Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères

INFORMATIONS PSYCHOTROPES ET MEDICAMENTS, SEVRAGE DES PSYCHOTROPES, ENTRAIDE, LUTTE CONTRE LES PRESCRIPTIONS DE PSYCHOTROPES, INFORMATIONS SANTE, INFORMATION DES VICTIMES, MEDICAMENTS DANGEREUX...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sevrage du lexomil... pas bien du tout...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10 ... 16  Suivant
AuteurMessage
isisrimon

avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 23/05/2013
Age : 61
Localisation : Indre

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Dim 23 Juin - 11:34


Bonjour Christine,

Une très bonne nouvelle cette journée+++.cheers



Je te souhaite donc un bon Dimanche +++ et une semaine+++flower
Et merci pour les infos que tu nous apportes.


@ +++sunny
Revenir en haut Aller en bas
christine29

avatar

Messages : 570
Date d'inscription : 30/10/2012
Age : 63
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Lun 24 Juin - 19:18

Bonsoir Christine, 
Je viens de prendre du temps et j'ai lu tes posts . Quel parcours! En te lisant je comprends bien tout ce qui m'a déjà été expliqué: les vagues... Les hauts , les bas... Mais tout ça est plein d'espoir et ça fait plaisir. Je me retrouve beaucoup dans ce que tu décris si bien... Le cerveau doit réapprendre à vivre sans chimie, ça ne peut pas se faire sans effets... Logique. Tu sais bien communiquer ta forme quand tu l'as et ça m'a fait du bien de te lire. Je me projette ds quelques jours ou semaines, je ne sais pas quand j'irai mieux.
Je me soigne essentiellement par huiles essentielles depuis quelques années pour tous les petits problèmes et je voulais te dire que ça marche très très bien. J'ai vu que ça t'intéressait mais que tu craignais un peu les dangers. En effet il faut être prudent et ne pas prendre n'importe quoi, ni n'importe quelles doses. Moi j'utilise le guide de GOB Philippe et PESONI Didier. Et surtout j'ai une règle je ne dépasse pas 8à10gouttes par jour toutes huiles confondues. J'ai fait un stage sur les HP et c'est vraiment là-dessus que le formateur a insisté.Mais ça marche très très bien. J'ai sorti un herpès mercredi dernier , j'ai de suite attaqué avec les HP, je n'ai presque plus rien déjà et je n'ai pas eu mal surtout. D'ordinaire ça peut durer 15 jours. 
Il ya 15 jours j'ai eu une belle angine, guérie en 3jours avec les HP. Ca vaut vraiment le coup que tu te penches sur la question.
Je ne connais pas la cohérence cardiaque, j'ai lu que tu l'expliquais à Daniel, je vais aller voir donc sur ses posts.

Continue à bien te porter Christine, ça fait plaisir quand tu parles de journées ++++. J'en rêve alors je vais attendre patiemment. Une belle fenêtre pointera peut-être le bout de son nez chez moi aussi.

Bises

Christine
Revenir en haut Aller en bas
DANFLOOPH

avatar

Messages : 1419
Date d'inscription : 09/01/2013
Age : 62
Localisation : Région centre

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Mer 26 Juin - 14:30

Bonjour Christine.

J'espère que tu vas pour le mieux et que tu as des moments ++ Question

"On fait aller". Il serait bien que tu te reprennes  lol!

Bon après midi et encouragements.

Daniel.
Revenir en haut Aller en bas
isisrimon

avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 23/05/2013
Age : 61
Localisation : Indre

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Mer 26 Juin - 20:27

Hello Christine,

Quelles nouvelles, es tu dans une journée +++ ?confused

Peu être profite tu du beau temps enfin retrouvé, merci pour ton long message de samedi et tes conseils.

Pour ma part je profite du beau temps pour ressortir une ancienne passion, je fais du vélo, mais quelle galère mais que c’est bon de retrouver des sensations.

Tout comme toi je suis vidé mais cette fois je sais pourquoi.
Bonne soirée+++

@+++sunnysunny
Revenir en haut Aller en bas
crisbiquinqua

avatar

Messages : 416
Date d'inscription : 06/04/2013
Age : 51
Localisation : Basse-Normandie

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Dim 7 Juil - 12:46

Bonjour à tous,

Quelques problèmes de pc m'ont éloignée du forum et j'en suis bien désolée car vous m'avez manqué...

Des nouvelles du front : ce n'est pas du tout la grande forme et ça aussi j'en suis désolée... Crying or Very sad 

Je ne sais pas si tout est dû au post sevrage lexomil, je n'en sais rien du tout, je suis perdue en fait :
- Des douleurs hanche gauche +++
- douleurs dans la jambe gauche ++
- un peu dans jambe droite
- douleurs au niveau des talons d'achille
- des douleurs dans les épaules +++
- douleurs dans les cervicales
Et ceci dès le lever. J'ai d'ailleurs l'impression d'avoir combattu pendant la nuit tellement je suis rouillée de partout chaque matin... J'ai l'impression que mon corps pèse des tonnes.

Alors bien entendu j'imagine le pire, une phlébite qui se prépare, un cancer des os, de l'artérite, de l'athérome et que sais-je encore mais automatiquement la persuasion que je vais faire un infarctus, un AVC ou je ne sais quoi...
Et parfois je me dis que tanpis et que au moins je serais tranquille...
Pourtant quand je fais un retour en arrière je me dis qu'effectivement avant l'arrêt complet du lexomil je n'avais pas toutes ces douleurs mais aussi que c'est peut-être seulement une coïncidence

Du côté du moral, du mental et tout ce qui s'y passe, c'est pas le top non plus...
Je n'ai pas vraiment le moral, je suis assez anxieuse, les larmes me viennent aux yeux facilement, je me sens énervée, prête à exploser pour un rien et pourtant tout cela s'était bien amélioré et voilà que ça recommence... c'est fatigant et je me demande quand ça va s'arrêter et si toutefois ça va s'arrêter...

Hier soir, j'étais si mal, si tendue de partout autant au niveau mental que physique que je me disais qu'1/4 de lexomil ne me ferait pas de mal. Je n'en ai pas pris heureusement mais c'est dur les amis, c'est dur...

Je m'aperçois que je ne supporte plus toute forme de stress quelle qu'elle soit... Je gère beaucoup moins bien le stress et c'est vrai qu'en ce moment ce n'est pas le top de ce côté et je dois affronter des choses perturbantes et difficiles trop souvent alors peut-être que tout ceci à une relation de cause à effet, je n'en sais rien je suis perdue, fatiguée, épuisée, au bout du rouleau et pas de nouveau rouleau à ouvrir, en stand bye...

Je suis désolée de vous écrire tour cela, je préfèrerais, et de loin, vous dire que le post sevrage est juste un retour à la vraie vie et que tout va bien mais ce n'est pas le cas... pour le moment en tous cas...

Le week-end dernier j'ai été appelée pour un remplacement et j'ai drôlement apprécié. j'étais épuisée à la fin du week-end mais tellement heureuse d'aller bosser. Cela me travaille de ne plus bosser chaque jour, de ne plus avoir de vie professionnelle...

Et ces douleurs que je comprends pas, surtout la hanche gauche et la jambe gauche... C'est dedans, lancinant...

Désolée,
Christine
Revenir en haut Aller en bas
DANFLOOPH

avatar

Messages : 1419
Date d'inscription : 09/01/2013
Age : 62
Localisation : Région centre

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Dim 7 Juil - 15:35

Bonjour Christine.

Je suis content d'avoir de tes nouvelles, même si elles ne sont pas très positives.

Je t'adresse tous mes encouragements et j'espère qu'ils vont êtres efficaces++

Tiens bon la barre et je pense que le bateau va se remettre à voguer plus correctement. Tu as connu des jours meilleurs et ils vont forcément revenir. Quant à reprendre 1/4 de lexo. tu sais que ça n'est pas la bonne solution. Je suis moi-même un peu en difficulté avec mes diminutions et il est vrai que l'envie de faire marche arrière me passe à l'esprit fréquemment, Mais je ne veux vraiment pas le faire, car c'est la solution de facilité.

Il y a des moments, où comme toi je me sens perdu, et j'ai l'impression que je n'y arriverai jamais. Je vois les autres vivre et moi je me sens à côté de la plaque avec mes symptômes psychiques et physiques handicapants. Je me concentre sur les périodes de mieux qu'il y a dans une journée, car tout n'est pas linéaire dans le mal-être. Il y a des moment moins difficiles et je m'axe dessus. ça fonctionne comme ça peut, mais ça le fait!!!!!!

Tu vois j'ai mon vieux chat de 14 ans qui n'est pas rentré à la maison le 1er Mai, nous l'avons cru mort et il vient de faire sa
réapparition il y a quelques minutes, quel bonheur pour toute la famille et là, j'ai eu un moment de mieux être, malgré mes symptômes. Alors ça fonctionne.

Encore bon courage et à bientôt.

Daniel.

Concernant les symptômes, moi aussi je me vois avec toutes les maladies possibles et je crois qu'à ce niveau là, on peut tous se serrer la main  Crying or Very sad    Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
crisbiquinqua

avatar

Messages : 416
Date d'inscription : 06/04/2013
Age : 51
Localisation : Basse-Normandie

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Dim 7 Juil - 19:06

Re bonjour,

Merci Daniel pour ton message... Oui je tiens bien la barre en espérant pourvoir accoster dans un lieu paisible, sait-on jamais...

Je viens de vous écrire un message, pppfffttt, envolé, disparu et je ne sais même plus tout ce que j'écrivais... En ce moment ma tête est une vraie passoire... C'est vrai qu'elle est un peu moins cocotte minute ...

Donc je ne sais plus ce que j'écrivais... Si ce n'est que c'est bien fatigant tout ça...

Je sais que si je fais un flashback mes douleurs n'existaient pas avant la fin du sevrage lexomil ou tellement moins... C'était juste les cervicales mais là, toutes ces douleurs qui me font douter, qui me font craindre le pire et rien que ça c'est épuisant de se demander ce qui se passe, de s'inquiéter et ça en rajoute...Crying or Very sad 

En tous cas, je vous lis, et je vois bien que je ne suis pas la seule alors à certains moments je me dis que rien n'est grave, que ça va passer, qu'il y aura des jours meilleurs...

A d'autres moments je me dis et je ne sais plus si je l'ai déjà écrit, que je dois éviter toute forme de stress mais pas évident dans nos vies... Et puis on ne vit pas sur une île déserte, loin de tout stress alors il faut bien faire avec... Mais il y avait encore bcp à gérer ce week-end et je vois bien que je ne peux plus... Je dois faire en sorte de vivre un stress après l'autre, d'apprendre à dire non...

Je me dis aussi qu'il me reste encore le DEROXAT (paroxétine 20mg, 1 chaque matin) et que rien que le déroxat ne doit rien arranger car pris seul, il est drôlement excitateur et je me sens prête à commencer ce dernier sevrage... Neutral Neutral 

Je le dois car il me dérange maintenant, j'en suis sûre au fond de moi... De toutes façons quand on a commencé notre ou nos sevrages c'est parce que au fond de nous on savait...

Mais je me suis sevrée de la BENZODIAZEPINE à l'arrache et je suis arrivée sur ce forum alors que j'avais terminé ce sevrage...

Je n'ai donc JAMAIS fait de substitution, de titration, de diminutions de 10% maxi sur 15 jours mini...

Mais je me sens prête pour le sevrage de la PAROXETINE car je me dis que tous mes symptomes ne sont peut-être pas uniquement dûs au post sevrage BENZO, qu'il me reste cette cochonnerie, que non je ne suis pas dépressive et si je l'ai été c'était iatrogène, que j'ai la rage de vivre, que j'ai des envies, des projets, de l'espoir et que je ne veux pas continuer à être comme je suis : anxieuse, douloureuse, énervée, la tête parfois cocotte minute parfois vide et parfois les 2 en même temps ce qui encore plus déroutant...

A d'autres moments je doute fortement, je me dis que j'ai effectivement un problème de fond, que je suis dépressive (mais NON), qu'arrêter tous les traitements va me faire chuter lourdement (comme lorsque je me suis sevrée seule des deux molécules il y a 3 ans, trop vite et trop fortement) mais justement c'est quand je me suis sevrée que j'ai été très très mal car mal fait mais je n'avais jamais été comme ça AVANT LES TRAITEMENTS!!!

Alors oui je suis perdue, je suis fatiguée, épuisée, je n'en peux plus mais je me dis QUE JE DOIS ME SEVRER DE L'AD pour savoir...

Je voulais commencer en septembre mais je ne veux plus attendre car je me dis qu'il y a probablement relation de cause à effet...

Alors je vais utiliser la TITRATION confused confused confused 

Mais comme tout ce qui a trait à la titration me parait parfois hors de protée, comme en ce moment, j'ai les chocottes...

Qu'en pensez-vous???

Cette semaine va être calme et normalement sereine. Je pars sur la Pointe de la Hague (Port Racine, le Nez de Jobourg, la Vallée d'Ecalgrain, Greville Hague où vécut Millet, Omonville la Petite où vécut Prévert, la Baie de Quervière...) pour marcher, me balader, me ressourcer un chouillat car j'aime bcp ce site et que j'ai besoin de m'éloigner...

Alors je me dis que c'est peut-être le moment de me lancer dans ce dernier sevrage mais je veux être sûre :
- Demain matin et ce tous les matins suivants:
- Je dilue mon Déroxat 20 mg dans 100ml d'eau confused 
- et j'en avale 90 ml chaque matin confused 
- ça fera 10% c'est bien ça confused  (perce que je n'arrive plus à savoir, ma tête n'imprime plus en ce moment)
- et ce durant minimum 15 jours confused 

Ou juste je dilue mon déroxat 20mg dans 100ml d'eau et j'avale le tout chaque matin pendant quelques jours le temps que mon organisme imprime???

Je sais que ce sera plus simple qu'avec un Benzo avec plusieurs prises par jour puisque le déroxat ce n'est qu'une prise le matin...

Peut-être que mes douleurs iront mieux. Peut-être que je ne me sentirais plus aussi bipolaire. Peut-être que je serais moins nerveuse. Peut-être que je ne me réveillerais plus avec cette sensation d'avoir été sur un ring de boxe.

Je ne sais pas mais si je n'essaye pas je ne saurais pas non plus...

Merci pour vos réponses à venir...

Christine2:flower: 



Revenir en haut Aller en bas
DANFLOOPH

avatar

Messages : 1419
Date d'inscription : 09/01/2013
Age : 62
Localisation : Région centre

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Dim 7 Juil - 19:32

Christine

Ton premier calcul est bon pour 10%, dans le deuxième, tu ne retires rien Question 

Par contre, ça n'engage que moi, mais je te trouve vraiment peu en forme pour attaquer actuellement un nouveau sevrage, je pense qu'il faudrait que tu attendes une période de meilleure stabilité.

Des modérateurs sauront te répondre et te conseiller certainement mieux que moi.

Je t'envoie à nouveau tout plein de courage, donne des nouvelles.

Daniel.
Revenir en haut Aller en bas
pierrette

avatar

Messages : 3127
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 48
Localisation : Rhône Alpes

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Dim 7 Juil - 19:59

Christine,

Je viens de lire tes messages et je suis peinée de voir que ce n'est pas la grande forme. Le post sevrage est en effet bien déstabilisant par son retour de vieux symptômes qui sont bien déroutant. Je suis aussi en post sevrage comme tu le sais. Pour ma part, je vais plutôt bien, bien que des symptômes soient encore là.
J'ai tout comme toi souvent une douleur à la hanche gauche qui se diffuse jusque dans mes entrailles. Je l'avais à la fin de mon sevrage et puis de manière sporadique en post sevrage.

Quant aux cervicales, si tu savais depuis la fin du sevrage, elles sont toutes raides, ce qui me donnent bien des douleurs (épaules, bras, dos). Je pense que ce sont de communes douleurs de sevrage. Vu que les anxiolitiques sont des myorelaxant musculaires, lorsque le corps n'en possèdent plus, il est logique que du coups les muscles soient hyper tendus. Ne t'inquiètes pas, cela passe. Utilises la bouillotte pour déraidir ta nuque. J'ai un coussin aux lentilles que chauffe, qui me rend bien des services.

Le fait de savoir que d'autres membres vivent des choses similaires doit te permettre d'éliminer pas mal d'angoisses. Exit les cancers, les maladies graves... Tout n'est que sevrage !!!

Maintenant, concernant ta volonté de commencer le sevrage de l'ad, je te dirais qu'il est trop tôt. Attends de voir ta situation s'améliorer avant d'induire encore plus de stress à ton cerveau. Laisses-toi l'été pour reprendre ton souffle et te poser. A la rentrée, tu pourras envisager la titration. Qu'en penses-tu ?

Le pire ennemi du sevrage, c'est le doute. Alors, quant on le sait, il faut autant que possible limiter son accès afin qu'il ne puisse pas faire son lit.

Courage, y a bien un vie après les benzos, mais Dieu qu'il nous faut de la patience pour y accéder. Moi, j'y crois dur comme fer.

Je te souhaite une bonne soirée

Pierrette

Revenir en haut Aller en bas
Funambule

avatar

Messages : 1053
Date d'inscription : 14/10/2012
Age : 56

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Dim 7 Juil - 20:11

Bonsoir Christine
Je viens t'encourager et de rassurer, les symptômes que tu éprouves sont bien dus à l'arrêt du lexomil, je souffre également de contractures musculaires invalidantes et je sais maintenant que l'effet du myorelaxant s'estompant (cela faisait des années qu'il agissait dans mon cas prise d'imovane pendant longtemps) je subis les conséquences, alors ne doute pas, cela rentrera dans l'ordre. Qu'est-ce qu'il nous faut comme patience et motivation pour mener à bien se sevrage.
Pierrette m'a devancée, mais je pense également qu'il est prématuré d'envisager ton sevrage du deroxat maintenant, tu es trop vulnérable tu vas gâcher tes vacances, je pense vraiment qu'il est plus judicieux d'attendre et de le démarrer à la rentrée comme tu l'avais prévu.
Courage, Christine, tu verras, tu auras de plus en plus d'améliorations, tu dois le croire.
Bonne soirée à toi.
Régine
Revenir en haut Aller en bas
crisbiquinqua

avatar

Messages : 416
Date d'inscription : 06/04/2013
Age : 51
Localisation : Basse-Normandie

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Dim 7 Juil - 22:07

Merci Daniel, Pierrette, Régine, vous êtes adorables...

Pierrette, je suis ravie pour toi que tu ailles bien cheers c'est super... Profite de ces jours +++, tu le mérites grandement toi qui est toujours là pour nous tous alors que tu as vécu un sevrage éprouvent et vis un post sevrage qui n'a pas toujours été facile...

Je ne comprends pas Daniel quand tu dis que mon 1er calcul est ok pour les 10% et quand dans le 2ème je ne retire rien confused 

Régine, je suis désolée que tu aies aussi des contractures musculaires car je sais combien cela peut être invalidant...

Je suis vraiment confuse en ce moment... Oui c'est ça, j'ai l'esprit confus... Voilà j'ai trouvé... je suis en pleine confusion "mentale" et c'est perturbant...

Mais VOUS AVEZ RAISON : je dois peut-être attendre d'être justement moins confuse, d'être mieux, pour entamer mon 2ème et dernier sevrage... Je m'étais donné jusqu'à septembre...
C'est juste que je me dis que la PAROXETINE a un effet désinhibant donc excitant et que peut-être tous ces symptômes post sevrage seraient moindres si je ne prenais plus de paroxétine... Je reste aussi sur ce qu'a écrit Michel concernant les sevrages benzo et AD mais je ne dois pas me focaliser...

Je sais Pierrette que tu as vécu tout cela, et que vous connaissez bien les douleurs Régine, toi et bien d'autres et c'est vrai que cela rassure...

Que veux tu dire PIERRETTE quand tu dis que le pire ennemi du sevrage est le doute? confused confused  (et qu'il faut limiter son accès afin qu'il ne puisse pas faire son lit)

Question que je me pose et donc que je vous pose :
- Le sevrage et le post sevrage benzo a t'il induit chez certains d'entre vous le fait de ne plus supporter beaucoup de personnes??? Car cela me perturbe énormément... J'ai toujours été très présente pour autrui, prête à tout faire pour aider les autres, quel qu'ils soient et aussi à toujours croire ce qu'on me dit (voire très naïve). Maintenant je doute de tout... je sais que cela était en partie dû à un travail social très dur émotionnellement et il fallait que je me protège... Mais comment dire? Autant d'un côté je retrouve des émotions que je croyais perdues (elles étaient juste enfouies...), autant d'un autre côté je cherche à me calfeutrer, à ne croiser personne ou très peu de monde, envie juste d'être tranquille dans mon coin... Et ça me perturbe de devenir sauvage...

Ah que de questions se posent dans nos esprits...

Bonne soirée et bonne nuit,
Christine2 flower 
Revenir en haut Aller en bas
DANFLOOPH

avatar

Messages : 1419
Date d'inscription : 09/01/2013
Age : 62
Localisation : Région centre

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Lun 8 Juil - 0:29

Christine, tu dis :

"Ou juste je dilue mon déroxat 20mg dans 100ml d'eau et j'avale le tout chaque matin pendant quelques jours"

Que tu prennes ton cachet de 20 mg en l'avalant directement ou en le diluant dans son intégralité dans 100 ml d'eau et que tu avales le tout, c'est la même quantité que tu prends, soit 20 mg. Voilà pourquoi j'ai mis un Question


Bonne nuit.

Daniel.
Revenir en haut Aller en bas
crisbiquinqua

avatar

Messages : 416
Date d'inscription : 06/04/2013
Age : 51
Localisation : Basse-Normandie

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Lun 8 Juil - 22:22

Bonsoir à tous,

Petit passage pour vous donner quelques nouvelles : ça va un peu mieux... Disons que toutes les sources de stress du week-end ont disparu et du coup mon mal être avec...

Reste juste les douleurs et ça je fais avec...

C'est fou ce qu'on devient très très sensible à toute source de stress... Très difficile de perdre nos repères, nos petites habitudes, un train train quotidien qu'on tâche de préserver et qui nous est bien nécessaire... Dès qu'il y a comme un grain de sable dans les rouages, on perd nos moyens...

Je reviens un peu sur ce que j'écrivais hier concernant mes relations avec autrui : je pense que seulement je me renferme un peu beaucoup et que cela me rend malheureuse : je repousse toute invitation voire même je décline - j'ai bcp de mal à aller ne serait-ce qu'à un rv avec une amie pour prendre un pot - je décline souvent la sacro sainte randonnée du mardi soir - je refuse carrément toute soirée où je sais qu'il y aura bcp de monde par peur de me sentir coincée si je ne me sens pas bien - j'évite de prendre ma voiture seule pour aller trop loin et tout ça me rend malheureuse...
Vendredi dernier je suis allée à 70kms chez une de mes soeurs (j'avais déjà décliné la semaine précédente) et ça a été la croix et la bannière... j'ai cherché toute alternative pour ne pas partir seule. Tout compte fait je suis partie, seule, avec cette sensation de malaise en conduisant, cette peur d'avoir peur, du mal à déglutir et j'en passe... J'ai respiré par le ventre, j'ai éteint la radio pour me mettre du Chopin, je me disais que ça allait et que ça irait... J'ai passé une drôle de journée et suis rentrée épuisée, vidée mais fière de l'avoir fait... Non mais où va t'on???Wink Wink Wink 

Enfin voilà, je pars quelques jours mais avec mon chéri donc pas de soucis : soleil - balades - marche - repos - plage - photos - lecture et on oublie tout le reste... sunny sunny sunny 

Je pense bien à vous tous... retour vendredi soir
Merci d'être là...

Christine2:flower: 
Revenir en haut Aller en bas
crisbiquinqua

avatar

Messages : 416
Date d'inscription : 06/04/2013
Age : 51
Localisation : Basse-Normandie

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Lun 8 Juil - 22:27

Aaaaahhhh Daniel, c'est seulement maintenant que je comprends ta réponse concernant mes hypothèses de titration!!! ouh là là, mon esprit est vraiment confus, j'ai du mal à imprimer...

Donc non dans le deuxième je ne retire rien car c'était seulement pour laisser le temps à l'organisme de s'habituer à la nouvelle façon de prendre la molécule ce qui est bête puisque 20 mg en médicament ou en liquide ça reste 20mg (mais je suis blonde alors tout s'explique...)...

mais j'y reviendrais en temps voulu puisque je me donne jusqu'à début septembre (mais pas plus tard quand même)

Bonne soirée,
Christine2:flower: 
Revenir en haut Aller en bas
Funambule

avatar

Messages : 1053
Date d'inscription : 14/10/2012
Age : 56

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Lun 8 Juil - 22:29

Christine,flower 
Ne t'inquiète pas pour ton besoin de t'isoler, ce n'est que transitoire et malheureusement banal pendant le sevrage...
Je te souhaite de très bonnes vacances, tu es en bonne compagnie c'est rassurant sunny sunny sunny 
Reviens nous en forme. bounce bounce bounce 
Bonne soirée.
Régine
Revenir en haut Aller en bas
DANFLOOPH

avatar

Messages : 1419
Date d'inscription : 09/01/2013
Age : 62
Localisation : Région centre

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Lun 8 Juil - 23:02

"Re bon" séjour Christine.

Je n'ai pas d'a priori avec les blondes car ma femme l'est   Very Happy 

sunny sunny sunny sunny sunny Sleep Sleep Sleep Sleep
Revenir en haut Aller en bas
pierrette

avatar

Messages : 3127
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 48
Localisation : Rhône Alpes

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Mar 9 Juil - 7:38

Christine,

Ce foutu sevrage vraiment nous pousse dans bien des retranchements !! Il faut lutter et lutter pour ne pas se laisser envahir par ces peurs qu'il crée. Tout ce que tu décris, je connais par coeur !! Je voulais juste te dire qu'il fallait être indulgente avec toi et faire avec le temps que la chimie redevienne normale.
Je me re-sociabilise peu à peu et je reprends du plaisir à faire tout un tas de chose. Bon, il faut que je règle mon problème de conduite sur les rocades et après et bien vogue la galère !!!

Je te souhaite de belles vacances. Profites à fond de ces instants de vie loin du monde des benzotés...

Reviens nous avec la forme et un moral à toutes épreuves.
Bonne journée

Pierrette
Revenir en haut Aller en bas
crisbiquinqua

avatar

Messages : 416
Date d'inscription : 06/04/2013
Age : 51
Localisation : Basse-Normandie

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Mer 17 Juil - 9:12

Bonjour à tous,

Me voilà revenue de quelques jours d'escapade dans le Cotentin... Je vais aller de ce pas lire les nouveaux messages des uns et des autres et espérant ne lire que du positif...

De mon côté, ma foi, ça va... On a vu mieux mais on a vu pire... Les 1ers jours de vacances ont été très difficiles, je ne pensais pas être devenue si difficile à sortir de chez moi... En fait, cela a été mieux quand j'ai vu le temps du retour arriver. J'avais comme une agoraphobie qui se réinstallait, tanpis, c'est comme ça... Pour autant je n'ai pu que profiter car c'est tellement beau là haut et il faisait très beau...

A ce jour, des douleurs toujours présentes (qui n'existaient pas avant la fin du sevrage) mais le cerveau tellement moins en ébullition et ça c'est appréciable...
Pour la resociabilisation, bah ma foi on va laisser faire le temps... Je sais seulement qu'avant je disais être un vrai caméléon à savoir que je m'adaptais à tout le monde, quel que soit la façon d'être, le caractère et que maintenant ce n'est plus comme ça... Je ne mets pas cela sur le compte du sevrage, non non non... mais sûrement aussi l'âge, les expériences et autres qui font que je vais à l'essentiel et que je n'ai pas du tout envie de me forcer à quoi que ce soit...

Voilà, c'était juste pour vous donner quelques nouvelles du front...

Je vais de ce pas vous lire...
Bonne journée,

Christine2 flower 
Revenir en haut Aller en bas
DANFLOOPH

avatar

Messages : 1419
Date d'inscription : 09/01/2013
Age : 62
Localisation : Région centre

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Mer 17 Juil - 10:21

Bonjour Christine.

Tu vois que ça n'est pas si facile les vacances, comme je l'ai déjà dit, il faut être en forme pour partir Very Happy 

Je vois que tu as pu en profiter un peu quand même, l'été est au rendez-vous maintenant, pas trop tôt !!!!

Je te souhaite bonne lecture et bonne journée.

@+

Daniel.
Revenir en haut Aller en bas
Funambule

avatar

Messages : 1053
Date d'inscription : 14/10/2012
Age : 56

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Mer 17 Juil - 21:09

Christine
C'est bien que tu sois arrivée à aller en vacances et même si cela a été un peu difficile tu as tout de même pu apprécier la beauté des paysages et profiter du temps bien clément.
Je voulais aussi te dire que je me reconnais tout à fait dans ces lignes :
Citation :
mais le cerveau tellement moins en ébullition et ça c'est appréciable...
Et celles-ci :
Citation :
Je sais seulement qu'avant je disais être un vrai caméléon à savoir que je m'adaptais à tout le monde, quel que soit la façon d'être, le caractère et que maintenant ce n'est plus comme ça... Je ne mets pas cela sur le compte du sevrage, non non non... mais sûrement aussi l'âge, les expériences et autres qui font que je vais à l'essentiel et que je n'ai pas du tout envie de me forcer à quoi que ce soit...
Tu es une vraie guerrière (les nouvelles du front) le tout et que tu ne restes pas des les tranchées lol! 
Merci encore Christine d'être aussi attentive aux autres.....C'est très agréable.
Bises
Régine
Revenir en haut Aller en bas
crisbiquinqua

avatar

Messages : 416
Date d'inscription : 06/04/2013
Age : 51
Localisation : Basse-Normandie

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Jeu 18 Juil - 7:41

Merci Régine, ton message m'a touchée... Je me dis souvent que je ne suis plus aussi altruiste, à l'écoute et présente pour ceux qui m'entourent qu'auparavant alors que tu m'écrives cela me touche... merci...
Revenir en haut Aller en bas
crisbiquinqua

avatar

Messages : 416
Date d'inscription : 06/04/2013
Age : 51
Localisation : Basse-Normandie

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Jeu 18 Juil - 7:58

Et je me permets de faire un petit "copié collé" de ce que je t'ai écrit dans ton post :

Tu me demandes comment je vais... Alors voici une petite liste sans aucun ordre précis :
- je pense que je vais bien (en tous cas pas trop mal)
- beaucoup bcp mieux côté ébullition du cerveau
- j'évite de me poser trop de questions
- des douleurs musculaires et aussi articulaires envahissantes qui n'existaient pas avant le sevrage mais pour autant je ne veux pas tout mettre sur le dos du sevrage (il y a l'usure du temps, la "vieillitude", les mauvaises postures...)
- j'ai beaucoup de mal à marcher autant qu'avant et ça ça me rend triste : quand je fais une rando le lendemain je suis avec des douleurs terribles et du coup j'ai peur de partir marcher et oui ça me rend triste
- je retravaille, surtout le week-end pour me moment et ça me fait un bien fou


TROP paresseuse pour réécrire... rires...
Revenir en haut Aller en bas
crisbiquinqua

avatar

Messages : 416
Date d'inscription : 06/04/2013
Age : 51
Localisation : Basse-Normandie

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Ven 19 Juil - 21:36

Bonsoir les loulous,

Petit passage rapidos : j'ai été appelée hier pour commencer le boulot plus vite... Donc je bosse ce week-end (samedi et dimanche en journée) et lundi soir je commence les nuits de garde... J'appréhende un peu mais trop contente...

Et comme demain soir on fait une tite fête pour mon anniv, aujourd'hui ça a été la course entre les cakes salés à préparer (un au chèvre et tomates séchées - un au thon - un aux olives vertes et parmesan), les gâteaux à commencer (chocolat et fruits - restera plus qu'à les décorer), les fleurs en papier crépon et tout l'toutim...

Pour le reste, trop bien, mon chéri m'a dit de ne m'occuper de rien et c'est mon fils et sa chérie qui s'occupent de la déco dehors... Même l'apéro est prêt : de la "godinette" à base de vin blanc, crème de framboise et calva qui sera agrémentée de fraises fraîches en dernier (recette bretonne) et je ne m'autoriserais qu'un fond de verre...

Bon ben en fait je vous raconte ma vie là... Wink Wink Wink  mais trop contente de travailler et comme du coup je vais être moins présente les jours prochains, je voulais vous en faire part...

J'espère que VOUS ALLEZ BIEN TOUTES ET TOUS...
Mes pensées vont vers vous, compagnons de galère...

Puisse d'ailleurs la galère (sur une mer déchaînée) se transformer en arche (sur un fleuve tranquille)

Symptômes : juste quelques douleurs de hanche et de cervicales récalcitrantes

Cerveau calme, mental tranquilou, engourdissements divers ya du mieux, nervosité bien mieux... Je croise les doigts, je respire, je re-respire, et en vogue pour les pensées positives (je m'y attelle chaque jour)et profiter de l'instant présent (au maximum)

Bonne soirée
Bon week-end...

Christine2 flower flower flower 
Revenir en haut Aller en bas
DANFLOOPH

avatar

Messages : 1419
Date d'inscription : 09/01/2013
Age : 62
Localisation : Région centre

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Sam 20 Juil - 11:56

Bonjour Christine.

C'est bien que tu reprennes le travail, tu appréhendes mais c'est normal. Cela va t'obliger à te changer le idées et contribuer à t'aider, je suis content pour toi.

Je te souhaite avec un peu d'avance un bon anniversaire ainsi qu'une joyeuse fête ce week-end. Je vois que vous allez bien vous "régaler" Very Happy  Il est presque l'heure de passer à table et ça me donne faim Very Happy 

A plus.

Daniel.
Revenir en haut Aller en bas
DANFLOOPH

avatar

Messages : 1419
Date d'inscription : 09/01/2013
Age : 62
Localisation : Région centre

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Mar 23 Juil - 0:34

Bonsoir Christine

Bonne anniversaire.

J'ai trente minutes de retard. Very Happy 

J'espère que tu vas bien.

A+

Daniel.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sevrage du lexomil... pas bien du tout...
Revenir en haut 
Page 4 sur 16Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10 ... 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tout va bien mais tout va mal, j'en ai marre
» Pas bien du tout
» Tout finit toujours bien.
» Pas bien du tout
» La vie est fade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères  :: sevrage des antidépresseurs :: ACCUEIL DES NOUVEAUX MEMBRES, AIDE A LA MISE EN PLACE DES PROTOCOLES DE SEVRAGE DES ANTIDEPRESSEURS-
Sauter vers: