Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères

INFORMATIONS PSYCHOTROPES ET MEDICAMENTS, SEVRAGE DES PSYCHOTROPES, ENTRAIDE, LUTTE CONTRE LES PRESCRIPTIONS DE PSYCHOTROPES, INFORMATIONS SANTE, INFORMATION DES VICTIMES, MEDICAMENTS DANGEREUX...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sevrage du lexomil... pas bien du tout...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16
AuteurMessage
crisbiquinqua

avatar

Messages : 416
Date d'inscription : 06/04/2013
Age : 51
Localisation : Basse-Normandie

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Mer 14 Jan - 13:39

Et grande nouveauté, je viens de commander la méthode de Geert dont Audrey me parlait...

Reste plus qu'à me trouver un lecteur MP3 en espérant que cette méthode soit +++++++

;-) ;-) ;-)
Revenir en haut Aller en bas
pierrette

avatar

Messages : 3127
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 48
Localisation : Rhône Alpes

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Mer 14 Jan - 13:41

essaies le D-Stress, y a pas de valériane dedans et c'est super efficace !!!

Pierrette
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Mer 14 Jan - 13:52

Pourquoi rajouter des substances même très naturel à un sevrage ou post sevrage ? Faut laisser le corps se soigner de lui même. Depuis que j'ai commencé mon sevrage et ça va faire 2 ans cette année, je n'ai pris et je ne prends absolument rien à coté et tout ce passe bien. Bon sinon mis à part le post sevrage de lexomil et le sevrage de l'ad qui reste en stand by comment vas tu ?? Pas bien j'imagine. Allez le printemps approche, on va pouvoir boire le café en terrasse, faire bronzette lollllllllllll !! Courage je vais au taf !!

Bel après midi sunny sunny

Nad
Revenir en haut Aller en bas
pierrette

avatar

Messages : 3127
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 48
Localisation : Rhône Alpes

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Mer 14 Jan - 13:57

Après près de deux ans de post sevrage, ça va, tu peux prendre des plantes !!!!
Revenir en haut Aller en bas
crisbiquinqua

avatar

Messages : 416
Date d'inscription : 06/04/2013
Age : 51
Localisation : Basse-Normandie

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Mer 14 Jan - 14:09

Vous fâchez po les filles...

Merciiiii

Je dois partir au travail aussi... Je dois y aller malgré tout... envers et contre tout


à plus tard...
Christine flower
Revenir en haut Aller en bas
pierrette

avatar

Messages : 3127
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 48
Localisation : Rhône Alpes

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Mer 14 Jan - 14:16

suis pas fâchée !!! sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Mer 14 Jan - 17:50

Chui pas fâchée ma ptite Christine Very Happy ... Je voulais juste dire, moins on rajoute de substance même naturelle, mieux on récupèrent. Essaye la méthode de Geert et tu verras bien si cela marche.

Bonne soirée
Nad
Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Mer 14 Jan - 23:17

Hello Christine,

En ce qui concerne la ménopause, vu que je l'ai vécue il y a un an à peu près, les symptômes étaient vraiment plus forts, et davantage de vagues imprévisibles.
Et maintenant, c'est quand même mieux.
Surtout, ne reprends pas de benzo, tu ne serais pas mieux et de nouveau une cochonnerie !!!
Tiens bon ! ce sont les hormones qui dansent !!! C'est pas joli comme formule ?? Very Happy Very Happy
Bises
Marie
Revenir en haut Aller en bas
crisbiquinqua

avatar

Messages : 416
Date d'inscription : 06/04/2013
Age : 51
Localisation : Basse-Normandie

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Jeu 15 Jan - 10:00

Bonjour,

Merci les filles pour vos mots...

Marie, les vagues durant la ménopause incluaient-elles des remontées d'angoisses???

Mon Dieu, c'est si dur de revoir ces angoisses revenir... J'ai beau essayer de me calmer c'est dur... Quand ça monte je me dis que ce n'est rien, que ça va passer, que je suis déjà passée par là, que je dois me souvenir que ça passe... ça va passer...

Mais c'est très difficile...
Hier soir j'ai passé une soirée d'angoisses terribles et tellement mal que j'ai fini par prendre un atarax 0,25 au coucher, qui ne m'a strictement rien fait d'ailleurs...
Je me dis que si je réussissais à avoir une bonne nuit cela m'aiderait... je n'en sais rien... je ne sais plus...

Je crois que je traverse une période où je me suis sentie petit à petit submergée, un trop plein... Entre les difficultés financières que nous traversons actuellement, l'accident de mon fils, la maison en vente, la ptite boutique qui doit fonctionner absolument et qui me met un stress que je n'avais pas envisagé et cette fichue ménopause avec automatiquement des fluctuations hormonales...

Alors j'essaie de me raisonner, de me dire que ça ne peut aller que mieux, que j'ai déjà connu des angoisses, que ça va passer, que je suis plus forte que tout ça mais la peur prend toujours le dessus, la peur de redevenir une angoissée 24h/24h, de ne plus voir ces symptomes disparaître mais au contraire s'aggraver : cette chaleur qui est sur mes cervicales je la connais ce sont les angoisses qui montent, idem pour le transit en folie ce sont les angoisses, le coeur qui s'emballe, la gorge nouée et au final le moral qui en prend un coup et est à zéro... Je me sens comme dans un trou noir qui s'assombrit de plus en plus...

Bon sang de bois, que faire pour aller mieux???
Que faire? Comment faire?

Merci d'être là...
Bises...

Christine flower
Revenir en haut Aller en bas
crisbiquinqua

avatar

Messages : 416
Date d'inscription : 06/04/2013
Age : 51
Localisation : Basse-Normandie

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Ven 16 Jan - 8:26

Bonjour,

Cela ne va pas mieux No No No
Je connais pourtant ce qu'est une crise d'angoisse mais c'est dur... je n'arrive pas du tout à juguler...
Je ne sais plus comment faire...

Je suis 24h/24h en état d'anxiété... Cette sensation de chaleur très très désagréable dans le cou, des picotements sur le corps, le coeur qui s'emballe, la respiration courte, la bouche sèche mais surtout surtout le cerveau qui s'emballe et la crise qui monte qui monte.... Cette peur panique, cette peur de tomber folle, de rester tout le temps comme ça...

Je ne veux pas revivre ça et pourtant ça arrive... 24h/24h...
Je n'arrive pas à m'endormir avant au moins 2h du matin pour un sommeil entrecoupé de micro réveils et à 5h environ je suis réveillée, ne peux plus m'endormir et les angoisses sont là....
J'essaie de me calmer mais je n'y arrive que très très peu et aussitôt ça recommence avec dans la tête l'idée que si c'est comme ça ne vaut pas le coup et tout au fond de moi je cherche désespérément à quoi me raccrocher...
C'est horrible... Et j'ai beau me dire que c'est des montées d'adrénaline et de cortisol, que ça va passer, que je connais ces sensations mais rien n'y fait...

Je sais que ce site est pour les personnes en sevrage alors que là je suis en train d'envisager de remonter la paroxétine mais aussi et surtout de reprendre une benzo sur une courte période pour m'aider... J'ai d'ailleurs pris 1/2 alprazolam 0.25mg cette nuit alors q<ue les angoisses étaient si fortes...

Je ne sais plus que faire, quoi faire...

Merci de bien vouloir m'éclairer... de vos lumières...
Christine flower
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
Admin
avatar

Messages : 6941
Date d'inscription : 28/09/2009
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Ven 16 Jan - 11:07

bonjour Very Happy

Je te déconseille totalement de retoucher aux benzos.

Il faut serer les fesses Very Happy

courage !!!

michel

_________________
L'équipe du forum propose des conseils pour le sevrage aux benzodiazépines et somnifères mais vous devez toujours confronter ces informations avec votre médecin traitant - les renseignements donnés ne constituant qu'une partie de l'information à prendre en compte dans une situation thérapeutique. Les conseils donnés ici seront donc à suivre à vos propres risques.
SVP : signez nos pétitions, merci.
http://benzo.forumactif.org/a-vos-plumes-merci-de-signer-les-petitions-f11/
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.wordpress.com
crisbiquinqua

avatar

Messages : 416
Date d'inscription : 06/04/2013
Age : 51
Localisation : Basse-Normandie

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Ven 16 Jan - 12:20

Merci Michel...

Mais je ne sais pas si ça va me suffire de serrer les fesses... No No No
Revenir en haut Aller en bas
crisbiquinqua

avatar

Messages : 416
Date d'inscription : 06/04/2013
Age : 51
Localisation : Basse-Normandie

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Ven 16 Jan - 19:11

Bonsoir

Encore moi...

Pas au mieux de ma forme... Les angoisses sont toujours là...

Ce ne sont pas comme des crises de panique : je me sens 24h/24h comme angoissée... Anxieuse... Des bouffées de chaleur avec chaleur qui reste au niveau du cou... Gorge serrée... Pas d'appétit depuis 3 jours... Je ne dors pas ou si peu et très mal... Des tremblements assez légers mais dérangeants... du mal à respirer... la bouche sèche... Et quand ça s'emballe c'est le cerveau qui bouillonne... avec des idées noires, des peurs, peur de rester comme ça, peur de tomber folle, peur de me faire du mal...

Avez vous déjà ressenti celà? Et qu'avez vous fait???

J'ai tellement peur... Je me sens tellement angoissée...
J'aimerais tant pouvoir faire une bonne nuit de sommeil...

Help me...

Merciiii
Christine flower
Revenir en haut Aller en bas
Mabea

avatar

Messages : 1137
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 59

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Sam 17 Jan - 0:06

Hello Christine,
J'ai eu des vagues d'angoisses effectivement, avec sueurs, chaleur inconfortable, tachyc, et ne pas pouvoir me poser du tout sauf un peu le soir.
Mais retoucher même un peu aux benzo n'est pas bon. Le cerveau ne comprend plus.
Quand j'ai eu ça, je devais essayer de faire des petites choses, en me forçant parfois un peu.
C'est à dire que le mal être était tel que je ne pouvais rester immobile sans rien faire sinon, cogito cogito mais avec de grosses angoisses.
Je marchais beaucoup, ou faisais des courses ...
Par exemple mon repas durait 2 minutes sauf si j'étais accompagnée.
Impossible de lire (ça encore maintenant).
A mon avis quand tu reprends des benzo tu relances la machine du manque et ça met du temps avant de se rétablir.
Il faut sortir de ce cercle vicieux.
Je crois que ce qui a payé chez moi, c'est de continuer coûte que coûte, très régulièrement, sans accélérer, sans ralentir, sans augmenter les doses, sans faire des paliers plus longs.
Du coup, je trouve que les symptômes finissent par moins nous effrayer, même si il y a quand même évidemment des couacs flower flower
Ce serait trop beau !!!!
voilà pour mon expérience !!
Je te souhaite de bien dormir cette nuit, et une journée cool demain, un peu plus zen !! Smile

Marie
Revenir en haut Aller en bas
celine28



Messages : 697
Date d'inscription : 07/06/2013
Age : 39
Localisation : eure et loir

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Sam 17 Jan - 8:54

christine
oui j ai connu et connais bien ca malheureusement. ca partira un jour comme c est venu j y croirai toujours on ne peut pas se dire c est a vie il faut aller de l avant moi je fais comme marie je sors beaucoup je vais faire des courses jee chante je me force a sourire pour faire comprendre petit a petit jour apres jour a mon cerveau qu il se trompe qu il n y a aucun danger et que meme ssi il doit m arriver quelquechose je n ai pas peur c est la vie. alors moi non plus lire je ne peux pas....sors malgre les sueurs la tachycardie la diarrhee le manque de somneil sors bouge doucement et repete toi en boucle dans ta tete tout va vien....courage ce sont ces moments difficiles qui petits a petit nous font guerir car notre snc se rend compte que ces angoisses liees au manque ne sont pas reelles...bizzzzz courage
Revenir en haut Aller en bas
crisbiquinqua

avatar

Messages : 416
Date d'inscription : 06/04/2013
Age : 51
Localisation : Basse-Normandie

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Dim 18 Jan - 13:36

Coucou,

Merci Marie et Céline pour vos mots... ça fait du bien...

Je suis totalement navrée d'écrire, mais je me dois d'être honnête, qu'avant hier soir et hier soir j'ai pris de l'alprazolam tellement tellement j'étais mal... Il fallait absolument que je dorme, ça devenait impératif...
Je sais bien que c'est complètement idiot après 2 années sans benzos... mais voilà c'est fait...

Je suis perdue car je ne veux pas redevenir dépendante de ces molécules...

Mais je sais que je n'avais plus été dans cet état depuis des années...
Je sais que l'accident de mon fils m'a réellement choquée quand je suis arrivée sur les lieux ça a été l'horreur alors que ce n'étais "que" matériel...
Mais ça m'a ramenée à des choses que je n'ai sûrement jamais réglées comme la mort de ma mère, de mon père... Je me suis sentie et je me sens exactement dans le même état avec cette anxiété généralisée qui m'accompagne 24h/24h...

Je ne sais plus quoi faire...
Je me sens totalement perdue...
Je suis navrée... je culpabilise énormément d'avoir pris ça ces 2 derniers jours...

J'ai rv mercredi avec une psy qui m'a pourtant dit au tel de ne pas en reprendre mais par contre de remonter un peu mon AD...

Je ne sais pas ce qui s'est passé exactement depuis cet accident : la peur de la séparation, la peur de la mort, la peur de tout et celle maintenant de rester comme ça tout le temps...

Alors que je les connais ces peurs, je sais que c'est juste mon organisme qui m'envoie des doses d'adrénaline et de cortisol, je me dis que ça va paser, j'essaie de ma raisonner...

Mais bon sang c'est si dur de me retrouver dans le même état qu'il y a des années...................................

Je ne sais plus quoi faire...
Mon organisme est il redevenu dépendant avec 2 jours de prise?
Que puis je faire?

Merci merci merci...
Christine
Revenir en haut Aller en bas
celine28



Messages : 697
Date d'inscription : 07/06/2013
Age : 39
Localisation : eure et loir

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Dim 18 Jan - 17:58

je ne sais pas christine ....il faut que tu essaies de regler les vrais moments d angoisse ( la mort de tes parents l accident de ton fis) et les autres. tu sais bien au un grand stress peut faire ressurgir de fortes vagues.... mais essaies de prendre du recul. remercie la vie ton fils va bien il n a rien. je sais ce ne sont que des mots mais il faut absolument voir le positif car dans chaque situation il y a du positif. et fais moi plaisir jettes moi cette ssloperie pour ne plus craquer car ca risque de te faire encore plus mal que la premiere fois....tu ne dois pas replonger. ne culpabilises pas chouchoutte toi relaxes toi. et essaie de te faire aider si tes moyens le permettent vers un hxpnotherapeute quelqu un qui pourrait te soutenir car j ai l impression que tu as besoin de vider ton sac....je souffres beaucoup trop encore a mon gout meme apres 1 an.... bouges et avance. j espere ne pas t avoir trop secoue par mes mots. bizzz
Revenir en haut Aller en bas
celine28



Messages : 697
Date d'inscription : 07/06/2013
Age : 39
Localisation : eure et loir

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Dim 18 Jan - 18:00

essaie en cas d urgence extreme de sommeil la melatonine 1mg pendant 1/2 mois...renseignes toi
Revenir en haut Aller en bas
pierrette

avatar

Messages : 3127
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 48
Localisation : Rhône Alpes

MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   Lun 19 Jan - 12:28

Christine,

Quelle tristesse pour moi de lire que tu as craqué et repris des benzos !!! Que dire ?
Tout d'abord, je pense que lorsque l'on se sevre, il y a deux choses essentielles à régler, la première, c'est symbolique mais pas que, c'est de jeter toutes ses drogues pour ne pas tenter le diable et la seconde, et je ne cesse de le répèter, consiste à régler tout ce qui nous a amené à glisser dans l'addiction.
Il faut impérativement tout mettre en œuvre pour changer ses schémas qui consiste à tout traiter par médicaments. Ces réflexes doivent être abolis pour laisser de nouveaux modes de fonctionnement se mettre en place, sans cela, la rechute est une sorte d'épée de Damoclès qui plâne au dessus de la tête.

Une fois le sevrage terminé, nous reprenons tous nos vies et elles ne sont pas sans stress. il faut apprendre à vivre avec, relativiser, et surtout apprendre à prendre du recul. Etre positif s'apprend ! Céline a raison, ses propos sont empreint d'une grande sagesse. Quant on voit se qui se passe autour dans le monde, prendre de la distance sur soi peut aussi permettre de se satisfaire de ce que l'on a. Ton fils est là et bien vivant. Profites de ce que tu as.

Je ne peux que t'encourager à régler une bonne fois pour toute, tes vieux démons. Ta vie sera plus légère et plus douce. La réponse ne doit jamais passer par les psychotropes.

Hauts les cœurs !

Pierrette
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sevrage du lexomil... pas bien du tout...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sevrage du lexomil... pas bien du tout...
Revenir en haut 
Page 16 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16
 Sujets similaires
-
» Tout va bien mais tout va mal, j'en ai marre
» Pas bien du tout
» Tout finit toujours bien.
» Bien le bonjour à tous!
» Pas bien du tout

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Informations et entraide au sevrage des benzodiazépines et somnifères  :: sevrage des antidépresseurs :: ACCUEIL DES NOUVEAUX MEMBRES, AIDE A LA MISE EN PLACE DES PROTOCOLES DE SEVRAGE DES ANTIDEPRESSEURS-
Sauter vers: