mois pour zéro rallongement de l'espérance de vie"

michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/


Dernière édition par michel le Jeu 28 Nov - 9:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com En ligne
michel
Admin
Admin


Messages : 5584
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: cancer : la technologie de Rife   Jeu 28 Nov - 5:21

aixur a écrit:
supprimer l'alimentation + de supprimer l'hydratation.
Mon père est effectivement entrain de mourir de déshydratation et de dénutrition, sans que je j'en ai été informé (j'habite a 900 km).
Mon père se rend compte et déclare : "ils sont en train de me faire crever"
Je me bat pour qu'il l'alimente en perfusion, sans succès pour l'instant, même si ils le réhydrate en perf depuis quelques jours.
Mais ce n'est pas les opiacés qui sont en cause, car il n'est pas a haute dose pour le moment.

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/


Dernière édition par michel le Jeu 28 Nov - 9:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com En ligne
aixur



Messages : 62
Date d'inscription : 24/07/2013

MessageSujet: Re: cancer : la technologie de Rife   Jeu 28 Nov - 7:36

michel a écrit:
aixur a écrit:
supprimer l'alimentation + de supprimer l'hydratation.
Mon père est effectivement entrain de mourir de déshydratation et de dénutrition, sans que j'en ai été informé (j'habite a 900 km).
Mon père se rend compte et déclare : "ils sont en train de me faire crever"
Je me bat pour qu'il l'alimente en perfusion, sans succès pour l'instant, même si ils le réhydrate en perf depuis quelques jours.
Mais ce n'est pas les opiacés qui sont en cause, car il n'est pas a haute dose pour le moment.
Désolé pour ton père.

Sinon, effectivement, ils n'ont pas forcément besoin de donner des hautes doses tout de suite. Ils peuvent le faire à la fin.

Par exemple, j'ai eu une personne de ma famille qui est morte comme ça, il y a quelques années. Elle était naturellement maigre. Comme elle était Alzheimer, elle ne pouvait pas s'alimenter seule. Le personnel de l’hôpital n'avait pas le temps pour ça (ça prenait dans les 15 minutes). Mais sa soeur venait, et la faisait manger au moins une fois par jour. Du coup, elle a maigri petit à petit. Et ce n'est que durant les 15 derniers jours qu'ils lui ont donné de la morphine a hautes doses.

Donc, ils peuvent employer des combinaisons diverses : tout le truc en même temps (dénutrition, déshydratation, morphine à hautes doses), ou seulement un ou deux éléments au début, avant d'introduire les deux autres par la suite.

Cela dit, dans le cas de ton père, le fait de prendre de la morphine, même à faibles doses, diminue l'envie de manger (au moins au début, quand le corps ne s'est pas encore habitué à la dose en question). Donc, ça participe éventuellement à l'amaigrissement par ce biais-là.

Sans compter les médicaments contre le cancer, qui flinguent le système digestif et le foie, ce qui entraine le même problème de diminution de l’appétit, par un mécanisme différent.
Revenir en haut Aller en bas
colas



Messages : 803
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 66
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: cancer : la technologie de Rife   Jeu 28 Nov - 14:38

on touche un domaine très douloureux,
les statistiques seraient une personne sur trois aurait un cancer dans sa vie(détecté ou non), ce qui fait que l'on connait tous une personne de son entourage qui a été atteinte;
je connaissais une personne qui a eu un cancer de l'utérus, souvent sauvable avec la médecine d'aujourd'hui, elle n'a rien fait, un an après elle est morte, lorsqu'on l'a amenée aux urgences, la médecine moderne chimio et compagnie a dit qu'il y a trop de métastases et que les dés sont joués;
que l'on rajoute des machines de Rife ou des vitamines, c'est cuit;

ce qu'on peut faire c'est essayer de bien manger etc mais cela n'arrivera pas à arrêter les bactéries, virus etc qui font partis comme nous de ce monde où l'un mange l'autre pour survivre, y compris un légume tout beau qui pousse, qui est vivant et que l'on coupe, cuit et avale;un légume ne souffrirait pas? il n'y a qu'à regarder comment il meure,
l'homme se croit supérieur, il n'est qu'un légume qui disparaîtra comme le légume; la mort , c'est pour tous, peut-être la seule chose juste sur cette terre provisoire;
Donc que big pharma, un médecin avec ses pilules, un vrp etc veuille nous avaler, cela fait partie de la vie , de même que les trous d'ozone, le nucléaire et la cupidité des hommes

ce qui fait grandement défaut c'est de mourir dans la dignité, sans souffrances inutiles, avec des moyens modernes, que l'on meure plus ou moins tôt, cela arrivera à tous, j'en suis assez près à 63 ans, et là big pharma, médecins, politiques, jouent un grand rôle et les fins de vie quand on a le malheur de passer par les hôpitaux peuvent devenir cauchemardesques pour la famille, le malade , lui, est dans un monde second qu'il ne contrôle plus, on s'occupe de lui, il est drogué empoisonné;
il y a les personnes qu'on s'acharne à faire mourir plus vite, et il y a ceux qu'on entretien à mort alors qu'ils ne sont plus qu'un légume vivant
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin


Messages : 5584
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: cancer : la technologie de Rife   Ven 29 Nov - 0:34

colas a écrit:

que l'on rajoute des machines de Rife
bonsoir

Tu devrais a mon avis mieux t'informer sur le sujet.
Même si il est vrai que dans certains cas c'est sans doute trop tard.

michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com En ligne
michel
Admin
Admin


Messages : 5584
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: cancer : la technologie de Rife   Ven 29 Nov - 0:40

colas a écrit:

Donc que big pharma, un médecin avec ses pilules, un vrp etc veuille nous avaler, cela fait partie de la vie , de même que les trous d'ozone, le nucléaire et la cupidité des hommes

C'est peut-être la vie, mais c'est a nous de nous défendre.... et seul, on ne peut pas grand chose.....
C'est la guerre et il faudrait peut-être que les gens se rendent compte que les morts ne sont que du coté des victimes sans que personne ne se défende.

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: cancer : la technologie de Rife   Aujourd'hui à 17:17

Revenir en haut Aller en bas
 
cancer : la technologie de Rife
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un panneau d’éclairage souple de technologie Oled
» la technologie au service de l'homme?
» La TECHNOLOGIE ? solution ou désastre ?
» Quelles sont les formes possibles avec la technologie M.H.D?
» Technologie Possible ? (champs électromagnétique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères  :: cancer, dépistage et traitements / informations et discussions-
Sauter vers: